Enclaves Elfiques - Ulthuan vs Naggaroth

Forum rassemblant sous une même bannière les joueurs elfiques de tous horizons
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Citoyens druchii

Aller en bas 
AuteurMessage
Kormin
Druchii légendaire
Kormin

Nombre de messages : 2040
Age : 30
Localisation : Angers
Date d'inscription : 20/11/2004

Citoyens druchii Empty
MessageSujet: Citoyens druchii   Citoyens druchii EmptyDim 9 Juil 2006 - 19:10

Après avoir regardé le livre d’armée des Elfes noirs, je me suis rendu compte qu’il n’y avait que très peu d’information sur la structure sociale réelle de la société elfe noire, et quelle vie pouvait avoir le citoyen basique druchii. Ainsi ai-je commencé un entrefilet sur le sujet et ensemble, nous avons émis diverses hypothèses sur ce à quoi pouvait ressembler la société elfe noire.

Ce que le fluff de GW dit, c’est que notre société ressemble étroitement au fascisme, avec un dictateur régnant au-dessus de tous, une personne détenant un pouvoir absolu, ici sous la forme de Malékith (et dans une moindre mesure, Morathi). Malékith aurait une série de généraux et de conseillers au-dessous de lui dans la pyramide sociale, et ces dynastes auraient à leur tour une série de nobles au-dessous d’eux, etc… Les guerriers sont à la base de la pyramide sociale, mais naturellement au-dessus de tous les esclaves, traîtres et ennemis politiques des elfes noirs. Il est possible de s’élever dans cette pyramide sociale grâce à l'argent mais aussi par des alliances (mariages) ou en faisant preuve à Malékith de sa valeur et de son courage.

Les citoyens de base forment la milice citoyenne, qui est la partie la plus importante des armées d’elfes noirs. Chaque citoyen, homme ou femme, qui doit s’exercer ou combattre doit s’inscrire à son centre de formation local ou subir une pénalité. Il n’y a pas de divisions sexuelles des tâches dans la société. Les elfes noirs sont assez intelligents pour réaliser qu’une telle division ne ferait que les affaiblir, et puisque que les elfes, hommes ou femmes, sont biologiquement semblables, il n’y a aucune domination masculine dans la société.

Les nobles et les capitaines corsaires sont souvent assez riches pour acheter des propriétés dans les grandes villes. Ils peuvent alors louer ces maisons à la grande majorité de citoyens n’ayant pas les moyens d'acheter leur propre domicile. Les voisins s’enrôleront très probablement au même centre de formation et intégrerons sûrement le même régiment. Là, la proximité étroite entre eux dans la vie quotidienne les aidera à fonctionner mieux comme régiment en temps de guerre.

Les sessions de formation se produisent jusqu'à trois fois par semaine (journalière si une invasion apparaît imminente). Quand le citoyen s’enregistre pour la première fois ( une fois qu’il a atteint l’age minimum pour s’engager), il reçoit une cotte de mailles sans manche, un plastron, des gantelets, un casque, une épée, une lance, une arbalète à répétition, une robe de bataille, un bouclier avec le symbole du régiment, une couverture, une cantine, un flacon, un pardessus, une réserve de carreaux et une paire de chaussure de guerre (conçues pour tout type de terrain). La majeure partie de l’équipement qui leur est remit est de seconde main ou de qualité moyenne. Le régiment sera formé pour combattre avec des lances dans diverses formations (formation comprenant celle des Garde de la Cité). Ils seront également formés à la balistique et l'utilisation de l'arbalète à répétition. L’absence aux sessions de formation sans bonne excuse aura comme conséquence une punition devant le régiment au complet, en manière d’exemple. La milice est forcée, et non payée, aussi, beaucoup de citoyen doivent avoir un travail pour obtenir un revenu. Ceux ci s’étendent de maréchal-ferrant, charpentier, marchand, revendeur d’esclaves, armurier, mineur, bûcheron, domestique, infirmier, pompier, commerçant, etc.… Naturellement ils doivent prendre congé de leur travail pour se former chaque semaine et ce temps n’est pas payé par le travail.

Si un citoyen se distingue particulièrement dans la milice, il peut être promu au rang de chef de régiment. Cet officier relais les ordres des nobles et des dynastes à l’unité, et commande celle ci sur le champ de bataille. Cette position est mieux respectée dans la société, bien qu’elle ne le soit pas aussi fortement que les soldats professionnels ou corsaires qui combattent à plein temps.

Les citoyens peuvent échapper à la formation de milice en rejoignant les corsaires et les marins à temps plein ou en s’enrôlant pour devenir soldat professionnel. Quand les Arches Noires et les bateaux de pillage amarrent à Har Ganeth et Karond Kar, beaucoup de corsaires à bord forment des groupes de pression qui choisissent leur victime parmi elfes ivres de la nuit. Une fois à bord de l'Arche noire, c’est à lui de décider de s’équiper. Cela fait partie du mode de vie des corsaires de piller et de prendre ce qu'ils peuvent. Le seul article donné à de nouveaux marins est une Cape en peau de Dragon des Mers. C’est l’insigne des corsaires, qui force le respect de la société. Les corsaires ne sont pas payés. Au lieu de cela ils reçoivent une partie du butin obtenu lors des pillages et des razzias, et ils peuvent souvent gagner de petites fortunes de cette façon, à condition bien sur d’être victorieux. En raison du long temps passé en mer et dans d’autres terres, le citoyen devient rapidement mentalement plus dur et plus enthousiaste pour la bataille.

Si le citoyen choisit de rejoindre les soldats professionnels, il choisira entre les Exécuteurs, les Chevaliers ou les auriges. A l’exception des exécuteurs, ce sont des soldats à plein temps, qui sont payés pour combattre pour les elfes noirs. Les Exécuteurs sont des soldats à mi-temps dont le travail est d’avantage de procéder aux exécutions que de combattre. Cependant, ils sont expérimentés comme deux, et donc payés comme deux. Les chevaliers sont souvent des citoyens vétérans qui ont été repérés par des chasseurs de talent servant la milice. Ces citoyens sont tenus en haute estime car ils ont sacrifié la sensation du goût et du toucher pour la race des druchii. Les auriges attirent souvent de plus jeunes citoyens désireux de prouver leur valeur et de devenir chevaliers. Ils sont souvent les écuyers des dynastes et nobles allant à la guerre montés dans des chars.

Bien qu’il n’y ait pas de restriction de classe dans la société, deux professions sont strictement réservées aux femmes elfes. Ce sont les Sorcières et les Furies. Une furie peut être recommandée au temple de Khaine si elle est particulièrement sanguinaire dans la bataille et une sorcière peut essayer d'entrer dans un couvent si elle montre n'importe quels signes de talent magique. Naturellement une sorcière apprenti doit accomplir de nombreuses charges dans le couvent, supporter de dures épreuves pour devenir une vraie sorcière, et, même à ce moment là, le travail n’est pas payé. La sorcière peut cependant vendre ses talents magiques à ceux qui ont besoin d’elle, ceci pouvant conduire à leur exploitation par la sorcière. La furie, de son côté, doit être acceptées par Khaine en tant qu'une de ses épouses. Si elle est acceptée, elle participera à la Nuit des Supplices et aux sacrifices d’esclaves. Elle dépensera la majeure partie de son temps à exécuter les tâches confiées par la Matriarche Suprême. Il est très peu probable qu'on permettent à celles qui ont suivi ces chemins de se retirer et d’être à nouveau acceptées dans la société normale. Les sorcières sont craintes et les furies garderont les marques de Khaine toute leur vie durant. Les citoyens normaux sont très méfiants au sujet de ces dangereuses femmes.

Il y a quelques carrières militaires que les citoyens ne peuvent pas rejoindre volontairement. Ces carrières particulières sont habituellement déterminées par naissance. Les clans des Ombres et des Cavaliers Noirs possèdent souvent leur société propre, et sont peu enclins à permettre aux étrangers de les rejoindre. Les Furies et les Sorcières peuvent seulement atteindre un tel statut si elles possèdent la faveur de Khaine ou des capacités magiques. La condition des maîtres des bêtes est identique. Ceux-ci doivent être nés avec la capacité de commander aux animaux afin que les écoles de Karond Kar soient prêtes à les accepter. Les assassins sont évidemment choisis par Khaine durant la Nuit des Supplices et n'ont aucun choix quant à savoir s’ils empruntent ou non un tel chemin. Pour finir, les Gardes noirs sont élevés dès la naissance pour protéger le Roi Sorcier. Comme tout dictateur, le Roi Sorcier a besoin des gardes du corps les plus durs et les plus fidèles qu’il puisse obtenir. De façon générale les militaires jouent un grand rôle dans la vie de presque chaque citoyen. Naturellement il y a certaines professions telles que les médecins qui ne doivent pas participer aux formations de la milice chaque semaine, mais même ces elfes sont employés sur le champ de bataille.

Les vies des citoyens ne sont pas malheureuses car ils ont le temps de travailler, et de se consacrer aux loisirs, ils ne sont pas dans le besoin, Cependant les gardes noirs sont aux aguets, réprimant les soulèvements et faisant appliquer la loi, la punition étant souvent rapide et dure.


From Druchii.net
Written by /\\//\
Translated by Kormin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Citoyens druchii
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le retour du citoyen d'honneur
» Aux armes citoyens
» CR 09/07/2012 Norenberc / Yggdrasil
» Rappel aux citoyens..
» Ost Druchii

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enclaves Elfiques - Ulthuan vs Naggaroth :: Arts et Histoires Elfiques :: Récits et Créations :: Projet Sarathdario :: Société et Culture-
Sauter vers: