Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Récit] Une Ombre sur l'Océan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ilkhar de Malcoeur
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 33
Localisation : Etampes (Essonnes)
Date d'inscription : 19/10/2011

MessageSujet: [Récit] Une Ombre sur l'Océan.   Ven 21 Oct 2011 - 22:11

Hell O mes frères et cousins maudits,

Je vous propose ce début de récit, en espérant que cela vous plaise.

Bonne lecture.


Ilkhar.

X X X


Une Ombre sur l’Océan


- Voile ! hurla la vigie.

Le chevalier leva la tête vers l’homme posté au nid de poule alors que le capitaine brandissait une longue-vue dorée, qu’il braqua vers la direction indiquée par son marin. Au-travers de la brume matinale dansante sur la mer calme, le Bretonnien au visage buriné par les éléments aperçut la haute stature d’un navire, plus petit que son embarcation. L’une des voiles carrées, typiques des bâtiments humains, battait aux vents, déchirée. La figure de proue représentait une femme belle, aux longs cheveux sculptés dans un bois précieux ; un hommage à la Dame.
Le navire sortit du brouillard lentement, comme s’extirpant difficilement d’un rêve. Le capitaine fronça les sourcils, s’apercevant que plus aucun marin ne dirigeait le navire inconnu. Des mouettes hurlaient en tournant autour, piquant vers le pont inférieur.

- Ami ou ennemi ? gronda le chevalier en se tournant vers le capitaine.
- Ami… je crois qu’il s’agit de la Dame d’Albâtre, un escorteur issu de la flotte de l’Anguille.
- Il ne semble pas y avoir beaucoup de mouvement…
- Je sais. Deux chaloupes à la mer !
ordonna d’une voix forte le capitaine, des hommes armés. Archers, en position !

Les lourdes chaloupes brisèrent l’eau noire de l’océan et se dirigèrent à la force des rames vers le navire abandonné. Le capitaine et le chevalier débarquèrent les premiers sur le pont de la Dame d’Albâtre. Un des marins vomit immédiatement son maigre déjeuner, s’attirant un regard noir du capitaine. Le chevalier s’approcha du charnier occupant le centre du pont. Les mouettes hurlèrent leur mécontentement à cet homme qui les arrachait à leur festin.
Les cadavres d’au moins dix marins, écorchés, reposaient dans un amas informe de membres, trippes et os, le tout baignant dans une mare épaisse de sang bruni, dégageant une odeur épouvantable de charogne.

- Par la Dame ! chuchota le chevalier en se signant, quel démon…
- Des Elfes noirs…
souffla un marin en pointant un carreaux fiché dans le mât.

Le capitaine Nicolas arracha au bois le projectile empenné de noir. La pointe d’acier sombre était parsemée de barbelures minuscules, assurant une douleur cuisante à qui se verrait enlever le carreau. Le bois sculpté de runes elfiques attestait de son origine. Le marin avait raison ; des druchiis.
Les hommes tirèrent leurs armes, le capitaine rattrapant in extremis un marin avant qu’il ne se jette par-dessus bord. Suivant le chevalier Phillibert de Pourpressence, ils fouillèrent la Dame d’Albâtre. Aucun cadavre. Aucune trace des autres marins, du capitaine ni des armes.
Nicolas pénétra dans la cabine de son homologue. Il ouvrit le lourd livre de bord à la couverture de cuir craquelée. L’homme parcourut rapidement les notes tandis que ses hommes hélaient d’impossibles survivants. Un nom retint son attention.

- Chevalier !

Dame Isabelle de Blancheporte. Prophétesse de la Dame du Lac.

* * *

Isabelle reprit doucement connaissance. Sa tête lui faisait encore mal, et sa vision resta trouble quelques instants. Ses cheveux poisseux de sang pendaient sur son dos nu. Sa robe avait été en grande partie déchirée et son corps peint de symboles effilés. Elle se trouvait dans une pièce aux murs couverts de boiseries délicates et de tentures épaisses, chauffée par un important brasier. Trois hommes dont un chevalier blessé étaient attachés au sol, les yeux rivés sur elle. Des baillons les empêchaient de parler. Un énorme lézard ailé, de la taille d’un gros chien, les toisait avec appétit.
La vue revenant, elle aperçut assis sur un trône d’obsidienne un homme grand et élancé, au visage qui aurait pu être beau si le sourire sadique qu’il affichait ne lui déformait pas les traits en une apparence démoniaque ; un elfe, le seigneur de guerre ennemi.
A ses côtés se trouvaient un homme et une femme, vêtus d’or et de vert profond, comme leur seigneur. Le premier, en retrait, mesurait une tête de plus que les autres elfes, et portait un long bâton terminé par un œil d’émeraude. Isabelle reconnut un sorcier, qui l’empêchait d’invoquer la Dame… l’épuisement aurait cependant suffit. La femme, une thaumaturge également, arborait une abondante chevelure noire, coulant sur sa peau nue comme autant de serpents couleur de nuit.
Son regard vert ne cessa de la fixer. Un goût de bile remonta dans la bouche de la damoiselle, effrayée comme tous les habitants de Bretonnie par les démons-elfes, et elle dû puiser dans ses ultimes forces pour ne pas crier.

- Bonsoir sorcière, murmura le seigneur, j’ai bien crût que tu n’allais pas te réveiller… je ne t’ai pourtant pas frappé si fort.
- Pour… pourquoi suis-je encore en vie ?
demanda Isabelle en se redressant malgré ses liens.
- Pour mon plaisir. Je suis le Seigneur Ilkhar de Malcœur, capitaine du Crépuscule d’Emeraude. J’ai un marché à te proposer et…
- Jamais démon ! Plutôt périr en te combattant !
- Quelle rage ! Quelle animalité !
railla le seigneur de guerre, bien plus que ce chevalier qui t’escortait ! Les femmes ont-elles l’apanage de la virilité dans ton royaume ?

Un voile passa devant les yeux de la damoiselle. Son seigneur et amant les avait quitté. Le souvenir du chevalier perforé par la lance de l’elfe noir acheva sa volonté et deux larmes jumelles vinrent rouler sur ses joues.

- Bien… Je te présente Orogas, un dévoyé même parmi les miens. Il va te proposer le choix suivant : soit tu renies ta fausse déesse et tu embrasses Khaine de tes vœux, sois je le laisse jouer avec toi... Renies-tu ta foi ? demanda Ilkhar d’une voix forte.
- Ja… jamais… souffla la femme.

Orogas déplia d’un coup sec un rouleau de peau, savourant le rire dément de l’elfe à ses côtés, qui révéla de longues aiguilles de métal brillantes sous les flammes de l’âtre. Il commença à en tirer une, longue d’une dizaine de pouces. Ses yeux fous se posèrent sur le corps dénudé de l’humaine, qu’il caressa du bout des doigts. Nauséeuse à ce contact, Isabelle se tortilla pour échapper aux doigts brûlants.

- Connais-tu le Supplices des Milles Aiguilles d’Arkhâm ? demanda fiévreusement le sorcier. Il s’agit de transpercer le corps d’un homme ou d’une femme avec ces magnifiques aiguilles… au bien entendu, au bout de trois ou quatre, ta vie s’échapperait dans les lacets de sang et la douleur mais c’est là que le génie de mon ancien maître entre en action. Car vois-tu, ces aiguilles sont trempées dans le venin d’une créature de Naggaroth qui va permettre à ton cœur de continuer à fonctionner malgré la perte de sang. Et la douleur te sera rendue plus forte encore ! N’est-ce pas merveilleux ?

Le sorcier renégat éclata de rire. Ilkhar observa attentivement la damoiselle qui tentait de dissimuler sa terreur. Le seigneur réitéra sa proposition. Mais la foi de la jeune femme dépassait ses peurs. Elle pria la Dame de l’accueillir quand la mort frapperait. Orogas, heureux comme un enfant, commença. Les hurlements d’Isabelle durèrent toute la nuit.

Et la Dame perdit une de ces filles…


A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Récit] Une Ombre sur l'Océan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"
» Le pretre ombre.
» Spectre des ombre
» {kälhän et jëila} [chaman heal/amélio et pretre ombre]
» Grimoire d'un Esprit de L'Ombre - Chapitre I - II - III

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: