Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A Dark Soul
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 774
Localisation : Les Havres Gris (port Normand gris béton)
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Dim 30 Avr 2006 - 23:45

Grâce a un sympathique administrateur qui m’a donné son aval mais préfère garder l’anonymat, je poste ici :

Bien entendu, il n'y a dans cette nouvelle (ainsi que les chapitres suivants) aucun propos raciste ni même dégressif, je me contente de me moquer de certains caractères de mon lycée ainsi que de régler quelques comptes. Bien entendu, que nul sur ce forum ne se sente visé par mes propos parfois acides, il ne s'agit que de comique.


La glorieuse épopée des sires
Rachid, Kévin et Jean Michel
(Version remasterisé).



(seuls quelques un de mes amis on eut accès a la première version de l'histoire qui est manuscrite. C'est leurs soutien qui m'a poussé a écrire cette version remasterisé et je les en remercie).


Chapitre 1 :

En l’an de grâce 2006, Rachid le vertueux, Kévin le chaste et Jean Michel l’impétueux se promenaient dans le quartier chaud de Fécamp : la Rue Gambetta*. C’était leur domaine et ils y avaient grave la classe. Las de leur longue marche d’au moins 200 mètres, ils s’arrêtèrent derrière l’église. Rapidement, leurs voix claires et altières emplirent l’air.
« Wesh Kévin ! Quand c’est t’y que tu te trouve une meuf ? »
Cette voix mâle et assurée venait de Jean Michel. Fan de rap, il voulait devenir le premier rappeur paysan de l’histoire du rap français.
« Wesh grave ! Surtout que cul de poule elle craque pour toi ! » Cette voix rauque et fière était au diapason de l’attitude altière de Rachid, le vrai chef de la bande dont le rêve était de devenir leader d’un groupe de rap.
« Wesh ! Vous êtes lourds les mecs ! » Cette voix de femmellete était celle de Kévin. Petit et gros, il était le seul du quartier n’ayant point été déniaisé à l’âge de 11 ans. Il en avait acquis une réputation de « petite bite** ». Il était de plus vexé que la seule fille qui avait succombé à ses charmes, (enfin à condition de lui accorder le fait qu’il les ait, ses fameux charmes) la fameuse « cul de poule » qui devait son surnom à la forme généreuse et plissée de ses lèvres ardentes***, n’était pas son type de fille. Mais de toutes manières, quand il sera un rappeur super célèbre, toute les filles seront à ses pieds.
« Yo ziva, je suis trop vénère, poursuivit Jean Michel, ma mère a vu mon carnet de note et elle m’a confisqué mon album de Eminem. »
Les trois amis restèrent silencieux, comprenant l’implication terrible de cette tragédie.
« Je crois que je vais me suicider, » repris Jean Michel, peinant à retenir la souffrance qui perçait dans sa voix.
« Moi aussi, répondit Kévin, il n’y a plus de Nutella à la maison. »
A nouveau le silence retomba. Seul le souffle du vent animait la scène, l’extrémité de fourrure des capuches de leurs manteaux graves la mode ondulait lentement.
« Et moi, mon poisson rouge est mort, » repris Rachid, brisant le silence.
Les trois se turent. Mais malgré la douleur terrible qui les accablait, pas un n’écrasa une larme. Ils avaient grandis dans la citée de Fécamp et ce genre de drame faisait partie de leur quotidien.
« Les mecs, je vais rentrer, » dit Rachid, brisant à nouveau le silence. « Ma mère va me gronder si je rentre tard. »
« Woa, le relou qui rentre à 5 h 30 ! »
« Vas-y, reste avec nous, t’est un rebelle de la life oui ou non ? »
S’ensuivit une série de réflexion sur la virilité douteuse de Rachid. Car, dans la citée, obéir a ses parents relève de l’hérésie pure.
A contrecoeur, Rachid finit par rester. Et une demi heure passa sans que personne ne parle. Ils n’avaient rien a dire, c’étaient de rudes fils de la citée.
Finalement, Rachid prit à nouveau la parole.
« Wesh, les mecs, je rentre. »
Il fit un pas en avant et…
…Son pied ne se reposa pas sur le sol, ou tout du moins. Il n’y avait plus de sol, ou plutôt il n’était pas tangible. Rachid tomba… ou flotta vers le bas, ou vers le haut, il ne savait pas très bien. La bordée de juron à sa gauche l’avertit que Jean Michel était dans le même cas que lui et des glapissements désespérés lui révélèrent la présence de Kévin.

----------------------------------------------------------------------------------

* Pour ceux qui on la malchance de ne point connaître la splendide Fécamp, ville de la Morue, sachez que la rue Gambetta se situe entre la banque et l’église (vous comprendrez alors toute l’ironie de la situation).
** Ce qui est stupide car justement personne n’a pu le vérifier CQFD.
*** D’autant plus qu’en ces temps de grippe aviaire, il faut se méfier…
------------------------------------------------------------------------------


Un ballet de couleurs dansait une valse endiablée autour de ses yeux. Pour pouvoir comprendre l’impression que ressentirent les trois amis, il aurait fallut pour le lecteur procéder à l’ingestion (dans l’ordre) :
a) d’une saucisse de Francfort
b) d’une bouteille pleine de liqueur de prune
c) d’une fraise des bois (pour le goût)
d) d’une bonne poignée de feuille d’eucalyptus
e) de substances a l’usage déconseillé par la maréchaussée*
Une fois l’ingestion effectuée, si le lecteur parvient à ne pas vomir, il aura un aperçu fidèle des tourments subis par Rachid, Kévin et Jean Michel. Tourments qui malgré leurs brièveté** leurs parurent durer une petite éternité. Enfin, Les couleurs reprirent une place plus naturelle et un paysage se dessina autour d’eux. Petit a petit, des arbres, des rochers et finalement toute une petite forêt automnale prit la place de l’église et des voitures comme ci elles avaient toujours été là. Jean-Michel fut le premier à reprendre ses esprits (ou tout du moins ce qu’on aura la gratitude de considérer chez lui comme un esprit).
« Putain d’sa mère ! C’est quoi ce bordel ? »
Mais nul ne lui répondit, en effet, Rachid avait perdu l’équilibre et avait percuté un arbre tête la première. Kévin quand à lui, vomissait dans un buisson. Mais Jean-Michel ne se laissât pas démonter si facilement. Il flanqua un vigoureux coup de pied à Rachid qui se réveilla aussitôt.
« Who ! Ta mère la chienne ! Sa va pas ? » Hurla ce dernier, frappé en plein dans son ego de leader.
« C’était pour que tu te réveille bouffon ! »
« C’est toi le bouffon ! » Répliqua vertement Rachid.
Ils furent interrompu par Kévin qui s’approchait, le survêtement taché de vomi***.
« Les mecs, je me sent pas très bien. » Articula t’il.
« Ta gueule pt’tite bite ! Dit Jean-Michel, j’entends quelque chose. »
En effet, les sens aiguisé de Jean-Michel qui avait grandit à la campagne et s’y connaissait en truc de la nature avaient repéré un sourd grondement qui se rapprochait d’eux. Le grondement s’intensifiât et une créature étrange apparut au détour d’un rocher. Galopant dans un tourbillon de feuille morte, ses muscles saillant recouvert d’un tissu aux couleurs vives. On l’aurais cru surgit d’un écran de cinéma. L’homme juché dessus paraissait encore plus étrange aux yeux des trois amis qui le regardaient la bouche béante.
Ses vêtements bizarres étaient argentés et ses airs max, pointues au bout, cliquetèrent alors qu’il mit pied à terre.
« Holà maraud ! » Clama t’il « que faites vous sur les terres de Malleville ? »
« Ta mère ! » Répliqua fièrement Jean-Michel.
« Wesh ! Ta mère suce des ours ! » Ajouta Rachid.
« Mais que dites vous faquins ? » Poursuivit le nouveau venu indigné. « Je vais vous apprendre à vous gausser moi ! Et prestement encore ! »
Tout en disant ses mots, sa main s’était porté à sa ceinture et il en tira un long bout de métal pointu au bout.
« Putain d’sa mère ! S’exclama Kévin. Une vraie épée, comme dans les films ! »

----------------------------------------------------------------------------------

* L’auteur ne saurait en aucun cas être tenu responsable des problèmes gastriques dus au suivi de sa recette. Pas plus que des problèmes juridiques encourus avec la maréchaussée précédemment citée.
** Des éminents spécialistes ont calculé que le temps d’un transfert interplanaire est environ égal à une centième de secondes et ne génère aucun effet secondaire grâce à un système de calcul de temps compensé. Ceux qui ont subis ce type de transfert cependant soutiennent qu’il est plus long, très douloureux et que les éminents spécialistes peuvent se mettre leur système de calcul de temps compensé là où ils pensent.
*** Il y a deux types de gens qui savent très bien vomir, les soldats pas encore tout a fait habitués aux horreurs de la guerre et les ivrognes régulier. Comme l’on peut s’en douter, Kévin n’appartient à aucune des deux catégories, pas étonnant qu’il s’en soit fichu partout.

----------------------------------------------------------------------------------

Mais Jean-Michel n’était pas homme à se laisser préoccuper par ce genre de détails. Il avança sur l’homme, l’air décidé.
« Va s’y, tu cherche la provoc là ? J’vais t’niquer ta mère tu va voir ! »
Joignant le geste à la parole, il poussa vigoureusement l’inconnu qui, surpris par cette attaque inattendue, chuta sur le dos dans un fracas de métal. Celui-ci gigota avec force grincement mais ne parvint curieusement pas à se relever. Ses habits argentées devaient peser diablement lourd. Mais le grand animal qui l’accompagnait se mit à piaffer et se dressa sur ses pattes arrière, fouettant l’air de ses sabots ferrés. N’écoutant que leur courage, les trois amis pivotèrent sur eux même et s’enfuirent dans les bois.
Après une longue course, Jean Michel et Rachid s’arrêtèrent pour attendre Kévin qui s’était fait distancer.
« Va s’y p’tite bite ! Le tança Rachid. Lâche ce truc de merde ça nous retarde. »
« Mais c’est une vraie épée comme dans les films ! » Répliqua celui-ci qui avait effectivement ramassé l’arme que l’homme avait laissé tomber.
Ils prirent un moment pour reprendre leur souffle. Apparemment, le terrible animal ne les avait pas suivi.
« Mais c’était quoi la bête là ? » Demanda Rachid.
« Je crois que c’était un cheval. » Répondit Jean-Michel.
« Quoi ? Comme dans les courses hippestre ? »
« Je crois qu’on dit hippique. » Précisa Kévin.
« Ben non, sa c’est pour les mecs avec des cheveux longs qui fument des joints. » Le renseigna Jean-Michel.
« Les skateurs ? »
« Ben non, les hippies. C’est mon père qui m’a dit sa. »
S’ensuivit un moment de silence pendant lequel les trois amis entreprirent de rassembler leurs pensées confuses. Finalement, Rachid prit la parole.
« Putain de merde, qu’est ce qu’on fout ici. »
« J’ai la réponse à cette question fort sensée. » Dit une voix provenant d’un buisson.
Les trois amis se retournèrent d’un bond pour voir surgir du feuillage un individu presque aussi étrange que celui de tout à l’heure. Il portait une longue robe brune brodée d’entrelacs imitant des ramures de feuillage. Il s’appuyait sur un long bâton de chêne orné de symboles similaires à ceux de sa robe mais en argent. Ses cheveux longs cascadaient en boucles châtaigne sur ses épaules.
« Who ! T’es qui toi ? » Demanda haineusement Rachid.
« Moi ? On me nomme Illirdïn et je suis druide. »


Quel terible suspens ! Que va t'il se produire ensuite ? Vous le saurez... plus tard.


Dernière édition par le Ven 12 Mai 2006 - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lahad
Fervent Partisan du Cul-te de Travia
avatar

Nombre de messages : 1117
Age : 27
Localisation : parti se faire fouetter...
Date d'inscription : 16/12/2004

Feuille de personnage
Nom: Ah zut!
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Dim 30 Avr 2006 - 23:54

Que dire de plus, je crois que je t'ai déjà dit le fond de ma pensée sur ce texte.
Mais je le répète: J'ADORE **aplause**

J'attend toutefois la suite avec impatience :)

lahad; ziva une vraie épée comme dans les films!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalek Sombrelame
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 229
Localisation : La mort peut etre partout...
Date d'inscription : 17/02/2006

Feuille de personnage
Nom: Dalek Sombrelame
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Lun 1 Mai 2006 - 10:34

Très marrant! J'adore! On veut la suite ou sinon, c'est la tête dans la baignoire, les fourmis rouges, ou d'autres tortures ignobles. **lol** (j'ai préféré ne pas tester la recette, j'espère que tu me pardonnera cet écart...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezarchiel
Héraut
avatar

Nombre de messages : 123
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 12/03/2006

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Lun 1 Mai 2006 - 10:41

Excellent ! Vraiment génial.
Je vois d'ici les gars insulter un nain:
"Comment qu'il est petit lui ziva"
*Bim* coup de marteau dans les roustons.

Ezar,un monde étrangement identifiable


Dernière édition par le Ven 12 Mai 2006 - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lpr-forum.myrealboard.com/
Kormin
Druchii légendaire
avatar

Nombre de messages : 2040
Age : 28
Localisation : Angers
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Lun 1 Mai 2006 - 11:25

**laugh* **laugh* **laugh* **laugh*

Hum, dsl, j'ai pas pu résister **sac**

Kormin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayne
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 783
Age : 29
Localisation : Sur une chaise... Ou Lorient, ça dépend...
Date d'inscription : 12/12/2004

Feuille de personnage
Nom: Madusel'th
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Lun 1 Mai 2006 - 11:52

J'ai lu ça tout à l'heure mais j'avais pas répondu **cassé**

C'est vraiment sympa, le seul regrèt c'est que c'est quand même désolant de voir que ces phrases sont réellements dites par ces énergumènes.

Citation :
Une vraie épée, comme dans les films !
Ca j'ai adoré ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/saroarha/
A Dark Soul
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 774
Localisation : Les Havres Gris (port Normand gris béton)
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Mar 2 Mai 2006 - 18:28

Je vous remercie pour ces commentaires positifs, sa me donne envie de retranscrire la suite sur le merveilleux support traitement de texte.

A + pour de nouvelles aventures "glorieuses"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Dark Soul
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 774
Localisation : Les Havres Gris (port Normand gris béton)
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Ven 12 Mai 2006 - 11:11

Désolé pour le double post mais suite à une réflexion poussé sur mon histoire, j'ai décidé de changer le prénom de Mouloud par Kévin pour deux raisons :

1) Comme sa on me traiteras moins de raciste
2) Kévin est un prénom tellement courant dans ce milieux que je m'en serais voulu de ne pas le mettre.

Donc, si vous voyer encore un Mouloud qui traine, prévenez moi.

PS : Si tout se passe bien, vous aurez le chapitre 2 ce week end.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mandrael
Garde
avatar

Nombre de messages : 50
Localisation : sur son sang froid en train de tuer quelqueis lanciers hauts helfes.....
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Ven 12 Mai 2006 - 16:22

**laugh*
weeeey j'adore!!
ce que j'aime, comme le dit slayne c'est qu'ils sont vraiment comme ca (les discussions aussi... :mrgreen: )
alors vraiment, on veut la suiiiite!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Dark Soul
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 774
Localisation : Les Havres Gris (port Normand gris béton)
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Dim 14 Mai 2006 - 14:31

Résumé de l'épisode précédent :

"Non Brandon, ne me quitte pas !"
"Je suis désolé Jessica, il le faut..."
"Ho Brandon, comme la vie est cruelle !"

Heu... en fait, c'est pas ça. Ce truc là c'était le dernier épisode des Feux de l'Amour.
Et de toute façon, si vous voulez savoir ce qui s'est passé avant, vous n'avez qu'à lire le chapitre 1.


Chapitre 2

« Putain de sa mère ! Hurla Kévin en se jetant sur le sol. Un androïde ! Sauvez vous ! »
« Du calme jeune fat, le réprimanda Illirdïn, je ne suis pas un ‘nain droïde’ comme vous dites. D’une part je ne suis pas petit, et d’autre part je ne sais pas ce que c’est un droïde. »
Kévin se releva un peu gêné.
« En fait je suis un druide, repris t’il en tendant magistralement le bras vers les cieux. J’utilise les forces de la nature pour accomplir des rituels telluriques ou démoniques. »
« C’est quoi telluriques ? Demanda Kévin.
« C’est quoi démonique ? Demanda Jean-Michel.
« C’est quoi la nature ? » Demanda Rachid.
« Du calme jeunes gens, repris Illirdïn, pour répondre à votre question précédente, sachez que j’avais dans l’intention d’invoquer trois horribles démons d’un autre monde et… vous êtes là. Alors ne me demandez pas pourquoi, sans doute un déviation entropique ou une erreur de ma part ou… je ne sais quoi. Toujours est il que vous êtes là. D’ailleurs, je dois vous avouer qu’au début je vous ais pris pour les démons susnommés, rapport à vos oripeaux et votre coiffure pour le moins… » Il laissa sa phrase en suspens en jouant coquettement avec ses longues boucles de cheveux.
« Ziva grosse tapette ! S’énerva Jean-Michel, j’vais t’en foutres des oripeaux susnommés tu va voir ! Quand c’est y qu’on rentre chez nous bordel ? »
« Et bien, vous savez, les démons sont faits pour mourir au combat donc on ne se préoccupe pas de leur retour. Cependant, le sort devrais prendre fin un peu après le coucher du soleil. »
« Quoi ? Tu te fous de ma gueule, fils de tepu ? » Hurla Jean-Michel en avançant dangereusement sur l’homme.
« Ton père il baise des castors ! » Rajouta haineusement Rachid.
Jean-Michel avancerait toujours, l’air menaçant, mais le dénommé Illirdïn ne semblait pas s’en inquiéter. Il considérait le solide bâton en chêne qu’il portait dans sa main droite. Pourrait il servir d’argument percutant dans la conversation ?
A l’évidence oui…
Il y eut un fort bruit sourd. Le bruit d’un bâton en bon bois de chêne qui heurtait le sommet d’un crâne.
« Putain d’sa mère, sa fait mal ! » Hurla Jean Michel en se tordant de douleur sur le sol.
« C’est fait pour, répondit Illirdïn, sur ce jeunes gens, je vous laisse. J’ai une décoction de pattes de corbeaux sur le feu. »
Il tourna les talons et reparti dans les fourrés en chantonnant. Rachid et Kévin regardèrent un instant Jean Michel se tortiller parmi les feuilles mortes puis Kévin dit :
« Vraiment chelou ce type. »
Quelques secondes s’écoulèrent, puis Rachid se tourna vers Jean-Michel toujours a terre.
« Comment tu t’est fait latter ! Le gros bouffon ! »
« C’est ta mère le bouffon ! » rétorqua énergiquement Jean-Michel avant de décocher un coup de pied à Rachid qui se jeta sur lui. Les deux amis roulèrent par terre au milieu des feuilles mortes.
« Arrêtez, cria Kévin, nous sommes isolés, nous devons nous battre ensemble ! »
« C’est ce qu’on fait. » répondit Jean-Michel en écrasant Rachid dans ses bras.
« On sait jamais, tenta Kévin, le type bizarre pourrais revenir. »
L’effet fut immédiat. Les deux combattants s’immobilisèrent dans une position cocasse. Jean-Michel, a cheval sur Rachid tentait de lui faire ingérer de copieuses poignées de feuilles mortes.
« Tu crois ? » Demanda Jean-Michel dans un couinement désespéré ?
« En tout cas il est trop bizarre ce type. » Dit Rachid en crachant des feuilles mortes.
« Ouais. » Répondirent les autre en cœur.
« Avec des fringues bizarres. »
« Ouais, et des cheveux longs. »
« Et il faisait des rituels démonique ta mère. » Précisa Jean-Michel.
« Et si c’était un Gothique ? » Dit Kévin soudain empli de peur.
Le doute tomba sur les trois compagnons comme un bloc de béton sur un hamster.
« Et qui fait de la Magie Noire et du spiritruc. » Poursuivit Kévin.
« Jean-Mich, j’ai peur… » Dit Rachid.
« C’était pas un Gothique, dit catégoriquement Jean-Michel, il avait pas de fringues noires. »
Comprenant que l’étrange personnage n’était pas un Gothique mais juste un druide capable d’invoquer des démons, ils furent grandement soulagés.
Jean-Michel se releva et dit :
« Yo les mecs, en attendant le coucher du soleil, je propose une rap battle. »
Les deux compères acceptèrent l’idée avec enthousiasme et la rap battle commença. Rachid et Kévin furent les premiers à se lancer. Kévin entama sa déclamation.
« Yo ! Ta mère elle est moche, et ton père, c’est un Bosh ! »
Rachid répondit :
« Wesh ! Ta mère c’est un castor et ton père c’était un… heu… vous avez rien qui rime en « or » ?
Pendant ce temps, Jean-michel faisait des mouvements de rap hyper stylés.
« Et ton père, il a une dent en or ! » Conclut Rachid, un sourire de triomphe aux lèvres.
C’était dur de départager les concurrents, tout deux avaient grave la classe. Rachid cependant avait hésité. La victoire revint donc à Kévin qui se prépara a affronter Jean-Michel, vainqueur invaincu en rap battle toute catégorie. Il prépara ses plus belles vannes et se lança.
« Ziva, t’es une grosse merde de paysan,
Et tu sens du gland !
Pendant ce temps, Rachid fesait des mouvements de rap hyper stylé.
Alors tu retournes dans ta ferme,
Et tu la fermes ! »
« Yo yo yo ! S’exclama Rachid devant l’attaque féroce de Kévin. Tu l’as bien cassé là ! »
Jean-Michel prépara sa riposte, il attendit que l’inspiration le touche. Mais la pierre, lancée depuis les fourré, fut bien plus rapide et le percuta au front, en plein sur la bosse faites par Illirdïn.
« Ha putain d’sa mère, sa me marave ! » Protesta t’il alors qu’une nuée de pierre s’abattit sur le groupe et qu’un groupe d’hommes hirsutes surgissaient des buissons pour s’emparer des trois camarades hébétés.


Nos trois amis parviendront ils à sortir de la merde noire dans laquelle ils sont fouré jusqu'aux oreilles ? Kévin gagnera t'il la rap battle ? Jessica supporteras t'elle sa rupture avec Brandon ? Nous le saurons au prochain chapitre intitulé :
Le retour de la fureur de l'apocalypse noire !

(En fait, le prochain chapitre s'apelle chapitre trois, mais c'est moins racolleur...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayne
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 783
Age : 29
Localisation : Sur une chaise... Ou Lorient, ça dépend...
Date d'inscription : 12/12/2004

Feuille de personnage
Nom: Madusel'th
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Dim 14 Mai 2006 - 15:56

C'est pas mal du tout malgré le fait d'avoir ces trouis personnages ^^

Citation :
« C’est quoi telluriques ? Demanda Kévin.
« C’est quoi démonique ? Demanda Jean-Michel.
« C’est quoi la nature ? » Demanda Rachid.
^^

Citation :
C’était pas un Gothique, [...], il avait pas de fringues noires.
Tssss, je suis bien content qu'ils ai été lapidé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/saroarha/
Lahad
Fervent Partisan du Cul-te de Travia
avatar

Nombre de messages : 1117
Age : 27
Localisation : parti se faire fouetter...
Date d'inscription : 16/12/2004

Feuille de personnage
Nom: Ah zut!
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Dim 14 Mai 2006 - 16:02

C'est toujours aussi bon!
Tu as pensé a faire une adaptation en fichier audio? ça pourrait être sympa **cassé**
Le coup des rituels démoniqueTM, facile, mais tellement efficace :D


lahad, fan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Dark Soul
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 774
Localisation : Les Havres Gris (port Normand gris béton)
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Dim 14 Mai 2006 - 19:00

En fait, vous n'avez que la version écrite. Mais il existe une version qui la dépasse de loin, la même lue par moi. J'ai passé 4 ans dans un collège ou ces gens grouillaient et je sait copier leur accent à la perfection.

J'ai pensé à adapter cette histoire en saga MP3. Mais je n'ai qu'une relative maitrise de l'outil informatique. Il me faut des logiciels, un micro pour PC (j'ai bien un micro, mais pas pour PC ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Dark Soul
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 774
Localisation : Les Havres Gris (port Normand gris béton)
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Mer 7 Juin 2006 - 14:41

Double post pour dire que j'ai commencé la suite, elle arrive bientôt (enfin, dans un délai plus ou moins long).

Et juste comme sa, pour les féru d'histoire, le numéro de ce sujet correspond a l'année de la bataille de Hastings (1066) durant laquelle Guillaume le Conquérant défit les troupes saxonnes et conquis l'Angleterre.
Comment sa on s'en fout ?

ADS - Druchii historien -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Dark Soul
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 774
Localisation : Les Havres Gris (port Normand gris béton)
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Mer 16 Aoû 2006 - 2:03

Triple post pour vous annoncer avec un soupson d'émotion que... voici enfin la suite. Désolé d'avoir été si lent mais multiples furent les distractiosn qui m'ont détourné de mon ouvrage.

Chapitre 3.

Après un lutte brève mais intense dans laquelle Kévin lâcha son épée, Rachid se fit marcher sur le pied et Jean-Michel repris un coup sur sa bosse, ils furent traînés devant un grand homme vêtu de noir arborant une horrible cicatrice au visage.
Un autre homme plus petit portant des vêtements aux couleurs criardes clama fièrement :
« Saluez monseigneur Ardanel exécuteur des hautes œuvres royales, porteur de l’étendard du duché de Maleville, vétéran de la bataille des tertres et grand chambellan du secret royal ! »
« Heu… ils sont ou les autres ? » Demanda Kévin.
« Quels autres ? » Demanda le dénommé Ardanel d’une voix grinçante.
« Ben l’exécuteur des autres œuvres royales, le porteur de l’étendard du duché de machintruc, le vétéran du secret royal et le grand chambellan de la bataille des tourtes ? » Bafouilla Kévin en espérant n’avoir rien oublié.
Laissant tomber le sujet, Ardanel se redressa de toute sa hauteur et s’adressa aux trois amis :
« Que faites vous sans autorisation sur les terres seigneuriales hérétiques ? »
Il avait une façon bien particulière de prononcer hérétique en roulant les « r » et avec un accent si rageur qu’on l’aurait cru dénoncer des crimes contre l’humanité.
« Ben c’est la faute du trouduc. » Expliqua Kévin.
« Ben ouais, celui qui faisait de la démoniscitude avec des trucs de la nature. » Précisa Rachid, soucieux d’apporter cette importante précision.
« Mais aussi il y avait le connard avec son cheval pour les course hypestres qui nous a cherché. » Rajouta Kévin
« Ouaip mais Jean-Michel il l’a bronché alors il a fermé sa gueule. » Ajouta Rachid.
Ardanel les fixa tout les trois d’un regard noir sans rien dire. Finalement il repris :
Bien, après avoir entendu votre témoignage comme la loi l’exige, je vais vous déclamer vos chefs d’accusation : Attaque sur un seigneur de haute naissance et vol de son épée présente ici a titre de preuve. »
Il désigna du menton l’épée qu’on avait prise à Kévin tenue par l’un des hommes qui les avaient amenés puis repris sa déclamation.
« Fuite et pratique de rituels sataniques dans la forêt dite de Boilau. »
« Mais c’était juste une rap battle, » se défendit Jean-Michel.
Cependant, Kévin remarquait que les visages autour d’eux s’étaient durcis. En fait, les gens avaient l’air franchement menaçants.
« On ferais mieux de se casser, » chuchota t’il a Rachid.
« Wesh, répondit il, je vais les embrouiller tu va voir. »
Il se campa fièrement devant Ardanel et pris soudain un air de surprise feinte.
« Attention un lapin ! » S’exclama t’il en désignant un point derrière les arbres.
Alors que l’exécuteur des hautes œuvres se retournait ainsi que ceux qui les avaient amené, Nos trois héros s’enfuirent, Kévin récupérant l’épée et Rachid entraînant Jean-Michel qui cherchait à voir le lapin.
Ils coururent un instant a travers les arbres puis, quand ils furent hors d’atteinte et surtout hors d’haleine, ils s’arrêtèrent.
« Ouf, on les a semé. » Dit kévin.
« Mais il était ou le lapin ? » Demanda Jean-Michel
« Dans ton cul dugland ! Répondit vertement Rachid. Il y en avait pas de lapin. »
« C’est ta mère le lapin ! » Répliqua Jean-Michel en levant un poing menaçant.
« Merde ! Revoilà les trouducs ! » Dit Kévin, mettant un terme au débat.
Comme un seul homme, les trois amis reprirent leur fuite à travers bois. Les branches basses fouettaient leurs visages, leurs « Nikes » s’enfonçaient dans les feuilles mortes. Soudain, Kévin trébucha sur une racine traîtresse et s’affala sur le sol avec la grâce et la finesse d’un morse chutant d’un troisième étage.
« Ha d’sa mère ! Les mecs, aidez moi je me suis tordu la cheville ! »
Jean-Michel et Rachid lui lancèrent un regard plein de compassion…
Puis se retournèrent et se remirent a courir.
« Attendez bandes de bâtards ! Bites de porcs ! Revenez ! »
« Tu nous manqueras beaucoup Kévin » Lança Jean-Michel par-dessus son épaule.
Kévin sentit les larmes lui monter aux yeux, il ne deviendrait jamais une rap star internationale. Et il mourrait puceau…
Non sa jamais ! Il trouva la force de se relever malgré sa douleur à la cheville. Par chance, un seul de ses poursuivants s’était porté à sa rencontre, les autres poursuivaient toujours Rachid et Jean-Michel. Seul avec son destin, Kévin fit héroïquement face. Son destin en question maniait une fourche et chargeait en prononçant de féroces cris de guerre tels que « Crévidieu » ou « Foutrebleu d’saleté ». Prenant son courage a deux mains, Kévin brandit fièrement son épée et l’abattit d’un geste précis. La trajectoire souple et gracieuse manqua complètement son adversaire et la lame se planta dans un arbre. Avant que Kévin ait le temps de la récupérer, l’homme le percutait de plain fouet. La fourche maladroitement maniée déchira son manteau top tendance et les deux combattants chutèrent en un tourbillon de bras et de jambes dans un buisson épineux. Les épines lacérèrent le survêtement de Kévin pendant que celui-ci se débattait comme un beau diable stimulé par la peur de la mort autant que par les épines qui lui piquaient la chair…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vampire québecois
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 234
Age : 28
Localisation : A 4 Km du Lahad
Date d'inscription : 16/01/2006

Feuille de personnage
Nom: Ardanel
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Mer 16 Aoû 2006 - 10:54

Que dire, que dire ? C'est toujours tordant.

Citation :
« Fuite et pratique de rituels sataniques dans la forêt dite de Boilau. »
« Mais c’était juste une rap battle, » se défendit Jean-Michel.

**laugh* J'ai failli en pleurer de rire ! Tout bonnement génial.

Bravo et continue comme ca ! :thumright:


PS: Y'a copyright la, le chef qui s'appel Ardanel; c'est moi ca ! **siffle**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Dark Soul
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 774
Localisation : Les Havres Gris (port Normand gris béton)
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Mer 16 Aoû 2006 - 17:55

j'avoue, je cherchait un nom qui inspire les respect mais en même temps enprunt d'une certaine noblesse et Ardanel m'est immédiatement venu a l'esprit.

La suite... un jours ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Vampire québecois
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 234
Age : 28
Localisation : A 4 Km du Lahad
Date d'inscription : 16/01/2006

Feuille de personnage
Nom: Ardanel
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Mer 16 Aoû 2006 - 20:02

Citation :
j'avoue, je cherchait un nom qui inspire les respect mais en même temps enprunt d'une certaine noblesse et Ardanel m'est immédiatement venu a l'esprit.

Mouais

Citation :
d'une certaine noblesse
Citation :
inspire les respect

Je te pardonne au vue de ta lucidité **evil**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalek Sombrelame
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 229
Localisation : La mort peut etre partout...
Date d'inscription : 17/02/2006

Feuille de personnage
Nom: Dalek Sombrelame
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   Dim 20 Aoû 2006 - 0:03

Suite a de nombreuses sollicitations de l'auteur de ces textes, je met enfin mon avis a la vue de tous. C'est excellent, hilarant, super. Qu'il continue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel   

Revenir en haut Aller en bas
 
[R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [R]La glorieuse épopée des sires Rachid, Kévin et JeanMichel
» La plus glorieuse charge d'un chevalier de l'Empire
» une nouvelle épopée
» Ajani Crinieredor ou Antienne glorieuse ?
» Glorieuse Victoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: