Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Recit] Petite nouvelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: [Recit] Petite nouvelle   Mar 11 Nov 2008 - 15:41

Pour me remettre dans l'écriture après de longs mois, j'ai écrit cette petite nouvelle sans prétention. En espérant qu'elle vous plaise, et en attendant mieux :


---------------------------------------------------------


La pluie tombait drue sur la petite place, laissant des traînées sombres sur les murs gris clairs des bâtiments, ruisselant en cascades sur les pavés, formant de nombreuses flaques dans leurs interstices, brouillant l’image du monde à travers un rideau d’eau et atténuant les sons en s’écrasant contre la pierre en crépitant. Face aux trombes d’eau que déversait le ciel, les maisons druchiies semblaient se serrer les unes contre les autres comme pour se réchauffer. Leurs grandes fenêtres aux volets fermés, leurs orgueilleuses arches qui s’alignaient sur leur façade, leurs murs gris et nus sans décorations aucune leur donnait un aspect solennel et froid. Les bâtisses, regroupées en cercle, formaient une place parfaitement ronde au centre de laquelle une effigie de pierre tendait vers le ciel une longue épée, son visage figé en une expression de jubilation sauvage. A part un petit piédestal d’obsidienne pour rehausser le héros de roc, le sol se composait en tout et pour tout de grands pavés de pierre grise et terne sur lesquels venait s’écraser par milliers les gouttes de pluie.
C’est du sud que vint Keithal, marchant péniblement le long de l’allée en pente qui menait au modeste pâté de maisons. Le vent attirait derrière lui l’épaisse cape bleu-gris dans laquelle il s’était drapé, manquant à tout moment de le faire basculer vers l’arrière, et le lourd paquet qu’il serrait entre ses bras n’arrangeait rien … sans parler de la pluie, de cette maudite pluie qui lui cinglait le visage, ruisselait sur ses vêtements, s’infiltrait sous le tissu, passait à travers ses laines et traversait le surcot de cuir qu’il portait en dessous pour venir le tremper jusqu’aux os. Avisant une petite borne de pierre, il s’y assit quelques instants pour reprendre son souffle, puis repris son chemin à travers les embruns. Les habitations n’étaient plus loin, désormais … Quelques minutes plus tard, il arriva sur la petite place, et se déchargea de son lourd fardeau pour s’essuyer le front ou ruisselaient, mêlés, les gouttes d’eau glacées et sa sueur, brûlante. Puis, apercevant une silhouette sombre cachée derrière le porche d’une des maisons, il avança dans sa direction.
Keithal, pour un elfe, était plutôt petit, avoisinant le mètre quatre-vingt, mais sa stature faisait vite oublier sa taille. Sous les bras nus qui dépassaient de sa cape roulaient des muscles solides, et son large torse démontrait une force physique peu commune. De son visage, masqué par un capuchon, on distinguait un menton fin, une mâchoire dure, une bouche fine et sévère, un nez aux arêtes prononcées. Dans son cou tombait une cascade de cheveux d’un noir bleuté qui encadraient son visage. Il marchait d’un pas vif et décidé, sans aucune hésitation . Arrivé devant le portail de la maison, il vit l’ombre qu’il avait aperçut se détacher du mur et venir vers lui. L’inconnu avait une tunique d’un vert clair, des cheveux châtains et une expression goguenarde. Voyant venir Keithal, il lui lança d’une voix forte : « La porte est ouverte. ». Ce dernier passa près de lui sans lui accorder un regard de plus, puis marcha jusqu’au perron. La porte s’ouvrit sur une esclave apeurée, portant une chandelle, qui lui fit signe de la suivre.
En entrant dans la maison, Keithal se remémora tout le chemin qu’il avait fait pour en arriver là … Combien il avait du menacer, supplier, tempêter, combien il avait du sourire et murmurer des promesses, combien il avait du fouiller, chercher, enquêter. Dans quelques instants arriverait l’aboutissement de longs mois de traque, et rien qu’à cette idée, un frisson de bonheur parcouru son échine. L’intérieur de la maison était sombre, enfumé par un lourd encens aux parfums capiteux. Des tentures de soie rouges gravées de runes argentées pendaient du plafond, et pour avancer, on devait à chaque instant repousser du bras ces lourds rideaux qui empêchaient de voir la pièce dans son ensemble. Très vite, Keithal perdit l’esclave de vue et dut avancer seul, sans savoir ce qui l’attendait, son long paquet sous le bras.
Il finit par arriver devant un petit autel de marbre noir, parcouru de veines vertes. Un lourd grimoire y reposait, et deux braseros éclairaient l’antique livre. Derrière l’autel se tenait une créature qui se leva en voyant l’intrus arriver. La bête ressemblait à un elfe, mais était bien trop grande, avait des membres bien trop fins pour pouvoir prétendre appartenir à cette race. Sa peau transparente laissait voir ses veines et ses organes. Son crâne, entièrement chauve, était rendu difforme par une protubérance osseuse à l’arrière de la tête. Avec dégoût, Keithal se dit qu’autrefois, cette chose avait du être un elfe …
Mais déjà la créature s’approchait de lui en disant : « Au nom du tout puissant Lanshor, je vous souhaite la bienvenue. ». Sa voix ressemblait au sifflement des serpents. Il posa l’une de ses mains sur l’épaule de Keithal. « Alors, vous êtes venu pour rejoindre notre culte ? Khaine vous a lassé ? Comme je vous comprends … » . Il marqua une longue pause, scrutant le visiteur de ses yeux vairons, l’un noir, l’autre vert. « Notre dieu saura vous apprendre des sensations que vous n’avez même pas imaginées … Mais si vous nous avez trouvés, vous devez connaître notre credo ? Pour rentrer au sein de notre culte, vous devez apporter un cadeau. Ce paquet, sans aucun doute … Alors, que contient-il ? » demanda la chose, frappant ses paumes translucides les une contres les autres dans une sorte d’excitation impie.
Keithal, gardant un visage impassible, déposa lentement son fardeau sur l’autel sans cesser de fixer son interlocuteur. « Je vous promets le plus beau présent qu’on vous ait jamais fait », murmura-t-il d’une voix calme. Puis, des replis de sa cape, il tira un long foulard noir, et rejeta son capuchon en arrière, dévoilant son front large et ses grands yeux d’un bleu minéral.
« - Que faites-vous ? », questionna la chose d’une voix légèrement inquiète. Keithal noua l’écharpe derrière sa tête, masquant son visage, et répondit, sa voix étouffée par le tissu : « Mon credo m’oblige à me voiler le visage pour remplir mon office. ». La bête se mit à le fixer d’un air désabusé, ses longs membres graciles tremblant comme des feuilles agitées par la brise, comme s’il commençait à comprendre mais repoussait la vérité. « Qui … qui êtes-vous ? » demanda-t-il. Keithal ne répondit pas, mais commença à déballer le paquet, lentement, précautionneusement. Il commença par dénouer les cordes qui tenait la toile en place, puis déplia le carré de tissu qui constituait l’emballage pour finalement dévoiler …
Long de près de deux mètres, rutilant, flamboyant, projetant partout autour de lui les lueurs des braseros qui venaient se refléter sur sa lame … un draich. Une longue lame recourbée, forgée dans l’acier le plus pur au plus profond des temples de Khaine, et déjà trempée dans le sang d’innombrables ennemis du dieu au dix-sept faces. En le voyant, la créature prit peur, essaya de s’enfuir … en quelques instants, Keithal fut sur lui, lui assenant un terrible coup de haut en bas qui le trancha pratiquement en deux, de l’épaule à la hanche. Ses organes blessés s’affolèrent, bondirent, sous sa peau, son sang noir et corrompu se répandit sur le sol, il agonisait en sifflant … Keithal mit fin à ses jours en plantant son draich dans sa gorge, puis, se dirigeant vers l’autel, lança le grimoire impie dans un des braseros. Pendant quelques instants, il regarda le livre brûler, ses pages devenir noires, se tordrent et se consumer, sa reliure de cuir fondre, puis il remballa son arme, se détourna et retraversa la pièce en sens inverse, vers la sortie.
A l’extérieur l’attendait son indicateur, toujours drapé dans sa tunique verte. « Tout s’est bien passé, monsieur ?, demanda-t-il avec un sourire.
- Très bien passé », répondit laconiquement Keithal. Il jeta une bourse rebondie à son compagnon, qui s’enfuit sans demander son reste, puis se remit à marcher, sous la pluie, son paquet sous le bras, en direction du sud.


Dernière édition par Eruvas le Mar 11 Nov 2008 - 17:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Petite nouvelle   Mar 11 Nov 2008 - 15:57

Court et efficace, j'adhère.
En plus c'est un adepte de Khaine, qui plus est un Exécuteur **evil** et qui tue un adepte de Slaanesh. Déjà, ça joue en ta faveur ! :thumright:

Ahem...
ça c'était pour la partie Khainite de l'observation.

Bon sinon j'ai vraiment pas grand chose à redire. La scène est simple mais l'écriture est très efficace. Ton style est vraiment très bon, surtout pour ton âge. Je ne peux que te conseiller d'une part de continuer d'écrire, et d'écrire beaucoup ; ça améliore le style.
Si tu ne veux pas inventer 56 histoires au risque de t'y perdre, un bon moyen de t'habituer à écrire est la critique. Tu lis un livre ? Tu vas au cinéma ? Tu fais sur word ton petit article. Non seulement ça t'entraîne à l'analyse et ça te permet de développer ton style.
C'était le petit conseil personnel du Wolfen, ça. Je rajouterai que lire des classiques ne peut que t'influencer. Pour entrer dans la littérature (j'ai beau bien aimer l'heroic fantasy, je ne peux pas considérer ça comme de la littérature, exception faite du Seigneur des Anneaux et de quelques autres rares livres sortant du lot), tu peux soit commencer comme tout le monde par du Victor Hugo, du Maupassant (qui se lit très bien), du Zola (qui se lit peut-être un peu moins bien ; 'fin j'ai moins accroché), soit tenter des choses un peu plus compliquées du point de vue du sens mais plus courtes et (à mon sens) plus intéressantes.
De ce point de vue là, je te conseillerai la lecture de La Métamorphose de Kafka. C'est très court, ça se lit très bien et c'est vraiment très intéressant si on va un peu au-delà des apparences. Stephan Zweig est aussi un excellent auteur ; peut-être un peu plus compliqué à appréhender cependant. (et oui, je fais ma promo pour mes deux auteurs préférés :p j'assume).


Pour en revenir au texte lui-même, je vais juste relever les deux-trois petites choses qui ne vont pas (mais c'est minime, je te rassure).

Citation :

les maisons druchii

druchiies

Citation :


semblaient se serrer les unes contre les autres comme pour se réchauffer

La personnification est une bonne idée mais inadaptée au contexte : je m'explique, l'architecture druchiie est à leur image ; froide, cruelle, distante ; je ne les vois pas "se réchauffer" (le terme exprime une idée de chaleur donc de cohésion, de réconfort, de lien relativement fort).

Citation :

leurs murs gris et nus

Tu parles déjà de "murs gris" dans ta première phrase ; évite la répétition.

Il m'avait semblé en voir une autre mais je ne la retrouve plus.

Un gros bravo en tout cas. **yeha**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torin
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 222
Age : 26
Date d'inscription : 18/06/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Petite nouvelle   Mar 11 Nov 2008 - 17:36

Ah... tout le monde déteste les slaneeshii donc... **looser**

Un texte réussi: attrctif et fluide (attention tout de même à ne pas trop exagéré sur le champ lexical des intempéries en début de récit de peur de tourner en rond et ralentir inutilement le texte).

J'avais moi aussi relevé quelques erreurs orthographique au cours de la lecture. Mais je n'ai pu en souligner qu'une (si je les retrouve par après, j'éditerai ce message).

Citation :
La porte s’ouvrit sur une esclave apeurée, portant une chandelle, qui lui fit signe de la suivre

Choisis le masculin ou le féminin, mais pas un mélange des deux.

Une petite redondance assez dérangeantes aussi:

Citation :
Avisant une petite borne de pierre, il s’y assit quelques instants pour reprendre son souffle, puis repris son chemin à travers les embruns. Les habitations n’étaient plus loin, désormais … Quelques minutes plus tard, il arriva sur la petite place, et se déchargea de son lourd fardeau pour s’essuyer le front ou ruisselaient, mêlés, les gouttes d’eau glacées et sa sueur, brûlante. Puis, avisant une silhouette sombre cachée derrière le porche d’une des maisons, il avança dans sa direction.

Bien que les deux mots soient plus ou moins éloignés, le fait qu'ils débutent tout deux une phrase rend cette répétition dérengeante.


Comme Wolfen, je ne peux que t'encourager les classiques pour améliorer ton style déjà sympathique.


Citation :
De ce point de vue là, je te conseillerai la lecture de La Métamorphose de Kafka. C'est très court, ça se lit très bien et c'est vraiment très intéressant si on va un peu au-delà des apparences.

C'est bien un ouvrage qu'il faut savoir apprécier pour la forme et le fond véritable plutôt qu'une lecture rapide et superficielle. Mais je ne le conseillerais pas pour débuter! Stendal, Barjavel, Camus, Flaubert, ... ou De Lucca, Manet, ... (pour des oeuvres plus contemporraines mais tout aussi intéressantes) sont autant d'artistes plus ou moins accessibles qui devraient t'intéreser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Petite nouvelle   Mar 11 Nov 2008 - 17:47

Eh ben, merci pour les critiques ...

J'ai fait les corrections pour la plupart des défauts, et cherche une solution à ceux qui restent.

Citation :
j'ai beau bien aimer l'heroic fantasy, je ne peux pas considérer ça comme de la littérature, exception faite du Seigneur des Anneaux et de quelques autres rares livres sortant du lot

Quels sont ces livres ?^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Petite nouvelle   Mar 11 Nov 2008 - 18:56

Citation :

C'est bien un ouvrage qu'il faut savoir apprécier pour la forme et le fond véritable plutôt qu'une lecture rapide et superficielle. Mais je ne le conseillerais pas pour débuter! Stendal, Barjavel, Camus, Flaubert, ... ou De Lucca, Manet, ... (pour des oeuvres plus contemporraines mais tout aussi intéressantes) sont autant d'artistes plus ou moins accessibles qui devraient t'intéreser.

Moui. N'ayant jamais accroché à Stendhal, j'appuierai sur Barjavel, Camus et Flaubert (mais pas Madame Bovary >< ).

Citation :

Quels sont ces livres ?^^

C'est très subjectif et je n'ai pas tout en tête mais en gros, je citerai Conan d'Howard, le cycle d'Elric peut-être, éventuellement la Belgariade d'Eddings. Ce qu'écrit Robin Hobbs aussi (j'ai lu que l'Assassin Royal mais j'ose espérer que le reste est à la hauteur). Je dois en oublier.
En moins fantasy, plus sf, à lire : Asimov, Zelazny, Dan Simmons.
J'étofferai p'tet plus (et à un endroit plus adapté ^^) quand j'aurais des idées qui me reviendront.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouran
Noble
avatar

Nombre de messages : 478
Age : 23
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 14/07/2007

Feuille de personnage
Nom: Sargon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Petite nouvelle   Mar 11 Nov 2008 - 19:12

Eruvas a écrit:



De son visage, masqué par un capuchon, on distinguait un menton fin, une mâchoire dure, une bouche fine et sévère, un nez aux arêtes prononcées. Dans son cou tombait une cascade de cheveux d’un noir bleuté...
Seul critique que je peux faire (lol) : si son visage est dissimulé par un capuchon, et donc ne peut être décrit au lecteur, on ne pas dire à ce dernier que Keithal a des cheveux noirs bleutés...

Eruvas a écrit:
Son crâne, entièrement chauve, était rendu difforme par une protubérance osseuse à l’arrière de la tête[...]Il marqua une longue pause, scrutant le visiteur de ses yeux vairons, l’un noir, l’autre vert.
Oh, Tyrion, qu'est ce que tu fais la? xD

inon du très beau travail comme d'habitude. Rien à dire
:thumright:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Petite nouvelle   Mer 12 Nov 2008 - 12:48

Citation :
Seul critique que je peux faire (lol) : si son visage est dissimulé par un capuchon, et donc ne peut être décrit au lecteur, on ne pas dire à ce dernier que Keithal a des cheveux noirs bleutés...

Même s'il porte un capuchon, on peut voir les cheveux dans son cou, non ? Le capuchon ne masque que le front et les yeux.

Citation :
Oh, Tyrion, qu'est ce que tu fais la? xD

Uh uh, j'avais même pas remarqué^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Recit] Petite nouvelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Recit] Petite nouvelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle sur pullip passion =$
» Petite Nouvelle :)
» Une petite nouvelle dans la famile Neo-Geo
» Une (très) petite nouvelle se présente !
» Ma petite nouvelle à moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: