Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Recit] Caithainhag

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: [Recit] Caithainhag   Dim 3 Fév 2008 - 20:22

Bah voilà, il m'a soudain pris l'envie de faire un petit texte en voyant les récits déjà postés dans cette section.
Je débute dans l'écriture, ne tapez pas trop fort !

Ulthuan. La beauté de la patrie elfique, nul peintre, pas même le meilleur artiste elfe, n'aurait su la reproduire. Il n'y a rien de plus beau que ses collines boisées aux innombrables oiseaux ou ses grands lacs bleus-verts parcourus par de majestueux cygnes. Rien de plus magnifique que ses grandes montagnes recouvertes de neige d'un blanc éclatant ou ses forêts de pins aux feuilles vertes ou dorées. N'importe qui aurai pu passer sa vie à contempler son ciel sans nuage, parcourus par des aigles majestueux, ou à courir sur ses plages du sable le plus fin, dominé par les élégantes tours blanches du peuple haut elfes, construites par des architectes que jamais un humain ne saura égaler.
Nous sommes dans la province de Chrace, dans un vallon à l'est de Tor Achare. Mais l'habituel beauté d'Ulthuan a disparue. Aucun chant d'oiseau ne se fait entendre, ni aucun bruissement dans les feuilles vertes. Le soleil a presque disparu à l'horizon et des lambeaux de brume sortent peu à peu de la forêt environnante, comme pour masquer les vestiges de l'horrible scène qui vient d'avoir lieu.
Deux personnages se tiennent sur le sentier en terre battue qui traverse le vallon. Le premier est une jeune elfe. Elle est étendue sur le dos, à même le sol. Son visage, autrefois magnifique, est aujourd'hui enlaidi par une terreur et une tristesse infinie, et figé à tout jamais par le masque froid de la mort. Son ventre rebondi montre qu'elle était enceinte. Sa tunique de soie crème est déchirée au niveau de l'abdomen, laissant apparaître une plaie béante d'où la vie séchappe à gros bouillon. Sur ses bras nus, on voit des marques de coups et de fines estafilades.
Le deuxième est aussi un elfe, le teint plus pâle, les traits plus cruels. Son armure comme ses cheveux sont de la couleur de l'obsidienne. Il porte, attachée à son cou par une broche en forme de dragon, une lourde cape d'écaille de wyrm des mers. Il est en train de rengainer une longue lame, barbelée et tachée de sang.

Dorwin attrappa la jeune elfe par les aisselles et la traina dans les buissons. Puis, avisant une petite bourse à la ceinture de sa victime, il s'en saisit et regarda son contenu. Un, deux, ....trois gros rubis. Il sourit pour lui même. Les rubis était très appréciés, ces temps-ci, dans les hautes classes de Naggaroth.
Mais le plus réjouissant n'était pas la prise qu'il venait de faire. La jeune elfe, soumise à la torture, avait fini par révéler l'emplacement du village que lui et ses compagnons corsaires recherchaient depuis trois jours déjà. Si il pouvait revenir avant la nuit noire jusqu'à son vaisseau et prévenir son capitaine, ils pourraient attaquer aux environs de minuit. Les asurs n'auraient aucune chance...
Dorwin jeta un dernier regard en direction de la jeune fille elfe et, avec un sourire de satisfaction, s'en fut à grandes enjambées sur le chemin, rendu boueux par la pluie qui commencait à tomber.


Dernière édition par Eruvas le Mar 3 Juin 2008 - 18:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llomarin
Prince
avatar

Nombre de messages : 1770
Age : 27
Localisation : Au nord de l'Echine du Dragon
Date d'inscription : 25/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Lucius Tarkyn
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Dim 3 Fév 2008 - 22:49

.....................


Hum. Tu l'as fait tout seul ce texte ? **siffle**
Sans déconner, il est vraiment très bien écrit, et c'est une bonne amorce de scénario.

Seul tout petit bémol :
Citation :
figé à tout jamais par le masque froid de la mort [...] laissant apparaître une plaie béante d'où la vie séchappe à gros bouillon
Là je crois que tu as trop voulu multiplier les belles formules.
D'après ta première expression, l'elfe est mort, et ce depuis quelques temps, alors que d'après la deuxième, elle est en train de mourrir.
Faut choisir XD


A part ça c'est vraiment bien.

Llo, qui aurait jamais cru qu'un gone de 13 ans puisse aussi bien écrire

_________________
« Qu’il ne soit fait aucun quartier. Je veux entendre leur cri. Faites les souffrir. Mutilez leurs corps pour que même Isha ne puisse reconnaître ses enfants. »
Tyrus, dynaste elfe noir

Mon armée, ma saga et mes dessins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsbrulants.site.voila.fr/
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Lun 4 Fév 2008 - 8:15

Ca vous plaît ?
Parce que dans ce cas, je peux peut-être continuer l'histoire, j'ai une petite idée de scénario en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena Powaaaaa !!
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 107
Localisation : Dans une petite maisonnée elfique.
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Lun 4 Fév 2008 - 17:47

Yep !
On n'attend que la suite !
Ca sent la baston **fight**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narog
Fils de la lune sanglante
avatar

Nombre de messages : 2042
Age : 26
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Lun 4 Fév 2008 - 18:08

Du calme Sheena ^^ Tu vas lui faire peur ^^

Sinon j'ai hâte de lire la suite :thumright:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drow2
Noble
avatar

Nombre de messages : 404
Age : 26
Localisation : Lille la semaine et Compiegne (60) le week-end
Date d'inscription : 27/05/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Lun 4 Fév 2008 - 18:50

Ben alors tu as bien fait de "te lancer" comme tu dit parce ce que c'est rudement bien écrit et la scénario est un bon début

J'attend aussi la suite et encore **aplause**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mar 5 Fév 2008 - 20:54

La plume est plutôt jolie. Le début est vraiment bien, on a l'impression que tu saisis le moment, ce que l'usage du présent valorise.

Les petits bémols divers à signaler (les fautes d'orthographes sont peu nombreuses et je n'ai rien vu qui m'arrache les yeux, donc je ne les relève pas) :

Citation :

Il n'y a rien de plus beau que ses collines boisées aux innombrables oiseaux ou ses grands lacs bleus-verts parcourus par de majestueux cygnes. Rien de plus magnifique que ses grandes montagnes recouvertes de neige d'un blanc éclatant ou ses forêts de pins aux feuilles vertes ou dorées.

J'aurais plutôt mis une virgule pour ne faire qu'une seule phrase, la reprise de "rien de plus ... que" lui donnant un rythme qui sera plus agréable, je pense, que ce point. Pour comparer, essaie de lire à voix haute avec un point entre les deux et avec une virgule. Au final, choisis ce qui sonne selon toi le mieux.

Citation :

N'importe qui aurai pu passer sa vie à contempler son ciel sans nuage

"pourrait" au lieu de "aurait pu" (concordance des temps ou un truc du genre, je crois)


Citation :

Nous sommes dans la province de Chrace, dans un vallon à l'est de Tor Achare.

J'aime bien la formule. Dans un autre contexte, le "nous" aurait pu être maladroit. Ici, il donne vraiment la sensation que tu captes une image au vol et que tu nous y emmènes.

Citation :

Aucun chant d'oiseau ne se fait entendre, ni aucun bruissement dans les feuilles vertes.

"ne se fait entendre", bof, pas très joli. "Nul chant d'oiseau ne résonne, nul bruissement de feuilles."

Citation :

Deux personnages se tiennent sur le sentier en terre battue qui traverse le vallon.

Le terme "personnage" rend assez mal. Un personnage, c'est plutôt l'être fictif que toi tu imagines. Ces deux là sont les personnages de ton histoire. Mais tu ne vois pas des "personnages" dans la rue. Tu me suis ?
Tu pourrais remplacer par "silhouettes", "elfes", "combattants" ou autre.


Citation :

Son armure comme ses cheveux sont de la couleur de l'obsidienne.

"sont d'obsidienne."

Citation :

Dorwin attrappa la jeune elfe par les aisselles et la traina dans les buissons.

Aïe, et là ça coince. Le passage des temps du présent au temps du passé, vraiment, non. Ou alors, saute une ou deux lignes, marque bien le changement de paragraphe. Tu pourrais même l'écrire du point de vue d'un des deux personnages, dans cette visée là.
Effectivement, par la suite, on sent qu'on est d'un autre point de vue. On connaît son nom, on connait ses pensées. Mais la rupture est trop brutale, désagréable. Je te conseille au moins de bien marquer la démarcation par un saut de lignes.


Citation :
rendu boueux par la pluie qui commencait à tomber.

Je chipote, mais : je croyais que le ciel était sans nuage ? :)




Citation :

Là je crois que tu as trop voulu multiplier les belles formules.
D'après ta première expression, l'elfe est mort, et ce depuis quelques temps, alors que d'après la deuxième, elle est en train de mourrir.
Faut choisir XD

Pas forcément. La vie peut être une métaphore du sang. Auquel cas, bien que morte, ses plaies peuvent continuer de saigner.



En tout cas, vraiment un bon texte, très encourageant.
En plus y a une asur qui meurt.

*tapote son draïch*
Mais dis-moi, mon garçon. Tu n'es pas un slaaneshii, au moins ? **evil**



Wolf', qui repasse par là (et est content de voir qu'il y a encore de la vie par ici)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 6 Fév 2008 - 17:23

Le prochain qui me traite de slaaneshi .... :(maul):
Enfin, ce n'est pas parce que je n'en suis pas un que je ne les aime pas, une tête de slaaneshi au dessus de la cheminée est du plus bel effet, je vous conseille vivement d'essayer. XD

Trêve de plaisenterie, voila la suite de mon texte:

Dorwin était accoudé au bastingage du navire. Il scrutait la brume matinale, derrière laquelle apparaissait vaguement les contours des récifs déchiquetés de Naggaroth. Jamais il s'était senti aussi triste.
Tout avait si lamentablement échoué ....
Au loin, il voyait les tours noires du port d' Hanathond. Ils y seraient dans moins d'une heure.
De lui même, son esprit remonta le fil des évenements des derniers jours ....

La longue colonne d'elfes noirs progressait à bonne allure. Ils étaient environ quatre-vingt, tous de féroces corsaires de l'équipage du "Khaladmour", le dragon des mers, la nef de Dorwin.
En tête de file venait Khaldreth, le capitaine du navire, monté sur un féroce sang-froid. Il était suivi de Dorwin, qui avait reçu le commandement de la deuxième vague d'assaut en raison de sa découverte du village. En troisième venait Khorl, qui était sans doute l'elfe le plus craint de l'équipage. Toujours seul, drapé dans des robes aussi noires que son âme, il avait appris l'art du meurtre dans un temple de Khaine. Il avait le don de mettre mal à l'aise tout son entourage, malgré le fait qu'il ne parlait jamais, et seules ses qualités d'infiltration et ses prouesses au combat lui avait permises d'accompagner les corsaires.
Au détour d'un chemin, le village des haut-elfe apparut. Ses murs ne mesuraient pas plus de deux mètres, et ses hautes tours ne comportaient aucune meurtrières. Le village puait l'arrogance des marchants opulents et qui n'avait jamais connus la guerre. Une proie facile, se dit Dorwin.
Dès que le village fut en vue, Khorl disparut. Il allait pénétrer à l'intérieur, et ouvrir les portes au reste de l'équipage.
Lorsque la troupe fut à moins de cent mètres de son objectif, elle se scinda naturellement en deux, la première se regroupant derrière Khaldreth et l'autre derrière Dorwin, qui avait aujourd'hui l'honneur de commander à ses camarades. La première moitié, menée par Khaldreth, allait pénétrer dans le village alors que ses habitants dormaient. C'était à eux que revenait la partie facile du travail, à savoir massacrer les citoyens hébétés pendant qu'ils profiteraient de l'effet de surprise. Le deuxième groupe aurait pour mission d'affronter la milice qui ne tarderait pas à se rassembler, puis de rattraper les fuyards. Au final, tout le butin était rassemblé et partagé équitablement entre tous les corsaires.
Khaldreth tira une arbalète des replis de sa cape, embrasa un carreau, puis tira en visant le ciel. Le trait enflammé traversa la nuit, puis retomba au loin derrière une colline. A ce signal, les grandes portes de la cité s'ouvrirent sans un bruit. Comme d'habitude, Khorl avait fait du bon travail.
Khaldreth se retourna vers ses troupes en hurlant : " Chargez ! " Une ovation lui répondit, alors que quarante corsaires se ruait vers la ville à sa suite. Dès qu'il passèrent les portes, Dorwin les perdit de vue, mais rapidement l'air résonna des hurlements de surprise, de panique puis d'agonie des Asurs. Dorwin se résolu à attendre, réfrénant son instinct qui lui criait de courir préter main-forte à son seigneur.
Quelques minutes plus tard, un nouveau carreau en flamme traversa le ciel. Avec un cri de joie repris par tous ses camarades, Dorwin se mit à courir à perdre haleine vers la cité elfique, suivi par les autres corsaires. C'était le moment qu'il préferait dans une bataille : il cessait soudainement d'exister en temps qu'elfe noir, et même en temps qu'être vivant, pour ne plus former qu'une seule et immense créature avec ses compagnons, uniquement mue par le désir de tuer et la soif du combat. Dans ces moments, il ressentait ce que ressent une meute de chien lancée à la poursuite d'un cerf.
Il passèrent les majestueuses portes sans les voir, et se jetèrent sur un groupe de haut-elfes en armes. Le choc fut terrible : des morceaux de lances et de boucliers brisés tournoyait dans les airs. Les cris des blessés se mélaient aux rugissements de haine et aux chocs des épées contre les épées, des hallebardes contre les dagues. Dorwin distribuait autour de lui de grands coups de sa longue lame barbelée, sans pour autant voir leurs effets. Une rapière lui entailla la cuisse, mais cela ne fit qu'augmenter sa rage.
Rapidement, les Asurs battirent en retraite. Les Druchii se lancèrent à leur poursuite, les massacrant sans aucune difficulté. Mais avant qu'ils puissent se réjouir de leur victoire, un son de cor se fit entendre.
Avec horreur, Dorwin vit un centaine de haumes d'argent fondre sur le premier groupe. Un piège ! Khaldreth, prit au dépourvu, ordonna à ses troupes de se réorganiser, mais il était déjà trop tard. Les corps de ses frères ne tardèrent pas à couvrir la chaussée.
Il voulut aller les sauver , mourir avec eux et son seigneur .... Mais il devait sauver le plus de Druchii possible. Avec sous les yeux un spectacle qui aller le hanter dans ses pires cauchemars jusqu'à sa mort, il dut se résigner à ordonner la retraite.

Le choc du bateau contre le quai ramena Dorwin a l'instant présent. Il se rendit vite compte qu'une larme, la première de sa vie, coulait lentement sur sa joue. Khaldreth avait été un capitaine si charismatique, tellement aimé de son équipage....
Et maintenant, ils étaient coincés au sol tant qu'ils n'auraient pas trouvés de nouveau capitaine. Ce qui prendrait, au grand minimum, deux ou trois ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 6 Fév 2008 - 21:08

Citation :
Le prochain qui me traite de slaaneshi .... (maul)
Enfin, ce n'est pas parce que je n'en suis pas un que je ne les aime pas, une tête de slaaneshi au dessus de la cheminée est du plus bel effet, je vous conseille vivement d'essayer. XD

Brave petit, je vais t'embaucher. Faudra qu'je vois si Magnor officie toujours. **evil**



Jolie suite sinon, tu as vraiment du talent à revendre. D'ailleurs, si un jour tu t'en lasses... **siffle**
Quelques maladresses minimes que je ne relève pas, ça donne de l'authenticité au texte. Mais c'est vraiment très bien. Encore une fois, tu captes un moment, une image et il en découle une scène.
J'avoue préférer cependant le premier extrait, mais c'est une affaire de sensibilité personnelle.
Une seule petite chose : un capitaine druchii aimé de ses marins ? Et beh, j'espère qu'il était pas trop souvent à quai, c'lui-ci. Parce que l'ambiance chez les druchiis c'est plutôt "Je serai capitaine à la place du capitaine." ; un marginal, sans nul doute.

Allez, la suite. :)

Et n'oublie pas de tuer tout slaaneshii qui passe à portée de ta lame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Jeu 7 Fév 2008 - 16:10

Par rapport à ce qu'a dit Wolfen, c'est vrai qu'un capitaine aimé de ses marins, chez les druchii, c'est un peu rare, mais c'est important pour la suite de mon scénario. XD
La suite est en cours d'écriture, elle arrivera demain soir normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drow2
Noble
avatar

Nombre de messages : 404
Age : 26
Localisation : Lille la semaine et Compiegne (60) le week-end
Date d'inscription : 27/05/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Jeu 7 Fév 2008 - 20:15

Je vien de lire la suite de ton histoire...et y a pas à dire tu as énormément de talent d'écriture. Ce n'est pas parfait mais c'est quand meme remarquable **aplause**

Bon au niveau de l'histoire en elle meme ben les elfes noirs se font défoncer (enfin en souvenir si j'ai bien compris) donc sa ne m'enchante pas mais bon ce n'est qu'un avis personnel et ton récit est si bien écrit que bon les détails du scénario... ça a moin d'importance

J'attend la suite en espérant un resaisissement elfe noir XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Jeu 7 Fév 2008 - 20:29

La victoire contre les Asurs ne compte pas à court terme.
C'est stratégique.
Nous autres, elfes noirs, sommes un peuple ascendant.
Nos cousins, que Khaine se repaîsse de leurs âmes, sont un peuple sur le déclin. Tout porte à croire que le temps va les tuer. L'important est de maintenir une pression constante sur Ulthuan, d'enjoindre à cela d'autres races qui n'y voient rien à redire — je pense aux orcs, pirates humains, adorateurs du Chaos, et autres — et d'attendre patiemment. Qu'importe une simple défaite d'une bande de pillards ? Ils ont semé le doute, leur faisant prendre conscience qu'ils étaient en danger. Ils en ont sans doute tué ; dont des femmes et des enfants ! C'est là l'important. Peu importe la perte d'un capitaine suffisamment idiot pour tomber dans un piège asur !

Non, je vous le dis : le vrai ennemi, c'est l'ennemi intérieur. Le Culte du Plaisir, les Suppôts du Maudit Slaanesh, le Tentateur, tentent de corrompre la société druchiie. Il faut purger notre peuple de ce mal, crever l'abscès avant qu'il ne soit trop profond. Alors, vainqueur du mal qui nous ronge, nous marcherons sur ceux qui nous ont trahi il y a de cela des millénaires. Et notre revanche s'achèvera dans leur sang.
Alors, les Druchiis auront prouvé leur toute-puissance.
Et gloire à Khaine !




... Ahem...
*extirpe le Khainite fanatique hors de sa tête*
Sinon ne te précipite pas pour la suite à cause de nous ; prends ton temps et fais quelque chose d'aussi bien.
Pour le capitaine, il peut bien y avoir des exceptions. Disons qu'il a eu de la chance ou qu'il a su manipuler ses hommes pour se faire passer comme un capitaine digne d'être aimé.


Bonne soirée et mort aux Slaaneshii !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena Powaaaaa !!
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 107
Localisation : Dans une petite maisonnée elfique.
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Jeu 7 Fév 2008 - 20:46

Excellent !

Bonne chance pour la suite que j'attends impatiemment !

Sheena - Slanesh powa !
XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Ven 8 Fév 2008 - 20:32

Citation :
Sheena - Slanesh powa !

*Squiiiiiick*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Sam 9 Fév 2008 - 13:56

Hop, voilà la suite !



Ce ne fut que lorsque son pied toucha le pavé que Dorwin se rendit vraiment compte qu'il quittai le Khaladmour pour longtemps. Bien sûr, il le savait, mais alors qu'il était encore sur le bateau, il n'en avait pas pris réellement conscience. Maintenant qu'il était à terre, il savait qu'il ne partirait pas avant des années et, pour la deuxième fois de sa vie, ilse sentit près à pleurer.
Son regard s'accrocha désespérement au navire comme à une bouée de sauvetage. Il ne pouvait pas le quitter, c'était impossible.... Une foule de détails arrivèrent à ses yeux en quelques secondes, avant qu'il ne soit emporté par le flot des corsaires qui quittaient eux aussi la nef. La grande voile était noire, mais comportait un petit carré de tissu gris : il avait été cousu là lorsqu'une violente tempète en avait arraché un petit bout. Les poulies qui l'accrochaient au mât semblaient toutes en bon état, à part la quatrième en partant de la droite, qui avait été endommagée par un tir d'arquebuse lors de l'attaque d'un navire impérial, et que personne n'avait pensé à changer. Le safran était fissuré et il en manquait une grande partie, signe de leur victoire contre un wyrm des mers haut-elfe qui s'y était attaqué avant que les balistes du navire n'aient raison de lui. La coque du bateau était parfaitement nettoyée, à part une partie à bâbord, roussie par le feu que lancaient un démoniaque canon monté sur un navire chaotique, que le Khaladmour avait finit par couler. Ce navire recelait tellement de souvenir que Dorwin avait vécu qu'en le quittant, il se sentait comme amputé d'une partit de lui même.
Dorwin n'avait jamais considéré Naggaroth comme sa patrie. Personne ne savait ou il était né, ni qui étaient ses parents ; on l'avait retrouvé alors qu'il venait de naître caché dans un tonneau, dans la cale du Khaladmour. Il avait ensuite grandi à Nagronath, royaume des elfes noirs sur l'île d'Albion, jusqu'à ses quarante ans, où il avait été engagé comme corsaire sur le bateau qui l'avait vu naître. Il n'avait jamais cherché à savoir de qui il descendait, mais le fait d'être sans parents, et donc sans héritage, ne lui accordait presque aucun droit dans la patrie des elfes noirs. S'il s'était mêlé quelque peu à la politique de Naggaroth, peu être aurait- il pu se forger un nom ; mais son dégoût des intrigues politiques l'en avait dissuadé. De cette manière, seule sa condition de corsaire lui permettait d'être traité comme un égal par les autres elfes noirs, mais maintenant qu'il n'avait plus de capitaine, il était à peine au dessus des esclaves dans l'échelle du pouvoir.
Il se mêla à la foule des citoyens elfes noirs qui déambulaient dans les grandes artères de la ville. Il avait en poche les trois rubis qu'il avait récupéré sur la jeune elfe en Ulthuan, et les quelques pièces qu'on avait données à tous les corsaires pour leur permettre de vivre le temps de trouver un nouveau capitaine. Ruminant de noires pensées, il fendait la foule sans se rendre compte qu'à chaque pas qu'il faisait, il bousculait plusieurs personnes ; néanmoins sa lourde cape, son allure impressionante et sa longue épée barbelée disssuadait les habitants d'Hanathond de demender réparation.
Il avisa une petite auberge, mal éclairé et crasseuse. Il aurait préféré mieux mais, avec les sous qu'il avait, il ne pouvait se payer grand-chose d'autre si il comptait y rester un certain temps. Un serpent sculpté en surplombait la devanture, ou était écrit en lettres noires :
" Au serpent vert ".
Lorsqu'il ouvrit la porte, Dorwin vit ses impressions se confirmer. L'auberge était la plus miteuse qu'il ait jamais vu en Naggaroth. Les fenêtres, pour une raison inconnue, étaient condamnées, et le bar n'était éclairé que par la lumière des bougies, et le maigre éclairage qui filtrait entre les planches, sur les fenêtres. Quand la porte s'ouvrit, tous les occupants du pub se retournèrent vers lui. Dorwin entendit même le chuintement d'une dague que l'on sort du fourreau. Sans s'en soucier, il traversa la salle pour arriver au comptoir, derrière lequel apparaisait vaguement la silhouette d'un barman.
"- C'est pour quoi ? fit-il d'une voie traînante, qui montrait clairement à Dorwin qu'il n'était pas le bienvenu.
- Une chambre, pour une durée indéterminée, dit ce dernier. J'ai de quoi payer", ajouta-t-il en sortant un rubis de sa bourse.
Même dans la pénombre ambiante, Dorwin put voir les yeux du barman briller de convoitise.
"- A l'étage, troisième porte à gauche", siffla-t-il en s'emparant du joyau avec précipitation. La conversation s'arrêta là, et Dorwin gravit les escalier. Au moins avait il choisi un lieu qui correspondait à son humeur ....


Cela faisait un an que Dorwin vivait au "serpent vert", et il avait déjà du donner deux joyau. Il ne pourrai plus rester longtemps dans l'auberge, faute d'argent. D'après ce qu'il savait de l'avancement des recherches, il n'était pas près de repartir en mer.
On n'avait trouvé aucune famille à Khaldreth, et les intrigues pour s'emparer du navire venaient à peine de commencer.
Dorwin était dans sa chambre. L'épée à la main. Malgré sa déchéance, il prenait le soin d'être toujours affuté comme un rasoir. Sa maîtrise des armes était la seule chose qui lui restait, et il ne tenait pas à la perdre. Il s'entrainait sur des planches de bois qu'il trouvait en rodant près du port, et des sacs de graines qu'il réusssissait à voler dans les docks, avant de les revendre au barman pour payer sa pension.
Dorwin était en sueur. Il pota un coup d'estoc à la planche qui se trouvait face à lui, puis commença un enchaînement de bottes particulièrement compliquées, au cours duquel il évita au dernier moment une poutre du plafond, qui aurait pu l'assommer. Il se préparait à porter un coup de taille destiné à fendre la planche quand des voix, à l'étage inférieur, attirèrent son attention.
"- Puis-je trouver le dénommé Dorwin içi ? demanda une voix. Dorwin ne la connaissait pas. Il crut discerner un léger accent de Clar Karond, et l'élocution, de toute évidence, était celle d'un noble.
- A l'étage, troisième porte à gauche", lui répondit le barman, d'une voix laconique. Quelques secondes plus tard, Dorwin entendit des pas dans l'escalier.
Il se mit à réfléchir à toute allure. La recherche de capitaine n'avait pas encore aboutit, et, en dehors de cela, Dorwin ne voyait pas vraiment ce qui pousserait un noble à venir lui parler. Il eut soudain la sensation d'être en danger, et se cacha derrière la porte son épée à la main.
Lorsque la porte s'ouvrit, il bondit sur l'arrivant, et lui mit son épée sous la gorge.
"- Que me voulez-vous ?"
Le noble, à moitié étouffé par le cou de Dorwin, devint cramoisi, mais quelques mots purent franchir ses lèvres :
"- C'est au sujet de Khaldreth ...."
Dorwin le lacha immédiatement. Le noble aspira une grande goulée d'air, puis, ayant repris contenance, se tourna vers son aggresseur: "- Oui, c'est au sujet de votre capitaine. Et c'est de la plus haute importance ..."


"- Son testament ?" fit Dorwin, incrédule.
Les testaments n'étaient pas chose courante chez les elfes noirs. Généralement, l'héritage allait à celui qui saurait se l'arroger, car cela montrait l'habileté politique du successeur, et garrantissait que se dernier saurait défendre les intêrets de sa famille ou de sa lignée. Néanmoins, si testament il y avait, ce qui y était écrit était toujours appliqué à la lettre.
"- Oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, votre capitaine a laissé un testament derrière lui. Nous l'avons retrouvé dernièrement en faisant une inspection du navire.
- Et .... que dit-il ?
- Lisez par vous-même," lui répondit le noble en lui tendant une feuille de parchemin.
Sur ce parchemin , il n'y avait qu'une seule phrase :

"Je lègue tous mes biens, mon titre de capitaine ainsi que mon navire au corsaire nommé Dorwin."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena Powaaaaa !!
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 107
Localisation : Dans une petite maisonnée elfique.
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Sam 9 Fév 2008 - 14:18

Citation :
demender réparation

A part ça, c'est parfait !

J'ai déjà une p'tite idée de ce qui va se passer, mais je te laisse imaginer la suite !


Sheena - Aller, fais apparaître un Slaneeshi xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drow2
Noble
avatar

Nombre de messages : 404
Age : 26
Localisation : Lille la semaine et Compiegne (60) le week-end
Date d'inscription : 27/05/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Sam 9 Fév 2008 - 22:56

Toujours un travail de qualité remarquable, continu dans ta lancé et fait nous vite savoir la suite de ton histoire qui m'embale de plus en plus **yeha** **aplause** (mais bon ne bacle rien tout de meme car le terme de "barman" ***gné*** )

Drow qui attend la suite avec impatience


Dernière édition par le Dim 10 Fév 2008 - 12:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Sam 9 Fév 2008 - 23:25

Mouais. C'est bien, mais ça baisse d'un cran je trouve.
Ton récit souffre en plus d'un léger anachronisme : tu parles du royaume elfe noir sur l'île d'Albion, mais celle-ci vient seulement de réapparaître au cours des toutes dernières années (sauf si Gavin Thorpe a encore fait n'importe quoi pendant mon absence) ; cela semble donc difficile qu'il y ait passé 40 ans.
Il y a aussi le vocabulaire pour l'auberge : "le pub", "le barman" c'est totalement décalé.

Rajoutons qu'au niveau de l'histoire, tout cela me paraît un peu étrange. Deux ans et personne qui n'a pris les commandes ? Si personne ne s'impose, le seigneur de la cité dans laquelle est le bateau en attribue un d'office, ça me semble tomber sous le sens ; je les vois mal garder un bateau à quai comme ça pendant longtemps. Et puis le noble qui vient lui donner ce testament ? Même si c'est respecté, on parle d'elfes noirs. S'il met la main dessus, le noble a deux options majeures. Soit il le brûle, soit il engage quelqu'un pour changer le nom et le remplacer par le sien (ou par un de ses hommes de confiance).

'fin bref, je suis nettement moins convaincu là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llomarin
Prince
avatar

Nombre de messages : 1770
Age : 27
Localisation : Au nord de l'Echine du Dragon
Date d'inscription : 25/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Lucius Tarkyn
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Dim 10 Fév 2008 - 11:54

Je suis plutôt de l'avis de Wolfen.
C'est toujours aussi bien écrit, mais le scénario perd en crédibilité.

Un testament chez les Druchii ? Même si ça existait, ça ne serait jamais respecté. Comme Wolfen, je verrai plutôt le noble essayé de supprimer Dorwin.

Enfin bon, on veut quand même la suite :thumright:

_________________
« Qu’il ne soit fait aucun quartier. Je veux entendre leur cri. Faites les souffrir. Mutilez leurs corps pour que même Isha ne puisse reconnaître ses enfants. »
Tyrus, dynaste elfe noir

Mon armée, ma saga et mes dessins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsbrulants.site.voila.fr/
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Ven 15 Fév 2008 - 16:29

Merci pour vos remarques. J'essayerai de remonter la crédibilité de l'histoire.
Je ne connais pas grand-chose au fluff d'Albion ( pour ne pas dire rien), et je pensais que les elfes noirs avaient fondé un royaume fixe sur l'île, excusez-moi pour l'erreur.
Toutes vos autres remarques sont tout à fait justifiées, mais je ne voyais pas d'autre moyen pour Dorwin de parvenir au rang de capitaine .... XD

[quote]Comme Wolfen, je verrai plutôt le noble essayé de supprimer Dorwin. [quote]
Ca va venir, ca va venir ..... **siffle**

Trève de paroles, je passe à la suite :


7 ans plus tard


L'ombre se glissa dans une alcôve située sur le mur alors qu'un garde passait devant elle. Puis elle se remit à marcher dans les couloirs d'Hanathond. Elle traversa toute l'aile est, par laquelle elle était rentrée par effraction, puis, descendant une longue volée de marche, elle arriva devant la salle de réception du seigneur d'Hanathond, Eruvas Onrae. Vérifiant rapidement qu'il n'y avait aucun garde, elle pénétra à l'intérieur en crochetant la serrure. Elle jeta un rapide coup d'oeil à la pièce, qui lui suffit pour jauger l'elfe à qui elle appartenait : une carafe de vin d'hiver était posée en évidence sur la petite table centrale, et le mobilier était somptueusement décoré. Néanmoins, l'ombre apercut l'éclat discret d'une lame, cachée derrière une armoire. Eruvas vivait dans le luxe, mais sans aucun relachement martial.
L'ombre allait procéder à un examen plus approfondi quand elle entendit des bruits de pas dans le couloir. Il ne lui fallut que quelques secondes pour se rendre invisible, en se cachant derrière une statue, un espace que n'importe quel autre homme ou elfe aurait trouvé bien trop étroit, puis elle se mit à attendre.
Deux elfes rentrèrent dans la pièce. Le premier était le seigneur de la cité en personne, Eruvas, tandis que le deuxième était un elfe à l'aspect menacant, que l'intrus reconnu comme étant Aldrych Sombrevoile, le capitaine de l'arche noire Cathainhag, l'épée sombre. Les deux druchii s'assirent, et un esclave entra dans la pièce pour verser dans leurs verres du vin d'hiver, le meilleur vin de Naggaroth.
"- Vous savez sans doute pourquoi vous êtes ici, capitaine," commenca Eruvas, après avoir bu une gorgée.
"- Bien sûr, lui répondit le dirigeant de l'arche noire. C'est au sujet de.... la conjonction.
- En effet. Vous savez déjà que nos espions ont découverts qu'en Ulthuan se préparait une importante expédition visant à détruire une bonne partie des villes de la côte est, et que notre cité en fait partie. C'est pourquoi j'ai jugé bon de rassembler tous les capitaines dont nous disposons dans votre arche noire, évenement que nous avons en effet nommé la conjonction. Ainsi, peut-être pourront nous faire échouer leur invasion.
- Je sais déjà tout cela," lui répondit Aldrych sans cacher son mécontentement. " Il était inutile de me recevoir pour me parler de choses que je connais.
- Nous nous trouvons face à un problème, " enchaîna le seigneur d'Hanathond sans prêter attention à la remarque de son vis-à-vis."Oh, pas bien grand, mais il faut que tout soit parfaitement réglé si nous voulons avoir une chance contre nos cousins.
- De quoi s'agit-il ? demanda Aldrych.
- D'un problème très simple : tous les capitaines connaissent déjà leur rôle sur l'arche, à par cinq, à qui nous n'avons pas encore trouvés de tâche. Comme vous connaissez les capitaines mieux tout autre, nous nous devions de faire appel à vous, dit Eruvas.
- Alors ? Qui sont ces capitaines ? le questionna Aldrych.
- Le premier s'appelle Ewer Hylan. Il commande sur son bateau, le Falkhu, depuis près de cent ans. C'est un vétéran des guerres contre le chaos, et sans doute notre meilleur capitaine contre les hommes du nord, mais il n'a aucune expérience en matière de haut-elfe, à part une ou deux escarmouches.
Le deuxième se nomme Reftael Veladorn. Il appartient à la glorieuse famille des Veladorn, ce qui lui a permi de s'élever sans trop de mal au rang de capitaine corsaire. C'est un expert en matière d'intrigues, mais il ne vaut pas grand chose à la tête d'une armée, ou sur le pont d'un navire.
Le troisième est connu sous le nom de Rhyfen Lorn. Il fut autrefois un excellent capitaine, mais son bateau fut détruit lors d'une bataille navale face à la Bretonnie. Il s'est fait construire un nouveau navire, mais celui-ci vient tout juste de sortir des docks, et nous craignons que Rhyfen n'ait perdu la main. De plus, on raconte qu'à la perte de son dernier bateau, il devint à moitié fou. Si ces rumeurs s'avéraient être vraies, il pourrait représenter un danger certain pour la cohésion de l'arche.
Le , ou plutôt la quatrième, est Phaere Dalakel. C'est une jeune capitaine réputée pour ses coups d'éclats et ses prises de risques totalement inconscientes. Son sang bouille littéralement dans ses veines, et si jamais je n'ai vu une elfe à la personnalité plus forte, elle est aussi bien capable de sauver l'arche que de la perdre.
Enfin, le cinquième capitaine se nomme Dorwin, de famille inconnue.
Lui aussi a exécuté plusieures actions impressionantes, comme la prise de Lamota alors que ses hommes se battaient à trois contre un, ou l'attaque éclair qu'il a réalisé en Chrace, mettant à sac une demi- douzaine de village en moins d'une semaine. De plus, un sentiment fort le lie à son équipage, étant donné qu'il était autrefois un de ses membres. Néanmoins, je ne lui fait pas confiance. Ce n'est pas parce qu'il n'est capitaine que depuis sept ans ; il a largement prouvé qu'il était un aussi bon capitaine que les autres. Non : je ne lui fais pas confiance car trop de mystères planent sur lui : sa famille est inconnue, les circonstances dans lesquelles il est devenu capitaine sont très étranges.... Cela fait trop de mystères pour un seul elfe, du moins à mon goût.

Voilà. Ou devrai-je les placer, d'après vous ?"
Aldrych réfléchit intensément pendant plusieurs longue minutes, puis il prit la parole:
"- J'imagine que vous avez déjà penser à installer des réserves ...
- Bien sûr.
- Alors vous devriez les garder au sol. Ce serait notre dernière chance, prêts à exécuter toute sorte de mission qui seraient vitales pour nos forces, et que nous serions dans l'impossibilité de faire. Je ne vois pas d'autres moyens de les utiliser.
- Je fais confiance à votre expérience. Ces cinq capitaines resteront donc au sol, en attendant d'autres instructions."
L'ombre quitta sa cachette, derrière la statue, et rampa silencieusement jusqu'à la porte. Les deux druchii continuaient à parler, mais celui qui les avait observés savait maintenant tout ce qu'il désirait.
L'ombre jubilait en s'enfuyant dans les couloirs du chateau : maintenant qu'il savait à quoi serviraient l'ensemble des capitaines, il pourrait mettre son plan à exécution sans aucun risque.
Et personne, encore moins cinq petits capitaines, ne pourraient s'y opposer.


Dernière édition par Eruvas le Jeu 17 Juil 2008 - 20:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narog
Fils de la lune sanglante
avatar

Nombre de messages : 2042
Age : 26
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Ven 15 Fév 2008 - 16:50

Euh l'ombre elle est de quel côté? ou alors les En vont se tirer dans les pattes??

Superbe intrigue j'ai hâte d'en savoir plus!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le sanglant
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 23
Date d'inscription : 03/02/2008

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Dim 17 Fév 2008 - 12:08

très belle histoire vivement la suite....



mort aux adorateurs de Khaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Lun 18 Fév 2008 - 10:50

Petite précision : par le mot "ombre" il ne faut pas entendre nos unités spéciales équipées d'une AdB et d'une arbalète, qui nous servent d'éclaireurs et qui vivent dans les montagnes de l'échine noire. La, une ombre, c'est une forme sombre, une silhouette indistincte, une créature dont on ne sait rien.

Eruvas, au cas où ... XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Lun 18 Fév 2008 - 20:51

Pas grand chose à dire, tu mets en place l'intrigue et tu fais monter le suspense. Bien fait, soit dit en passant. J'avoue que je n'aime pas les longs passages de dialogue, mais ils sont parfois (souvent, même) nécessaires.

J'ai quand même relevé :
Citation :


comme la prise de Lamota alors que ses hommes se battaient à trois contre un

un contre trois plutôt, non ?


Bon, et puis bah on attend la suite, maintenant. Je t'avoue que je préférai le début. Mais je te fais confiance pour faire aussi bien, si ce n'est mieux une fois l'intrigue lancée. ;)


Citation :

mort aux adorateurs de Khaine

Tss, pauvre petit Asur ignorant, tu vas être contraint d'éradiquer une bonne partie de ton peuple. Khaine est une divinité qui est aussi adorée, de bien piètre manière certes, par ton peuple aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le sanglant
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 23
Date d'inscription : 03/02/2008

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Lun 18 Fév 2008 - 21:28

alors ils mourront !!!
L'ordre des maitres des épées les tueront tous!!!!
Slanesh et Khaine ne sont rien face a Isha et Asuryan


Sinon je veux la suite !!!!
Cette histoire est très bien du début à la fin.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Recit] Caithainhag
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bon recit et belles figs
» Le recit d'une campagne
» [Recit] Chute
» [Recit] Histoire d'une trahison
» [Recit] Destin démoniaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: