Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Recit] Kaedras l'Immortel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaedras
Guerrier
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 33
Localisation : 76
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: [Recit] Kaedras l'Immortel   Lun 7 Sep 2009 - 16:45

Suite à une demande qui m'a été faite après la création de mon perso fétiche ici : http://ulthuan-naggaroth.forumactif.com/creations-et-listes-alternatives-f11/kaedras-l-immortel-t2945.htm , je commence à poster les tout débuts du récit lié au général de mon armée ainsi que tout son fluff.

Ca va être ASSEZ long (dans la globalité), je tiens à prévenir.


Acte 1 – Enfance et révélation


Kaedras vit le jour au sein de la grande cité de Har Ganeth. Son père Arhdras était un noble riche et influant ayant fait fortune dans la vente d’esclaves en provenance d’Ulthuan. Ce dernier jouissait de nombreux privilèges dans la cité car il avait acquis la protection d’ Hellebron et de ses grandes Matriarches notamment en offrant régulièrement des centaines d’esclaves à sacrifier. Sa mère, Yrielle, était une grande sorcière, mariée de force très jeune à Arhdras.
Kaedras eut une enfance plutôt privilégiée en comparaison de la noblesse de Har Ganeth. Son père évita qu’il se fasse enlever bébé par les Matriarches voulant le former à devenir assassin au nom de Khaine. Il reçut une bonne éducation, ferme, mais ’’acceptable’’ pour un Druchii.

Agé d’une trentaine d’année, Kaedras était un enfant lorsqu’ soir d’hiver il surprit une conversation entre son père et son maître d’arme.

« Nul ne doit le savoir, mon maître » s’insurgea Horidrith.
« Excepté toi et ma chère épouse personne d’autre n’a connaissance de cela. Si quelqu’un l’apprends je t’égorgerais pendant ton sommeil » rétorqua Arhdras en souriant.

L’elfe du nom d’Horidrith baissa les yeux au sol et se rapprocha du feu qui crépitait dans la cheminée.

« Le vin vous tourne la tête mon seigneur car si vos gens apprennent que votre fils n’est rien d’autre qu’un batârd d’Asur je doute qu’on vous laisse la vie encore très longtemps. » dit-il.

Arhdras se resservi un verre de vin avant de continuer :

« Comprends-moi, ma femme est aussi stérile que la terre des Désolations du Chaos et aussi froide que le cœur du Roi-Sorcier. J’avais besoin d’un descendant pour prolonger ma lignée et cette esclave Asur était devant moi, un soir, j’avais bu ... mon secret sera bien gardé avec elle, je lui ai tranché la langue que j’ai donné à Orus mon sang-froid avant de lui coudre la bouche. »

Les deux elfes se mirent à rire en pensant à cette malheureuse elfe privée de sa langue et à Orus s’en délectant goulument. Kaedras, adossé au mur derrière la salle, écoutait silencieusement en serrant les poings.

« Penses-tu un jour l’avouer à ton fils Arhdras » ?
« Surement pas ! Il est déjà assez faible comme ça, je ne tiens pas à faire de lui une imitation d’elfe. Non, je m’efforce de l’endurcir car je n’ai que lui pour reprendre mes affaires un jour. Quelle honte il est ! ».

Kaedras s’éloigna des deux elfes sans le moindre bruit. Il marcha d’un pas décidé dans le long couloir froid du château. Au détour d’une porte il heurta quelque chose au sol. Kaedras recula et s’aperçu que c’était quelqu’un, une esclave à genou qui frottait le sol. Cette dernière tendit les bras au sol en guise d’excuses car elle n’arrivait pas à parler. Kaedras s’abaissa à son niveau afin de voir son visage et s’aperçu qu’elle avait la bouche cousue.

« N’ai pas peur je ne vais pas te battre de suite, dit-il. Je me nomme Kaedras et mon père est le Maître de ces lieux donc personne ne te battra sans ma permission ».

Kaedras contempla le visage de cette esclave en repensant à la conversation qu’il venait d’entendre. Il eut un moment d’hésitation avant de continuer :

« Est-ce que tu es …. ma mère » dit-il la voix tremblante. Il serra le manche de sa dague avec la soudaine envie de mettre fin à ce sentiment troublant qui s’emparait de lui.

L’elfe se redressa doucement, laissant apparaître un visage marqué par le temps et la douleur mais fier. Ses grands yeux bleus se fermèrent et ses paupières permirent à de grandes larmes de couler le long des ses joues. Elle s’approcha de Kaedras et pris ses mains dans les siennes. Un court instant se passa.

« Elle t’évoque de la pitié mon fils » ?

Kaedras lâcha les mains de l’Asur pour se relever.

« Non…non mon père, elle …. » réussit-il à répondre.
« La pitié est une faiblesse dont on ne peut se permettre Kaedras, souviens-t-en » !

Kaedras regarda fixement son père dans les yeux. Il sorti sa dague de son fourreau, se positionna derrière l’Asur et lui trancha la gorge. Cette dernière se courba en suffocant avant de s’allonger sur le sol, sans vie.

« Je n’ai aucune pitié père, souviens-t-en »dit-il d’un air défiant.

Kaedras tourna les talons et couru en direction de ses quartiers. Des larmes coulaient le long de ses joues sans qu’il comprenne pourquoi. Il regagna son lit en pleurant. Pourquoi pleurait-il ? Etait-il un faible comme son père l’avait suggéré ? Pleurait-il pour elle ? Non, c’était une esclave et c’était son droit de la tuer, elle ne méritait rien d’autre que la mort ! Pourquoi ces larmes dans ce cas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Kaedras l'Immortel   Lun 7 Sep 2009 - 20:35

Citation :


Kaedras vit le jour au sein de la grande cité de Har Ganeth. Son père Arhdras était un noble riche et influent ayant fait fortune dans la vente d’esclaves en provenance d’Ulthuan. Ce dernier jouissait de nombreux privilèges dans la cité car il avait acquis la protection d’ Hellebron et de ses grandes Matriarches notamment en offrant régulièrement des centaines d’esclaves à sacrifier. Sa mère, Yrielle, était une grande sorcière, mariée de force très jeune à Arhdras.
Kaedras eut une enfance plutôt privilégiée en comparaison de la noblesse de Har Ganeth. Son père évita qu’il se fasse enlever bébé par les Matriarches voulant le former à devenir assassin au nom de Khaine. Il reçut une bonne éducation, ferme, mais ’’acceptable’’ pour un Druchii.

J'ai souligné "ce dernier" parce qu'il réfère ici à... Ulthuan. Et que cela ne veut par conséquent rien dire. Un simple pronom "il" conviendra. ;)
Le passage en italique suscite mes interrogations : cela fait longtemps que je n'ai rien lu concernant le fluff EN et son évolution mais dans mes souvenirs, les Sorcières ne se mariaient pas. Je peux néanmoins me tromper.



Citation :

Agé d’une trentaine d’année, Kaedras était un enfant lorsqu’un soir d’hiver il surprit une conversation entre son père et son maître d’arme.

« Nul ne doit le savoir, mon maître [Mon Seigneur m'eut paru plus approprié de la part d'un maître d'armes qui n'a rien d'un esclave] » s’insurgea Horidrith.
« Excepté toi et ma chère épouse personne d’autre n’a connaissance de cela. Si quelqu’un l’apprend je t’égorgerai pendant ton sommeil » rétorqua Arhdras en souriant.

Le passage en italique est redondé "Excepté [...] personne d'autre..." ; soit tu gardes la forme et tu enlèves "d'autre", soit tu tournes la phrase autrement "Personne d'autre que toi et ma chère épouse n'a connaissance de cela".


Citation :


« Comprends-moi, ma femme est aussi stérile que la terre des Désolations du Chaos et aussi froide que le cœur du Roi-Sorcier. J’avais besoin d’un descendant pour prolonger ma lignée et cette esclave Asur était devant moi, un soir, j’avais bu ... mon secret sera bien gardé avec elle, je lui ai tranché la langue que j’ai donné à Orus mon sang-froid avant de lui coudre la bouche. »


Pourquoi ne pas l'avoir tuée ? Même sans parler, elle est la seule et unique preuve ; la laisser en vie et en plus dans son domaine le met en danger.
D'autre part, si elle est stérile, il n'a qu'à la répudier, sa sorcière de femme.



Citation :

Kaedras s’éloigna des deux elfes sans le moindre bruit. Il marcha d’un pas décidé dans le long couloir froid du château. Au détour d’une porte il heurta quelque chose au sol. Kaedras recula et s’aperçu que c’était quelqu’un, une esclave à genou qui frottait le sol. Cette dernière tendit les bras au sol en guise d’excuses car elle n’arrivait pas à parler. Kaedras s’abaissa à son niveau afin de voir son visage et s’aperçu qu’elle avait la bouche cousue.

Le hasard fait bien les choses. **siffle**
Non, sincèrement, question crédibilité, tu aurais pu espacer d'un bon mois, voire d'une année. Cela justifierait de plus le fait qu'il mette quelques secondes à réaliser la signification de sa bouche cousue — parce que bon, il vient d'entendre la conversation. ;p
Il la croise, s'apprête à la frapper, la conversation lui revient en mémoire et il réalise qui elle est. C'est déjà un petit moins caricatural que "Mon dieu, je viens d'apprendre que ma mère n'est pas mère et... oh, qui est-ce, là, par terre ? Tiens mais... c'est ma vraie mère-qui-est-là-depuis-toujours-mais-que-je-n'avais-jamais-croisé." ;)



Citation :

L’elfe se redressa doucement, laissant apparaître un visage marqué par le temps et la douleur mais fier. Ses grands yeux bleus se fermèrent et ses paupières permirent à de grandes larmes de couler le long des ses joues. Elle s’approcha de Kaedras et prit ses mains dans les siennes. Un court instant se passa.


Citation :

« Non…non mon père, elle …. » réussit-il à répondre.
« La pitié est une faiblesse qu'on ne peut se permettre Kaedras, souviens-t-en » !

Kaedras regarda fixement son père dans les yeux. Il sortit sa dague de son fourreau, se positionna derrière l’Asur et lui trancha la gorge. Cette dernière se courba en suffocant avant de s’allonger sur le sol, sans vie.

« Je n’ai aucune pitié père, souviens-t-en »dit-il d’un air défiant.

J'ai souligné la tournure répétée.


Bon au final c'est un bon petit début, sans trop de fautes d'orthographes, pas trop mal écrit et avec un personnage dont la psychologie pourrait s'avérer fort intéressante. : )

La suite !



Cordialement,

Wolf'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaedras
Guerrier
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 33
Localisation : 76
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: [Recit] Kaedras l'Immortel   Mar 8 Sep 2009 - 9:11

Ouh j'ai affaire à Wolfen ! Va falloir que je redouble d'effort pour le satisfaire notre grand critique de récits lol.


Citation :
J'ai souligné "ce dernier" parce qu'il réfère ici à... Ulthuan

Bien vu, ça m'apprendra à relire trop vite !

Citation :
Le passage en italique suscite mes interrogations : cela fait longtemps que je n'ai rien lu concernant le fluff EN et son évolution mais dans mes souvenirs, les Sorcières ne se mariaient pas. Je peux néanmoins me tromper.

En effet pour celles qui passent par le couvent ! De plus, ce début d'histoire se déroule il y a fort longtemps ou le fluff ni'indiquait même pas encore l'impossiblité pour un mâle d'exercer la magie.

Citation :
Pourquoi ne pas l'avoir tuée ? Même sans parler, elle est la seule et unique preuve ; la laisser en vie et en plus dans son domaine le met en danger.

Trop confiant. Puis elle ne dirait rien, pour protéger ce qui est tout de même son enfant après tout.

Citation :
Tiens mais... c'est ma vraie mère-qui-est-là-depuis-toujours-mais-que-je-n'avais-jamais-croisé."

Ou pas. Si il l'avait déjà croisé obligatoirement. J'aurais certe peut être dû plus tourner dans le sens ou il se souvient de cette esclave qui serait sa mère.

Citation :
J'ai souligné la tournure répétée.

Honte à moi lol !

Citation :
Bon au final c'est un bon petit début, sans trop de fautes d'orthographes, pas trop mal écrit et avec un personnage dont la psychologie pourrait s'avérer fort intéressante. : )

La suite !

Merci sincèrement pour ton oeil critique Wolf', je tâcherais de mieux me relire (quel impatient je suis parfois) et je tenterais de relire mes écrits de façon objective et critique afin de les modifier au possible.

A bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fielro
Héraut


Nombre de messages : 130
Age : 26
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 03/09/2005

MessageSujet: Re: [Recit] Kaedras l'Immortel   Mer 9 Sep 2009 - 18:21

Bon, pour la forme Wolfen à encore magnifiquement fait son boulot et je suis d'accord avec toutes ces remarques ( celles sur le fond aussi ) mais j'apporterais 2/3 détails de mon Cru sur certaines choses qui m'ont fait tilter dans ton texte.

Citation :
Sa mère, Yrielle, était une grande sorcière, mariée de force très jeune à Arhdras.

Une grande Sorcière marié de force à un Marchant d'esclave, même richissime? Sa me parait un peu gros....

Citation :
Kaedras eut une enfance plutôt privilégiée en comparaison de la noblesse de Har Ganeth. Son père évita qu’il se fasse enlever bébé par les Matriarches voulant le former à devenir assassin au nom de Khaine.

Je suis pas vraiment sur que s'est les fils de familles respectables qui sont les cibles des Matriaches et des Furies.

Citation :
Comprends-moi, ma femme est aussi stérile que la terre des Désolations du Chaos et aussi froide que le cœur du Roi-Sorcier. J’avais besoin d’un descendant pour prolonger ma lignée et cette esclave Asur était devant moi, un soir, j’avais bu

Même Avis que Wolfen, pourquoi ne pas changer de femme? Les Elfes ont une durée de vie suffisamment longue pour avoir le temps de faire des petits^^


Bon sinon voila il y a du potentiel. Vivement la suite :thumright:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaedras
Guerrier
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 33
Localisation : 76
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: [Recit] Kaedras l'Immortel   Jeu 10 Sep 2009 - 16:16

Citation :
Je suis pas vraiment sur que s'est les fils de familles respectables qui sont les cibles des Matriaches et des Furies.

Bien donc t'installer sur Har Ganeth ...

Citation :
Une grande Sorcière marié de force à un Marchant d'esclave, même richissime? Sa me parait un peu gros....

Grande qui ne l'était point il y a quelques siècles ...

Citation :
Même Avis que Wolfen, pourquoi ne pas changer de femme? Les Elfes ont une durée de vie suffisamment longue pour avoir le temps de faire des petits^^

Pour ne pas attirer le courroux d'une belle famille bien plus puissante ...


Mais au final vous m'avez mis la puce à l'oreilles pour pas mal de trucs qui maintenant, me dérangent ...

Méchant Wolf' qui m'a poussé à poster mon ébauche qui aurait dû pour le moment ne rester qu'un ébauche. Sentiment d'inachevé, je vais devoir bosser là-dessus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fielro
Héraut


Nombre de messages : 130
Age : 26
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 03/09/2005

MessageSujet: Re: [Recit] Kaedras l'Immortel   Jeu 10 Sep 2009 - 23:31

Citation :
Bien donc t'installer sur Har Ganeth ...

Bah je suppose qu'une offrande ou autre dans le système Des Druchii doit suffire, je t'assure qu'a mon avis les victime sont les classes sociales bases... Enfin je suppose ^^

Citation :
Grande qui ne l'était point il y a quelques siècles ...

Grande ou pas, les Sorcières ont quand même un certains prestiges dans notre société et notre culture. Enfin admettons ^^

Citation :
Méchant Wolf' qui m'a poussé à poster mon ébauche qui aurait dû pour le moment ne rester qu'un ébauche. Sentiment d'inachevé, je vais devoir bosser là-dessus !

Bah nous t'aidons, s'est l'avantage du forum, certaines choses ne sont pas visible à la relecture de son propre texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Kaedras l'Immortel   Ven 11 Sep 2009 - 1:57

Citation :

Bien donc t'installer sur Har Ganeth ...

Les Assassins sont (aux dernières nouvelles) récupérés pendant la Nuit des Supplices ; les Furies pénètrent dans les demeures et volent des nourrissons. A priori, pas de restriction de classe, vu les fanatiques que ce sont, ça se tient. Par contre, c'est bien plus facile de pénétrer dans une maison "basique" que dans la demeure d'un riche. ;)


Citation :

Grande qui ne l'était point il y a quelques siècles ...

Non, là-dessus j'ai pas de soucis. Je ne me souvenais juste plus si les Sorcières se mariaient ou non.


Citation :

Pour ne pas attirer le courroux d'une belle famille bien plus puissante ...

Moui, la stérilité ça pouvait être considéré comme une malédiction des Dieux ou que sais-je, par le passé. J'aurais tendance à dire qu'il lui aurait suffi de s'arranger avec ladite belle-famille, verser un tribut substantiel et répudier sa femme sans aucun souci. 'fin bon, admettons, je n'suis pas là non plus pour te faire tout reprendre à zéro.


Citation :


Méchant Wolf' qui m'a poussé à poster mon ébauche qui aurait dû pour le moment ne rester qu'un ébauche. Sentiment d'inachevé, je vais devoir bosser là-dessus !

Bah c'est à ça que ça sert, de poster. XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Recit] Kaedras l'Immortel   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Recit] Kaedras l'Immortel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hidan , Disciple de Jashin et Immortel[validé]
» Au nom de l'Immortel Empereur!
» Bon recit et belles figs
» Le recit d'une campagne
» [Recit] Chute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: