Enclaves Elfiques - Ulthuan vs Naggaroth

Forum rassemblant sous une même bannière les joueurs elfiques de tous horizons
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La langage elfe noir: le druck-eltharin

Aller en bas 
AuteurMessage
Kormin
Druchii légendaire
avatar

Nombre de messages : 2040
Age : 30
Localisation : Angers
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: La langage elfe noir: le druck-eltharin   Mer 12 Juil 2006 - 23:37

La Langue Elfe Noir : Le Drukh-Eltharin


La langue elfe noire est à la base très similaire à l'Eltharin de leurs ennemis hauts elfes. Elle est basée sur le dialecte parlé à Nagarythe à l'époque d'Aenarion, mais a été lentement altérée au fil des millénaires pour mieux s'adapter au caractère sombre des Elfes Noirs et à leur sombre pays.
L'écriture du Drukh-Eltharin est aussi enraciné dans l'Eltharin d' Ulthuan. Cependant, peu après la Submersion, Malékith pris la décision de radicalement changer le système écrit utilisé par ses sujets.

En collaboration avec Hotek, Morathi et Furion, il créa un nouveau système d'écriture, utilisant une écriture runique similaire à l' Eltharin, mais en les combinant ensemble en sigles complexes plutôt que les arranger en lignes pour former mots et phrases.

Cette méthode rend l'écriture du Drukh-Eltharin plus adéquate à l'utilisation de la sorcellerie, de sorte qu' un sort puisse être encodé dans un seul symbole. Les (compliquées) règles de construction sigillaire rendent quasi-impossible pour quelqu'un non familiarisé avec cette langue de déchiffrer la moindre phrase en Drukh-Eltharin. Même chez les Maîtres du Savoir de la Tour Blanche de Hoeth en Ulthuan, il ne reste pas plus d'une poignées d'érudits capables de comprendre les sigles du Drukh-Eltharin contenant plus d'une douzaine ou plus de ces formations nominales. Les érudits humains trouvent difficile de déterminer précisément la signification de la plus élémentaire phrase de ce mystérieux langage.


Tout comme les autres langues elfiques, le Drukh-Eltharin utilise énormément de métaphores et de symbolismes. Par exemple, Oriour, le mot pour "sang", représente également la couleur pourpre, ainsi que l'incarnation du concept de meurtre et de sacrifice. Drukh, la racine à partir de laquelle les Elfes Noirs tirent le nom de leur race, signifie "dur" ou "impitoyable", mais peut aussi représenter l'acier ou une lame tranchante. Druchii peut être employé pour signifier "les Impitoyables" ou "les Lames d'Acier", parmi d'innombrables autres significations.


Presque chaque phrase en Drukh-Eltharin peut être interprétée de multiples façons. Ceci est généralement vu comme un avantage par rapport aux rudes langages des races inférieures. Il n'est pas rares pour des nobles rivaux de s'envoyer l'un l'autre des lettres qui,d' une certaines manière, peuvent être interprétées comme de magnifiques poèmes, mais d'une autre, comme de sanglantes menaces. Les Druchii forment une race subtile et rusée, mais ils ne sont pas pour autant dénués d'honneur. Ils considèrent les serments comme étant faits pour être respectés, et même un noble hésitera à manquer à sa parole. Mais le langage druchii offre une grande liberté à la libre interprétation, spécialement sous sa forme écrite. Pour les Elfes Noirs, ce n'est pas déshonorant de détourner une promesse ou une loi en détournant le sens des mots. Pareille ingéniosité est hautement estimée par le Roi Sorcier, car de telles pratiques renforcent la froideur du cœur de ses sujets.


L'ossature du Drukh-Eltharin est formé des Khydhani, les runes qui incarnent les concepts majeurs tels que la vie, la mort, la haine et la loyauté. Beaucoup de noms de familles druchii sont dérivées d'une, deux ou de trois de ces runes. Par exemple, Cynthariour (signifiant, approximativement, "Mort Pourpre") est formé à partir des runes Kynth et Oriour. Le noms des cités de Naggaroth sont également formés de cette manière. Har Ganeth signifie à la fois "Ville des Exécuteurs" et "Lieu de Sacrifice", faisant toutes les deux allusions aux terribles troupes pour laquelle cette cité est célèbre et sa dévotion à Khaine. Un Harganth est un autel dédié au Dieu à la Main Sanglante, là où les sacrifices sont offert à Khaine par les Furies.


Les Khydhani sont accompagnées par une série de runes phonétiques connues comme les Hartani. Elles sont utilisées pour prononcer des mots et des syllabes qui ne sont pas dérivées des concepts majeurs des Khydani. Par exemple, Moriyah Cynthariour devra écrire son prénom en utilisant les Harthani Mu, Okh, Ru, Dhy et Akh, et son nom avec les Khydani Kynth et Oriour. Elle peut les former en un ou deux sigles, dont le placement de chaque élément dépend à la fois du contexte et de sa volonté personnelle.

Il doit être noté que les runes ne sont pas toujours combinées ensemble en sigles. Le Drukh-Eltharin peut aussi être écrit en lignes de runes distinctes à la manière habituelle du langage d'Ulthuan. Toutefois, ceci est généralement considéré comme juvénile et manquant de forme artistique. Les enfants elfes noirs apprennent à écrire leur langue en utilisant cette méthode, mais progressent rapidement jusqu'à former leurs propres sigles. L'exception à cela est l'utilisation de ( flesh-hooks…je ne sais pas ce que ça peut être...textuellement, ce serait "crochets de chair", mais bon…), qui sont habituellement sous la forme de runes simples plutôt que de sigles.


Lorsque l'on prononce des mots du Drukh-Eltharin, l' accentuation va habituellement sur la première syllabe pour les mots en deux syllabes, et de la deuxième syllabe pour les mots plus longs, mais ça peut parfois varier selon le contexte. Les noms propres en particulier peuvent avoir des accentuations inhabituelles en raison de leurs origines archaïques (par exemple, Naggarond et Malékith sont tous deux des mots en trois syllabes qui sont accentués sur leur première syllabe, ce qui est dû au fait que leur nom soit antérieur à la dérivation originelle). L'effet de cette accentuation peut être rendu plus évident dans la représentation française des mots du Drukh-Eltharin par l'emploi de l'apostrophe ou du trait d'union, voire même en séparant en deux les mots (comme Har Ganeth ou Klarond Kar), pour insister sur l'accent portant sur la première et seconde syllabe de ces très anciens noms.

Nom
Significations

Sarath
Défit, Haine profonde, Devoir, supérieur

Arha
Obscurité, Nuit, Ombre, Métal, Gris

Daro
Mémoire, Exploit reconue, Pierre, Bleu

Sariour
Sorcellerie, Destin, Cataclysme, Lune, Argent, Blanc

Yenlu
Chaos, Similarité, Forces opposées

Lath
Colère, Différence, Orage, Sommeil

Saro
Eternité, Infini, Intensité

Kheyl
Jugement, Règle fondamental, Punition

Elu
Fin, Démenti

Khaladh
Dragon, Noblesse, Flamme, Jaune, Orange

Senlu
Vitesse, Exactitude

Kuyl
Douleur, Couardise

Urith
Destruction, Conquête, Guerre

Sheth
Vol, Vent, Criant, Distance

Senth
Fidélité, Supériorité numérique

Kynth
Froid, Mort, Silence, Désert, Perte, Noir

Menlu
Eau, Vie, Pluie, Vert

Elthrai
Sort cruel, Désespoir

Kython
Connaissance, Serpent, Danger potentiel, Sommet de la douleur

Thalu
Haine, Vengeance

Than
Puissance cachée, Substilement, Faiblesse simulée

Khadath
Droit de vie et de mort, Immense pouvoir, Etoiles, Changement

Harath
Jeunesse, Energie, Jalousie, Ambition

Lakh
Gloire, Infamie, Victoire contre la mort

Minaith
Compétence, Artefact

Oriour
Sang, Naissance, Pourpre

Khae
Meurtre, Massacre, Laiton, Bronze

Drukh
Impitoyable, Dur, Acier

Ganth
Exécution, Sacrifice, Attachement

Nagh
Froid, Glace, Pâleur

Kar
Désespoir, Froid engourdissant

Har
Endroit, Demeure, Ville, Cité

Khlar
Damnation Eternel, Esclavage

Notez que certaines doubles voyelles sont prononcées comme diphtongue et certaines ne le sont pas. N'importe quel élément de double voyelle non représenté par une rune simple devrait être prononcé en tant que deux bruits distincts. Dans le cas de trois voyelles ou plus consécutifs, la première paire de voyelle qui peut être représentée comme une rune simple devraient être prononcées en tant que tels, tandis que les voyelles restantes devraient être prononcées en tant que bruits distincts. Par exemple, le nom ‘Uraeioth’ sera représenter par les harthani ur, ru, dae, ith, okh, thar et sera prononcé plutôt “oo-REY-ee-awth” plutôt que, par exemple, "oo-Ra-eiyee-awth".

Pour pouvoir voir la forme des runes, ainsi que l'alphabet du Druck Eltharin cliquez sur ce lien

Un version plus complète traduit par Furion du Warfo est disponible sur ce lien:
http://perso.wanadoo.fr/dreadaxe/Drukh%20E...0Noirs%20fr.doc

Vous pouvez télécharger la police de caractère du Drukh- Eltharin à cette adresse : http://www.geocities.com/mryuawp/defont.zip

Traduction : Furion de Warfo & Deimos

Source : http://web.onetel.net.uk/~jagiellon/DE%20l...age%20guide.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kormin
Druchii légendaire
avatar

Nombre de messages : 2040
Age : 30
Localisation : Angers
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: La langage elfe noir: le druck-eltharin   Mer 12 Juil 2006 - 23:38

Dictionnaire Français - Drukh Eltharin

Français : Drukh Eltharin

1 : kha
10 : eta
2 : es
20: ester
3 : tir
30 : tirter
4 : kan
5 : deh
6 : sun
7 : ut
8 : reu
9 : daras

"Mort aux Hauts Elfes" : kynthuithalkein

A

Agile /adroit : fiannadh
Ame : kheir
Animal / Créature : ead
Arc /archer : zhabat
Arche Noire (lit. Havre de pierre noire) : mourkhuylkyndar
Arracheuse d'âme (arme rituel) : lakelui
Assassin (lit. "adepte de Khaine") : fiannakhain / menkhain (la dernière expression fait référence à un assassin en dehors du Temple, en mission)
Autel (de sacrifice) : harganth
Avant : uom

B

Baliste à répétition : biannar
Bête /monstre : kuron
Bras : drath
Brillant /flamboyant : las

C

Casser /éclat : sainth
Ceinture : gilath
Cercle / environnant : hysh
Char : kor
Chasse : karan
Chaudron de Sang : khaleos
Chemin /route : belak
Chercheur : ashath
Chevalier sur Sang Froid : feinukynead
Ciel : drannu
Cité des exécuteurs : har ganeth
Civil (Druchii non armé ou incapable de se battre, ce terme se traduit litérallement comme "estropié", "infirme") : gharbhin
Cloche : kallu
Clochette à esprit : keikallu
Cœur : lir
Connaissance des Sorcières ; Art Sombre : shobhuikydhan
Convoitise : khyrkan
Corbeau : anast
Corsair (lit."Pillard des Mers") : mouraeth
Cotte de maille (force contre la mort) : dalakoi
Couvent de sorcières : shobhian
Cuirasse (poitrine et torse) : gaiedrugh
Culte du Plaisir (lit."Chercheurs de Plaisirs") : khyrkanashaith

D

Danse : suith
Derrière /suivre /poursuivant : ukhan
Démon : kuyash
Dévoreuse d’Âmes (Lance de cavalerie) : kheithain
Dragon des Mers : khaladmour
Dragon noir : khalakhyndh
Droite : iarash

E

Eclipsé (sans soleil) :graef
Embrasser/ caresser : kherith
Enfer du Chaos : yenkuyashni
Enorme : kaur
Epée : iarstil
Epée à deux mains : draich
Epée courte : uaisi
Epée longue : cathain
Epouse de Khaine : maibdethkhain
Esclave : klath
Est ("lever de soleil") : oriyirah
Et : na
Exécuteur : ganthai

F

Fabriquer : farath
Famille / clan : ken
Femelle : babh
Force : dalak
Frénésie / Soif de Sang / Breuvage des Furies : sarokhael
Furie (épouse) : maibd
Furie / Prêtresse de Khaine (ancien terme datant d'avant la Déchirure) : tulluch
Furion de Clar Karond : furionaiclarkarondu

G

Gauche : yenlash
Garde / attente : anarin
Garde noir : aenarkynth
Gardien /défenseur : aenarion
Grand : koer
Grande Sorcière : shobhein
Guerrier (un Druchii près et apte au combat) : urithan

H

Hache : olthos
Hallebarde : anarth
Hauts Elfes (lit."Cousins Haïs") : thalken
Haute ligné /noble sang : oribhein
Heaume : khandrugh
Héraut : khalir
Hydre : koerkuron

I/J

Il /elle : kal
Insecte /araignée : nan
Je /moi : iam

L

Langage (parler) : lam
Lame-épine (arme rituel) : ghlaith
Lumière : lan

N

Négation (nier) : eath
Noble /haut rang : fein
Nord /nordique : ghruah

M

Mais /cependant : sib
Maitre des bêtes (lit. Pourchasseur de Bête) : eadukhar / kuroukhar / klathukhar (la première référence se réfère à un Maitre des Esclaves ou à un Apprentis, la seconde à celui qui s'est spécialisé dans l'entrainement de grosses et dangereuses bêtes; la troisième est un terme dérogatoire)
Mâle : aebh
Malékith, le Roi Sorcier : malekithukhaladsar
Manger /dévorer : tan
Mannslieb, la Lune d'Argent : lilealth
Manticore : khaekuron
Marchand (un druchii qui vit de commerce et qui ne participe pas à la guerre; souvent utilisé comme terme dérogatoire) : khyrmen
Masque : agath
Membre /agent : men
Mer / océan : mour
Mère : ishar
Moissonner /moisson : ban
Morathi, la Matriarche Suprême : morathushobhisar
Morrslieb, la Lune du Chaos : yenlith

O

Observer : yirrath
Oeil : yir
Oiseau /vol : nobh
Oiseau de proie : falkhu
Ombre (lit."Membre du Clan des Ombres") : arkenkarn
Ouest (lit."Coucher de Soleil") : elthyirah

P

Pensée : elehor
Perce-ciel (lance d’infanterie) : drannach
Percer : khela
Plaine /étendu sauvage /désert : ruath
Plaisir (dans sa forme physique plutôt que mentale) : khyrkan
Pluie mortel (arbalète à répétition) : uraithen
Porte /portail : deash
Prédateur /harpie : harbhui
Punition : caith

R

Rire : graigh
Rivière : tosir
Robe de chevalier : khaitan
Rocher / parois rocheuses /falaises : hag

S

Sang /diable /péché : khael
Sang-froid : kynead
Sombre Roc : hag graef
Sorcière : shobh
Stupide / lunatique : kyndul
Sud : athiag

T

Temple de Khaine : hargankhain
Terre du Froid : naggaroth
Tour /pinacle /cime : rondh
Tour de la Damnation : Clar Karond
Tour du Désespoir : Karond kar
Tour du Nord : ghrond

U/V

Vambrace (armure pour avant bras) : kuysakh


Notez que certaines doubles voyelles sont prononcées comme diphtongue et certaines ne le sont pas. N'importe quel élément de double voyelle non représenté par une rune simple devrait être prononcé en tant que deux bruits distincts. Dans le cas de trois voyelles ou plus consécutifs, la première paire de voyelle qui peut être représentée comme une rune simple devraient être prononcées en tant que tels, tandis que les voyelles restantes devraient être prononcées en tant que bruits distincts. Par exemple, le nom ‘Uraeioth’ sera représenter par les harthani ur, ru, dae, ith, okh, thar et sera prononcé plutôt “oo-REY-ee-awth” plutôt que, par exemple, "oo-Ra-eiyee-awth".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kormin
Druchii légendaire
avatar

Nombre de messages : 2040
Age : 30
Localisation : Angers
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: La langage elfe noir: le druck-eltharin   Mer 12 Juil 2006 - 23:40

Dictionnaire Drukh Eltharin - Français

A
aebh : Mâle
aenarion : Gardien /défenseur
aenarkynth : Garde noir
agath : Masque
anarin : Garde / attente
anarth : Hallebarde
anast : Corbeau
arkenkarn : Ombre (lit."Membre du Clan des Ombres")
ashath : Chercheur
athiag : Sud

B
babh : Femelle
ban : Moissonner /moisson
belak : Chemin /route
biannar : Baliste à répétition

C
caith : Punition
cathain : Epée longue
Clar Karond : Tour de la Damnation

D
dalakForce
dalakoi : Cotte de maille (force contre la mort)
daras : 9
deashPorte /portail
deh : 5
draich : Epée à deux mains
drannach : Perce-ciel (lance d’infanterie)
drannu : Ciel
drath : Bras

E
ead : Animal / Créature
eadukhar : Maitre des bêtes (lit. Pourchasseur de Bête, se réfère à un Maitre des Esclaves ou à un Apprenti)
eath : Négation (nier)
elehor : Pensée
elthyirahOuest (lit."Coucher de Soleil")
es : 2
ester : 20
eta : 10



La suite demain^_^

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kormin
Druchii légendaire
avatar

Nombre de messages : 2040
Age : 30
Localisation : Angers
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: La langage elfe noir: le druck-eltharin   Mer 12 Juil 2006 - 23:40

[Infirmé sur druchii.net]


Petites notes personelles sur le Druck Eltharin.

Nombres

1 : kha
10 : eta
2 : es
20: ester
3 : tir
30 : tirter


On voit bien que les dizaines, ormis le 10, se compose du nombre de dizaine (2,3,4,...), auquel on ajoute le suffixe ter.
De ce fais, il est facile d'imaginer que pour les autres nombres, on puisse obtenir:

4 : kan
40 : kanter
5 : deh
50 : dehter
6 : sun
60 : sunter
7 : ut
70 : utter
8 : reu
80 : reuter
9 : daras
90 : daraster


Ensuite, comment exprimer un nombre comprenant dizaine et unité, comme 14 par exemple. Et bien nous connaissons le mot et qui se traduit par na.
On peut donc facilement se référer de ce fait à la construction numérique allemande.

On place d'abord les unités, avec notre exemple, c'est le mot kan, pour 4. On ajoute à la suite le mot na, pour et. Enfin, on finit avec les dizaine, ici eta, pour 10.
Ce qui nous donne pour 14 le mot: kannaeta

Traduction litérralle : quatre-et-dix

Ce système nous permet alors de compter en Druck Eltharin jusqu'à 99 (qui se dirais alors darasnadaraster).

Pluriel

Citation :
Drukh, la racine à partir de laquelle les Elfes Noirs tirent le nom de leur race, signifie "dur" ou "impitoyable", mais peut aussi représenter l'acier ou une lame tranchante. Druchii peut être employé pour signifier "les Impitoyables" ou "les Lames d'Acier", parmi d'innombrables autres significations.

Ce passage nous oriente vers l'écriture du pluriel dans le Druck Eltharin. Les druchii tirent leur nom de la racine drukh, mais les traductions du mot druchii semble être au pluriel.
Nous pouvons donc en déduire, en l'absence d'autres preuves, que le i ou ii placé à la fin d'un mot désigne le pluriel de ce mot.

Ainsi, lorsque nous parlons de Khydhani, les runes majeurs, nous pouvons envisager que le mot au singulier donnera Khydhan. Il en va de même pour le mot Hartani, les runes mineurs, dont le singulier donnera Hartan.

Ainsi, les mots pouvant se décliner au pluriel devrais prendre un i ou ii à la fin, comme Draïch, qui devrait alors se décliner en Draïchi.

Appartenance à un lieu/ville

Citation :
Furion de Clar Karond : furionaiclarkarondu

Grace à cette traduction, nous pouvons en déduire que l'appartenance à un lieu se décline de la façon suivante.

Nom + ai + nom du lieu + u

Ce qui nous donnerais par exemple pour Kormin de Klond:
Korminaiklondu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La langage elfe noir: le druck-eltharin   

Revenir en haut Aller en bas
 
La langage elfe noir: le druck-eltharin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un chef corsaire elfe noir ( tentative )
» Elfe Noir vs Empire Samedi 26 Avril
» Inquisitrice ou perso elfe noir
» liste 1000 pts elfe noir
» [Fig teste]Corsaire Elfe-Noir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Enclaves Elfiques - Ulthuan vs Naggaroth :: Arts et Histoires Elfiques :: Récits et Créations :: Projet Sarathdario :: Société et Culture-
Sauter vers: