Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Recit] Caithainhag

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 27 Fév 2008 - 13:33

Hop la suite !



Si Phae avait une passion, c’était bien le crochetage. Sentir une serrure particulièrement compliquée s’ouvrir alors qu’on venait de passer une demi-heure dessus, rare étaient les plaisirs plus grands. Ouvrir des serrures et pénétrer dans des zones interdites était devenu comme une seconde nature pour elle, et elle s’y employait simplement pour tuer le temps, lorsqu’elle s’ennuyait. Caithainhag, avec toutes ses chambres, ses passages secrets et pièces interdites était une parfaite occasion d’employer son talent.
Depuis l’assassinat d’Aldrych, elle et ses quatre camarades avaient été appelés à bord de l’arche, d’où ils pourraient mener l’enquête. Néanmoins, seuls Dorwin et Ewer s’en occupaient véritablement, Rhyfen n’ayant à priori pas compris leur mission, Reftael n’éprouvant que dédain pour la tâche et elle-même n’ayant aucune envi de l’exécuter.
Phae se débattait avec une serrure depuis plusieurs minutes déjà quand elle entendit le déclic de l’ouverture. C’était une petite chambre sans fenêtre, qui ressemblait étrangement à un cachot. Sur le lit dormait un druchii, de toute évidence un courtisan, reconnaissable à son habit de cérémonie posé sur une chaise. Phae s’approcha du lit avec lenteur, puis, d’un geste adroit, subtilisa la bourse qui pendait à son côté.
Une fois dehors, Phae regarda son larcin. La bourse était plutôt rebondit, et elle pouvait s’estimer heureuse. Tout à sa joie, elle dépassa une dizaine de portes quand soudain, l’une d’elles attira son attention. Petite, enfoncée dans le mur, on aurait dit qu’elle faisait tout pour être discrète. Et rien n’intriguait plus Phae que quelque chose voulant être discret.
A partir du moment ou elle glissa son crochet dans la serrure, elle sut que ce qui se trouvait derrière la porte n’était vraiment pas commun. La serrure était d’une incroyable complexité. Elle en avait rarement, pour ne pas dire jamais, croisée de tels. Elle sentait sa curiosité monter au fur et à mesure que le loquet arrêtait son crochet.
Au bout d’une heure, la porte finit par s’ouvrir, au bonheur de Phae. Mais en voyant ce qu’il y avait derrière, elle ressentit une terrible déception : une pièce des plus communes, un bureau, deux chaises, une fenêtre, une cheminée dans un coin de la pièce. C’était impossible … pas une bourse, pas un vêtement. Seuls, une plume et quelques bouts de papier traînaient sur la table. Pourquoi une serrure aussi compliquée avait-elle été installée pour protéger une pièce des plus banales ? A moins … qu’on y trouvât un passage secret, bien entendu …
Son intuition la trompait rarement. Elle était désormais certaine qu’un passage se trouvait quelque part dans la pièce. Elle l’inspecta de fond en comble : rien, à part une petite tête de serpent qui dépassait de la cheminée. C’était l’ouverture, sans aucun doute … Elle poussa dessus de toutes ses forces, et aussitôt, une dalle située au fond de la cheminée s’effondra, dévoilant une volée de marches qui s’enfonçaient dans le sol.
Follement intriguée, Phae descendit les marches, et pénétra dans un boyau obscur. Quelques torches, disposées à intervalles réguliers le long des murs, dispensaient une faible lueur qui se diffusait sur quelques mètres, rapidement remplacée par des ténèbres insondables. Phae marchait depuis une dizaine de minutes quand elle entendit des voix, droit devant elle. Elles étaient trop loin pour que Phae entendit autre chose que des bribes de leur conversation :
« - Tu crois vraiment …. Pourrions ….n’est-ce pas ? » questionnait la première personne, un homme, qui parlait d’une voix hésitante et mal assurée. Intriguée, Phae s’approcha. Elle jurerait qu’elle connaissait cette voix, mais à qui appartenait-elle ?
Maintenant, elle les entendait parler distinctement. Elle était à moins de dix mètres d’eux, mais incapable de les identifier car ils marchaient dans la pénombre. Elle ne distinguait même pas leurs silhouettes.
« - Non. Eruvas doit mourir. Cet imbécile n’oserait jamais s’opposer aux « grandes cités », et c’est pourtant ce que nous devrons faire, un jour. Nous devons nous assurer un contrôle total sur Hanathond, ou notre plan échouera. Eruvas n’a pas d’héritiers, et je saurais bien me faire élire à sa suite. » Celui qui avait parlé était un elfe d’un âge plutôt avancé, jugea-t-elle au ton de la voix. Il parlait d’une voix parfaitement assurée. Son élocution, tout comme son camarade, était celle d’un noble. Et tout comme son camarade, Phae avait déjà entendu cette voix-là, sans pouvoir dire à qui elle appartenait. Maudissant sa mémoire défaillante, elle continua à écouter.
« - Mais… reprit le premier, est-ce bien le bon moment pour le tuer ? Je veux dire, avec l’attaque des hauts-elfes. Nous n’aurons plus de chef pour leur faire face.
-Justement, répondit le deuxième. Nous n’aurons plus jamais une telle opportunité. Il faut que nous perdions cette guerre, c’est pour ce faire que j’ai brûlé tous les rapports des éclaireurs. La défaite serait imputé aux Onrae, et cette lignée disparaîtra. Et comme les asurs auront détruits nos terres et celles de nombreuses villes alentours, il sera bien plus facile de tous les réunir, et d’en faire une cité aussi grande que Karond Kar ou Hag Graef.
- Et qui se chargera du meurtre ?
- Notre agent à déjà éliminé Aldrych, il saura bien se charger d’Eruvas.
Le premier elfe semblait résigné, à présent.
- Bien, dit-il comme à contrecœur. Néanmoins, j’étais plus confiant quand Khaldreth était encore notre chef.
-Il faudra t’y habituer, répondit le second avec une pointe de tristesse dans la voix. Khaldreth était un chef incroyable, mais il est mort. Mort il y a huit ans. »
Phae sentit se intestins se transformer en glace. Khaldreth, le capitaine du Khaladmour, le chef d’un complot titanesque ? Pourquoi ? Et si Khaldreth était le chef du complot, ne fallait-il pas soupçonner Dorwin également ? Les évènements commençaient à la dépasser.
Tout à ses pensées, elle ne vit pas les deux elfes passer par une porte dérobée dans le mur. Quand elle entendit le claquement de la porte, elle sut qu’elle ne les retrouverait pas. Elle avait laissé son crochet dans la pièce, là-haut, et elle ne distinguait même pas la porte dans la pénombre. En remontant le boyau, Phae se sentit écrasée par le poids qu’elle avait désormais sur les épaules.
Elle seule connaissait l’existence d’un complot gigantesque, mais les traîtres étaient dans l’arche, aussi ne pouvait-elle se fier à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le sanglant
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 23
Date d'inscription : 03/02/2008

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 27 Fév 2008 - 15:01

PAS MAL !!!
c'est très bien avec toi on ne s'ennuie pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llomarin
Prince
avatar

Nombre de messages : 1770
Age : 27
Localisation : Au nord de l'Echine du Dragon
Date d'inscription : 25/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Lucius Tarkyn
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 27 Fév 2008 - 15:13

Ca me fait penser à Gregor entendant des comploteurs contre Llomarin dans un passage secret d'une forteresse dans un certain récit... **siffle**


Citation :
Elle avait laissé son crochet dans la pièce, là-haut
Ce n'est pas très crédible qu'elle s'en sépare, non ? D'une part ça laisse une trace d'elle dans la pièce en haut pendant qu'elle n'est pas là, et d'autre part c'est son joujou fétiche.


Allez allez, enchaîne on veut savoir XD

_________________
« Qu’il ne soit fait aucun quartier. Je veux entendre leur cri. Faites les souffrir. Mutilez leurs corps pour que même Isha ne puisse reconnaître ses enfants. »
Tyrus, dynaste elfe noir

Mon armée, ma saga et mes dessins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsbrulants.site.voila.fr/
Kouran
Noble
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 23
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 14/07/2007

Feuille de personnage
Nom: Sargon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 27 Fév 2008 - 15:22

Quel suspense... Ne nous fait pas languir plus longtemps, par pitié!

PS : Je pense que tu a développé une nouvelle forme de torture, une qui consiste en ce que tu lise une moitié d'histoire a un prisonnier, puis tu le laisse, jusqu' a ce qu'il parle en échange de la suite de l'histoire XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drow2
Noble
avatar

Nombre de messages : 404
Age : 26
Localisation : Lille la semaine et Compiegne (60) le week-end
Date d'inscription : 27/05/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 27 Fév 2008 - 16:26

Pour le suspense ya pas à dire...t'est super doué
**yeha**


Vivement la suite parce que sa s'accelere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 27 Fév 2008 - 17:14

Citation :
Ca me fait penser à Gregor entendant des comploteurs contre Llomarin dans un passage secret d'une forteresse dans un certain récit...


En fait, l'inspiration est plus venue d'Arya écoutant deux comploteurs dans les sous-sols du donjon rouge dans le tome 1 d'un autre certain récit .... **siffle**

Citation :
PS : Je pense que tu a développé une nouvelle forme de torture, une qui consiste en ce que tu lise une moitié d'histoire a un prisonnier, puis tu le laisse, jusqu' a ce qu'il parle en échange de la suite de l'histoire

C'est tout à fait ça, j'arrète le récit dès maintenant !!! Mouahahahah **evil**
Bon, d'accord **sac**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llomarin
Prince
avatar

Nombre de messages : 1770
Age : 27
Localisation : Au nord de l'Echine du Dragon
Date d'inscription : 25/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Lucius Tarkyn
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 27 Fév 2008 - 19:06

Eruvas a écrit:

En fait, l'inspiration est plus venue d'Arya écoutant deux comploteurs dans les sous-sols du donjon rouge dans le tome 1 d'un autre certain récit .... **siffle**
**laugh*
Je ne me rappelle pas de ce passage...
Mais bon faut dire que y a tellement de bouquin maintenant dans le Trone de Fer et pis j'ai commencé à y lire il y a un moment maintenant (la publication en était au tome 9). Pour ainsi dire je ne me rappelle quasi pas de tout ce qui se passe avant les Noces pourpres XD

_________________
« Qu’il ne soit fait aucun quartier. Je veux entendre leur cri. Faites les souffrir. Mutilez leurs corps pour que même Isha ne puisse reconnaître ses enfants. »
Tyrus, dynaste elfe noir

Mon armée, ma saga et mes dessins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsbrulants.site.voila.fr/
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Ven 29 Fév 2008 - 20:35

Voila la suite !



Comme d’habitude, la salle d’entraînement de Caithainhag était bondée. Que ce soit le matin, le soir ou même la nuit, il y avait toujours au moins une vingtaine de druchii qui s’y battaient, s’entraînaient et suaient. Et ce jour-là ne faisait pas exception.
Dorwin et Ewer se livraient un combat acharné au centre de la salle. Les mouvements vifs et la fougue du jeune elfe étaient compensés par l’expérience de son aîné. Le combat durait depuis presque une heure, et Dorwin commençait à fatiguer. Ewer s’était battu sur la défensive pendant toute l’heure tandis que lui jetait toutes ses forces dans la bataille. Voyant qu’il était épuisé, Ewer commença à l’attaquer férocement, et le capitaine du Khaladmour sentit qu’il ne pouvait plus rien y faire. Il para une attaque et riposta faiblement, mais son adversaire, d’un battement du plat de la lame sur la main, lui fit lâcher son arme.
« - Fatigué ? » demanda Ewer avec un sourire compatissant.
« -Oui … » répondit Dorwin, laissant la phrase en suspens. Puis il roula au sol, attrapa son arme et décrivit un arc de cercle en direction de la tête d’Ewer. Ce dernier essaya de parer, mais trop tard. La lame l’atteint violemment derrière la tête, et il tomba sur le sol. Dorwin attendit qu’il se relève, mais il semblait vouloir rester au sol.
« - Ewer ? » dit Dorwin en se penchant sur lui.
« - C’est rien, c’est rien … un peu étourdi, c’est tout, grogna ce dernier en ouvrant les yeux. Tiens, aide moi à me relever. Je m’avoue vaincu, je vais aller me reposer un petit peu. »
Dorwin lui tendit la main. Lorsque le capitaine du Falkhu la saisit, Dorwin ne sentit pas le contact de sa paume, mais celui d’une feuille de papier. Sans comprendre, il l’emprisonna dans la sienne tandis qu’Ewer se relevait.
« - A plus tard, Dorwin », lui dit-il en s’éloignant.
Intrigué, Dorwin déplia le papier. Lorsque ce fut fini, il put lire dessus :

Dorwin, retrouve moi à la salle de réunion des généraux à l’heure du repas du soir. C’est de la plus haute importance, la survie d’Hanathond en dépend.

Sans comprendre, le jeune capitaine glissa un regard vers le corridor dans lequel Ewer s’était engagé, mais ce dernier avait déjà disparu.
Dorwin, à son tour, quitta la salle d’entraînement. Qu’est-ce qu’Ewer pouvait bien lui vouloir ? Peut-être était-il lié aux intrigues, peut-être voulait-il l’éliminer …. Dorwin se raisonna. Pas Ewer. Le vieux vétéran faisait preuve d’un dégout pour la politique qui surpassait même celui de Dorwin. De plus, le capitaine du Khaladmour avait trouvé en Ewer un allié précieux, un mentor, presque un ami. Le jeune elfe choisit donc d’attendre l’heure convenue : ainsi, il verrait bien ce que lui voulait son compagnon.



Dorwin était dans sa cabine du Khaladmour, à compulser de vieilles cartes, lorsque la cloche du repas sonna. Il avait toujours adoré les cartes, et seuls les meilleurs géographes d’Hanathond connaissaient aussi bien que lui les côtes de Naggaroth, d’Ulthuan et d’Elthin-Arvan, le vieux monde. A contrecoeur, il abandonna son livre, et s’engagea dans les couloirs de l’arche.
Ces derniers étaient déserts, chose normale puisque tout les occupants de Caithainhag s’étaient rendus dans les grandes salles des bas-étages qui servaient de réfectoire. Dorwin ne mangerait pas ce soir-là, mais sa curiosité grandissante compensait largement sa faible faim.
Dorwin començait à se retrouver dans l’arche : il avait appris, au bout de longs errements dans ses corridors, à lire ses bornes de pierre noires ornées de runes qui se trouvait dans les croisements. C’était une langue qu’il ne connaissait pas, néanmoins il découvrit rapidement la signification de plusieurs symboles, comme « salle d’entraînement », « quartiers du capitaine » ou bien « salle de réunion des généraux ». C’était d’ailleurs cette icône qu’il suivait pour le moment.
Il savait qu’il existait des passages secrets partout dans l’arche, mais il n’en connaissait aucun, faute de temps pour les découvrir. S’il avait servi dans Caithainhag au cours de sa carrière, il serait sans doute arrivé à la salle de réunion en quelques minutes à peine, mais il lui fallut plus d’un quart d’heure pour y parvenir en suivant les longs couloirs, froids et dénudés.
La salle était entièrement déserte. Sur les murs s’étalaient de grandes cartes d’Ulthuan, de Cathay, de l’Empire et d’autres régions ou l’arche avait fait campagne. Une grande table ronde, construite en marbre noir et entourée d’une vingtaine de chaises, dominait le centre de la pièce. Sur la table, on voyait une grande carte d’Hanathond et de ses environs, sur laquelle était posée de petits pions qui représentait les forces en présence : bleu sombre pour les elfes noirs, rouge vifs pour les hauts-elfes. Il semblait à Dorwin qu’il y avait bien plus de pions rouges que bleus.
Il n’y avait aucune torche au mur, pourtant une lumière blanche diffuse semblait suinter des murs. De la magie, se dit le jeune elfe, en sentant ses entrailles se tordre sous l’effet de la peur. Cette magie avait beau être ancienne, datant sans doute de l’époque du Défenseur et de la création du palais qui plus tard deviendrait cette arche, Dorwin ne l’aimait guère.
Le capitaine du Khaladmour aurait pu rester regarder les cartes pendant des heures, mais il avait mieux à faire pour le moment. Ou était passé Ewer ? Il n’était pas du genre à oublier ses rendez-vous. Pourtant, après avoir fouillé toute la salle, cherchant un message qu’il aurait laissé derrière lui, il dut se rendre à l’évidence que son compagnon n’était jamais venu ici.
Découragé, il s’assit sur un des bancs qui bordaient la pièce, quand il entendit soudain la voix d’Ewer derrière lui :
« - Dorwin ? C’est toi ? »
Bien sûr ! Il avait oublié que les murs de la salle de réunion laissait passer les sons ! Mais cela ne fit que l’intriguer davantage. Pourquoi le capitaine du Falkhu tenait-il à tant de mystères ?
« - C’est bien moi, mais pourquoi ….
- Ecoute moi ! Je n’ai pas beaucoup de temps ! Ewer parlait d’une voix haletante, presque affolée. Il existe un complot …. Un complot gigantesque, qui vise à renverser Eruvas, puis à s’attaquer aux Grandes Cités ! Il faut que tu sache … j’ai découvert le complot récemment, mais Ils le savent. Ils vont me tuer, et tu ne peut rien y faire. Ils sont trois. Ils … »
Ewer s’arrêta net, reprenant sa respiration. Dorwin commençait à avoir peur, maintenant. Bien sûr, il se doutait d’un complot, mais pour que le vieux vétéran soit aussi affolé, il fallait vraiment que ce soit terrible.
« - Qui, Ewer ? Qui ?
- Je n’en connais que deux, mais il me suffise à déterminer l’ampleur du complot. Tu ne dois pas oublier, Dorwin …. Ceux qui sont les plus proches de toi sont tes pires ennemis. Ceux qui …
Soudain, Dorwin entendit des bruits de pas dans le corridor.
« - Tais-toi, pauvre fou, dit une voix dure et tranchante comme de l’acier.
-Alors toi aussi, tu fais partie de ce complot, »dit Ewer d’une voix calme. Dorwin entendit soudain le bruit des épées qu’on tire du fourreau. Ewer avait besoin d’aide ! Dorwin courut vers la porte de la salle, l’épée au clair. Un membre du complot était arrivé alors qu’ils étaient en train de parler, alors que son compagnon allai lui donner les noms … Alors qu’il courait, le jeune elfe entendait le cliquetis des épées qui s’entrechoquent. Priant pour arriver avant qu’il ne soit trop tard, Dorwin accéléra l’allure.
Il entendit le cri de douleur alors qu’il était à mi-chemin, et les bruits de fuite alors qu’il arrivait. Lorsqu’il déboucha dans le couloir, l’agresseur avait pris la fuite.
Et, au milieu du corridor, gisant dans son propre sang, se tenait le vieux vétéran.
Pour la deuxième fois de sa vie, Dorwin sentit les larmes lui monter aux yeux. Non … Pas Ewer … Dorwin s’agenouilla près du cadavre. La lame lui avait perforé l’abdomen, creusant un large trou d’où du sang s’écoulait toujours. Dorwin se remémora les derniers mots de son compagnon :

Ceux qui sont les plus proches de toi sont tes pires ennemis.

Dorwin tira son épée et se mit à genoux, la lame posée à plat devant lui, les deux mains sur l’acier :
« - Je ne sais pas encore qui sont mes ennemis, mais ils mourront tous jusqu’au dernier.
J’en fait le serment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le sanglant
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 23
Date d'inscription : 03/02/2008

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Ven 29 Fév 2008 - 21:38

super un complot !!!
j'espère qu'entre phae et dorwin va y avoir du .......
mais heu je m'emballe sinon y manque un peu de haut elfe lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouran
Noble
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 23
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 14/07/2007

Feuille de personnage
Nom: Sargon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Dim 2 Mar 2008 - 12:12

Heu... Un EN qui pleure parce qu'un autre Druchii est mort?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Dim 2 Mar 2008 - 14:46

Citation :
Heu... Un EN qui pleure parce qu'un autre Druchii est mort?

Ben .... y z'étaient potes, quoi .... et puis il est sentimental le ch'tit Dorwin !

D'ailleurs il ne pleure pas, il sent les larmes lui monter aux yeux mais il réussit à les contenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaladh Deathnight
Noble
avatar

Nombre de messages : 355
Age : 27
Localisation : A la montagne, au dessus d'un vaste vide...à combler...
Date d'inscription : 03/09/2005

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Dim 2 Mar 2008 - 15:14

Arf, c'est trop cliché : Ne pas dire les noms directement alors que l'on sait qu'on va se faire tuer... C'est le genre : Je peux vous sauver, mais comme je vais crever, j'ai pas envie que vous viviez... **siffle**

Sinon, pas mal du tout... Un elfe qui pleure, je comprend parfaitement, moi... Ils ont des sentiments, après tout... Les Druchiis répondent aux agressions par la colère, mais ils ont aussi des amis, c'est normal...

EDIT pour en dessous : Bien sûr... Quand les Asurs ont massacré les familles des Druchiis, durant la déchirure, et même après : Ils l'ont très bien pris...leurs fils, leurs frères, leur femmes se sont fait tués, mais pas une seule larme... Quel raisonnement...c'est grave...
Quand aux bêtes sauvages, sachant que les Druchiis ont une administration, des cités, un contrôle de la magie assez impressionnant, etc... Je crois que là, c'est du délire...


Dernière édition par Khaladh Deathnight le Dim 2 Mar 2008 - 22:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le sanglant
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 23
Date d'inscription : 03/02/2008

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Dim 2 Mar 2008 - 20:50

un druchii qui pleure sa n'existe pas...
En faite les druchii ne sont que des bêtes sauvages essayant de ressembler aux asurs....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouran
Noble
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 23
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 14/07/2007

Feuille de personnage
Nom: Sargon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Lun 3 Mar 2008 - 13:03

Ce peut-être les Asurs qui essayent de ressembler a des elfes. Et puis si les EN sont des bêtes sauvages, je vous dit pas les ES
Désolé pour le HS **siffle**

PS : On veut la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena Powaaaaa !!
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 107
Localisation : Dans une petite maisonnée elfique.
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Lun 3 Mar 2008 - 16:09

+1 avec KD !

Les EN ne sont pas des bêêêêtes sauvages XD Sinon, de bons chasseurs de Chrace les aurait déjà décimer...M'enfin bon ;)

J'ai tout lu depuis la page3, c'est pas mal du tout, mais il y a une grosse répétition de 'alors' à un moment...

**siffle**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deathshade
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 320
Age : 25
Localisation : vers grenoble
Date d'inscription : 13/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Korith Deathshade
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Ven 14 Mar 2008 - 17:03

J'en ai mare!

Alors on pense que finalement on est assez bon en rédaction, on commence à en être fier et voilà qu'un mec de 13 ans se la ramène et te fait chialer devant la beauté de ses écrits!

C'est dégueulasse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narog
Fils de la lune sanglante
avatar

Nombre de messages : 2042
Age : 27
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 2 Avr 2008 - 15:55

Allez continue pour nous faire chialer devant la beauté de tes récits **yeha**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Lun 14 Avr 2008 - 15:01

Et voilà la suite !
Pfou ... bien content de l'avoir fini, ce chapitre là ! Jamais je n'ai eu autant de mal à en écrire un : je l'ai d'abord écris en entier, puis comme il ne me plaisait que moyennement, je l'ai entièrement réécris. Je l'avais donc finis, et je me préparai à le poster, quand soudain ... word a un bug et efface tout.
Et j'avais pas enregistré :no
Enfin, j'ai fini par tout réécrire et voilà donc le chapitre, troisième édition :



« -Il faut que je vois Eruvas, c’est de la plus haute importance ! » dit Phae en criant. Pourquoi ce conseiller, cet aristocrate buté, lui interdisait-il une entrevue avec le seigneur de la cité ?
« - Le seigneur d’Hanathond n’a pas de temps à consacrer à n’importe qui, capitaine, répondit Aerys Elkantar. Si vous devez lui faire passer un message, vous pouvez me le dire, je le lui répeterai. Vous pouvez avoir en moi une confiance totale.
-Je ne parlerais qu’à Eruvas en personne, dit à nouveau Phae.
- Alors, commença Aerys d’une voix suave, vous allez me faire le plaisir de vous en allez, n’est- ce pas ? » A la fin de la phrase, son ton était clairement menaçant.
Phae cracha sur le sol, aux pieds d’Aerys, et partit d’un pas rapide, sous le regard furieux du conseiller.
Phae fulminait. Maudits soit les nobles, avec leurs petites manières, leurs sourires doucereux, leurs regards avides ! Lors de son échange avec Aerys, elle avait failli dégainer, tout en savant qu’un tel acte conduirait forcément à la potence. Elle inspira longuement, sentant sa colère retomber. Il fallait vraiment qu’elle apprenne à se maîtriser. Mais était-ce vraiment de sa faute ? N’importe qui aurait été sur les nerfs, à sa place.
Que pouvait-elle faire, maintenant ? quelqu’un voulait assassiner le seigneur d’Hanathond, et ce ne serait sûrement pas un petit conseiller qui allait l’en empêcher. Alors qu’elle déambulait sans buts précis dans les corridors de Caithainhag, elle échafauda un plan.
Il faudrait y aller le soir. La serrure à l’entrée ne lui poserait aucun problème, se dit-elle en faisant tourner son crochet entre ses doigts. Par contre, les deux Anaryn postés devant la porte risquerait d’être difficile à convaincre, et jamais ils ne la laisserait rentrer sans une autorisation directe d’Eruvas ou d’Aerys. Il fallait donc faire une diversion, et pour ce faire il fallait être deux. Mais dans ce cas, avec qui partirait-elle ?
Elle choisit de partir avec l’un des cinq capitaines. Si Ewer avait été encore en vie, elle n’aurait pas hésité une seconde : le vétéran aurait été un parfait compagnon. Mais il avait été assassiné, pas plus tard que la veille. Restait donc Reftael, un petit nobliau en qui elle n’avait aucune confiance, Rhyfen, qui était à demi fou, et Dorwin, qui était donc le seul choix quelque peu sensé. A la réflexion, c’était même un excellent choix : elle le soupçonnait fortement de tremper dans le complot. Si cela s’avérait vrai, elle apporterait en même temps à Eruvas la nouvelle du complot, ainsi que sa preuve en la personne de Dorwin.
Ses pas la menèrent en direction du Khaladmour. Ce faisant, elle repensa à ce qu’elle avait découvert dans le bureau. Elle était retournée à trois reprises dans le passage souterrain derrière la cheminée, dans l’espoir de découvrir la porte par laquelle les deux comploteurs s’étaient éclipsés la première fois : elle avait eu beau amener des torches et des lampes, elle ne l’avait toujours pas découvert, encore par manque de lumière. Il lui avait semblé, alors qu’elle essayait de se diriger à la lueur faiblissante de sa lampe, que le boyau souterrain engloutissait la lumière. A chaque fois qu’elle y était allée, ses torches n’avaient pas duré plus de quelques minutes. Elle avait alors senti sur sa peau le frisson caractéristique que l’on ressent à l’évocation du mot magie, et elle s’était enfuie en courant du passage secret.
Toute à ses pensées, elle ne se rendit compte qu’elle avait traversée l’arche uniquement quand elle se retrouva sur le pont du Khaladmour. Il y avait peu de monde sur le pont, la plupart des corsaires étant sans doute à la salle d’entraînement. Les quelques marins qui étaient restés sur le navire était, pour la majorité, ceux qui étaient désignés pour laver le bateau et vérifier les cordages, une tâche que tout bon capitaine ne confierait jamais à un esclave. Les autres étaient ceux qui se reposaient, faisant la sieste avec le mât pour reposer leur dos, ou en train de se baigner dans l’eau glacée et peuplée de monstres des mers. Phae vit du mouvement dans la cabine principale, preuve de la présence de Dorwin. Très bien. Phae raffermit sa prise sur la garde de son épée : si Dorwin était véritablement un conjuré, il fallait s’attendre à tout.
En montant sur le pont du navire, Phae jeta un regard circulaire qui trahit sa détresse. Autrefois, elle avait eu un grand respect pour cette nef, universellement reconnue comme un des meilleurs navires d’Hanathond. Toute petite déjà, elle contemplait avec des yeux ronds ce grand bateau, aux flancs ébréchés par les batailles. C’était le Khaladmour et lui seul qui lui avait fournie l’envie et la motivation nécessaire pour devenir capitaine à son tour. Maintenant qu’elle connaissait les noirs secrets qui planaient sur lui, elle ne ressentait plus que dégoût pour le navire, et, dans un sens, cela l’attristait.
Un corsaire qui faisait la sieste lui jeta un regard interrogateur et ouvrit la bouche pour parler, mais se résigna finalement en voyant son regard furibond. Tant mieux pour lui, pensa-t-elle.
Elle dut attendre que les marins aient se soient rendormis pour pouvoir se couler derrière la cabine. Si elle se montrait par la vitre, nul doute qu’elle serait repérée, aussi préféra-t-elle coller son oreille contre la porte.
« - Découvert d’autres choses ? ». C’était la voix de Dorwin.
« - Rien, » répondit une voix lugubre et maussade. Khorl ! Un frisson parcourut son dos. Il allait forcément la repérer. « Ah, si », repris l’assassin. « La petite Phae semble de plus en plus méfiante à notre égard. Hier encore … elle allait vous croiser dans un couloir, et, vous voyant, elle a rebroussé chemin. »
Phae entendit un bref éclat de rire. « Elle ne crois quand même pas que c’est nous qui avons ..
-Peut-être aussi a-t-elle pris une quelconque part à l’assassinat d’Aldrych. »
Dorwin retrouva son sérieux. « En effet. Eh bien, je vous remercie. Essayez d’en savoir un peu plus sur Phae, au cas ou …
- Attendez ! » La voix de Khorl avait claquée comme un fouet, et déjà Phae entendait ses pas qui se dirigeaient droits vers elle. Prise de panique, elle s’enfuit, traversant le pont du navire. Derrière elle, la porte de la cabine claqua et, une seconde plus tard, l’assassin était sur elle. Une main effleura ses cheveux avant de les emprisonner dans une poigne d’acier. Phae se débattit, sans parvenir à s’éloigner d’un seul centimètre. Elle était prisonnière.
Khorl lui saisit le bras et le lui tordit dans le dos, avant de la pousser devant lui en direction de la cabine. Phae réprima à grand-peine un hurlement de douleur, se contentant de serrer les dents, alors qu’elle pénétrait dans la pièce.
La cabine était spacieuse. Sur un mur étaient accrochés plusieurs cartes de l’océan et quelques trophées : un diadème serti d’argent, une chaînette accroché à un petit médaillon représentant la comète à deux queues, des vases de couleurs diverses … Un autre mur était entièrement recouvert par une tenture d’écailles. Phae reconnut la peau du wyrm Narhen, allié des asurs, que le navire avait vaincu il y a longtemps, et qui en tirait même son nom : Khaladhmour, le dragon des mers. A demi caché derrière la tenture, on distinguait le lit du capitaine.
Au centre de la pièce, il y avait une petite table de travail, entourée de deux chaises en vis-à-vis. Et, assis sur la deuxième, celle qui faisait face à l’entrée, un bras nonchalamment appuyé sur un accoudoir, se tenait Dorwin, avec dans les yeux une lueur mi-intriguée, mi-amusée.
La voix râpeuse de Khorl s’éleva, brisant le silence qui s’était installé. « - Elle nous écoutait, Dorwin. » Ce dernier resta de marbre, hésitant sur la conduite à tenir, mais l’assassin ne pris pas autant de temps pour choisir ce qu’il allait faire. Il fera son poing et la frappa violemment au visage. « Alors », dit-il. « Qu’est ce que tu faisais là ? ». Phae sentit un liquide chaud dégouliner de sa bouche, maculant son menton et le col de sa tunique.
A ce geste, Dorwin se leva, une lueur nouvelle dans le regard, que Phae ne parvint pas à identifier. « - Lâchez –la, » dit-il. Puis il ajouta : « Et allez-vous en. »
Phae ne pouvait pas voir l’assassin, mais à la manière dont ses mains perdirent toute énergie, elle put imaginer sa surprise. Khorl la garda encore plusieurs secondes, menaçant de désobéir, mais il finit par desserrer sa prise, et partit à grands pas. Alors qu’il passait sous la porte, il lâcha d’une voix glaciale : « - Si tel est votre bon plaisir ».
Phae, massant son bras endolori, se retourna vers Dorwin. « - Pourquoi … »
Elle s'interrompit en voyant le regard dur de Dorwin. « - V’as-t-en, toi aussi.
-Mais …
-V’as-t-en ! »
Phae sortit de la cabine à son tour. Dehors, il faisait nuit. Le pont grouillait de corsaires qui jetèrent sur elle des regards intrigués, mais en revanche, les corridors de l’arche étaient entièrement déserts, à l’exception de quelques silhouettes furtives qui regagnaient leurs navires, comme elle.
Elle repensa à sa mésaventure sur le Kaladhmour. Tout d’abord, il lui avait semblé que c’était un échec total, mais elle avait au moins appris une chose en les entendant parler : Dorwin n’était pas coupable.
Mais alors, qui était l’assassin ?
Qui ?


Dernière édition par Eruvas le Mar 15 Avr 2008 - 9:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narog
Fils de la lune sanglante
avatar

Nombre de messages : 2042
Age : 27
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Lun 14 Avr 2008 - 18:05

lol c'est bien Druchiesque cette fin?? XD

Sinon rien a dire a part c'est quand la suite??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena Powaaaaa !!
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 107
Localisation : Dans une petite maisonnée elfique.
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Lun 14 Avr 2008 - 18:18

Ouais, un peu noeud-noeud la fin, mais à part ça, c'est très bien :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sméagol
Garde


Nombre de messages : 76
Age : 28
Localisation : Reims
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Lun 14 Avr 2008 - 18:37

Le style est comme toujours excellent. Mais la fin de ce chapitre, bof. Trop rapide, surtout dans le contexte ou tout le monde soupçonne tout le monde ( et qui plus est chez les druchii ), c'est un suicide de se laisser embarquer dans une histoire d'amour ( ou de cul ) surtout pour des capitaines un tant soit peu rompus aux pratiques des intrigants elfes noirs, même si ils ne cautionnent pas.

Bref, que Dorwin et Phae s'attirent l'un l'autre, soit, mais qu'ils attendent qu'un événement leur prouve irréfutablement qu'ils sont du même bord.

Enfin à part cet incohérence mineur de scénario, le reste se lit avec toujours autant d'aisance et de plaisir. Bravo pour tes efforts et ton talent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mar 15 Avr 2008 - 9:47

Comme la fin n'était pas très appréciée, je l'ai réécrite.
Celle là est mieux ? XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narog
Fils de la lune sanglante
avatar

Nombre de messages : 2042
Age : 27
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mar 15 Avr 2008 - 16:45

oh ca casse tout son charme ^^ non je deconne **siffle**

Cette fin est plus logique vu la tentative d'espionnage foirée de Phae, elle a décue Dorwin et l'a blessée dans l'affection qu'il avait pour elle.
D'un autre côté Phae sait que Dorwin est innocent mais Dorwin à des raisons de suspecter Phae maintenant!

Bon ben tout ca pour dire que j'ai hâte de la suite **yeha**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouran
Noble
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 23
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 14/07/2007

Feuille de personnage
Nom: Sargon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Mer 16 Avr 2008 - 22:25

Toujours bien, évidement **yeha**
C'est quand la suite? XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   Ven 18 Avr 2008 - 19:50

Citation :
C'est quand la suite?

Bientôt XD

Demain, normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Recit] Caithainhag   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Recit] Caithainhag
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bon recit et belles figs
» Le recit d'une campagne
» [Recit] Chute
» [Recit] Histoire d'une trahison
» [Recit] Destin démoniaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: