Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Recit] Morceau de fluff 1 : Elimination rapide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Llomarin
Prince
avatar

Nombre de messages : 1770
Age : 27
Localisation : Au nord de l'Echine du Dragon
Date d'inscription : 25/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Lucius Tarkyn
Rôle:
Postures:

MessageSujet: [Recit] Morceau de fluff 1 : Elimination rapide   Lun 26 Oct 2009 - 15:45

Voilà, j'ai eu l'idée d'un petit projet d'écriture qui consiste, par des textes plutôt courts, à donner des aperçus du background elfique, et notamment à montrer que les Asur ne sont pas des bisounours qui n'ont rien à se reprocher.

Donc voici le morceau de fluff premier du nom.



Elimination rapide


«Cible : Ielam,
Originaire de Cothique,
Renvoyé de la tour blanche pour cause d’insubordination,
Soupçonné d’hérésie,
Présumé chef d’une secte montante,
Elimination rapide souhaitée. »

Haelreth froissa le parchemin entre ses doigts. De toutes façons, ceci et la suite du message, à savoir la liste des lieux où il avait de grandes chances de trouver sa cible, il les connaissait par cœur.
Il sortir une petite sphère en pierre de sa besace, sous sa cape bleue nuit. Elle s’ouvrait en deux, comme une petite boîte, et en son centre brûlait une flamme magique. Haelreth y plongea le parchemin et le regarda brûler entre ses doigts.

Après avoir rangé l’artefact, l’homme se re-concentra sur son environnement. Les portes grandes ouvertes de la ville de Galea lui faisaient face. Des charrettes rentraient et sortaient régulièrement, cahotant sur la route pavée qui passait sous l’arche de pierre.
Haelreth conduisit son cheval par la bride à l’intérieur des murs.
De grandes maisons aux murs blancs et aux tuiles multicolores se dressaient partout. Appendices et tours se greffaient aux corps principaux dans une harmonie certaine. Architecture elfique classique.
Des souvenirs affluèrent. Il était déjà venu ici, pendant la guerre ouverte contre le culte du plaisir, jadis. Il y avait enquêté.

Haelreth attacha sa monture à la première barrière qu’il trouva, devant une auberge. « Au bon accueil », lit-il simplement avant d’emprunter l’artère principale, qui se lançait vers une zone apparemment bruyante. Sans doute le marché. Là où il risquait fort de trouver son homme.
Plus il marchait, plus le brouhaha des voix montait et plus les étales fleurissaient des deux côtés de la rue. Poissons séchés et légumes frais y étaient étendus sous les yeux convoiteurs des citadins qui déambulaient. Haelreth y faisait à peine attention. Il cherchait du regard une assemblée, un groupe de badauds. Quelque chose qui ressemblait à une meute d’hérétiques en puissance buvant les paroles d’un forcené.

Il trouva bientôt ce qu’il cherchait, sur une place où débouchait l’artère.
Haelreth reconnut le lieu. Ici, il y a plusieurs siècles, il avait assisté à l’exécution publique de slaaneshi qu’il avait lui-même démasqué. Comme d’habitude, certains avaient clamé leur innocence jusqu’à leur dernier souffle. Certes, il avait bien eu des doutes sur la culpabilité de certains, mais il valait mieux être prudent avec l’hérésie.
A l’endroit où jadis s’étaient tenus les Maîtres des épées et leurs victimes, se trouvait maintenant une estrade en bois, sur laquelle vociférait un homme vêtu d’une robe mauve. Une dizaine d’hurluberlus habillés de la même façon avait les yeux rivés sur lui. Un capuchon leur recouvrait à tous la tête.
Ils avaient sans doute peur de la lumière, et cherchaient à s’en cacher, de peur de voir leur propre laideur intérieure.

Haelreth le sentait, il émanait de l’orateur une aura magique. C’était cette parodie de pouvoir qui venait de démasquer Ielam.

« Mes chers amis, l’heure est venue, vous dis-je. » criait ce dernier.
« Tu ne crois pas si bien dire. » murmura Haelreth.
Il plongea les bras dans sa besace. Lorsqu’ils en ressortirent, une griffe à trois lames ceignait sa main gauche. Un pique long, au centre, et deux plus petits, sur les côtés.
« L’heure est venue de rendre gloire à notre Dieu, en lui offrant les âmes de tout ces innocents. »
Haelreth leva un sourcil en souriant. Celui-là était particulièrement dérangé du bocal. On aurait dit qu’il s’apprêtait à massacrer la foule. Mais Ielam avait fait l’objet d’une enquête, il ne pouvait qu’être dangereux en puissance, et non en acte, sinon son cas aurait été traité depuis longtemps.
Haelreth avança vers le petit groupe. Il allait fendre l’assemblée, et loger dix centimètres de métal entre les deux yeux de ce sorcier raté, avant de s’évanouir dans la foule.

Un mouvement commun à tous les hommes en robe l’arrêta dans son élan. Tous venait de tirer une dague de sous leur vêtement. Excepté leur chef, tous se retournèrent vers la foule, et chacun choisit sa première victime parmi les passants. La dizaine de lames se leva et s’abaissa dans une chorégraphie presque parfaite, perforant les torses.
Haelreth s’était figé, il n’en croyait pas ses yeux. Les cris de douleur des victimes dominèrent pendant un instant le brouhaha de l’endroit, juste avant qu’elles ne s’écroulent, une à une. Les cris d’horreur des badauds suivirent. Des gens se mirent à s’enfuir en courant, d’autres restaient bouche bée, livides.

Les fanatiques reprirent leur cérémonie meurtrière. Certains devaient parfois courir pour attraper leur victime et la poignarder.
Un homme tout de violet vêtu courut vers Healreth, une lame dressée au dessus de lui. Ce dernier jeta sa main droite sur le poignet armé, l’enserrant fermement, puis son poing griffu vînt s’écraser dans le ventre de l’agresseur. Grimaçant de colère, Healreth tourna et retourna l’arme dans les intestins de son adversaire. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas ressenti une si grande joie en tuant. Pas depuis la guerre contre le culte, en réalité. Ce n’était que lorsqu’il tuait les plus fieffés hérétiques qu’il éprouvait cette satisfaction.

Revenant au temps présent, il rejeta le corps sans vie à terre. D’un rapide coup d’œil, il s’aperçut que personne n’avait remarqué sa petite intervention. Son analyse de la scène lui apprit aussi que d’autres fanatiques en robe mauve avaient surgi de rues adjacentes, répandant la mort dans la foule.
Deux soldats citoyens en maille accoururent par la droite. Ils pointèrent leur épée sur l’un des forcenés. Mais, alors que l’un d’eux allait frapper, l’autre jeta sa lame dans la gorge de son camarade, avant de partir d’un rire démoniaque qui couvrit partiellement les bruits de panique tout autour.

Il fallait tout le sang froid et l’expérience d’Haelreth pour ne pas y céder, à la panique.
Le jeune tueur fixa de nouveau ses pensées sur son objectif, et il calcula une trajectoire jusqu’à celui-ci. Mimant la peur, il se mit à courir. Il décrivit un arc de cercle qui l’amena juste derrière l’estrade où se tenait encore Ielam, contemplant son œuvre. Progressant alors à pas de loups, Haelreth se glissa juste derrière le personnage et le saisit brutalement, enserrant son cou avec sa main droite.
« Désolé d’interrompre ton heure de gloire, mais il est temps de mourir, Ielam. »
L’intéressé ricana. Haelreth sentit qu’il essayait de manipuler les vents magiques. Cependant, grâce au pendentif que lui-même portait, il était impossible de se servir de la magie dans un petit rayon d’action. Le rire du mage cessa.
« Et oui, on ne se sert pas de la sorcellerie contre moi, ricana cette fois Haelreth.
- Il est déjà trop tard, chien de la tour blanche, tout est en marche. Ce soir, toute la ville aura été sacrifiée à la gloire de notre Dieu ! Même toi, tu ne peux stopper ceci.
- Laisses-moi en douter. En tout cas, tu ne seras pas là pour le voir. »
L’instant suivant, Haelreth enfonça sa griffe dans la moelle épinière de l’hérétique et soutînt doucement le corps sans vie jusqu’au sol.

« Un hérétique ! » hurla un homme en mauve qui avait vu la scène.
Une dizaine de têtes se tourna vers l’agent de la tour. Haelreth n’hésita pas un quart de seconde. Il se lança en courant dans la rue où il semblait y avoir le moins de ces fanatiques.
De multiples bruits de pas derrière son dos lui apprirent qu’il avait été immédiatement pris en chasse par un bon nombre d’entre eux.

Sa progression rapide lui montrait des rues de moins en moins peuplées par des robes violettes, et de plus en plus par de paisibles citoyens qui ne savaient pas ce qui se passait dans le quartier voisin où l’on entendait pourtant des cris. Les gens regardaient avec curiosité passer ce qui devait pour eux être un goupil poursuivi par ceux qu’il avait volé.
A un nouveau carrefour, il prit à droite, ce qui devait le rapprocher de la périphérie de la ville. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il découvrit qu’il était dans une impasse. Une grande bâtisse blanche occupait toute la fin de la rue.

Haelreth s’arrêta devant le mur d’albâtre. Un regard au dessus de lui indiquait une escalade difficile pour atteindre les fenêtres de par leur hauteur et les murs lisses. Quant à la porte en bois, son épaisseur apparente lui faisait déjà mal à l’épaule.
Le tueur se retourna vers ses poursuivants, qui venaient de s’arrêter derrière lui, brandissant chacun une dague déjà rouge de sang.

Haelreth dégaina son épée et se mit en garde, jaugeant du regard chacun de ses opposants.
Onze hommes se trouvaient là, frénétiques, n’attendant que le début du combat. Certaines capuches étaient retombées, laissant voir des visages déformés par la folie. Une parodie d’elfe.

« Par Asuryan, murmura Haelreth, si je dois mourir ici, j’emmènerai le plus possible d’hérétiques avec moi. »

Et il fit un pas en l’avant.

_________________
« Qu’il ne soit fait aucun quartier. Je veux entendre leur cri. Faites les souffrir. Mutilez leurs corps pour que même Isha ne puisse reconnaître ses enfants. »
Tyrus, dynaste elfe noir

Mon armée, ma saga et mes dessins



Dernière édition par Llomarin le Mar 27 Juil 2010 - 13:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsbrulants.site.voila.fr/
SunHunter
Dynaste
avatar

Nombre de messages : 2184
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 06/08/2005

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Morceau de fluff 1 : Elimination rapide   Jeu 29 Oct 2009 - 13:23

Ah ! Le voici donc ce Récit.

L'objectif est atteint je pense. Tu nous plantes là tout un tas d'éléments forts intéressants (le perso principal, ses "outils" originaux, la secte et ses méthodes, etc...). De quoi s'imaginer tout un tas d'autres histoires d'importances variées, ou de donner de bonnes idées bien Dark pour d'autres backgrounds.
En plus de ça, c'est bien écrit.

Pourtant, je reste un peu sur ma faim. Je crois que c'est la rigidité du personnage qui m'a déçu : froid, droit comme une trique, il parait sans sentiments. C'est peut-être volontaire (pour mieux se concentrer sur le reste de l'histoire ?) mais j'ai trouver ça dommage.

Ah oui ! Au niveau de l'écriture, j'ai deux petits reproches.
-Tu abuses du terme "hérétique" en le ressortant trop régulièrement dans le texte sans utiliser de synonymes.
-Ton texte est trop découpé, décousu. Trop de petits paragraphes et de sauts de lignes. C'est sans doute question de goût, mais j'aime avoir des textes où le saut de ligne a une véritable valeur. Dans ce texte, tu l'utilise comme un vulgaire retour à la ligne, et je trouve ça dommage. C'est facile à modifier/réparer, au pire.

Le suivant est en préparation ? Pas d'invitation à la participation pour la communauté ?

SunHunter -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llomarin
Prince
avatar

Nombre de messages : 1770
Age : 27
Localisation : Au nord de l'Echine du Dragon
Date d'inscription : 25/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Lucius Tarkyn
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Morceau de fluff 1 : Elimination rapide   Jeu 29 Oct 2009 - 13:38

SunHunter a écrit:

Pourtant, je reste un peu sur ma faim. Je crois que c'est la rigidité du personnage qui m'a déçu : froid, droit comme une trique, il parait sans sentiments. C'est peut-être volontaire (pour mieux se concentrer sur le reste de l'histoire ?) mais j'ai trouver ça dommage.
Oui, je voulais un tueur froid, à la Altaïr. D'ailleurs, c'est fortement inspiré de Assassin's creed et c'est ce que j'aime le moins dans ce récit...

Citation :

-Tu abuses du terme "hérétique" en le ressortant trop régulièrement dans le texte sans utiliser de synonymes.
Là encore, c'est voulu, en fait. Je voulais que Haelreth donne l'impression d'un type de l'inquisition, qui voit des hérétiques en puissance de partout. C'est cliché mais c'est ce que je cherchais.
De plus, il était très important pour moi de mettre ce mot, "hérétique", dans la bouche des deux parties. Ce qui pose la question du point de vue.


Citation :
-Ton texte est trop découpé, décousu. Trop de petits paragraphes et de sauts de lignes. C'est sans doute question de goût, mais j'aime avoir des textes où le saut de ligne a une véritable valeur. Dans ce texte, tu l'utilise comme un vulgaire retour à la ligne, et je trouve ça dommage. C'est facile à modifier/réparer, au pire.
En fait j'ai un problème, c'est que je tappe mes textes sous word, et qu'ensuite quand je copie colle ici, tout devient coller. Donc j'ai refait un espacement à la va vite, mais je n'ai pas pu recrée la mise en page initiale. Je peux t'envoyer le texte original pour que tu me dises si la mise en page te dérange toujours.


Citation :
Le suivant est en préparation ? Pas d'invitation à la participation pour la communauté ?
Faut que je trouve une idée pour le suivant XD

Mais effectivement, je lance un appel à la communauté : si des gens veulent participer à ce petit projet littéraire, qu'ils n'hésitent pas à m'en parler, on pourra discuter ensemble de sujets, et finalement, écrire.
Je rapelle le principe général : montrer la race elfique sous, selon moi, ce qui est sa vraie nature, à savoir aussi bien noire que blanche, qu'on parle d'Asur ou de Druchii.
Pour moi, les elfes noirs ne sont pas des tueurs psychopathes sans aucune valeur, et les hauts elfes ne sont pas juste des êtres bons bien hautains.
Donc si vous partagez cette vision, n'hésitez pas à participer !

_________________
« Qu’il ne soit fait aucun quartier. Je veux entendre leur cri. Faites les souffrir. Mutilez leurs corps pour que même Isha ne puisse reconnaître ses enfants. »
Tyrus, dynaste elfe noir

Mon armée, ma saga et mes dessins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsbrulants.site.voila.fr/
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Morceau de fluff 1 : Elimination rapide   Jeu 29 Oct 2009 - 20:23

Pas de réponse ligne par ligne parce que je n'ai pas le temps.

Rapidement :

le texte n'est pas mauvais mais un peu rapide. Tu veux situer l'univers elfique tel que tu te le représentes via des petites histoires. Soit, c'est un choix intéressant ; mais tant qu'à décrire, prend plus ton temps, va plus dans le détail. Y a une limite pour le détail, surtout pour une histoire brève dont le scénario se résume à "je dois tuer le méchant avant qu'il n'accomplisse son darkplan²", mais tu en es très loin.
La référence à Assassin's Creed est évidente, bien trop à mon goût. Mais le jeu m'a profondément ennuyé, donc j'ai un parti pris. La manière dont on suit le regard de l'assassin est bien trop inspiré d'Altaïr à mon sens. Et puis effectivement, il n'a pas une once de sentiments. Il n'est que sa fonction, à savoir tuer le type qu'on lui a désigné. C'est... peu.
Le terme "hérétique" revient trop souvent et surtout me paraît excessivement déplacé. Je n'adhère pas totalement à ta vision du monde asur en cela qu'il s'agit pour moi d'un monde où l'ordre prédomine et où ce type de manifestation de cultistes étranges ne peut avoir lieu sans rameuter immédiatement la garde — il y a une différence entre une ville perpétuellement agitée et une petite ville elfique, paisible, etc.. Et puis le terme "hérétique" revient vraiment au type qui s'éloigne du dogme unique, imposé et régulé. Il a plus sa place dans le contexte druchii Khaine vs Slaanesh, avec une ligne officielle et une ligne déviante, le tout étroitement surveillé. En Ulthuan, il y a un panthéon de Dieux, en lesquels tout le monde croit sans en faire une grande affaire ; chacun ses préférences, etc., je vois mal les Asurs se prendre la tête à faire respecter un culte primordial. ce n'est pas l'image qui en est donné, du moins.

Pour écrire un morceau de fluff semblable... ma foi, un jour où je m'ennuie vraiment, je ferai peut-être un petit one shot mais je n'ai vraiment pas le temps en ce moment et si j'ai du temps pour écrire, j'aurais tout intérêt à privilégier mes propres projets.


Cordialement,

Wolf'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knurlnien
Posteur Suprême et Grand Mégalomane d'UvsN
avatar

Nombre de messages : 3349
Age : 26
Localisation : Gouts (40) / Toulouse (31)
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Gwënila Admapersa
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Morceau de fluff 1 : Elimination rapide   Ven 30 Oct 2009 - 17:50

Un texte sympathique niveau style même mais au niveau fond je reste vraiment mitigé, j'ai envide crier : "CLICHE !" (voilà c'est fait XD).
Franchement, je suis anti-cliché d'habitude et là ça me rappelle même la scène de la bande annonce de Assassin's Creed ! **looser**

Sinon :
Llo a écrit:
l’homme
L'elfe.

Wolf' a écrit:
Je n'adhère pas totalement à ta vision du monde asur en cela qu'il s'agit pour moi d'un monde où l'ordre prédomine et où ce type de manifestation de cultistes étranges ne peut avoir lieu sans rameuter immédiatement la garde — il y a une différence entre une ville perpétuellement agitée et une petite ville elfique, paisible, etc..
Tout à fait d'accord ! Franchement, la réunion est tellement flagrante que je me demande comment 10 gardes ne sont pas arrivés avant que ces illuminés se livrent à leur sacrifice.

Enfin, un cliché qui m'a encore effrayé : le bourreau qui parle à sa victime avant de la tuer (et puis le coup du cul de sac, la phrase : "je vais en emporter le plus dans ma tombe !"...).

Cordialement,
Knur' (déçu)

PS: Et la saga ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llomarin
Prince
avatar

Nombre de messages : 1770
Age : 27
Localisation : Au nord de l'Echine du Dragon
Date d'inscription : 25/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Lucius Tarkyn
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Morceau de fluff 1 : Elimination rapide   Ven 30 Oct 2009 - 23:49

Ah, une critique véhémente !
Pendons le

Knurlnien a écrit:

Franchement, je suis anti-cliché d'habitude et là ça me rappelle même la scène de la bande annonce de Assassin's Creed ! **looser**
J'ai déjà plaidé coupable. Ca m'a turlupiné pendant toute l'écriture, mais je tenais à commencer ce petit projet de morceaux de fluff sans trop tarder, et j'avais une idée. Je vous promets que le suivant sera plus original.

Citation :
Llo a écrit:
l’homme
L'elfe.
Pourquoi ? Il y a des hommes et des femmes chez les elfes. Je n'ai pas écrit "humain".

Citation :

Tout à fait d'accord ! Franchement, la réunion est tellement flagrante que je me demande comment 10 gardes ne sont pas arrivés avant que ces illuminés se livrent à leur sacrifice.
J'ai peut-être pas insisté dessus, mais justement, ce truc est tellement gros, que personne n'y croit. Il suffit que ces gens aient l'habitude d'avoir des réunions publiques pacifistes fréquentes, et ils ont endormis la suspicion des gardes de la ville. Personne ne pense à une tuerie. Les gens se contentent d'en parler éventuellement à la tour blanche, ou bien la tour blanche les repère d'elle même. Et une enquête commence. Mais ici, on voit qu'ils les ont un peu beaucoup sous estimés. Enfin, pour moi ça me paraît plausible, cependant je comprend vos réticences.
Je ne penses pas que les forces de l'ordre soient omniprésentes en Ulthuan, voilà tout.


Citation :
Enfin, un cliché qui m'a encore effrayé : le bourreau qui parle à sa victime avant de la tuer (et puis le coup du cul de sac, la phrase : "je vais en emporter le plus dans ma tombe !"...).
Ok, ok, c'est cliché.


Citation :
Knur' (déçu)
Beuh, fais pas la gueule :P

Citation :
PS: Et la saga ?
Plus très inspiré par la saga, à vrai dire. Je connais toute la suite et la fin depuis plus d'un an, ça me gave un peu d'avoir à l'écrire. Pourquoi ? Parce que là encore, dans tout le deuxième volet de la saga, je plagie beaucoup trop Prince of Persia. Avec du recul, ça m'énerves vraiment de ne pas avoir été plus original depuis le début.
Bref, je suis beaucoup inspiré par les oeuvres des autres (et pas que pour écrire), et je commence à en avoir marre de plagier XD

_________________
« Qu’il ne soit fait aucun quartier. Je veux entendre leur cri. Faites les souffrir. Mutilez leurs corps pour que même Isha ne puisse reconnaître ses enfants. »
Tyrus, dynaste elfe noir

Mon armée, ma saga et mes dessins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsbrulants.site.voila.fr/
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Recit] Morceau de fluff 1 : Elimination rapide   Sam 31 Oct 2009 - 10:58

Citation :

Pourquoi ? Il y a des hommes et des femmes chez les elfes. Je n'ai pas écrit "humain".


Ouais mais "elfe" reste plus clair. Au pire, si tu veux un féminin, tu peux employer "elfine" pour une elfe de sexe féminin. ;)


Wolf'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knurlnien
Posteur Suprême et Grand Mégalomane d'UvsN
avatar

Nombre de messages : 3349
Age : 26
Localisation : Gouts (40) / Toulouse (31)
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Gwënila Admapersa
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Morceau de fluff 1 : Elimination rapide   Sam 31 Oct 2009 - 22:21

Citation :
J'ai déjà plaidé coupable. Ca m'a turlupiné pendant toute l'écriture, mais je tenais à commencer ce petit projet de morceaux de fluff sans trop tarder, et j'avais une idée. Je vous promets que le suivant sera plus original.
N'empêche que je t'expose quand même mon opinion. :P

Citation :
J'ai peut-être pas insisté dessus, mais justement, ce truc est tellement gros, que personne n'y croit. Il suffit que ces gens aient l'habitude d'avoir des réunions publiques pacifistes fréquentes, et ils ont endormis la suspicion des gardes de la ville. Personne ne pense à une tuerie. Les gens se contentent d'en parler éventuellement à la tour blanche, ou bien la tour blanche les repère d'elle même. Et une enquête commence. Mais ici, on voit qu'ils les ont un peu beaucoup sous estimés. Enfin, pour moi ça me paraît plausible, cependant je comprend vos réticences.
Je ne penses pas que les forces de l'ordre soient omniprésentes en Ulthuan, voilà tout.
Cela reste tout de même flagrant qu'ils n'adorent pas les dieux d'Ulthuan (hérésie ! XD) et puis je conçoit qu'il y a des patrouilles de gardes en ville (comme dans tout univers fantastique ou moyen-âgeux), surtout sur les places publiques.

Citation :
Beuh, fais pas la gueule
Mais non je t'aime encore. Juste un petit peu moins. :P

Citation :
Pourquoi ? Parce que là encore, dans tout le deuxième volet de la saga, je plagie beaucoup trop Prince of Persia.
Ben tiens, moi je connais pas l'histoire donc tu n'auras pas ma critique véhémente (à moins que je me renseigne **siffle**).

Cordialement,
Knur'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Recit] Morceau de fluff 1 : Elimination rapide   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Recit] Morceau de fluff 1 : Elimination rapide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Recit] Morceau de fluff 2 : Un message de la Tour
» Fluff crédible ou pas?
» Le Lundi, c'est Slaaneshi... (fluff chaos inside)
» Qui veut du fluff?
» Chasse rapide aux ballasts.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: