Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Gromdal
Thane, Ambassadeur (et amateur de Chiantos aussi)
avatar

Nombre de messages : 2604
Age : 21
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 16/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Brunkni Throndinsson
Rôle: Orfèvre itinérant
Postures: S'adapter (+) Berserk (-)

MessageSujet: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Dim 8 Juil 2012 - 11:47

Salut à tous !

Comme vous le savez certainement, mon avatar est un ambassadeur nain qui se balade en Ulthuan.
Il m'est donc venu à l'esprit de raconter ses aventures et de porter un point de vue plutôt humoristque sur le monde de Warhammer.

Ce premier récit est en quelque sorte l'intro de l'histoire. Ne vous étonnez pas s'il n'y a ni action ni suspense, c'est normal.

Aramir attendait depuis déjà trois quarts d’heures sur le quai. Impatient, il tournait en rond, foulant le sol de ses bottes finement ouvragées, et prit finalement le temps d’observer ce qui se passait autour de lui. Le port de Lothern était décidemment bien plein aujourd’hui. Elfes et marins étrangers couraient en tous sens, portant telles denrées dans les bateaux, sortant des paquets et échangeant monnaie sonnante et trébuchante. Du coin de l’œil, il observa un marin de Cathay courir sur la grève après un vaisseau qui devait sûrement être le sien. Pourquoi était-il partit sans lui, c’était un mystère, mais toujours était-il que la situation fit se lever les commissures de lèvres de l’ambassadeur elfique. Puis il porta son regard sur les autres bateaux amarrés, et ce simple fait lui rappela le déclin de sa race : en effet, il y avait deux fois plus de bateau étrangers que de bateaux elfiques… Vraiment, pensa Aramir, nous vivons une sombre époque, et pas seulement pour nous : l’Empire était rongé jusqu’en son centre par les cultistes, les Nains dans leurs montagnes croulaient sous les trésors, mais encore plus sous les Peaux-Vertes et les Skavens qui les assaillaient de toute part, et ne parlons pas du reste. Comme par réflexe, son regard se dirigea vers le soleil couchant dans le lointain, lui donnant une attitude des plus nostalgiques qui soient. Attitude qu’il ne garda pas longtemps car, avec le soleil couchant, il réalisa qu’une demi-heure de plus venait de filer.
Mais que faisaient-ils ? Se demanda l’Elfe, puis il vit un nuage de fumée s’élever au loin, bientôt suivi par une tache sur l’horizon, tache qui se mit à grossir pour finalement se transformer en un de ce que ces pauvres ignares osaient appeler « bateau », fussent-t-ils à vapeur ou non. Presque aussitôt, le vacarme des machineries tant renommées, et aussi redoutées se mit à remplir le port et tous les yeux présents se tournèrent vers la source du bruit. Si les humains retournèrent vite à leurs occupations, les Hauts-Elfes furent plus long à détacher leurs regards du navire, certains portants même leurs mains à leurs ceintures où pendaient poignard et autres armes. Et oui, on était jamais sûr des intentions des étrangers, alors les Elfes préféraient éviter les risques inutiles, bien qu’il soit peu concevable que même le plus arriérés des humains ose s’attaquer à un Elfe à l’intérieur même des terres du fier peuple Asur. Se détachant de ces pensées peu positives, Aramir se concentra sur le vaisseau nain. Il avance sacrément vite, se dit l’ambassadeur à lui-même, et pourtant il n’a ni rames ni voiles et son poids doit être très lourd… surtout avec des nains dessus, ajouta-t-il avec un sourire qu’il ne réfréna pas. Mais il devait bel et bien constater que les nains possédaient une maîtrise de la technologie fascinante.
S’arrêtant au beau milieu du port, le navire ouvrit une de ses nombreuses ouvertures, et de cette porte sortit une embarcation portée par une grue mécanique qui déposa la barque, encore qu’une embarcation de cette taille puisse difficilement s’appeler barque, et avec la barque l’équipage de celle-ci. Puis le bras mécanique disparu aussi vite qu’il était venu et le vaisseau nain fit demi-tour et finit lui aussi par disparaître après avoir tourné à quelques encablures du port. Pendant ce temps, l’équipage de la barge, oui, c’était le bon mot, ce dit Aramir, s’affaira et l’embarcation sembla s’avancer sans qu’aucun des nains aient sortit une rame.
Voyant que la barge s’engageait vers le quai où il attendait, Aramir se prépara. Il se tint droit et prit une grande inspiration et, soudain, on eut dit que son visage était de marbre. Pendant ce temps, les nains avaient amarré leur embarcation et commençaient à débarquer. Ce fut à ce moment qu’il put discerner avec précision les visages des Nains et il observa ce qui semblait correspondre au chef des petits barbus. Il était grand pour un Nain, dominant tous les autres d’une tête, possédait une barbe rousse et soigneusement tressée et portait une hache où semblaient crépiter des éclairs d’énergie pure… Bon sang, ce dit l’ambassadeur, c’est lui ! Et son visage passa successivement de la surprise à la joie et l’Elfe s’avança vers la troupe, maintenant débarquée au complet.



Gromdal aida Kurgan à monter sur le quai et observa le port. Il grouillait d’Elfes, comme il s’y était attendu, mais aussi d’humains. Étrange, pensa le Nain, et d’autant plus étrange que ces étrangers soient plus nombreux que les Elfes… Puis il vit qu’une silhouette élancée s’avançait vers lui. Leur ambassadeur, sans doute, encore un de ses aristocrates qui se croient au-dessus de tout… Enfin bon, il fallait bien que quelqu’un finisse ce que j’avais commencé, quitte à ce que ce soit moi, pensa-t-il… Puis son visage ce couvrit d’un immense sourire lorsqu’il reconnut l’envoyé. Bien qu’il ait l’air plus en forme et surtout moins maigre et moins … blessé que la dernière fois qu’ils s’étaient croisés, il était toujours reconnaissable grâce ses cheveux blonds et ses yeux verts ainsi que sa démarche typique. En effet il était toujours légèrement penché en avant, les jambes fléchies et les muscles de ses bras étaient tendus, comme s’il s’attendait à être attaqué à n’importe quel moment. La guerre laissait bel et bien des marques plus endurantes que les cicatrices, pensa Gromdal. Puis il s’avança à la rencontre de son ami qu’il enlaça chaleureusement.
— Alors, vieux camarade, comment vas-tu après toutes ces années ? demanda-t-il à Aramir après l’avoir relâché.
— Très bien, mais je suis surpris que tu sois venu, j’imaginais que tu serais encore parti vagabonder en dehors de ta forteresse au moment du départ…
— Oui, et tu n’étais pas le seul, j’étais censé aller à Karaz-a-Karak avec des vieux amis de Karak Azul, mais, lors d’une Grobkul, je me suis cassé la jambe et celui qui aurait dut venir à ma place a été tué. En raison de ma blessure, mon voyage vers notre capitale a été annulé, mais mon roi a décidé que j’aurais le temps de guérir lors du voyage en bateau vers Ulthuan, alors je suis parti.
— Eh bien, je ne regrette pas du tout cet imprévu, répondit Aramir avec un grand sourire.
— Moi non plus !
— Bon, si nous commencions par une visite de la ville, continua Aramir, puis nous aurons ensuite le temps de nous restaurer avant de faire les présentations. Qu’en dis-tu ?
— Ma foi, répondit Gromdal, je n’y vois aucun inconvénient. Alors allons-y !
Puis il annonça quelque chose en Khazalid à ces compagnons que l’Elfe, d’après son expression, ne comprit pas. Aussitôt, les nains soulevèrent leurs bagages et leurs armes. Aramir vit que leurs visages étaient tendus et que leurs yeux observaient scrupuleusement aussi bien que suspicieusement les alentours. Remarquant l’étonnement de son ami, Gromdal expliqua :
— Excuse mes hommes, ils sont légèrement … tendus. Si tu savais les préjugés qui courent sur les Elfes dans le Karaz Ankor … Enfin bon, disons qu’ils n’ont pas eu la chance de rencontrer quelqu’un comme toi avant d’entrer en Ulthuan.
— Je vois, répondit Aramir en hochant de la tête, je pense que si je guidais une délégation de mes compatriotes jusqu’à Karak Grom, ils agiraient de la même façon. Mais suis-moi, c’est par ici. Ajouta-t-il en montrant le chemin aux nains
Et ils laissèrent le port derrière eux.

Cependant, aussi vigilant qu’ils fussent, les nains avaient échoués à remarquer le seul détail qui aurait pu être digne de leur attention, car, tapie dans l’ombre, une silhouette les observait silencieusement. Puis, lorsque la troupe fut partie, l’ombre quitta son poste et partit dans le dédale de rues qui constituait la périphérie de Lothern. Arrivée à une maison qui ne se détachait en rien de ses voisines, le mystérieux personnage s’arrêta, vérifia qu’il n’était pas suivi et toqua à la porte. Il effectua une série de coups apparemment sans importance et sans rythmes particuliers et la porte s’ouvrit sur un vestibule non éclairé. Il était vide. Avec assurance, l’espion s’avança et dépassa un grand nombre de portes et s’arrêta devant une d’elles, qui ne se détachait pourtant en rien par rapport aux autres, et entra. La pièce était peu large, mais très longue. Une seule bougie, posée sur la longue table qui remplissait à elle seule la pièce, éclairait d’une faible lumière blafarde et dansante l’endroit. Au fond de la salle, on devinait une silhouette sur une chaise, tout au bout de la table. Toute la partie supérieure de son torse était plongée dans les ténèbres et par conséquent, invisible. La silhouette bougea sur sa chaise à l’arrivée de l’espion et lui demanda, d’un mot :
— Alors ?
— C’est fait, maître, ils sont arrivés et ils ont été reçus.
— Bien, faites ce qui a été prévu et assurez-vous que le plan se déroule sans anicroches.
— Tout sera fait selon vos ordres, maître.
Et, sur ces mystérieuses paroles, l’espion partit, laissant l’ombre seule avec ses sombres pensées.


À suivre…

_________________
Spoiler:
 

Uzkul ged a ibid Dawi. Bar Dawi urz grim un grom, un ekrokit "Nai. Drekgit.". Un Uzkul drekged.
Spoiler:
 

Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.


Dernière édition par Gromdal le Sam 6 Oct 2012 - 20:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Lun 9 Juil 2012 - 3:19

Fort sympathique ! *gg*

Oublie pas tout de meme qu'aucun etranger n'a le doit de pentrer en ulthuan... Donc justifie bien ! XD

Artha, en direct des usa, au commandes d'un clavier d'outre mer endommage (ce pourquoi j'ai pas d'accents)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phenix
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 611
Age : 21
Localisation : Temple d'Asuryan
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Lun 9 Juil 2012 - 18:58

Un début prometteur . Les étrangers ont le droit d'aller à Lothern mais rarement autre part dans Ulthuan. Je suis toutefois surpris que des nains soient accéptés XD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Mar 10 Juil 2012 - 0:13

c,est pas rarement, c,est jamais... Mais bon, je mijote moi meme de faire rentrer un humain en ulthuan alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gromdal
Thane, Ambassadeur (et amateur de Chiantos aussi)
avatar

Nombre de messages : 2604
Age : 21
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 16/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Brunkni Throndinsson
Rôle: Orfèvre itinérant
Postures: S'adapter (+) Berserk (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Mar 10 Juil 2012 - 10:21

Arthamir a écrit:
Oublie pas tout de meme qu'aucun etranger n'a le doit de pentrer en ulthuan... Donc justifie bien ! XD
Tu sais, j'ai lu Giantslayer (Tueur de Géants en français, je crois) de William King et à un moment, Téclis décrit Lothern, où il y a (entre autres) plus de bâteaux humains qu'elfique, ainsi que beaucoup de marchands étrangers. C'est pour ça que je peux dire que les marchands sont acceptés en Lothern. Pour les nains, c'est différent : Aramir, l'ambassadeur, a "persuadé" (plutôt convaincu) Finubar que renouer avec les nains serait bénéfique pour les deux races. Ainsi, il y a eu un "échange d'ambassades" entre les deux nations.

PS : je suis en train de rédiger la suite ! *;)*

_________________
Spoiler:
 

Uzkul ged a ibid Dawi. Bar Dawi urz grim un grom, un ekrokit "Nai. Drekgit.". Un Uzkul drekged.
Spoiler:
 

Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Gromdal
Thane, Ambassadeur (et amateur de Chiantos aussi)
avatar

Nombre de messages : 2604
Age : 21
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 16/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Brunkni Throndinsson
Rôle: Orfèvre itinérant
Postures: S'adapter (+) Berserk (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Mar 10 Juil 2012 - 11:18

Euh, une petite question, car j'ai besoin de renseignement pour approfondir mes connaissances (limitées) sur la culture elfique (très, même trop, vaste) :

La garde du palais du roi Finubar est-elle uniquement composée de Lions Blancs ?

Merci de me répondre au plus vite.

_________________
Spoiler:
 

Uzkul ged a ibid Dawi. Bar Dawi urz grim un grom, un ekrokit "Nai. Drekgit.". Un Uzkul drekged.
Spoiler:
 

Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Mar 10 Juil 2012 - 18:18

Je savais pour lothern, ce que je dis juste que c'est le seul lieu d'ulhuan qui aceuille les etrangers.

Sinon pour les LB je ne sais pas, mais a mon sens finubar doit avoir aussi une garde en temps que prince d'eataine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alanrias
Héraut
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 22
Localisation : Ulthuan, route du temple de Vaul.
Date d'inscription : 07/02/2012

Feuille de personnage
Nom: Alanrias
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Mar 10 Juil 2012 - 22:20

Bien en temps que prince souverain d'Etaine il a un peu la garde maitime à disposition *siffle* ...
Sinon pour le palais il y a les lion blanc et les serviteur unquement et seul les lions blanc peuvent porté une arme devant le roi phénix, un ambassadeur ou un Haut elfe doit remettre ses armes à Korhil à l'entré du palais ( même tyrion n'a pas le droit d'étre armée devant Finubar *^^* ...)
Si tu à besoin d'info je suis là Gromdal *gg*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Mer 11 Juil 2012 - 0:02

HS on : Je ne palais pas des GM, mais plus de l'eventuelle garde d'elite que ne manquerais pas d'avoir un prince regnant d'ulthuan... Donc meme eux ne peuvent pas etre armees en presence de finubar ? Ils se retrouvent donc au chomage, quoi... XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gromdal
Thane, Ambassadeur (et amateur de Chiantos aussi)
avatar

Nombre de messages : 2604
Age : 21
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 16/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Brunkni Throndinsson
Rôle: Orfèvre itinérant
Postures: S'adapter (+) Berserk (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Mer 11 Juil 2012 - 10:03

Merci à vous deux pour vos précieuses informations ! Grâce à vous, je vais pouvoir continuer d'écrire la suite ...

_________________
Spoiler:
 

Uzkul ged a ibid Dawi. Bar Dawi urz grim un grom, un ekrokit "Nai. Drekgit.". Un Uzkul drekged.
Spoiler:
 

Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Gromdal
Thane, Ambassadeur (et amateur de Chiantos aussi)
avatar

Nombre de messages : 2604
Age : 21
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 16/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Brunkni Throndinsson
Rôle: Orfèvre itinérant
Postures: S'adapter (+) Berserk (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Mer 11 Juil 2012 - 11:01

Et voici donc la suite !
Comme vous pourrez le constater, mon histoire avance trèèès lentement, mais bon, mon style est comme ça ! Il devrait d'ailleurs se passer des choses intéressantes dans le prochain passage (pas celui-là, celui d'après)... *eviloui*
Mais passons au récit !

* * *

—— Donc, comme vous pouvez le constater, la périphérie de la ville est principalement réservée aux voyageurs et aux marchands.
Aramir fit un tour sur lui-même pour vérifier qu’il n’avait perdu aucun Nain et indiqua une rue au groupe.
— Nous allons entrer dans la ville elle-même, là où logent les Elfes habitant Lothern.
— Me voilà rassuré, dit un des Nains (ils n’avaient pas encore fait les présentations) : avec tous ces humains, je me demandais si nous étions vraiment en terre elfique !
Et il éclata de rire, suivi par quelques un de ses camarades. Mais leurs rires s’étranglèrent dans leurs gorges lorsqu’ils croisèrent le regard de Gromdal. Il a vraiment de l’autorité, se dit l’Elfe, cela pourra s’avérer utile si jamais ils croisaient des … inconvénients. Puis cette pensée le quitta et il continua la visite de la ville. Plus ils s’enfonçaient vers le centre de la cité, plus les gens qu’ils croisaient les regardaient avec circonspection, les sourcils froncés et les mains sur leurs armes. Nous aurions dû les prévenir, pensa Aramir, et non garder l’arrivée des Nains seulement connue des hautes sphères de la ville et d’Ulthuan. Cependant, il continua à mener la troupe à travers la ville sans tenir compte des regards que lui lançaient les Hauts-Elfes et encore moins des remarques sarcastiques de certains des Nains, que Gromdal s’efforçait pourtant d’empêcher. Finalement, cette visite aura été plus utile à moi qu’aux Nains, j’aurai pu cerner ceux fréquentables et ceux qui étaient moins … volontaires.
Ils approchaient déjà des quartiers riches. Un sourire fatigué apparu sur le visage de l’ambassadeur : au moins, ils n’auront pas eu l’occasion de placer quelque remarque que ce soit ! Pensa-t-il. Bon, concentrons-nous sur nos amis barbus.
— Vous allez accéder aux quartiers plus riches, dit-il en montrant les bâtiments non loin, beaucoup plus ornementés et aussi plus grands que leurs homologues des quartiers « classiques ». Notre destination finale est, comme vous le savez, le palais de notre grand Roi, où vous allez être gracieusement logés…
— Mouais, c’est juste parce que vous pourrez mieux nous surveiller, marmonna le même Nain qui avait fait la plupart des remarques désagréables.
Mais Aramir l’ignora et laissa à son ami la tâche de réprimander l’importun.
— Donc, comme je le disais, vous allez être logés dans le palais. C’est un grand honneur que vous fait le Roi en vous logeant si près de lui, mais aussi un gage de confiance dont il serait appréciable qu’il soit réciproque (Aramir appuya bien le mot). Nous avons d’ailleurs quelques tonneaux de bière naine que, j’en suis sûr, vous saurez apprécier plus que nous. Si mes souvenirs sont bons, c’est de la Bugman.
À ces mots, tous les regards se tournèrent vers lui. Même le Nain habituel en oublia de sortir une des remarques sarcastiques dont il avait le secret. À la place, il s’exclama :
— Eh bien, qu’attendons-nous ! Finissons cette visite au plus vite et montrez-nous notre résidence ! Vous en étiez à présenter les quartiers riches.
Aramir s’empêcha à grand peine de sourire. Les Nains sont incorrigibles ! Se dit-il. Et il continua la visite que se déroula, ô surprise, sans la moindre petite remarque ou protestation des Nains, qui semblaient maintenant très attentifs à ses paroles. Finalement, peut-être que cette visite sera vraiment sympathique… Et ils continuèrent leur avancée dans la ville.

* * *

Il était en train d’expliquer aux Nains l’histoire d’un des nombreux manoirs de Lothern lorsqu’il aperçut un vague forme s’avancer, semblait-il, droit vers eux. Au début, il n’y prêta aucune attention et continua ses explications, mais, voyant que la silhouette n’avait toujours pas changé de direction, il la regarda plus attentivement. Il eut un aperçu d’une cape bleue richement brodée sur ses bords de runes dorées, d’un casque d’or finement ornementé d’argent avec un panache bleu, d’une armure recouverte d’or, et, en dernier, de cheveux châtains. Cela lui suffit à reconnaître le nouvel arrivant. Son visage se tordit en une expression de dégout prononcé. Gromdal, remarquant l’expression de son ami, demanda :
— Quelque chose ne va pas, Aramir ?
— En effet, répondit l’interpellé, voici un incident … Tâche de bien tenir tes Nains, parce que ça risque d’être … dur.
— Ah.
Le temps qu’ils échangent ses propos, le Noble s’était approché et était à présent à portée de voix.
— Eh bien, lança l’inconnu, je vois que vous êtes en retard, je vous ai attendu pendant plus d’une heure au palais, puis je me suis dit que je ferais bien de voir si vous aviez rencontré, ou causé (il plissa les yeux) quelques problèmes…
Avant qu’il ne puisse continuer, Aramir prit, non sans un soupir, la parole :
— Gromdal, et les autres, je vous présente Braïch’il, le capitaine des Gardes Maritimes de Lothern. Braïch’il, je te présente Gromdal, ambassadeur des nains et Thane de Karak Grom
— J’aurais pu me présenter moi-même, Aramir l’Ambassadeur, dit Braïch’il avec dédain.
Puis, se tournant vers Gromdal, toujours avec dédain :
— Alors voici les fameux Nains tant attendus… Je pensais que vous arriveriez à l’heure, stricts que vous êtes sur la parole donnée.
— Nous l’aurions été, répondit Gromdal sans se décontenancer, si vos Gardes ne nous avaient pas bloqués à l’entrée du port pour bien vérifier nos laissez-passer, inspecter nos cales et fouiller notre équipage ! En fait, c’est plutôt grâce à vous que nous sommes arrivés plus tard que prévu, alors il me parait quelque peu déplacé que vous vous plaignez de notre manque apparent de ponctualité.
Il avait répondu avec un ton si semblable à celui du Capitaine, qu’on eut dit un Elfe, ne serait que pour sa voix. Derrière le Thane, un nain laissa échapper un rire ; qui se rapprochait plus du bruit d’un éboulis que d’un rire, d’ailleurs, même Aramir peina à refreiner un sourire. Braïch’il eut un mouvement de recul et parut, un instant, surpris, mais l’expression fut très vite remplacée par un visage indifférent.
— Humm, dit le Capitaine en se retournant vivement vers Aramir, je dois également vous apporter un message de la part du Haut Conseiller : vous devez installer les nab… humm… les Nains dans leurs appartements et leur expliquer comment se passera leur séjour ainsi que les us et coutumes de la cour. (Il haussa la voix) Il serait en effet déplorable qu’ils offensent notre bon Roi et en soient punis, n’est-ce pas ?
Mais il n’attendit pas de réponse et continua :
— Bon, qu’est-ce que vous attendez ? Qu’Ulthuan coule ? Suivez-moi, je vous guiderai au palais, puis je vous laisserai, malheureusement (même s’il n’avait l’air aucunement désolé), entre les mains d’Aramir pour qu’il vous présente notre magnifique société et son fonctionnement. Et dites-vous qu’il est exceptionnel que vous soyez reçus par notre Roi, car, s’il n’en tenait qu’aux habitants d’Ulthuan, ou du moins, sa majorité (disant cela, il regardait Aramir), vous n’auriez jamais mis les pieds ici…
Et ils partirent donc en direction du palais. Et, semblait-il, personne n’avait prêté attention à leur conversation. En apparence seulement, car, derrière le manoir où s’était joué la scène, caché par les fines moulures d’une poutre, une ombre avait tout écouté. Après avoir bien vérifié que la troupe était partie, elle prit la direction de la périphérie et s’engagea dans une ruelle. Elle s’arrêta devant une des maisons et frappa, en une série complexe de petits coups, à la porte, qui s’ouvrit sans que personne ne se trouva derrière. L’espion s’engagea dans la maison, ouvrit une porte qui donnait sur un long corridor avec encore plus de portes sur ses deux côtés et s’avança. Il s’arrêta devant une porte en entra. Il arriva alors dans une longue pièce garnie uniquement d’une table qui occupait presque tout l’espace. Sur cette table, sur le bout faisant face à l’Elfe, brûlait une bougie qui éclairait d’une faible lueur le bout en question. Et, à l’autre bout, ombre parmi les ombres, car ce côté n’était pas éclairé, siégeait une silhouette indiscernable, qui posa cette question laconique et inchangée :
— Alors ?
— Ils ont rencontré le capitaine.
— Et ?
— Ils sauront ce soir l’heure.
— Bien, arrangez-vous pour la connaître et faites-la parvenir à moi.
— Oui, maître.
Et il partit.

À suivre ...

_________________
Spoiler:
 

Uzkul ged a ibid Dawi. Bar Dawi urz grim un grom, un ekrokit "Nai. Drekgit.". Un Uzkul drekged.
Spoiler:
 

Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.


Dernière édition par Gromdal le Sam 6 Oct 2012 - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Tharen
Prince
avatar

Nombre de messages : 2336
Age : 19
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 05/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Falko Lametranchant
Rôle: Vagabond, mercenaire et soigneur à ses heures perdues
Postures: S'adapter (+) Riposte (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Mer 11 Juil 2012 - 16:28

Bravo!!! *clap*
C'est plutôt pas mal pour un début, j'attends la suite avec impatience!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gromdal
Thane, Ambassadeur (et amateur de Chiantos aussi)
avatar

Nombre de messages : 2604
Age : 21
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 16/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Brunkni Throndinsson
Rôle: Orfèvre itinérant
Postures: S'adapter (+) Berserk (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Mer 11 Juil 2012 - 17:54

Merci pour les compliments !
Sais-tu que Braïch'il devait s'appeler à la base Tharen ? (pour le tempérament ... tranchant, dirons-nous)

_________________
Spoiler:
 

Uzkul ged a ibid Dawi. Bar Dawi urz grim un grom, un ekrokit "Nai. Drekgit.". Un Uzkul drekged.
Spoiler:
 

Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Tharen
Prince
avatar

Nombre de messages : 2336
Age : 19
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 05/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Falko Lametranchant
Rôle: Vagabond, mercenaire et soigneur à ses heures perdues
Postures: S'adapter (+) Riposte (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Mer 11 Juil 2012 - 18:21

De nous deux, le plus tranchant, c'est sans doutes toi, non XD
Sinon, je n'ai pas bien compris qui est Tharen dans ton histoire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gromdal
Thane, Ambassadeur (et amateur de Chiantos aussi)
avatar

Nombre de messages : 2604
Age : 21
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 16/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Brunkni Throndinsson
Rôle: Orfèvre itinérant
Postures: S'adapter (+) Berserk (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Mer 11 Juil 2012 - 18:30

Tharen a écrit:
je n'ai pas bien compris qui est Tharen dans ton histoire?
Personne ! En fait, il devait être le capitaine de la garde maritime de lothern, mais j'ai remplacé son nom par Braich'il.

_________________
Spoiler:
 

Uzkul ged a ibid Dawi. Bar Dawi urz grim un grom, un ekrokit "Nai. Drekgit.". Un Uzkul drekged.
Spoiler:
 

Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Tharen
Prince
avatar

Nombre de messages : 2336
Age : 19
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 05/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Falko Lametranchant
Rôle: Vagabond, mercenaire et soigneur à ses heures perdues
Postures: S'adapter (+) Riposte (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Mer 11 Juil 2012 - 18:35

Pourtant, il apparait dans la première partie du texte *grat*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gromdal
Thane, Ambassadeur (et amateur de Chiantos aussi)
avatar

Nombre de messages : 2604
Age : 21
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 16/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Brunkni Throndinsson
Rôle: Orfèvre itinérant
Postures: S'adapter (+) Berserk (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Mer 11 Juil 2012 - 20:11

Tharen a écrit:
Pourtant, il apparait dans la première partie du texte





Bon, reprenons depuis le début. À la base, je voulais un HE basique : hautain, fier, noble, pas du tout modeste et qui méprise les nains. J'ai voulu l'appeler Tharen ( ) et le faire capitaine de la garde de Finubar. Or, ce sont des LB (ou presque) et je ne voulais pas de LB, alors je l'ai fait capitaine de la garde maritime de Lothern et j'ai changé son nom car je ne voulais pas que tu te vexes...

Sinon, j'aurais donc parlé d'un Tharen dans le texte ? Si oui, où ? (il faut que je corrige tout ça)

_________________
Spoiler:
 

Uzkul ged a ibid Dawi. Bar Dawi urz grim un grom, un ekrokit "Nai. Drekgit.". Un Uzkul drekged.
Spoiler:
 

Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Gromdal
Thane, Ambassadeur (et amateur de Chiantos aussi)
avatar

Nombre de messages : 2604
Age : 21
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 16/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Brunkni Throndinsson
Rôle: Orfèvre itinérant
Postures: S'adapter (+) Berserk (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Jeu 12 Juil 2012 - 10:39

Une question, encore une fois :

Finubar a-t-il une cour ? (quand je dit ça, ça veut dire avec pleeeeein de monde)
A-t-il également des conseillers ?

_________________
Spoiler:
 

Uzkul ged a ibid Dawi. Bar Dawi urz grim un grom, un ekrokit "Nai. Drekgit.". Un Uzkul drekged.
Spoiler:
 

Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Alanrias
Héraut
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 22
Localisation : Ulthuan, route du temple de Vaul.
Date d'inscription : 07/02/2012

Feuille de personnage
Nom: Alanrias
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Jeu 12 Juil 2012 - 11:07

Tous les rois phénix on une cour, mais pour Finubar ça à pas vraiment l'air d'étre le cas *grat* ...
Menfin il en parle pas vraiment non plus, mais sinon Comme conseillers Finubar à :
Des mages,
Des guerriers,
Des historiens,
Des érudits,
Des espions Drucchi *:D* ( enfin c'est rare car il ont du mal à en arrivés la en principe *^^* , le dernier fut Urian lamepoison...)
Korhil, ancienement Korien glaivacier...
Tous ce que je dit est dans le livre " le sang d'aenarion " *gg* !
Esite pas à me MP *:)* !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gromdal
Thane, Ambassadeur (et amateur de Chiantos aussi)
avatar

Nombre de messages : 2604
Age : 21
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 16/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Brunkni Throndinsson
Rôle: Orfèvre itinérant
Postures: S'adapter (+) Berserk (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Jeu 12 Juil 2012 - 14:35

Alanrias a écrit:
Esite pas à me MP *:)* !
Je préfère mettre mes questions en "publique", comme ça, tout le monde peu en profiter ! *;)*

PS : au fait ... Merci ! *gg*

_________________
Spoiler:
 

Uzkul ged a ibid Dawi. Bar Dawi urz grim un grom, un ekrokit "Nai. Drekgit.". Un Uzkul drekged.
Spoiler:
 

Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Tharen
Prince
avatar

Nombre de messages : 2336
Age : 19
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 05/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Falko Lametranchant
Rôle: Vagabond, mercenaire et soigneur à ses heures perdues
Postures: S'adapter (+) Riposte (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Jeu 12 Juil 2012 - 14:47

Eho, ne t'endors pas sur tes lauriers!
LA SUITE, LA SUITE!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Jeu 12 Juil 2012 - 14:50

Mme chose qu'au dessus XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gromdal
Thane, Ambassadeur (et amateur de Chiantos aussi)
avatar

Nombre de messages : 2604
Age : 21
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 16/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Brunkni Throndinsson
Rôle: Orfèvre itinérant
Postures: S'adapter (+) Berserk (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Jeu 12 Juil 2012 - 15:20

Citation :
Eho, ne t'endors pas sur tes lauriers!
LA SUITE, LA SUITE!!
C'est bien beau tout ça, mais je peux pas passer mon temps sur mon ordi ! J'ai fait une bataille de la ziggourat maudite (scénar), j'ai des figs à peindre et une sortie à vélo à faire ... Mais je vais faire en sorte de me dépêcher. *;)*

_________________
Spoiler:
 

Uzkul ged a ibid Dawi. Bar Dawi urz grim un grom, un ekrokit "Nai. Drekgit.". Un Uzkul drekged.
Spoiler:
 

Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Gromdal
Thane, Ambassadeur (et amateur de Chiantos aussi)
avatar

Nombre de messages : 2604
Age : 21
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 16/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Brunkni Throndinsson
Rôle: Orfèvre itinérant
Postures: S'adapter (+) Berserk (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Jeu 12 Juil 2012 - 16:09

Gromdal a écrit:
Mais je vais faire en sorte de me dépêcher.
Ça y est, je rédige la suite, vous êtes contents ?! *angry*
( XD )

_________________
Spoiler:
 

Uzkul ged a ibid Dawi. Bar Dawi urz grim un grom, un ekrokit "Nai. Drekgit.". Un Uzkul drekged.
Spoiler:
 

Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   Jeu 12 Juil 2012 - 18:19

Tu verra, au debut t'en sortira un par jour voir plus, et puis au bout d'un moment tu va ralentir la cadence XD ...

Et sinon je salut ton avatar *gg* .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Récit]Les chroniques de l'Ambassadeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Récit] Les Chroniques de l'Ambassadeur
» [Récit] Les Chroniques de l'ambassadeur
» FLIC Chroniques de la police ordinaire, Bénédicte Des forges
» L'ambassadeur Kalecgos
» Lettre d'introduction de l'ambassadeur Flamand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: