Ulthuan vs Naggaroth

Forum rassemblant les deux races d'elfes ennemies...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Religion: le culte du plaisir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tulekil
Héraut


Nombre de messages: 146
Age: 25
Localisation: Har Dalakkhain
Date d'inscription: 14/05/2005

MessageSujet: Religion: le culte du plaisir   Mer 12 Juil 2006 - 11:34

Voilà près de six millénaires, Morathi créa le culte du plaisir à Nagarythe. Les elfes vivaient alors une époque bénie, car sous le règne du Roi Phénix Bel Shanaar les terres d’Ulthuan avaient prospéré. Les elfes étaient les maîtres incontestés des mers et exploraient sans relâche les vastes océans du monde. Ils ramenaient en Ulthuan des richesses insoupçonnées, aussi les cités florissaient, embellies par des trésors venus de tous les horizons. Certains érudits pensent que les elfes étaient devenus suffisants dans leur indolence et que c’est pour cette raison que le culte du Plaisir s’est répandu dans tout Ulthuan et dans chaque aspect de la vie elfique.
Au début, le culte fut toléré comme une simple marque d’hédonisme. Pourquoi les elfes n’auraient-ils pu s’adonner à leurs plaisirs, eux qui avaient tant souffert par le passé ? Néanmoins, alors que les années s’écoulaient, le Roi Phénix en vint à s’inquiéter de l’emprise qu’avait la secte sur ses sujets. Il était de notoriété qu’elle se livrait au sacrifice d’êtres vivants, et le nom de Slaanesh lui était de plus en plus fréquemment associé : après l’avoir affronté pendant des milliers d’années, les elfes avait ouvert leurs portes au Chaos.
Il en résulta une guerre catastrophique encore appelée la Déchirure. Le frère se retourna contre le frère alors que le culte était déclaré hors-la-loi et ses membres persécutés. Les royaumes elfes en furent divisés à jamais, et le culte s’enfonça davantage dans la dépravation. Une ère tragique s’amorça : Morathi, en tant que grande prêtresse, et son fils, le jadis noble Malékith – à présent consumé par la haine et ressuscité sous le nom de Roi Sorcier – étaient derrière la secte. Ils commerçaient avec les démons, et leurs suivants et eux furent dès lors appelés « Elfes Noirs ».
Après des années de douloureuses luttes fratricides, Nagarythe fut détruit, englouti sous une vague de mille pieds de haut. Des dizaines de milliers d’elfes périrent, noyés dans une tempête magique invoquée par les hauts elfes, tandis que des éclairs et des tremblements de terre achevaient de déchirer la terre. A l’aide de sorcelleries démoniaques, les elfes noirs tentèrent de sauver leurs palais de la destruction et alors que leur patrie s’effondrait autour d’eux, ils créèrent les gigantesques cités flottantes qui furent par la suite connue sous le nom d’Arches noires, et les Druchii quittèrent Ulthuan, où ils ne revinrent plus jamais en paix.

Par Lord Bla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kormin
Dynaste


Nombre de messages: 2026
Age: 26
Localisation: Angers
Date d'inscription: 20/11/2004

MessageSujet: Historique du Culte de Slaneesh   Mer 12 Juil 2006 - 23:29

Attention, ce texte est là à titre informatif. Ayant été retranscrit par un Asur, je doute fort de son objectivité.

Historique du Culte du Plaisir
Recherches menées par Anthrel Tarn, assistant au gardien des traditions à la bibliothèque de Hoeth.

Personne ne pourra contester le fait qu'Aenarion fut sans aucun doute le plus grand des roi-phénix. Aenarion l'intrépide, Aenarion le défenseur. L'incarnation d'Asuryan sur notre terre, aimé et révéré par tous les elfes. Aucun ensuite ne fut son égal, personne n'en doute. On s'en rappellera comme celui qui a repoussé le Chaos, vaincu les hordes démoniaques et donné une victoire grandiose au peuple elfique. Ainsi commença une ère de paix tandis qu'Ulthuan devenait plus puissante. La population augmenta pour la première fois - la seule fois hélas-. C'était un âge doré et la lumière du monde illuminait entièrement le royaume mystique d'Ulthuan.


Malgré tout, il n'y a jamais de lumière sans ténèbres et le Chaos éternel, ne pouvait être complètement défait. Pire que tout, les ténèbres résident souvent là où on les attend
le moins. Pour les elfes d'Ulthuan, ce côté sombre habitait aussi le coeur d'Aenarion ; ayant tiré du fourreau l'Epée de Khaine, il cherchait vengeance pour le meurtre supposé de ses enfants et de sa bien-aimée la Reine-Eternelle. Il s'abandonnait à la haine, tuant les disciples du chaos chaque fois qu'il en rencontrait. Son coeur était devenu froid et les ténèbres avaient envahi son âme sans qu'il en prenne conscience.

C'est ainsi qu'il tomba sur une bande de maraudeurs de Slaanesh qui retenait captive la belle sorcière elfe Morathi et il fut ensorcelé instantanément à sa vision. Ne dit-on pas que l'amour rend aveugle? en succombant à ses appas, Aenarion ne devina pas la corruption de son coeur. Bien que, jusqu'à présent, personne ne peut dire si Morathi était réellement captive ou une participante consentante aux pratiques impies de ces cultistes. Elle seule pourrait le dire mais ne le fera certainement pas!


Après la naissance de leur fils Malekith, Aenarion continua sa quête en vue d'expurger à jamais le Chaos des terres d'Ulthuan. l'Histoire nous parle de grandes batailles et de la création du vortex qui confine les démons dans les Royaumes Chaotiques. Cependant, toute guerre réclame son tribut et cette fois, ce fut la propre vie du roi-phénix ! Au moins, Ulthuan était épargnée et Yvrainne, fille d'Aenarion fut couronnée Reine-Eternelle.

Malekith semblait être le digne descendant de son père et devait sans doute devenir le prochain Roi-Phénix. Cependant, le sang d'Aenarion coulait dans ses veines et une facette sombre de sa personnalité se dévoilait presque indubitablement. Cela suffit à susciter la méfiance d'une grande partie de la noblesse, si pas d'une bonne part de la population, surtout parmi ceux qui craignaient de perdre la tranquilité dont ils avaient profité si longtemps durant l'âge d'or.
Finalement, il fut donc estimé incapable de règner. Ensuite, Bel-Shanaar fut couronné en grandes pompes au temple d'Asuryan.

Ceci laissa Malekith profondément troublé et, tandis qu'Ulthuan bénéficiait d'une période de paix sans précédent, il parcouru le monde, découvrant de nouvelles terres et des peuplades différentes.


Toutefois, les elfes ont une grande faiblesse: une propension à la décadence.
Bientôt, les richesses ramenées en Ulthuan grâce au commerce et l'arrogance inhérente des elfes laissèrent s'installer une tendance à l'insouciance et à l'hédonisme. Pratiqué avec modération, cela serait resté sans gravité mais il y en avaient parmi nous qui étaient séduits par le côté sombre du Chaos, particulièrement par Slaanesh. L'influence du Prince des Plaisirs s'installait facilement parmi ceux pour qui le plaisir était devenu le moteur principal de leur vie. Et Morathi fut affectée de cette manière. Durant son séjour parmi les maraudeurs slaaneshi, le Seigneur du Plaisir s'était profondément insinué en elle et Morathi resterait à jamais influencée par cette expérience.


Pendant que Bel-Shanaar forgeait des alliances avec différentes races et que Malekith voyageait dans de lointaines contrées, Morathi passait le temps dans une certaine indolence. Elle avait tissé de puissantes relations et quelques amitiés utiles parmi les courtisans d'Anlec, la grande cité du nord, en Nagarythe. Elle organisait souvent moultes réjouissances pour ses semblables sybarites désoeuvrés. Le vin coulait en abondance et les meilleurs artistes, musiciens, danseurs et poètes de tout le royaume étaient convoqués pour agrémenter de leur présence ces festivités.

Néanmoins, avec le temps, même ces plaisirs dérisoires devinrent une routine ennuyante et Morathi avait besoin de moments plus passionnants. Elle réclamait sans cesse d'autres passe-temps et des sensations toujours plus fortes. Depuis l'enfance de Malekith, elle avait embrassé les croyances de nombreux cultes religieux ; mais rarement, elle restait active auprès d'eux plus de quelques années ou, au mieux, quelques décades.

Cependant, aucun de ces cultes ne rencontrait vraiment ses aspirations déviantes. Il ne fallut pas longtemps avant qu'elle ne comprenne que pour retrouver les sensations fortes qu'elle désirait par dessus tout, il lui suffisait de créer son propre culte ; avec elle-même comme fondateur et leader, et ses plus proches, et dignes de confiance, amies comme prêtresses.
C'est donc ainsi qu'il y a quelque 6000 ans, Morathi et ses suivantes décadentes commencèrent à se réunir une fois toutes les deux lunes (90 jours), pour de grandes fêtes durant lesquelles elles offriraient aux dieux toutes sortes de choses merveilleuses en remerciement de leur accorder une vie heureuse et insouciante.
Adamnan-Na-Brionha, seigneur de la danse, était une déité populaire à ces occasions (malgré le fait qu'il fut adoré au départ par les elfes sylvestres de l'Ancien Monde). Il y avait aussi Lileath, sous l'aspect de la déesse des rêves et Isha, la déesse des moissons, représentant la fertilité. La déesse des plaisirs, Liadriel, y faisait évidemment l'objet d'une adoration croissante.

Toutefois, Morathi avait une âme plus noire encore. Elle se rappella les délices sensuels qu'elle avait éprouvés alors qu'elle était avec les cultistes de Slaanesh.
Ce fut juste un simple cap à franchir que de passer des prières joyeuses à Liadriel à quelque chose de plus sombre et plus dangereux. Bientôt, Slaanesh rejoignit les divinités célébrées lors de soirées de plus en plus hédonistes. Toutes les amies de la Matriarche Suprême n'étaient pas franchement enthousiastes à l'idée de vénérer un dieu chaotique lors des fêtes mais elles étaient surtout les femmes et maîtresses soumises de nobles influents. Alors, elles savaient éviter d'offenser Morathi en n'élévant pas la voix contre ses allégeances ; surtout si elles voulaient conserver la vie privilégiée à laquelle elles étaient habituées maintenant. C'est ainsi qu'elles acceptèrent d'honorer Slaanesh lors de leurs rencontres et bientôt, elles commencèrent à apprécier les plaisirs plus charnels que le dieu favori de Morathi leur permettait de pratiquer.
Ainsi commença le Culte de Slaanesh....

Traduction de druchii.net par Yuna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Religion: le culte du plaisir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» au plaisir
» Religion Oniarth
» La Philosophie (et la religion) dans Gensokyo
» [Artwork] Culte de Yurei
» Information du Ministère du Culte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth ::  ::  ::  :: -