Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Recit] Caithainhag

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mar 19 Fév 2008 - 1:18

Oh oui, entretuez-vous ! Peuple à l'agonie, assassinez-vous les uns les autres, histoire de nous faciliter la tache ! **evil**


*grand maître du hors-sujet ; il faut le savoir*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le sanglant
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 23
Date d'inscription : 03/02/2008

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mar 19 Fév 2008 - 18:33

la suite , la suite!!!!


chut les race inférieurs ne parlent pas aux maitres de ce temps.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 20 Fév 2008 - 13:57

Allez, je poste la suite :


Aldrych dirigeait son arche noire, Cathainhag, depuis plus d'un siècle, et pourtant il ne se lassait jamais de la contempler, comme si il la découvrait à chaque fois. Ses grandes tours de pierres noires, luisantes à la lumière du soleil, et ses longs corridors représentaient pour lui toute sa vie. L'arche était pour Aldrych bien plus qu'un élément de travail ; c'était une partie de lui-même.
Aldrych était un elfe noir très impressionnant. Il mesurait près de deux mètres cinquante, et sa simple taille aurait suffi à faire taire n'importe qui, mais c'était surtout ses yeux, semblablent à deux miroirs de glace, qui le rendait presque terrifiant. Son nez busqué et ses pommettes hautes lui donnaient l'aspect d'un oiseau de proie. Il avait aussi la réputation de ne jamais laisser apparaître la moindre émotion sur son visage. Tout cela contribuait à faire de lui l'elfe le plus craint de la ville d'Hanathond, à juste titre.
Aldrych détourna son regard de l'arche noire, en contrebas, pour regarder la mer. De partout venaient des bateaux de tailles diverses, sur le pont desquels se pressaient une foule de corsaires. Une fois la conjonction terminée, Caithainhag compterait à son bord environ cent soixante capitaines, et plus de dix milles combattants, ce qui devraient largement suffire à tenir l'ennemi en respect, en attendant une flotte plus importante en provenance de Karond Kar. L'arche ne pouvant accueuillir que huit milles personnes, bon nombres des capitaines allaient devoir rester à l'extérieur.
Le capitaine de l'arche noire entendit derrière lui les pas de son majordome, Harthan, résonner sur le sol de marbre. Ils se trouvaient au sommet de la grande tour qui dominait le reste de l'arche noire, dans les appartements du capitaine. Irrité par l'intrusion de son subordonné, Aldrych parla sans même accorder un regard à Harthan.
"- Qu'est-ce que c'est ?" fit-il d'une voix sèche.
"-Cinq capitaines demandent audience, répondit le majordome. Vous savez .... les cinq qui devront rester au sol ."
Aldrych soupira. Que cinq capitaines posent autant de problèmes, par rapport au cent-soixante autres, le dépassait totalement.
"- Dites- leurs que j'arrive".
A ces mots, le majordome partit d'un pas empressé, suivit par Aldrych, qui marchait à pas lents. Il descendit sans se presser l'escalier en colimaçon qui lui permettait d'accéder au bas de la tour, puis traversa un labyrinte de corridors, sans jamais hésiter sur le chemin à suivre.
Il mit plusieurs minutes à traverser un long corridor, dans lequel il connaissait pas moins de trois passages secrets menant à divers endroits de l'arche, avant de bifurquer et de passer dans une enfilade de salons de réception sobrement décorés. Dans le troisième salon, il jeta un coup d'oeil au plafond. Il savait qu'on pouvait, à partir d'un levier qui se trouvait dans ses appartements, actionner un mécanisme qui ferait tomber de longues piques de métal. L'arche recelait de nombreux secrets ou pièges dans ce genre, et Aldrych lui-même n'en connaissait pas la moitié.
Il pensait que ses invités l'attendrait dans un des salons, mais apparement, il avaient préférés la salle de réunion, là ou les généraux se réunissaient avant une bataille. Aldrych avait toujours aimé cette salle. Elle avait une particularité étonnante : ses murs étaient aussi épais et solides que tous les autres dans l'arche, et ils étaient construits dans la même matière ; pourtant, en tendant l'oreille, on pouvait entendre clairement quelqu'un parler derrière. C'était un des nombreux mystères de l'arche, et Aldrych s'en servait souvent pour espionner les discussions de ses généraux. Cela lui avait permis d'éviter par deux fois une trahison.
Lorsque Aldrych entra dans la salle, il ne put s'empécher de remarquer combien le groupe qui se tenait face à lui était disparate. Il y avait là un jeune elfe, habillé à la dernière mode de la cour de Clar Karond. Ses traits étaient hautains, et il considérait l'arche avec un regard de dégoût. Aldrych reconnut Reftael Veladorn. A ses cotés se tenait un vétéran au visage couturé de cicatrices, Ewer Hylan, un elfe qui aurait semblé féroce s'il n'avait pas eu un regard absent, Rhyfen Lorn, un jeune capitaine qui semblait pourtant très expérimenté, Dorwin du Khaladmour, et une jeune femme elfe, Phae Dalakel, qui semblait ne pas tenir en place. Eruvas n'avait pas menti en disant que son sang bouillait dans ses veines, se dit Aldrych.
Ce fut elle qui s'avanca la première vers le capitaine de l'arche.
"- Pourquoi devons-nous rester au sol ? demanda-t-elle, en allant droit au but. Nous voulons nous battre !"
Aldrych observa les visages des autre capitaines : Dorwin semblait partager son avis, les traits d'Ewer étaient devenus totalement impassibles, ceux de Reftael oscillaient entre le dégoût et la résignation, tandis que Rhyfen gardait toujours sont air absent.
"- Etes-vous venus uniquement pour me demander cela ? ", dit-il d'une voix ironique.
"- Oui", répondit simplement Phae. Une nouvelle fois, Aldrych resta sans voix devant la réplique inattendue. Phae parlait tellement directement que chacune de ses paroles faisait l'effet d'un coup de poing, d'une violation au milieu de ce mondes de mensonges et de faux-semblants qu'était la politique elfe noire.
"- Les ordres sont les ordres, dit-il enfin. Contestez-en encore un et vous risquez de le reggretter."
A ces mots, Phae sortit de la salle sans plus de cérémonie. Elle venait de faire à Aldrych un véritable affront, mais ce dernier décida de n'en tenir pas compte. Il appréciait toujours l'insolence chez ses capitaines, car cela montrait leur trempe, du moins aimait-il a le penser.
Ewer, Dorwin et Rhyfel firent un bref salut de la tête et s'éclipsèrent, alors que Reftael effectua un salut de cérémonie complet avant de quitter la pièce.
Aldrych allait remonter dans ses appartements quand Harthan s'approcha :
" - Seigneur, nous venons de recevoir un message. Nos espions ont apercus les premiers éclaireurs haut-elfes dans la mer traitresse, hier soir."
Aldrych continua sa marche sans lui répondre. Alors, les haut-elfes approchaient.... Il repensa à l'audience. Ce groupe disparate avait sans doute un énorme potentiel, mais il préférait néanmoins savoir ses cinq-là au sol !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llomarin
Prince
avatar

Nombre de messages : 1770
Age : 27
Localisation : Au nord de l'Echine du Dragon
Date d'inscription : 25/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Lucius Tarkyn
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 20 Fév 2008 - 16:47

Pfiou, ton style est sacrément mature (si ça veut dire quelque chose **sac** ).

Un truc qui m'a choqué, c'est la taille de l'elfe. Deux mètres cinquante :affraid:
Je veux bien que les elfes soient grands, mais pour moi ça veut dire entre 1m 80 et 2m20 tout au plus...

En tout cas, avec cette scène, tu nous fais languir. Mais que va-t-il donc se passer ??? XD
La suite !

_________________
« Qu’il ne soit fait aucun quartier. Je veux entendre leur cri. Faites les souffrir. Mutilez leurs corps pour que même Isha ne puisse reconnaître ses enfants. »
Tyrus, dynaste elfe noir

Mon armée, ma saga et mes dessins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsbrulants.site.voila.fr/
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 20 Fév 2008 - 17:46

Citation :
Un truc qui m'a choqué, c'est la taille de l'elfe. Deux mètres cinquante
Attention, je ne dis pas que la taille moyenne des elfes est d'environ deux mètres cinquantes. Là, le gars est un colosse, du jamais vu : l'homme le plus grand du monde mesure 2m30, bah lui, c'est 2m50.

Citation :
La suite !
Du calme, du calme ..... XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llomarin
Prince
avatar

Nombre de messages : 1770
Age : 27
Localisation : Au nord de l'Echine du Dragon
Date d'inscription : 25/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Lucius Tarkyn
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 20 Fév 2008 - 17:48

Eruvas a écrit:

Attention, je ne dis pas que la taille moyenne des elfes est d'environ deux mètres cinquantes.
J'avais bien compris, mais je suis quand même shocked XD

_________________
« Qu’il ne soit fait aucun quartier. Je veux entendre leur cri. Faites les souffrir. Mutilez leurs corps pour que même Isha ne puisse reconnaître ses enfants. »
Tyrus, dynaste elfe noir

Mon armée, ma saga et mes dessins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsbrulants.site.voila.fr/
Sheena Powaaaaa !!
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 107
Localisation : Dans une petite maisonnée elfique.
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 20 Fév 2008 - 18:01

Bien bien, ça commence à devenir TRES intéressant, l'action se met en place, on sent qu'un truc va se passer :D

Continue sur cette voie là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 20 Fév 2008 - 20:34

D'un point de vue littéraire pur, pas grand chose à redire. Je trouve ça moins impressionnant que les deux premières parties, mais ça reste du bon niveau.
Pour ce qui est de l'intrigue, on est encore dans une phase de mise en place, bien faite soit dit en passant. N'hésite pas à bien mettre tout en place, ça ne fera qu'avantager ton récit.

Sinon, petit détail : "majordome" est un terme relativement inapproprié, je trouve. J'aurais plutôt choisi "second" ou "quartier-maître", au pire ...

Ce que je te reproche un peu, même si je sais que ce n'est pas rare dans les écrits de fantasy, c'est de commencer à trop faire la part belle au dialogue. Il pourrait aussi être intéressant de positionner ton récit un peu plus loin et de mettre en scène ton personnage, ici le capitaine de l'Arche, qui est seul et se remémore les évènements passés. Cela pourrait rendre un effet intéressant, qui sait ?
Du style "Aldrych, une fois dans ses appartements, se jeta sur son siège, visiblement fatigué. Ces préparatifs étaient épuisants, et les capitaines restant à terre lui avaient fait part de leur mécontentement. Il sourit en repassant à la réaction de l'impulsive Phae ..." etc

Enfin, c'est juste une idée comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Jeu 21 Fév 2008 - 13:11

Hop hop hop, j'enchaîne .... Voila la suite !


Le coup d'épée passa à quelque centimètres seulement au dessus de la tête d'Aldrych. Il répliqua instentanément, bloquant la lame de son adversaire dans une fente creusée dans la sienne, et exécuta une torsion du poignet qui obligea son adversaire à lacher son arme. Mais ce dernier, faisant preuve d'inventivité, roula au sol et se releva d'un bond, frappant Aldrych de ses deux points, en dessous de la machoire. Le capitaine de Caithainhag fut sonné pendant quelques instants, puis répliqua à la vitesse de l'éclair, en soulevant son adversaire et le projetant contre le mur le plus proche. Suite au choc, son ennemi se releva et effectua quelques pas mal assurés avant de tomber au sol, évanoui. Les capitaines qui avaient assistés au combat semblèrent hésiter un moment sur la conduite à suivre, puis applaudirent.
Ils se trouvaient dans la salle d'entraînement de l'arche. Aldrych y était depuis le petit matin, enchaînant combats sur combats, sans qu'il en perde un seul. La sueur ruisselait sur sa peau comme un torrent sur le flanc d'une montagne. De nouveaux adversaires vinrent vers lui pour le défier, mais il refusa d'un geste de la main.
"- C'était le dernier", dit-il simplement.
Il traversa la salle sous les regards des quelques curieux qui ne s'étaient pas tournés vers un autre combat. Il jeta un regard à la pièce : les lances, épées, arbalètes et hallebardes s'entassaient par dizaines, posées contres les murs de la pièce. Partout résonnaient le bruit du fer qui croise le fer, ou le sifflement discret des arbalètes visant les grandes cibles accrochées aux murs. Cette pièce était un véritable temple à l'art de la guerre.
Il en sortit rapidement, et s'enfonca dans les corridors de l'arche. Il bifurqua après avoir marché quelque minutes, et tira sur une torche accrochée au mur. Aussitôt, un passage s'ouvrit non loin, qui lui permettait de se rendre dans ses appartement.


Une fois arrivé, il s'effondra sur son lit. Les combats avaient été rudes, mais c'était nécéssaire s'il voulait se maintenir dans une parfaite forme, en vue de l'affrontement avec leurs maudits cousins.
Au bout de plusieurs minutes, sa respiration sifflante se calma. Epuisé, il s'endormit dans l'instant.
Il se réveilla moins d'une heure après. Son sommeil avait été court, mais il se sentait en pleine forme. Pendant qu'il dormait, on avait déposé des lettres sur son bureau. Il les ouvrit, espérant trouver des nouvelles, mais il s'agissait simplement de rapports d'éclaireurs, signalant que de plus en plus de hauts-elfes se massaient aux abords de la mer traîtresse. Rien de nouveau.
Il décida ensuite de monter au sommet de la tour, à l'air libre. IL lui fallut simplement monter une échelle qui se situait dans un coin de sa chambre. Une fois qu'il fut en haut, il respira profondément. Le vent faisait voler ses cheveux derrière sa tête. De là ou il était, il dominait entièrement l'arche, et les elfes qu'il voyait en contrebas étaient plus petits que des fourmis. Comme chaque fois qu'il venait içi, il connut un sentiment de toute-puissance.
Les navires retardataires finissaient de rentrer dans les soutes de l'arche, tandis que les quarante navires qui restaient à l'extérieur s'étaient disposés de par et d'autres de Caithainhag, quinze de chaque côté et dix derrière, en réserve. Sur la côte, Aldrych voyait le port d'Hanathond et les cinq nefs qui étaient restés à quai. La conjonction était terminée. Elle n'avait durée que trois jours, et il n'y avait eu aucun problèmes pendant qu'elle se déroulait, ce que Aldrych avait du mal à croire, même si il s'en réjouissait.
Soudain, il entendit un bruit sourd en provenance de sa chambre, un bruit qu'il ne parvint pas à identifier.
"-Harthan ?" demanda Aldrych à mi-voix. Il eut beau réitérer sa question plusieurs fois, il n'y eut aucune réponse.
Il jeta un regard par la trappe qui menait à sa chambre. Harthan était étendu au centre de la chambre. Sa gorge était ouverte sur toute sa longueur, et unliquide en sortait à flot, tachant de rouge le tapis bleu sur lequel il était allongé.
Aldrych remonta avec précipitation, et tira sa longue épée. Au sommet de la tour, aucun adversaire ne pourrait le prendre par surprise. Il se mit en garde et attendit.
Une poignée de secondes plus tard, le meurtrier de son second surgit de la trappe. Il était vétu de vêtements noirs. Son visage était masqué par un capuchon et un foulard. On voyait uniquement ses yeux, qui brillait du désir de tuer, et son front, sur lequel la rune de Khaine était gravée au fer rouge. C'était un assassin, un envoyé des temples du dieu à la main sanglante.
Il se rua sur Aldrych dès qu'il le vit. Le capitaine de l'arche était un bretteur hors pair, mais face à un tel ennemi, il se sentit aussi innofensif qu'un nourisson : son adversaire portait ses coups à une telle vitesse qu'on ne les voyait même pas, et seule la chance permit à Aldrych d'en parer quelques uns. Alors qu'il allait contre attaquer, l'assassin fit mine de reculer, puis lui porta un coup si puissant qu'il du lâcher son arme. Son ennemi la saisit par la garde, et la lanca par dessus la rambarde. Aldrych la suivit des yeux alors quelle tombait le long de la tour, et s'enfoncait dans les flots.
Alors que l'assassin avançait vers lui, Aldrych vit toute sa vie défiler devant lui : les raids qu'il avait mené en Ulthuan et dans le vieux monde, sa vie à Naggaroth, ses longues promenades dans son arche noire ..... c'est à ce moment qu'il se rendit compte qu'il n'avait pas peur de la mort. Voyant son ennemi s'approcher, il eut un rictus de mépris, et écarta ses bras en croix. L'assassin parut surpris, puis fit un petit signe d'approbation avec sa tête.
Tout sembla soudain durer des heures pour Aldrych, alors que l'assassin agissait à la vitesse de l'éclair. Il vit son adversaire lever sa lame au dessus de sa tête. Il put suivre la course d'une goutte de poison noirâtre qui descendit le long de la lame avant d'atterir sur le sol de marbre en grésillant.
Puis la lame redescendit. Elle décrit une longue courbe harmonieuse avant de venir frapper Aldrych au thorax.
Aldrych eut le souffle coupé par l'impact. Il n'avait pas mal : le poison avait anhestésié ses sens. Il voyait ses veines devenir noires à l'endroit de la blessure.
Il bascula par dessus la rambarde, mais il ne prit même pas conscience qu'il chutait. La dernière vision qu'il eut fut les tours noires de Caithainhag, resplendissantes au soleil.
Puis les ténèbres l'enveloppèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Jeu 21 Fév 2008 - 19:23

:thumright:

Vraiment. J'aime beaucoup. Le récit est bien mené ; il y a bien quelques maladresses, mais je te laisserai le soin de les trouver — pas le courage de les relever, là.
Les combats sont agréables, le style aussi.
Bref, un très bon texte.
Continue. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le sanglant
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 23
Date d'inscription : 03/02/2008

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Jeu 21 Fév 2008 - 20:55

très bon style littéraire!!!
Chouette un elfe noir de moins **Diabolik**
merci a l'assassin **aplause**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Sam 23 Fév 2008 - 15:17

Vous voulez la suite ? La voilà ! XD


Lorsque Dorwin se réveilla, il mit plusieurs secondes à constater qu'il n'était pas encore en train de réver. Une créature de rève, entièrement nue, aux courbes parfaites, se tenait face à lui. Il lui fallut encore quelques instants pour qu'il se rende compte qu'il s'agissait de Phae.
"- Tu as le sommeil lourd, Dorwin, fit elle d'une voix moqueuse. Et tu ne paraît pas encore bien réveillé, non ?"
Dorwin se rendit alors compte qu'il avait la bouche grande ouverte, et que ses traits était figés dans une expression de surprise. Il se leva en maugréant des mots indistincts, puis se mit à marcher derrière Phae, qui lui avait signe de la suivre. Ils traversèrent le pont du Khaladmour, puis marchèrent en direction du Falkhu, le vaisseau d'Ewer. Malgré l'heure tardive, il y avait encore quelques passants dans les rues d'Hanathond, mais Phae ne semblait tirer aucune gène de sa nudité. Une nouvelle fois, Dorwin ne put qu'admirer son sens de l'insolence et de la provocation.
"- Qu'est-ce qui se passe ? lui demanda-t-il.
- Je ne sais pas. Ewer s'est rendu à bord de Caithainhag, pour prendre nos ordres. Il vient tout de revenir. Apparement, il a des mauvaises nouvelles, mais il n'a pas voulu parler sans que tout le monde ne soit là."


Mauvaises nouvelles était un euphémisme, pensa Dorwin, alors que le Khaladmour faisait voile vers Caithainhag. Aldrych Sombrevoile, le capitaine de l'arche, avait été retrouvé mort, ainsi que son second. Un assassinat, sans aucun doute. Dorwin connaissait bien les hauts-elfes : ce n'était pas leurs méthodes. Mais alors, qui avait fait ça ? Qui ?
En temps normal, d'autres capitaines auraient été chargés de l'enquète, mais les premières escarmouches avaient débutés dans la mer traîtresse, et tous les capitaines étaient nécéssaires, en vue de l'affrontement qui se préparait. Aussi l'enquète lui avait-elle échu, pour le simple fait qu'il possédait un assassin sous ses ordres, et que ce dernier serait tout à fait à même de retrouver les traces des meurtriers.
Khorl et lui discutaient des différents tueurs possibles. C'était plus pour tuer le temps qu'autre chose, car aucune hypothèse ne pouvait être confirmée tant qu'ils n'auraient aucune preuve.
Ces derniers jours, Dorwin avait appris à apprécier l'assassin : ses conseils étaient toujours très utiles et, malgré le fait qu'il parlait peu, il faisait un compagnon rassurant par son agilité et sa maîtrise des armes. Tant qu'il aurait Khorl à ses côtés, Dorwin savait que personne ne pourrait jamais le prendre par surprise.
Il arrivèrent à l'arche en moins d'une heure. Un guide les attendait, qui devait les mener aux appartements d'Aldrych, mais celui-ci les mena d'abord dans un salon, où ils furent recus par un noble, qui n'était autre que celui qui avait apporté à Dorwin le testament de Khaldreth.
"- Vous serez peut-être surpris de me voir içi, dit le noble en s'addressant à Dorwin. Mon nom est Aerys Elkantar. Je suis le conseiller du seigneur Eruvas Onrae, qui va prendre en main l'arche noire après la mort de son capitaine.
Si je vous ai reçu, c'est simplement pour vous dire que si vous avez besoin de quelque chose au cours de votre enquète, c'est à moi qu'il faudra vous addresser. En attendant l'arrivée du seigneur d'Hanathond, je suis la plus haute autorité sur ce bateau. Souvenez-vous en."
Sur ce, Dorwin et Khorl prirent rapidement congé. Leur guide les mena jusqu'au appartements d'Aldrych, ou ils purent commencer leur enquète.
Depuis la découverte du meurtre, personne n'était rentré dans la chambre. On y avait simplement ramené le cadavre du capitaine. Tout avait été laissé en état pour les enquèteurs. La chambre dégagait une athmosphère sombre et renfermée, et la puanteur des cadavres s'était répandu dans toute la pièce. Au centre, sur un tapis, trônait le corps de Harthan, le second d'Aldrych. Khorl l'inspecta rapidement.
"- Ses veines sont noires à l'endroit du choc, autour du coup. C'est la marque d'un poison extrèmement puissant, le venin de vipère cornue. C'est ce qui se fait de mieux et de plus moderne en matière de poison. Il est connu uniquement des temples de Khaine ; seul un assassin a pu s'en servir." Dorwin découvrit rapidement ce que cela voulait dire : le meurtre avait été commis par un elfe noir. Mais quel elfe noir aurait été assez stupide pour faire assassiner Aldrych, alors même qu'une terrible guerre débutait ?
Ils inspectèrent ensuite le cadavre d'Aldrych, mais il ne leur appris rien, si ce n'est la confirmation que le meurtrier était bien un assassin elfe noir. La chambre ne pouvant leur accorder aucune preuve supplémentaire, ils la quittèrent sans tarder.
Un assassinat, une attaque des hauts-elfes .... il semblait qu'il fallait autant se méfier des attaquants que de leurs frères elfes noirs. Tout cela commençait fortement à sentir l'intrigue.
Et tout cela ne plaisait pas à Dorwin.
Mais alors, pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le sanglant
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 23
Date d'inscription : 03/02/2008

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Sam 23 Fév 2008 - 15:37

très bien !!!!!
on voit que c'est travaillé.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Sam 23 Fév 2008 - 15:49

J'aime bien aussi, je ne peux que t'encourager à continuer. :thumright:

Seul petit détail qui m'a sauté aux yeux, "malgré que" n'est pas français. Il est souvent utilisé, mais c'est incorrect. Remplace par "bien que", "même si", etc... ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drow2
Noble
avatar

Nombre de messages : 404
Age : 26
Localisation : Lille la semaine et Compiegne (60) le week-end
Date d'inscription : 27/05/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Sam 23 Fév 2008 - 16:01

Ton histoire est toujours aussi agréable à lire :thumright:

Il y a des maladresses mais elles ne sont pas assez importante pour que je les signalent en te relisant tous s'arrangera

Vivement la suite et encore **aplause**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena Powaaaaa !!
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 107
Localisation : Dans une petite maisonnée elfique.
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Sam 23 Fév 2008 - 16:02

Continue comme ça ;)

Phae rox **love** !

Bonne chance pour la suite, on l'attend avec impatience ;)

Sheena XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Lun 25 Fév 2008 - 19:24

Et ça continue ..... A propos du nom de l'épée d'Eruvas : oui, j'aime copier le trône de fer !

PS : un peu court comme texte, mais bon, y avait rien d'autre à dire alors ...


Alors que le son clair d'un cor d'argent résonnait dans l'air frais du matin, Eruvas Onrae, le seigneur de la cité d'Hanathond, sortit de la cabine et traversa le pont du bateau, avant de prendre pied sur Caithainhag. Il se mit ensuite à remonter une haie d'honneur qui s'était formée des deux côtés du pont de débarquement de l'arche, constituée par les capitaines et magistrats qui se trouvaient dessus, en direction de la haute volée de marche qui conduisait à l'intérieur de Caithainhag. Au sommet de celle-ci l'attendait son conseiller personnel, Aerys Elkantar, qui allaient lui remettre les Clés, un trousseau qui permettait d'ouvrir toutes les portes de l'arche, et qui symbolisait le pouvoir total sur ceux qui y habitaient.
Eruvas rejeta en arrière ses longs cheveux d'argent. Il possédait un visage fin et pâle presque délicat, mais ses yeux brillait de l'éclat dur et déterminé de ceux qui ont longtemps gouvernés, quoique ses pupilles fussent écairés de malice et d'une intelligence froide. Sa carrure était tout à fait banale, mais il se tenait d'une façon si altière qu'il semblait être giganteque. Sa longue cape bleue foncée volait derrière son dos, et son armure de fer météorique renvoyait autour d'elle les rayons du soleil dans une gerbe de lumière. Dans son dos était accrochée l'épée de sa maison, Glace. Il la portait nue depuis qu'il avait appris l'arrivée des haut-elfes, et la vision de cette relique datant de l'époque du Défenseur éblouissait ses courtisans comme ses soldats. L'épée semblait être constituée du matériau même qui avait inspiré son nom, et une lumière diffuse semblait emprisonnée à l'intérieur. Seuls les Onrae savaient d'où elle provenait, et partout on murmurait qu'elle était magique.
Eruvas était las. Las de gouverner depuis tant d'années, las des petites intrigues sans importances de la cour. Cela faisait plus de cinq ans que l'on avait pas tenté de le renverser, et, pendant ces cinq longues années, il n'avait fait que regarder ses courtisans se battre pour s'attirer ses faveurs. Pas une seule fois, de ces cinq années, Glace n'était sortie de son fourreau. Enfin, il allait pouvoir remédier à cela.
Il contempla la foule, de part et d'autres. Tous ces visages qui le scrutait avec attention, épiant le moindre de ses gestes, aurait depuis longtemps été mal à l'aise. Pas lui. Il était seigneur d'Hanathond depuis environ cinq cent ans. Il n'avait que trop l'habitude de telles cérémonies.
Il gravit lentement, avec gravité, les marches qui menient à l'intérieur de l'arche. Lorsqu'il parvint devant Aerys, ce dernier s'inclina avec déférance en lui tendant les Clés. Eruvas les pris d'un geste lent, majestueux, et pénétra dans les sombres corridors de Caithainhag.


L'ombre, qui épiait la cérémonie depuis l'intérieur de l'arche, s'enfuit en entendant les pas du seigneur d'Hanathond qui s'approchaient, puis continua à l'espionner, à l'abri derrière une colonne. Eruvas montait directement dans ses appartements, escorté de sa garde personelle, les Anaryn, et de son conseiller, Aerys.
"- Pavane-toi, fiente de harpie, siffla l'ombre à l'intention d'Eruvas. Ton tour viendra bien assez tôt ...."
Sur cette imprécation, l'ombre disparut dans les couloirs de l'arche. Alors qu'elle courait dans la pénombre ambiante, un rayon de lumière provenant d'une meurtrière joua quelques instants sur son front.
Assez longtemps pour laisser apparaître, sous un capuchon noir, la marque de Khaine gravée au fer rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena Powaaaaa !!
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 107
Localisation : Dans une petite maisonnée elfique.
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Lun 25 Fév 2008 - 19:58

Nyahahaha !
A MORT ERUVAS :P Vive les assassins !

Nan plus sérieusement, j'aime beaucoup ce passage: on sent que l'action va bientôt arriver (bon, j'ai déjà dit ça, non?) et surtout, les passages descriptifs sont pas mal du tout :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le sanglant
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 23
Date d'inscription : 03/02/2008

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mar 26 Fév 2008 - 13:48

on veut la suite on est sur notre fin la eet puis baston quoi!!! **fight**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mar 26 Fév 2008 - 14:24

Citation :
on veut la suite on est sur notre fin la et puis baston quoi!!!

Sitôt dit, sitôt fait XD



Khlarn esquiva la lance du garde maritime, roula sur le pont du navire, qui commençait à s’imbiber de sang, et lui planta son sabre d’argent, trésor gagné lors de l’attaque d’un navire impérial, entre ses côtes. L’asur se tordait de douleur, mais il n’avait pas encore touché le sol que déjà, Khlarn était loin.
Khlarn était le capitaine qui dirigeait le groupe d’éclaireur, trois navires au total, chargé d’espionner les mouvements des hauts-elfes dans la mer traîtresse. Les asurs s’étaient toujours tenus calmes…. Du moins, jusqu’à ce matin. Alors que la majorité de la flotte des hauts-elfes s’était mise en branle, et faisait voile vers Hanathond, cinq navires leur étaient tombés dessus. Ils avaient réussi à en couler trois, mais Khlarn était sur le dernier bateau druchii qui ne fut pas au fond de l’eau, et les deux navires ennemis restants l’avaient abordés, l’un à tribord, l’autre à babord. Le dernier capitaine se savait perdu, mais il lutterait tout de même jusqu’au bout.
Alors qu’il essayait de se frayer un chemin jusqu’à sa cabine, d’où il pourrait écrire un message et l’envoyer à Caithainhag, un haut-elfe se dressa soudain, prêt à frapper. Il para le coup et se prépara à riposter, visant le thorax de son adversaire, quand soudain, un mourant lui agrippa la cheville, qui produisit un horrible craquement. Il perdit l’équilibre et bascula. Il dut à nouveau rouler sur le pont pour éviter la lame de l’asur, et, ce dernier se penchant sur lui, lui enfonça dans la gorge une dague qu’il avait tiré de sa ceinture.
Il parvint à se relever avec difficulté. Par Khaine, sa cheville lui faisait un mal de chien ! Maudissant les hauts-elfes, il bondit à nouveau dans la mélée. Il put tuer quelques asurs déjà engagés au combat, quand il attira l’attention de trois des leurs. Ils avançaient vers lui quand, avec une agilité surnaturelle, il bondit derrière l’un d’entre eux, s’en servant comme d’un bouclier humain, et le propulsa sur ses camarades, qui tombèrent à la renverse. Il put en achever deux sans difficulté, mais le troisième se releva en brandissant sa lame. Khlarn se jeta sur lui de tout son poids, le faisant basculer par-dessus bord. Alors qu’il tombait, sa lame cingla l’épaule du capitaine druchii, y laissant une sérieuse blessure.
Khlarn, escorté de quelques corsaires, parvint devant la porte de la cabine. Il essaya de l’ouvrir à plusieurs reprises : en vain. L’entrée était sans doute barrée de l’autre côté. Avec un grognement, l’elfe noir recula de plusieurs pas, puis s’élanca vers la porte et la défonça d’un coup d’épaule. Sa blessure se mit à saigner plus que jamais, et Khlarn se sentit extrémement faible.
La cabine était déserte, à l’exception d’un asur qui la fouillait de fond en comble. Avisant les runes qui luisaient faiblement sur sa cape, et le long bâton qu’il portait, Khlarn resta paralysé pendant quelques secondes : un mage de Saphéry ! Il reprit vite contenance, au moment ou le mage se tournait vers lui, et tendait un bras en psalmodiant des incantations. Le druchii sentit ses habits commencer à prendre feu, mais il trancha promptement le bras tendu. Le corps parcouru de convulsions, le sorcier s’effondra.
Khlarn considéra d’un regard méprisant le mage, qui s’était transformé en un petit tas informe et gémissant, avant de trouer sa cape bleu ciel à l’aide de son sabre. Puis, alors que ses corsaires retenaient les asurs qui tentaient de pénétrer dans la cabine, il écrivit rapidement un petit mot à l’intention d’Eruvas :

Monseigneur
Les éclaireurs sont tous morts. Les hauts-elfes font voile vers vous. Ils sont à moins de cinq jours.
Khlarn

Puis, alors que les premiers asurs pénétraient dans la cabine, il choisit un oiseau dans le coin de la pièce, attacha le message à sa patte et ouvrit la trappe qui permettait d’accéder à l’extérieur.
Sur le pont régnait un chaos indescriptible. Asurs et druchii s’affrontaient dans un corps à corps d’une violence terrifiante, ou la rage de tuer et la haine régnaient sans partage. L’air résonnait des cris d’agonie des blessés et du choc des armes. Dans les airs volaient des boucliers et des lances brisées, ainsi que des membres désarticulés et des têtes décapitées sur lesquelles ont pouvait encore lire une haine sans borne. Des nuées de mouettes planaient dans les airs, obscurcissant le soleil, attendant leur repas. Le pont du navire, fabriqué en bois de Clar Karond, était désormais rouge de sang.
Khlarn s’approcha du bastinguage, et laissa s’échapper l’oiseau en direction de Caithainhag. Il eut un soupir de soulagement : il avait fait son devoir, et Hanathond ne serait pas prise au dépourvu.
A ce moment sortirent de la trappe une demi-douzaine de hauts-elfes, qui se positionnèrent en demi-cercle autour de lui. Alors qu’ils se regardaient en chien de faïence, Khlarn pris une grande inspiration, et chargea soudainemant en hurlant :
« - Pour Hanathond ! »
Il enfonça son sabre dans la visière du premier asur, transperça le cœur du deuxième … les coups d’épées pleuvaient sur lui, transformant sa chair en lambeaux, mais il n’accepta la mort que lorsqu’une lame, plus puissante que les autres, détacha sa tête du reste de son corps.



Le druchii patientait depuis plusieurs heures déjà, accoudé contre une fenêtre de Caithainhag, lorsqu’il vit arriver l’oiseau. Il l’attira en faisant de grands signes. Lorsque l’oiseau pénétra dans la pièce, l’elfe noir lui arracha la missive qu’il portait, accrochée à sa patte, et le fit partir d’un geste.
La pièce d’en laquelle il se trouvait était meublée sobrement, avec pour tout mobilier un bureau, deux chaises ainsi qu’une cheminée dans laquelle brûlait un grand feu. L’elfe s’approcha du bureau, tira à lui la chaise la plus proche et pris connaissance de la lettre, celle-là même que Khlarn avait écris moins d’un jour plus tôt. Avec un rictus de dédain, il prit une nouvelle feuille et écrivit :

Monseigneur
Les hauts-elfes ne font aucun mouvement. Ils attendent vraisemblablement des navires retardataires.
Khlarn

Il ne lui restait plus qu’à aller porter ce message à Eruvas. Le druchii se leva et se prépara à quitter la pièce avec la nouvelle lettre quand il se ravisa. Il revint vers le bureau, saisit l’originale et, avec désinvolture, la précipita dans les flammes, ou elles rejoignit les cendres des précédentes missives.


Dernière édition par Eruvas le Mar 26 Fév 2008 - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narog
Fils de la lune sanglante
avatar

Nombre de messages : 2042
Age : 26
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mar 26 Fév 2008 - 15:35

Aurait-il des espion asur infiltré **siffle**

super j'ai hâte de lire la suite**yeha**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le sanglant
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 23
Date d'inscription : 03/02/2008

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mar 26 Fév 2008 - 21:36

un mage de saphéry qui grace a un sort aurai réussi a se transformer en druchii cette forme vile et horrible?
a moins qu'il soit un druchiii intelligent ?
ou un ensorcelé par un asur?
ou ..... :(maul): d'accord j'arrète
la suite qu'on sache !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llomarin
Prince
avatar

Nombre de messages : 1770
Age : 27
Localisation : Au nord de l'Echine du Dragon
Date d'inscription : 25/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Lucius Tarkyn
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mar 26 Fév 2008 - 21:59

Oui, alors le super Druchii qui bute ouat mille mec et qui fait des bonds avec une cheville cassée, c'est un peu abusée XD

Par contre, la chute est jouissive **yeha**
On s'y attends pas, et c'est diabolique. Bien vu XD


La suite !

_________________
« Qu’il ne soit fait aucun quartier. Je veux entendre leur cri. Faites les souffrir. Mutilez leurs corps pour que même Isha ne puisse reconnaître ses enfants. »
Tyrus, dynaste elfe noir

Mon armée, ma saga et mes dessins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsbrulants.site.voila.fr/
Kouran
Noble
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 23
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 14/07/2007

Feuille de personnage
Nom: Sargon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 27 Fév 2008 - 7:39

:affraid:
C'est la première fois que je lis cette histoire : j'ai tout lu d'une traite!
C'est vraiment bien, en plus des Asurs se font trucider. :twisted:

Je veux la suite, comme tout le monde!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 27 Fév 2008 - 11:59

Citation :
Oui, alors le super Druchii qui bute ouat mille mec et qui fait des bonds avec une cheville cassée, c'est un peu abusée

Tu sais pourquoi il est si fort ? Faut pas chercher loin : C'est un druchii ! **evil**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Recit] Caithainhag
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bon recit et belles figs
» Le recit d'une campagne
» [Recit] Chute
» [Recit] Histoire d'une trahison
» [Recit] Destin démoniaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: