Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nero
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Ven 24 Oct 2008 - 12:21

(Voici un nouvel épisode de la Déchirure. Comme pour le précédent, les choix que j'ai fait pour ce récit sont très libres, même s'ils ne contredisent pas, à priori, ce qui est écrit dans les bouquins.

P.S : désolé si pour certains le titre vous rappelle Star Wars. D'ailleurs j'ai toujours pensé que la naissance du Roi-Sorcier était un clin d'oeil à la naissance de Dark Vador.)



Un nouvel espoir à Nagarythe

(1ère partie)


Morathi se leva lentement de sa chaise pour aller vers la fenêtre. Un violent orage avait éclaté peu avant le couché du soleil, et, alors que le soir tombait sur le royaume de Nagarythe, une pluie torrentielle s’abattait sur la forteresse d’Antec, martelant les vitres des appartements personnels de la mère de Malékith. Soucieuse, pour ne pas dire inquiète, la puissante sorcière elfe n’était pas sortie une seule fois de sa chambre de la journée. Se rasseyant quelques instants seulement après s’être levée, elle réprima à grand peine une envie de briser le guéridon juste devant elle afin de calmer sa nervosité. Nervosité qui était devenue pour elle un quotidien depuis quinze longues années : depuis que son fils bien-aimé avait été horriblement mutilé par la flamme d’Asuryan. Depuis que son fils bien-aimé était entre la vie et la mort.
Ce royaume allait-il être définitivement rasé ? Son fils ne guérirait-il jamais ? Devait-elle punir ses prêtresses pour leur incapacité à le soigner ?
Morathi retournait inlassablement ces pensées dans sa tête et elle fut brusquement interrompue par l’arrivée d’une servante dans la chambre, ce qui lui arracha un sursaut.

- « Pardon de vous déranger maîtresse, mais vos invités sont tous arrivés à présent.
- Tu aurais du frapper avant d’entrer ici ! Idiote !! ... Bien, emmène les dans la grande salle et sers leurs à boire. »

La jeune elfe s’exécuta prestement, laissant Morathi quelques instants en tête-à-tête avec elle-même. La magnifique prophétesse ne savait plus vraiment si elle avait eu raison d’organiser cette réunion. Elle ne savait même plus à quoi s’attendre.
« De toute façon, nous n’avons plus rien à perdre maintenant ». Sur cette pensée vaguement positive, elle attrappa une cape accrochée à un mur de sa chambre, l’enfila, puis quitta ses appartements.
Tous les elfes que Morathi estimait loyaux avaient répondu à l’appel. Parmi eux se trouvaient notamment certains mages de Saphery, tous dévoués à Malékith, ou encore quelques généraux des armées du royaume. Furion, l’un des plus puissants sorciers elfes, avait également répondu présent, tout comme Hotek, l’ancien prêtre de Vaul renégat.
Tous étaient rassemblés autour d’une grande table rectangulaire, et chacun avait devant lui un verre. La plupart des généraux et des mages refusèrent cependant d’y toucher. Les trahisons étaient devenues un lot quotidien en Ulthuan aussi bien qu’à Nagarythe depuis la mort de Bel-Shanaar, et la crainte des assassinats s’immiscait facilement dans les esprits. Seul Furion sirotait son verre sans faire attention à l’assemblée. Dans sa grande sagesse, il doutait fortement qu’à ce moment de la guerre Morathi trouve judicieux d’assassiner ses meilleurs éléments.
Elle entra dans la salle quelques minutes après qu’ils se soient installés. Elle, seulement Elle. Son incroyable beauté frappa de plein fouet l’assemblée. Même ceux qui avaient déjà eu l’occasion de la contempler de près auparavant furent incapables d’articuler le moindre son, et même le regard de Furion semblait exprimer à son insu quelque chose comme de l’admiration. Impassible, majestueuse, l’ancienne épouse d’Aenarion prit place en bout de table, toisant son auditoire avec un sérieux qui ne laissait aucunement transparaître ses inquiétudes.
Elle prit la parole d’un ton sobre et solennel, sans regarder l’un d’eux en particulier :

- « Je vous souhaite à tous la bienvenue en ces lieux. Si j’ai pris la décision de vous réunir aujourd’hui, c’est que le sort de cette guerre est sur le point de se jouer. Les royaumes d’Ulthuan ne tarderont plus à forcer nos frontières. Si nous voulons sauver Nagarythe, il faudra agir au plus vite. »

Morathi marqua une pause, prenant le temps d’observer la vingtaine d’elfes qui l’écoutait avec attention. Aucun ne l’avait interrompue, aucun n’avait fait de remarques. Pourtant tous se doutaient de la raison de leur présence ici, elle le savait. Morathi poursuivit donc :

- « Voila presque quinze ans que le Prince Malékith, mon fils, a été brûlé par les flammes sacrées d’Asuryan. Quinze ans que mes meilleurs sorts ne parviennent qu’à le maintenir en vie. Quinze ans que mes meilleures prêtresses sont tout aussi impuissantes pour soigner votre Seigneur. Si nous ne trouvons pas de solution au plus vite, Malékith mourra... »

Implicitement, la prophétesse leur demandait de réussir là où elle avait échoué. Etait-ce un ordre ? Ce genre de chose était bien difficile à dicerner lorsqu’il s’agissait de Morathi.
Des murmures s’élevèrent dans la salle. Les généraux spéculaient entre eux, les mages évoquaient à voix basse des sacrifices, des grimoires de magie interdite, mais personne n’osait proposer quelque chose ouvertement à la mère de leur suzerain. Ce fut alors Hotek qui prit la parole, de manière suffisamment distincte pour être entendu de tous.

- « Dame Morathi. Pourrions-nous... aller voir le corps du Seigneur Malékith. Je suis persuadé que cela pourrait nous aider à trouver la solution. »

Les regards dans l’assemblée allèrent de l’ancien prêtre de Caledor à la sorcière de Nagarythe. Celle-ci fixa cet elfe à la carrure surdimensionnée pendant quelques secondes, comme si elle cherchait à lire quelque chose dans ce regard de glace. Hotek était finalement peu connu à Nagarythe. Cela ne faisait que 3 ans qu’il avait fui le royaume de Caledor, et même Morathi ne savait que peu de choses à son sujet.
Finalement, elle laissa échapper un « Soit... » assez sec avant de se lever, pour se diriger vers la sortie. Naturellement, toute la troupe ne se fit pas prier pour lui emboîter le pas. [...]


(en attendant la suite.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knurlnien
Posteur Suprême et Grand Mégalomane d'UvsN
avatar

Nombre de messages : 3349
Age : 26
Localisation : Gouts (40) / Toulouse (31)
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Gwënila Admapersa
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Ven 24 Oct 2008 - 19:00

Bien sympatoche ! :thumright:
Toujours fluide et agréable à la lecture !

Une petite remarque :
Citation :
Morathi quelques instants en tête-à-tête avec elle-même.
Cela ne me paraît pas très correct...

Vivement la suite !

Knur'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Ven 24 Oct 2008 - 20:29

Une jolie entrée en matière, ma foi. Qui, soyons francs, me branche bien plus que l'autre texte. ;)
C'est tout aussi fluide et agréable, ceci dit, le vocabulaire pourrait être plus approfondi, le texte y gagnerait sans doute beaucoup.

Si je puis me permettre quelques remarques dans ce sens :

Citation :

alors que le soir tombait sur le royaume de Nagarythe

Rien d'incorrect ici, mais ça pourrait être étoffé. ;)


Citation :

. Se rasseyant quelques instants seulement après s’être levée, elle réprima à grand peine une envie de briser le guéridon juste devant elle afin de calmer sa nervosité. Nervosité qui était devenue pour elle un quotidien depuis quinze longues années

La reprise du mot qui finissait la phrase précédente peut rendre très bien mais je trouve qu'ici, ça casse un peu le rythme. Lis-la à voix haute, tu verras peut-être ce que je veux dire. Ce n'est qu'un sentiment personnel alors tu peux très bien ne pas être d'accord, hein. :)
Mais la phrase introductrice est longue et tu enchaînes avec ta phrase "Nervosité qui était ... " qui est en fait assez longue car son rythme est coupé par les ":"
Du coup, je trouve que ça fait haché, bien moins fluide que le reste du texte.

Citation :

Depuis que son fils bien-aimé était entre la vie et la mort.

Un peu commun comme expression.

Citation :

ce qui lui arracha un sursaut.

Moui, je suis pas certain qu'on puisse "arracher un sursaut" à quelqu'un. Mais bon, soit.

Citation :
sers leurs à boire. »

leur

Citation :

La jeune elfe s’exécuta prestement, laissant Morathi quelques instants en tête-à-tête avec elle-même.

"à nouveau en tête-à-tête ..." peut-être ; l'emploi de "quelques instants" aurait tendance à sous-entendre que ce n'était pas le cas avant.

Citation :

elle attrappa

attrapa

Citation :


Tous les elfes que Morathi estimait loyaux avaient répondu à l’appel. Parmi eux se trouvaient notamment certains mages de Saphery, tous dévoués à Malékith, ou encore quelques généraux des armées du royaume. Furion, l’un des plus puissants sorciers elfes, avait également répondu présent,

Un petit peu redondant, je trouve.

Citation :

l’ancien prêtre de Vaul renégat

"l'ancien prêtre de Vaul" ou "le prêtre de Vaul renégat" ; mais là, en plus de faire lourd, ça peut induire un contre-sens (à savoir qu'il était un renégat par le passé).

Citation :


Impassible, majestueuse, l’ancienne épouse d’Aenarion

"la veuve d'Aenarion" collerait mieux, je trouve.

Citation :


Aucun ne l’avait interrompue, aucun n’avait fait de remarques.

Moui, le parallélisme a un charme, j'aurais peut-être mis "ni n'avait fait de remarque" (sans "s", vu qu'il n'y en a aucune ;) )


Sinon attention à la suite, aussi ; Morathi est quand même bien protectrice et la confiance, je ne suis pas sûr que ce soit surtout son affaire, particulièrement quand il s'agit de son fiston adoré. Donc laisser entrer une vingtaine de personnes auprès de lui alors qu'il est dans un tel état, il va falloir de sacrées protections ! :)

Voila voila mon avis, autrement le texte est vraiment très bien, hein. ;) Tu as une qualité certaine d'écriture que tu peux, j'en suis sûr, peaufiner.

Wolf'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nero
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Sam 25 Oct 2008 - 14:17

Merci à vous deux pour vos conseils ! Les 1ers écrits sont jamais très simples.
Ca va m'aider à mieux les bosser. :study:

En attendant la fin de cette histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 23
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Lun 3 Nov 2008 - 14:27

Pouf, j'avais pas vu ce texte !
Pour commencer, mon impression d'ensemble est très favorable. Ton style est fluide et agréable, comme dans ton texte précédent. Peut-être que le récit gagnerai à avoir un peu plus de descriptions.
Comme Wolfen a déjà quasiment tout relevé, je me contenterai de quelques remarques supplémentaires sans reprendre ce qu'il à déjà dit :

Citation :
Antec

**angry** Par Khaine, je déteste vraiment ce mot ... Même si c'est désormais le nom officiel de la capitale de Naggarythe, j'aurai préféré Anlec.


Citation :
« De toute façon, nous n’avons plus rien à perdre maintenant ». Sur cette pensée vaguement positive

Je ne suis pas sûr qu'on puisse considérer cela comme une pensée positive ... XD

Continue comme ça ! :thumright:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nero
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Lun 17 Nov 2008 - 13:50

(Voici donc la fin que je vous propose pour cet épisode de la vie d'Hotek)


Morathi avait mené ses hôtes dans une pièce reculée et méconnue de la forteresse d’Antec. Pendant le trajet, certains mages parmi les plus attentifs avaient noté la présence de gardes, systématiquement dissimulés dans l’ombre. Elle ouvrit la porte, les laissant entrer dans une sorte de chambre, plutôt grande, quasiment dépourvue de mobilier, retenant visiblement de puissantes énergies magiques, certaines enclavées dans d’énormes runes tracées sur les murs. Les sorciers ne tardèrent pas à comprendre l’utilité de cette magie, sans doute permanente en ces lieux, et ils redoutèrent déjà le moment où ils verraient le corps de leur souverain légitime. Morathi avait disposé une quinzaine de soldats aux quatre coins de la pièce, afin d’assurer au corps de son fils une sécurité maximale et ininterrompue. Elle fit volte-face dès que ses hôtes avaient franchi à leur tour le seuil, les toisant d’un coup d’un regard sévère.

- « Que les choses soient bien claires. Le premier qui se risquera au moindre geste suspect ne sortira pas vivant d’ici... »

Une nouvelle fois, elle ne rencontra aucune opposition. Tous savaient à quoi s’en tenir. Laissant planer un silence pesant l’espace de quelques secondes, la sorcière se détourna pour faire face à l’objet de cette réunion.
Au centre de la pièce se trouvait un grand lit, fermé et entouré par un épais rideau noir. Morathi s’en approcha et tira sur une corde ; le rideau s’ouvrit alors pour découvrir Malékith. La vision de ce corps noir entièrement calciné glaça d’effroi l’assemblée. C’était encore pire que ce à quoi ils s’attendaient. La plupart des dirigeants de Nagarythe n’avaient jamais eu l’occasion de voir l’ampleur des dégâts causés par le bûcher sacré d’Asuryan, Morathi l’ayant tenu au secret pour tenter de le soigner. Malékith avait un souffle bruyant et extrêmement lent, et chaque inspiration lui était plus douloureuse que les pires coups qu’il avait pu recevoir dans sa vie. Son visage atrophié offrait un spectacle traumatisant et n’était même plus reconnaissable, pas même par sa mère, du fait de la gravité des brûlures.
Le Prince de Nagarythe n’eut aucune réaction lorsque sa mère avait levé le rideau, ce qui amena Furion à se demander intérieurement s’il était réellement conscient.
Le choc de ce spectacle passé, les délibérations reprirent. Furion, lui, fixait le corps du fils d’Aenarion, toujours en silence, refusant de parler pour ne rien dire. De longues minutes s’écoulèrent.
Cette fois encore, ce fut Hotek qui prit la parole à voix haute, son regard passant lentement de Malékith à sa mère.

- « Les blessures de notre Seigneur semblent incurables. Son corps a besoin d’un soutien magique permanent. Il faut pour ce faire lui forger une armure, une armure plus puissante encore que celle que portait son père du temps de la grande invasion démoniaque. Et cette armure devra être soudée directement sur son corps... »

Sa proposition terminée, Hotek se retourna pour faire fasse à l’assemblée. Morathi manifesta son incertitude par une grimace. Furion plissa les yeux. Le reste commença peu à peu à s’indigner. Si l’idée première du légendaire forgeron aurait pu séduire la plupart de ses interlocuteurs, sa réalisation leur semblait inconcevable. Cette fois, ce fut plus que de simples messe basses. La quasi totalité des généraux et des mages manifesta une violente opposition à l’idée d’Hotek, certains allant jusqu’à le traiter d’inconscient. Otilidh, l’un des mages de Saphery, s’avança vers le sorcier-forgeron.

- « Fixer des bouts de métal sur le corps du Prince Malékith n’est-ce pas ? C’est certainement l’idée la plus stupide qui ait jamais été entendue à Nagarythe. Je crains que l’abus de magie noire ait rendu fou le néophyte que vous êtes Hotek. »

Otilidh laissa échapper un ricanement sinistre, bientôt imité par certains de ses confrères. L’ancien Serviteur de Vaul attendit quelques instants que les sorciers daignent faire silence, pour à son tour avancer vers le mage trop sur de lui, jusqu’à s’immobiliser à quelques centimètres de son visage. Le Sapherien sentit un frisson bien compréhensible lui traverser l’échine lorsque le colosse plongea un regard chargé de haine dans le sien. Hotek avait le visage crispé de colère et il dut se maîtriser pour ne pas donner libre cours à une soudaine envie de passer à tabac l’effronté. Il savait que même sans arme, il aurait pu briser en deux cet elfe petit et fragile ; cependant, l’heure n’était pas au conflit intérieur.

- « Otilidh... un jour je vous apprendrai à craindre l’intelligence de certains fous... »

Sur cette phrase aussi énigmatique que menaçante, Hotek se retourna et s’en alla reprendre sa place initiale, juste à côté du lit de Malékith. Un énième silence s’ensuivit. Si Otilidh avait été quelque peu refroidi dans ses ardeurs, le reste des mages et des généraux reprit de plus belle leur dénonciation de l’idée suicidaire du forgeron. Morathi ne voyait même pas la peine de calmer la confusion grandissante, et songeait presque à couper court à cette réunion.
Finalement, ce fut un Furion sec et énervé qui fit taire d’un coup l’assemblée :

- « Silence ! Taisez-vous tous !... vous ne voyez donc pas qu’il s’agit là de la seule solution si nous voulons garder l’espoir de revoir un jour Malékith mener nos armées ? ... Vous faites tous une belle bande d’imbéciles. Dame Morathi est bien meilleure sorcière que vous tous réunis et elle est restée impuissante face à ces terribles blessures... croyez-vous donc que vos pathétiques compétences soient plus efficaces ? »

La soudaine véhémence de Furion ajoutée à ses arguments plus que sensés anéantit rapidement l’opposition des mages, et aucun ne trouva quoique ce soit de constructif à répondre. Le puissant sorcier daigna néanmoins regarder Morathi, attendant sans doute son approbation pour continuer. D’abord incertaine, elle semblait elle aussi s’être laissée convaincre par ce qui était visiblement la meilleure mais surtout la seule solution envisageable. D’un bref hochement de tête, la prophétesse signifia son accord.

- « Hotek forgera donc l’armure magique directement sur le corps de notre Seigneur. En y insufflant suffisamment de magie, elle pourra soutenir ses muscles à jamais meurtris. C’est dans ce but que vous autres, sorciers de Saphery, viendraient en aide à Hotek. Tous nos pouvoirs seront nécessaires pour réaliser un tel miracle, et j’ose espérer, peut-être à tord... que cela permettra un jour à Malékith de mener notre peuple vers la victoire contre les royaumes inférieurs. »

Une fois encore, rien ne vint contredire les paroles de Furion. Lui-même doutait encore d’avoir définitivement convaincu son auditoire. Mais tous ces elfes étaient de loyaux serviteurs de Malékith, et, même si c’était de mauvaise grâce pour certains, tous acceptèrent le projet.
Morathi et ses invités délibérèrent encore quelques minutes au sujet de cette audacieuse création, puis tous prirent congé.

Hotek ouvrit brusquement la grande porte d’entrée, entra prestement dans sa demeure et referma la porte d’un mouvement sec. L’orage était à cette heure tardive de la nuit toujours aussi violent, et la pluie tout au long du trajet de retour avait complètement trempé ses vêtements. D’un ordre bref, le forgeron appela un serviteur, puis se débarassa de sa cape, avant d’éponger brièvement sa longue chevelure. L’elfe domestique apparut quelques secondes plus tard, se dépêchant d’obéir au nouveau maître des lieux, et ramassa ce que celui-ci avait négligemment jeté à terre. Hotek afficha un air maussade, et ne prit pas la peine de remercier l’adolescent qui s’affairait pourtant à le servir du mieux qu’il pouvait ; le colosse n’était visiblement guère satisfait de la nouvelle résidence que les dirigeants de Nagarythe lui avaient cédée, notamment à cause des serviteurs. « Les choses vont changer ici... » songea-t-il.
Le fidèle Verdhis ne dormait toujours pas, et il débarqua dans l’entrée de la villa quelques instants après avoir entendu son mentor rentrer.


- « Vous êtes de retour bien tard, maître. J’ose espérer que cette réunion vous a été utile...
- Très utile Verdhis, surtout pour nous. Ce qui se passera dans les mois à venir fera de nous des héros du peuple elfique.
- Nous allons... soigner le Prince Malékith ? mais je croyais que...
- Nous allons faire mieux que cela. Nous allons entrer pour toujours dans la légende ; car nous allons réssusciter le plus grand elfe qui ait jamais vécu... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knurlnien
Posteur Suprême et Grand Mégalomane d'UvsN
avatar

Nombre de messages : 3349
Age : 26
Localisation : Gouts (40) / Toulouse (31)
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Gwënila Admapersa
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Lun 17 Nov 2008 - 17:24

Bon récit ! :thumright:

Pas grand chose à ajouter, il est fluide et bien construit. Je pense juste que la proposition d'hotek serait mieux en arrivant vraiment en dernier recourt (avec plus d'hésitations et de débats avant quoi). ;)

Petite remarque :
Citation :
Son visage atrophié
Calciné me semble plus appropriée...

Knur'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Mar 18 Nov 2008 - 20:35

Citation :
Elle ouvrit la porte, les laissant entrer dans une sorte de chambre, plutôt grande, quasiment dépourvue de mobilier, retenant visiblement de puissantes énergies magiques, certaines enclavées dans d’énormes runes tracées sur les murs.

J'aime pas le rythme de la phrase ; ça commence pas mal mais à la fin il faut une liaison autre qu'une virgule.

Citation :

Elle fit volte-face dès que ses hôtes avaient franchi à leur tour le seuil, les toisant d’un coup d’un regard sévère.

eurent franchi

Citation :

et chaque inspiration lui était plus douloureuse que les pires coups qu’il avait pu recevoir dans sa vie.

Tu peux trouver une meilleure comparaison. ;)

Citation :

Son visage atrophié

D'accord avec Knurlnien, "atrophié" ne colle pas.

Citation :

Le Prince de Nagarythe n’eut aucune réaction lorsque sa mère avait levé le rideau

Problème de concordance des temps, ici.
"n'avait eu aucune réaction lorsque sa mère avait levé le rideau" me semble le plus correct.

Citation :


Le reste commença peu à peu à s’indigner

"Les autres commencèrent" je pense ; "Le reste" ça fait vraiment quantité négligeable, limite objet.

Citation :

Cette fois, ce fut plus que de simples messe basses.

messe-basses

Citation :

puis se débarassa de sa cape

débarrassa

Citation :


que les dirigeants de Nagarythe lui avaient cédée

auxiliaire avoir, le participe passé s'accorde donc avec le COD placé avant le verbe ; ici "lui" ; par conséquent "lui avaient cédé"



Bon, autant j'étais enthousiaste pour la première partie, autant je suis un peu sur ma faim, là.
L'écriture reste agréable mais elle pourrait être plus travaillée. De même pour le vocabulaire.
Et puis c'est très cinématographique, je trouve ; peu de descriptions, Morathi qui dévoile le corps d'un grand geste...

Wolf', moyennement convaincu sur ce coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knurlnien
Posteur Suprême et Grand Mégalomane d'UvsN
avatar

Nombre de messages : 3349
Age : 26
Localisation : Gouts (40) / Toulouse (31)
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Gwënila Admapersa
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Mer 19 Nov 2008 - 14:17

Citation :
Problème de concordance des temps, ici.
"n'avait eu aucune réaction lorsque sa mère avait levé le rideau" me semble le plus correct.
"N'eut aucune réaction lorsque sa mère leva le rideau" me semble encore plus correct, là ça traîne un peu en longueur... ;)

Citation :
Et puis c'est très cinématographique, je trouve ; peu de descriptions, Morathi qui dévoile le corps d'un grand geste...
C'est vrai que toi tu adore les descriptions, mais c'est lourd au bout d'un moment...XD

Knur' (Taquin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Mer 19 Nov 2008 - 15:09

Citation :

"N'eut aucune réaction lorsque sa mère leva le rideau" me semble encore plus correct, là ça traîne un peu en longueur... ;)

Mouais.
La phrase se situerait juste après qu'elle ait levé ledit rideau, j'aurais été d'accord.
Seulement là, t'as un passage de description et ensuite Furion constate qu'il n'a pas réagi.
Par conséquent, il y a antériorité du fait

---Morathi lève le rideau ---- Malékith ne réagit pas ---- Furion le remarque

Et là on semble se situer à la troisième étape qui jette un regard en arrière vers la seconde.
Par conséquent, le plus-que-parfait me semble plus correct au niveau du sens (même si c'est un peu lourd, je te l'accorde).

Citation :



C'est vrai que toi tu adore les descriptions, mais c'est lourd au bout d'un moment...XD

Y a une juste mesure, disons. Je conçois qu'on ne soit pas obligé, loin de là, de tout décrire.
Mes textes ne sont pas du Balzac ou du Zola non plus ; je décris certes mais pas de manière exhaustive et si longue que ça — du moins je trouve ^^.
Mais là franchement je trouve que ça manque vraiment de quelque chose ; du coup c'est beaucoup plus cinématographique que littéraire, je trouve.

Et je sais que je ne suis pas toujours très positif dans mes critiques mais je ne vois pas l'intérêt de jeter des fleurs inutilement aux gens, ça ne fera pas avancer.
Il y a certes une qualité d'écriture qui est présente, il y a une fluidité de style naturelle qui est très agréable mais ça manque de travail sur le texte qui pourrait être plus approfondi tant au niveau du vocabulaire que du travail stylistique.
Le texte n'est pas mauvais, très loin de là, mais il lui manque quelque chose pour être vraiment bon.


Wolf'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knurlnien
Posteur Suprême et Grand Mégalomane d'UvsN
avatar

Nombre de messages : 3349
Age : 26
Localisation : Gouts (40) / Toulouse (31)
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Gwënila Admapersa
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Ven 21 Nov 2008 - 15:20

Citation :
Mouais.
La phrase se situerait juste après qu'elle ait levé ledit rideau, j'aurais été d'accord.
Seulement là, t'as un passage de description et ensuite Furion constate qu'il n'a pas réagi.
Par conséquent, il y a antériorité du fait

---Morathi lève le rideau ---- Malékith ne réagit pas ---- Furion le remarque

Et là on semble se situer à la troisième étape qui jette un regard en arrière vers la seconde.
Par conséquent, le plus-que-parfait me semble plus correct au niveau du sens (même si c'est un peu lourd, je te l'accorde).
Je m'incline devant vous grand maître Wolfen ! http://chevaliersdelatabler.frbb.net/users/22/36/30/smiles/51308.gif

Citation :
Y a une juste mesure, disons. Je conçois qu'on ne soit pas obligé, loin de là, de tout décrire.
Mes textes ne sont pas du Balzac ou du Zola non plus ; je décris certes mais pas de manière exhaustive et si longue que ça — du moins je trouve ^^.
Mais là franchement je trouve que ça manque vraiment de quelque chose ; du coup c'est beaucoup plus cinématographique que littéraire, je trouve.
J'avoue que Balzac me gave vraiment au niveau description XD mais sinon c'est vrai qu'en ajouter un peu cerne mieux la scène et guide le lecteur dans son imagination.
Maître Wolfen nous guide, Maître Wolfen nous protège, dans sa lumière nous nous épanouissons...

Citation :
Et je sais que je ne suis pas toujours très positif dans mes critiques mais je ne vois pas l'intérêt de jeter des fleurs inutilement aux gens, ça ne fera pas avancer.
Il y a certes une qualité d'écriture qui est présente, il y a une fluidité de style naturelle qui est très agréable mais ça manque de travail sur le texte qui pourrait être plus approfondi tant au niveau du vocabulaire que du travail stylistique.
Le texte n'est pas mauvais, très loin de là, mais il lui manque quelque chose pour être vraiment bon.
Je n'ai jamais dis ça, je suis tout à fait d'accord avec toi et tu remarquera sûrement que je ne suis pas non plus des plus tendre dans mes critiques. XD
...devant sa sagesse nous nous inclinons, devant sa bienveillance nous nous prosternons , nous vivons pour le servir et nos vies lui appartiennent.

Knur' (Amen :P)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Ven 21 Nov 2008 - 17:50

Citation :
Maître Wolfen nous guide, Maître Wolfen nous protège, dans sa lumière nous nous épanouissons...

Hmm... ça me fait penser à un truc, ça. Ce serait pas dans Terry Goodkin et ses romans ultra-répétitifs où le mec lutte contre le terriblement soviétique Petit Père du Peuple ?
(comment ça on décèle un a priori dans mes propos ? **siffle** )


C'est tout à fait ça sinon ; pas trop de description pour ne pas forcer son imagination et la plomber (j'aime bien pouvoir visualiser à ma manière un récit, me l'approprier d'une certaine manière) mais suffisamment néanmoins pour lui donner un cadre et apporter la touche de l'auteur. Nous sommes donc d'accord.
Et je ne suis pas non plus fan de Balzac.

Au niveau des critiques c'était juste parce que je me rendais compte que j'étais pas très positif ces temps-ci. :p


Bon sinon tu peux reprendre tes louanges, ça t'évitera le draïch.
Le mieux reste de les chanter en tuant des Slaaneshiis, dans l'absolu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knurlnien
Posteur Suprême et Grand Mégalomane d'UvsN
avatar

Nombre de messages : 3349
Age : 26
Localisation : Gouts (40) / Toulouse (31)
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Gwënila Admapersa
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Ven 21 Nov 2008 - 18:46

Citation :
Hmm... ça me fait penser à un truc, ça. Ce serait pas dans Terry Goodkin et ses romans ultra-répétitifs où le mec lutte contre le terriblement soviétique Petit Père du Peuple ?
C'est tout a fait ça (j'ai pas pu donner la citation exacte vu que j'avais pas le book sous les yeux XD) ! Sinon c'est pas trop mal non plus même si ça commence toujours pareil : et il se séparèrent pour affronter chacun leur destin qui consiste à sauver le nouveau monde de menaces diverses et variées...**siffle** XD.
Non franchement yen a que j'adore (et je suis en train de lire le 8 :P).

Knur' (qui savait bien que tu trouverais ;) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Ven 21 Nov 2008 - 19:42

J'ai bien aimé les premiers. Jusqu'au quatre environ. Après, j'ai franchement plus du tout accroché. J'ai regardé quelques minutes de la série télé aussi ; ridicule à souhait. :evil:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knurlnien
Posteur Suprême et Grand Mégalomane d'UvsN
avatar

Nombre de messages : 3349
Age : 26
Localisation : Gouts (40) / Toulouse (31)
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Gwënila Admapersa
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Ven 21 Nov 2008 - 20:26

Citation :
J'ai bien aimé les premiers. Jusqu'au quatre environ. Après, j'ai franchement plus du tout accroché.
Pourtant je trouve le 6 énorme ! -> le meilleur

Citation :
J'ai regardé quelques minutes de la série télé aussi ; ridicule à souhait. :evil:
J'ai même pas osé...

Knur' (HS de groupe XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nero
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Dim 23 Nov 2008 - 23:36

Merci pour les conseils les gars, je tâcherai de corriger les défauts dans les prochains textes (quand je trouverai le temps de le faire...:s)


Et au passage, vive les Slaaneshiis ! Khaine prend trop de place c'est lourd à force ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Froisss
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 780
Age : 34
Localisation : Les Sables d'Olonne
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Jeu 27 Nov 2008 - 2:07

Super ! Veuillez ouvrir le lien svp en même temps que lire la suite. L'image pour les Asurs, le texte pour les Druchiis. Merci.
http://www.youtube.com/watch?v=eR80N9-xAaA&feature=related

A force de revenir sur l'histoire de la déchirure entre les elfes, on finira par savoir ce qui a traverser l'esprit brûlant de Malékith (rololo, un manque de sagesse de ma part) et pourquoi il est devenu le...

Le sombre monarque débarque et étale
Son pouvoir, la puissance de l'ombre s'installe
Non, ne résiste pas, ne lutte pas
Ne te détourne pas de la main tendue vers toi

Ou je vais explorer le royaume de tes peurs
En devenir le dictateur pour mieux te dominer
Là, tu deviens raisonnable, c'est bien
Oui tombe sous le charme pour de meilleurs lendemains

Pour les résistants la force est trop forte
Je balaye ces petits Asurs comme le vent balaye les feuilles mortes
Les indécis sont avertis, qu'ils se méfient
De la seule étoile qui se fond dans la nuit

Le bastion des bas-fonds du pays en action
L'énergie dégagée génère une telle attraction
Que vers lui se tournent enfin tous les regards
Pour s'apercevoir que l'espoir émerge du noir

Une partie de tout homme la force manipule
D'un rien il suffit pour que l'être bascule
Que les yeux de l'aveugle s'ouvrent, qu'il contemple
Khaine de l'obscur côté, le temple

N'aies pas peur, ouvre-moi ton coeur, viens vers l'Empereur
Sentir la chaleur de l'obscurité pour toi il est l'heure
De rejoindre l'armée des guerriers de l'ombre
Ne vois-tu pas ton côté clair qui succombe

C'est ta destiné, pourquoi vouloir lui résister
Sans peine je ferais sauter les verrous de ta volonté
Sois l'hôte dans la noirceur la plus pure de l'Empereur
Et arbore les couleurs du côté obscur

Obscure, la force est noire, noire
Comme le château où flotte l'étendard, notre drapeau
Sois sûr que sous les feux, la vérité est masquée
Viens, bascule de l'autre côté


Je suis le fils d'Aena(rion), le sale rejeton de ma mère Mor(athi)
Plus grand que Caledor, du maniement de Noircoeur, j'adore
Adapter ma technique à la manière du caméléon
Sans pitié pour matter tout l'Ellyrion

Millénaire, salive empoisonnée langue amère
Une Griffe de Vaul en tant que sabre dans l'air
Quoi, ma conscience comme seule médaille
Je traque et j'étripe sans remords tous les chevaliers du Graal

La haine monte en toi, je le sais parfaitement
Je vois ta main droite gantée de noir
C'est sans espoir, la mutation s'amorce
Ta nature que tu obtures, le côté obscur de la force

Viens vers moi, passe le pont de part en part
Rejoindre ma demeure dans la cité noire
Naggaroth est l'empire, je lance mes troupes à terre
Pour éradiquer ce niais de Funibar, dans la flamme, au coeur

Petit présomptueux ne vois tu pas le nombre
Déployé? L'armée des ombres, tu seras éliminé
Au nom des forces mythiques qui habitent là
Dans mon cerveau, je ne donne pas chère de ta peau

Le souffle de la force est en moi
Le Warp crépite, crache des tas de flammes sur les "en lois"
Le fils de Dieu tremble
Mais lutte avec ses armes, renverse les crédos qui lui semblent

Erronés, brisent les traîtres de la tête au péroné
Par la peur l'ennemi reste sclérosé
Longue vie au règne de la nuit
D'une théorie qui renverse les croyances établies

"Malékith, aide-moi", idiote il est trop tard
Tu appartiens au sinistre sombre seigneur vêtu de noir
Casque, souffle rauque sous une armure
Du soldat le plus dur de l'empire du côté obscur

Obscure, la force est noire, noire
Comme le château où flotte l'étendard, notre drapeau
Sois sûr que sous les feux, la vérité est masquée
Viens, bascule de l'autre côté


**yeha**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Jeu 27 Nov 2008 - 17:48

C'est peut-être dû à mon état de fatigue mais je ne vois pas bien ce que ça vient faire là, en fait. :/
C'est volontaire cette poésie (plutôt sympa ma foi) sur le sujet consacré aux textes de Nero ? C'est une participation au "jeu littéraire" mal placée ? C'est un éventuel nouveau sujet ? C'est volontaire et j'ai pas compris ?


Wolf'

Edit : bon après écoute, j'ai compris un premier lien ; j'en déduis que c'est une réponse humoristique au post d'origine et que je laisse tel quel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Froisss
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 780
Age : 34
Localisation : Les Sables d'Olonne
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Ven 28 Nov 2008 - 19:58

Les mots en rouge pouraient être accentués dans le sens Drucchii, mais j'ai fait vite... et je dois avouer qu'après lecture du texte de Nero, j'ai trouvé ça par coïncidence (je m'en souviens plus). C'est pas pour me moquer, loin de là. Ce rap d'Iam est délirant, ça colle pourtant, à quelques mots près, avec le Roi Sorcier.
Nero m'a très bien raconté, par son texte, l'un des moments clés de l'histoire des Druchii, et ma réponse prouve à quel point je suis impressinné par les conséquances historiques... car je suis Asur.
Je donne mon avis encore une fois. Je n'écoute la zik qu'en imaginant Malékith sur son trône, ou face à Caradryan qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Sam 29 Nov 2008 - 10:52

Ok ok, c'était pas un reproche, j'avais juste pas compris. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nero
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   Mar 9 Déc 2008 - 15:09

Ouah !
effectivement j'avoue que j'aurai eu la même réaction que Wolfen au premier abord.
Ca surprend, mais effectivement, c'est aussi saugrenu qu' original, et bien pensé !

Asurs et Druchiis, la race elfe ne cessera jamais de nous inspirer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Recit] Un nouvel espoir à Nagarythe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvel espoir pour le prochain Ace Attorney en Français ?
» [Star Wars] Janvier : un nouvel espoir
» Test : Star Wars
» Un nouvel espoir pour Joinville
» [EmblèmeGuilde/Imaged'introdeTeam] Nouvel Espoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: