Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Recit] Har Ganeth contre des Slaaneshis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Slayne
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 783
Age : 29
Localisation : Sur une chaise... Ou Lorient, ça dépend...
Date d'inscription : 12/12/2004

Feuille de personnage
Nom: Madusel'th
Rôle:
Postures:

MessageSujet: [Recit] Har Ganeth contre des Slaaneshis   Dim 5 Juin 2005 - 10:42

Bon ben, en espérant qu'il y aurat plus de participation que mon récit d'avant, (...) je vous poste une autre trilogie :

Madusel’th

La colonne d’exécuteurs s’arrêta, ils se mirent tous en position de défense et chacun de ceux qui étaient en première ligne mirent leurs lourds Draïch sur l’épaule tandis que ceux qui étaient en seconde ligne le prirent à deux mains, la pointe vers le bas et coté effilé de la lame vers l’avant. Le reste de l’armée se mit également en place, des lanciers sur la gauche et la droite, et derrière les lanciers se tenaient diverses troupes, ici des corsaires qui avaient débarqués de leurs navires et là les sanglantes furies qui semblaient remplies de haine et de désirs sanglants. Ainsi en quelques minutes la plaine fut recouverte de Druchii qui se mettaient en formation défensive, il devait se trouver environ 2000 elfes qui portaient tous des armures sombre et sur les étendards de chaque régiment de guerrier on pouvait apercevoir le symbole de la ville de Har Ganeth, célèbre chez les Druchii pour leurs exécuteurs. Ceux-ci d’ailleurs formaient le centre de l’armée avec la colonne la plus nombreuse et la plus ordonnée. Un cavalier qui chevauchait l’un des Sauriens appelés Sang-froid passât devant l’armée, il s’arrêtât quand il fit face à la majestueuse unité d’Exécuteur, d’un signe de la tête il souhaita bonne chance à son fils qui était dans les rangs des guerriers aux lourds Draïch. Madusel’th répondit également d’un mouvement de la tête, il était fière que son père son le maître exécuteur de l’armée, le général de se bataillon. Le cavalier se remit en route et empoignât son lourd Draïch qui pendait à son côté, le sang va bientôt coulé pensa le jeune Druchii. Kaleth sortit son Draïch de son fourreau, Maëlstorm était son nom, et le sang abreuverait sa lame.
De l’autre côté de la colline des ombres apparurent, elles venaient de plus en plus nombreuses et formaient elles aussi une grande armée qui se mouvait vers la colonne d’adorateurs de Khaine. Madusel’th ne distinguait que trop bien les soldats ennemis qui se rapprochaient, ils s’agissait d’Elfes, non pas les traîtres d’Ulthuan ni les guerriers des forêts, mais il s’agissait bien de Druchii qui leurs faisaient face. Madusel’th réfléchit :
« Non, ceux ne sont plus des Druchii, ceux sont des traîtres qui ont suivis la voie du Chaos. »
Au fur et a mesure qu’ils se rapprochaient, les adorateurs de Khaine voyaient plus distinctement l’armée ennemie, des colonnes de guerriers à la peau pale et aux armures noires, pour ce point, les deux armées se ressemblaient, la différence majeure concernait le symbole des étendards et des armures des combattants. L’armée Slaaneshi possédait en outre des démons à l’allure de femme qui au lieu de bras, étaient de longues pinces qui se terminaient en pointes et de grands guerriers du Chaos armées d’hallebardes.
Il se passât un long moment où les armées se contemplèrent et surent qu’elles étaient de force à peu près égale. Soudain, un grand guerrier Elfe qui était enchâssé dans une armure du Chaos et qui chevauchait une grande créature longue et sinueuse, se détachât de l’armée et se rapprochât seul de l’armée en face de lui. Kaleth fut à la fois surpris et amusé, pensait-il s’attaquer à son armée lui seul ? Où souhaitait il parlementer ? Avec les adorateurs de Slaanesh, on peut s’attendre à tout, il pourrait très bien tenter de mettre en déroute son armée si il pouvait mourir dans un soit disants « plaisir ». Kaleth fit avancer son sang-froid vers le Slaaneshi.
Quand ils furent quasi-cote à cote, ils s’arrêtèrent tous deux, le seigneur Exécuteur parlât en premier :
« Vous, disciple du dieu du Chaos des plaisirs, vous n’êtes pas le bienvenu ici, si vous tentez de passer, vous serez abattus sur place.
- Quel accueil venant d’un frère !
- Nous ne somme plus frères, désormais vous combattez sous un autre ordre qui est traître à Khaine.
- Peu nous importe d’être haït par nos frères, cela est déjà arrivé et arrivera sans doute encore, selon nous, il n’importe pas quel chemin il faut emprunter pour arriver jusqu’au but.
- Et quel est votre but ?
- Que la race Druchii soit crainte par tous et...
- Vous n’êtes plus Druchii ! Désormais vous ne valez guerre mieux que les traîtres d’Ulthuan en venant ici armé et en pillant. Vous êtes désormais rien de plus qu’une horde décadente et pervertie par un dieu dont vous n’avez fait allégeance qu’il y a peu de temps.
- Pendant tout le temps où je vénérais Khaine je ne désirais qu’une chose, ce fût retrouver mon vrai dieu, celui qui nous offre la puissance.
- Il suffit, désormais nous sommes ennemis et rien ne pourrait changer cela, excepté que vous vous remettiez dans l’adoration de Khaine, mais je sais qu’il est trop tard pour votre âme corrompue. »
A peine il eut finit ces mots que Kaleth tournât le dot à son ennemis et se remit dans sa colonne. Le Slaaneshi en fit autant, et les armées surent que le temps n’était plus à parler mais à la guerre. L’adorateur qui avait parlé poussât soudainement un cri strident et sa monture en fit de même, c’était le signal pour que l’armée charge. La grande vague d’ennemis dévalât la colline et les disciples de Khaine se préparèrent à recevoir le choc. Les deux premières lignes d’Exécuteurs empoignèrent leurs longues lames et se préparait à les abattre sur la personne qui serait en face. La horde d’ennemis se rapprochait de plus en plus et l’unique baliste, bien que tirant des traits meurtriers, étaient trop peu nombreux pour inquiéter les adorateurs de Slaanesh. Les ennemis étaient maintenant à quelques mètres et semblaient êtres totalement fous, Madusel’th distinguait l’un des démons avec un corps de femme qui semblait rire tandis que ses alliés tombaient. A l’instant même où les Slaaneshi allaient abattrent leurs lames sur les Exécuteurs, ceux-ci, d’un mouvement précis, net et rapide malgré le lourd Draïch, décapitèrent tous un guerrier ennemis juste avant que débute le terrible contact. Malgré la perte de nombreux guerriers dans les premiers rangs, la charge des adorateurs s’enfonçât profondément dans la colonne des bourreaux. Alors s’en suivis un massacre total, ou à l’instant même où un guerrier abattait son ennemi, il devait en affronter un autre. Madusel’th empoignât son lourd Draïch en aussitôt qu’un guerrier se présentait devant lui, il se faisait irrémédiablement tranché, il abattus plusieurs ennemis dont un lancier adorateur de Slaanesh qui lui avait dit juste avant de se faire décapiter :
« Nous avons le vrai pouvoir ! »
Puisse Khaine avoir pitié de ses malheureux traîtres ! Pendant un cours instant, Madusel’th n’eut plus d’ennemis devant lui et il en profita afin de voir où se trouvait son père. Celui-ci venait de diriger une charge de chevaucheurs de sang-froid, bien que rare à Har Ganeth, ceux-ci étaient terriblement efficaces. Son Draïch était sortit du fourreau et décapitait des ennemis par dizaines en hurlant les dix-sept noms de Khaine. Aucun ennemi ne tenait plus de quelques secondes avant de mourir. Jusqu'à ce qu’un immense démon lui fit face. Celui-ci devait faire plus de deux fois un homme et possédait quatre bras, dont un avec une épée de la taille de Kaleth lui-même. Celui observât le démon qui était en train de perpétrer un massacre chez les disciples de Khaine. Puis Kaleth élançât son sang-froid vers la créature qui l’aperçu rapidement, le Druchii sentit ses membres devenir lourds mais il résistât au pouvoir du démon et d’un grand revers il tranchât l’un des bras du titan, celui-ci se mit à gémir mais d’un seul coup de sa lame, il éventra le sang-froid du seigneur Exécuteur. Ce dernier tombât lourdement à terre mais se relevât prestement, empoignât son Maëlstorm et le planta jusqu'à la poignée dans le ventre du démon. Celui poussât un long hurlement et s’effondrât sur le sol avant que son corps ne se désintègre totalement dans une vapeur noire et malodorante. Madusel’th voulut allez secourir son père mais un guerrier Slaaneshi se plaçât devant lui, l’empêchant de passer.
« Ecarte toi serviteur du Chaos ! »
Celui-ci sourit et dit :
« Tu ne peux plus rien faire à présent ! »
Madusel’th reconnut les habits qu’il portait comme ceux des ombres qui se trouve parfois à Har Ganeth.
« Qui est tu traître ?
- Mon nom est Madurith, et je sert Dame Morathi »
L’ombre empoignât son arbalète en un instant il tirât un carreau, qui frôlât la tête de Madusel’th qui s’était rapidement écarté afin de ne pas se faire transpercer la tête. Le jeune Druchii prit son Draïch à deux mains et se jeta sur l’ombre, celle-ci esquiva aisément le lourd coup et d’un geste rapide et précis, il taillada la jambe de Madusel’th, qui tomba au sol et lâchât son Draïch à un pas de là où il se trouvait à terre. L’ombre venait l’achever et se tint devant lui avec la lame recourbée et prête à lui ôter la vie.
« On peut dire que tu a de la chance frère. Car tu vas connaître le plaisir immense de lâcher ton dernier souffle. Je t’envie presque car moi aussi j’ai hâte de connaître la mort sur le champ de bataille.
- Alors ton souhait va être exaucé »
Madusel’th sortit rapidement son épée longue, Sanglante, de sous sa cape et avec la pointe de l’épée, elle traversât le ventre du Slaaneshi. Ce dernier sentit la vie le quitter et tombât à terre avec un sourire sur les lèvres. Madusel’th laissa son épée longue dans le corps de l’ombre et reprit son Draïch afin de terrasser d’autre ennemis.
Kaleth prit son Draïch et chargeât les ennemis, il en décapita plusieurs quand il aperçut que les grand Slaaneshi avec qui il avait parlé tout à l’heure lui faisait face, il était à pied car derrière lui sa créature était figée au sol avec un trait de baliste dans l’orbite.
« Et bien frère, tu veux voir les cadeaux que mon dieu m’a fait ? »
Il tendit la main et une flamme y apparut.
« De la magie ! S’écria Kaleth »
Pas de doute, ils s’étaient tous détournés du chemin de Khaine et du Roi-Sorcier, la magie chez les Mâles Elfes noirs étaie interdite, bien que Kaleth ne le considérait pas comme un Druchii, l’Elfe en face de lui pouvait bien être celui qui menacerait le trône de son Roi.
« Pour Khaine ! Hurla le seigneur Exécuteur »
Il chargeât l’adorateur du Chaos, celui parât l’attaque avec son bouclier et dit tout en affichant un sourire :
« Tu voit bien que nous vous sommes supérieur ! »
Cependant, le bouclier cédât, et le Slaaneshi se retrouvât sans bouclier, son sourire avait disparut...
« Voit donc ce que ce présent de Khaine peut faire aux traîtres comme toi ! » Et il chargeât de nouveau son adversaire.
Madusel’th cherchait son père dans le Chaos total de la bataille, il l’avait vus partir affronter l’immense créature mais il ne savait pas ce qui s’était passé. Madusel’th vit une femme Elfe s’interposée, elle avait deux longues dagues et semblait totalement folle. Sa grande rapidité fit quelle le blessât plusieurs fois, le jeune Druchii sentait la grande douleur qui parcourait son corps, ainsi que l’épuisement de son corps à manier ce lourd Draïch. La combattante semblait en avoir assez de jouer avec Madusel’th mais au moment où elle allai donner le dernier assaut, une pointe de lance lui traversât le ventre, elle eut juste le temps de voir qui lui avait donné la mort, un lancier de Khaine venait de sauver la vie de Madusel’th. Celui-ci, malgré son épuisement continua de chercher son père tout en tuant un ou deux ennemis. C’est alors qu’il trouva son père, celui-ci était debout avec une lame qui dépassait du dos, devant lui se tenait l’Elfe qui avait parlé avec son père avant le début de la bataille. Madusel’th empoignât son Draïch si fort que ses mains en souffrirent, il se jetât sur le Slaaneshi en hurlant :
« A MORT LES TRAÎTRES ! »
Avant même que le serviteur du Chaos ne puisse réagir, Madusel’th lui tranchât la tête de toute ses forces possible. Son père tombât au sol. Les guerriers ennemis hésitèrent un instant avant de s’enfuir. La si grande vague qui était apparus tout à l’heure, repartait avec guère plus de trois cents soldats, les disciples de Khaine eux ne les poursuivirent pas, ils n’étaient guère plus nombreux que les soldats en fuite. L’unique baliste tirait toujours et en abattit des guerriers qui s’enfuyaient, cependant, malgré que les Slaaneshi étaient partis, les Elfes de Khaine de pouvaient pas vraiment appeler ceci une victoire, nombre de valeureux Exécuteurs étaient tombés, dont le Seigneur Exécuteur de Har Ganeth. Madusel’th vint vers son père et se mit à genoux, il enleva la lame qui était plantée en lui et mit sa cape sur le corps de son père. Les guerriers survivants virent sur son visage, un véritable symbole de mort, tant sa haine étaie décuplée par les traîtres. Madusel’th dit a voix haute :
« Désormais, quiconque apparaît devant moi et était fidèle au serviteur du Chaos, seras exécuté par ma lame, même si il s’agit d’un prisonnier. »
Après ses paroles il prit le Draïch Maëlstorm et le tint dans sa main droite.
Il se reprochât du corps de l’ombre où son épée longue étaie encore plantée, le Slaaneshi était encore vivant mais sur le point de mourir.
« Vil traître, je vous hait pour ce que vous êtes et pour ce que vous serez.
- Eh, eh, l’ombre arrivât à parler, tu crois sérieusement qu’a toi tout seul tu pourras tuer tous les membres du culte du plaisir ? »
Madusel’th abattit le lourd Draïch sur le cou de l’ombre, dont la tête roula avant de s’immobiliser.
« Oui, car maintenant, j’en fais une affaire personnelle.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/saroarha/
Slayne
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 783
Age : 29
Localisation : Sur une chaise... Ou Lorient, ça dépend...
Date d'inscription : 12/12/2004

Feuille de personnage
Nom: Madusel'th
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Har Ganeth contre des Slaaneshis   Mar 7 Juin 2005 - 21:07

Si vous aimer pas faire de commentaires, on va pas bien s'entendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/saroarha/
Slayne
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 783
Age : 29
Localisation : Sur une chaise... Ou Lorient, ça dépend...
Date d'inscription : 12/12/2004

Feuille de personnage
Nom: Madusel'th
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Har Ganeth contre des Slaaneshis   Lun 13 Juin 2005 - 12:10

Madusel’th acte 2

Tous les Exécuteurs étaient en marche, Madusel’th à leurs tête, celui-ci avait gagné le titre de Décapiteur lors de la dernière bataille, celle où son père était tombé. Il se souvenait encore des traîtres adorateurs de Slaanesh qui avaient abattus leurs propres frères, non, son père lui avait que désormais il ne devait plus les traiter comme des frères, mais comme des ennemis.
Après la mort de Kaleth, le Seigneur Exécuteur, c’est un Grand Maître qui a pris sa place, le Seigneur Ruerl, celui avait servi plus d’une fois d’une façon admirable le Roi-Sorcier, malgré tout, Madusel’th ne le gardait pas dans son cœur de Druchii. Il se tenait devant la grande colonne de guerriers portant leurs Draïch, cette image lui fit penser aux anciens déplacements d’armées de son père, cependant, autrefois le cavalier de tête portait le meilleur Draïch de tout Har Ganeth, celui-ci pendait maintenant au coté de Madusel’th. Au départ, le Seigneur Ruerl voulut le prendre et le garder pour lui, mais Madusel’th ne l’entendais pas de cette oreille, il s’était placé entre lui et le Draïch et le regard qu’il fit au seigneur fut comme le jour où son père mourut, un regard que l’on ne peut soutenir. Désormais, grâce à cet artefact et à la bénédiction de Khaine, les ennemis tomberaient par dizaines jusqu’à ce qu’il devienne à son tour un Seigneur Exécuteur et que les ennemis de Khaine ne soient plus. Madusel’th aperçus au loin un léger nuage de poussière, sans doute encore des traîtres pensât-il, malgré sa colère face au Grand maître, il se détachât de son unité et se rapprochât du cavalier qui parlait avec Shaela, l’une des rares sorcières qui se tenaient dans Har Ganeth, celle-ci avait voulut accompagner l’armée car elle aussi ressentait de la rage pour les traîtres. Madusel’th parla au Grand Maître :
« Seigneur.
- Qu’y a-t-il ?
- Il me semble qu’une armée vient vers nous, elle doit être en face de nous. »
Ruerl levât la tête et aperçus le nuage de poussière.
« Ce ne sont pas les traîtres Slaaneshi.
- Comment savez vous cela Seigneur ?
- A la trace que laisse cette armée en se déplaçant, selon moi, il s’agirait plutôt de ces barbares d’Orcs.
- Que faisons nous Seigneurs ?
- Dis à tes guerriers de sortir leurs Draïchs.
- Bien Seigneur. »
Malgré que les deux Druchii éprouvaient de la haine pour l’autre, en temps de guerre, une mauvaise entente entre un général et ses officiers pouvait coûter la victoire. Ainsi, Madusel’th regagnât sa colonne et ordonnât que les Draïchs soient sortis et près à être utilisés. L’armée Elfe Noir s’arrêtât et attendis que le nuage de poussière se rapprochât pour l’affrontement. Ruerl hurla alors un ordre et d’un seul et puissant battement d’aile, un immense dragon noir qui mesurait près de six ou sept mètres de haut, apportât son maître à quelque mètre de Ruerl, le Dynaste du nom de Fusel parlât :
« Pourquoi m’avez-vous appelé ?
- Je voudrais qu’au moment ou nous engageront l’ennemi, vous volerez derrière les lignes ennemies et vous détruisez tout ce qui serait apte de faire des dégâts à longue distance.
- Vous n’avez pas à me donnez des ordres Seigneur Ruerl, dois-je vous rappelez...
- Moi dois-je vous rappelez que le Seigneur Tullaris lui-même vous à placé sous mes ordres ? Dois-je également vous rappelez qu’en cas de refus vous deviendrez un traître et serez traité comme tel à part entière ? »
Le Dynaste ne répondit rien.
« Alors exécutez les ordres que je vous aient donnés ! »
Le Dynaste dut serrer les dents afin de ne pas répondre, mais il finit par faire s’envoler le Dragon noir qui rapidement disparut dans les nuages, au dessus de la forêt de droite.
Le nuage de poussière se rapprochait de plus en plus et un vacarme assourdissant dévalait la plaine, les Draïchs étaient tous la lame vers le bas et le tranchant vers l’ennemi. Alors que les Druchii s’attendaient à ce que les ennemis dévalent le terrain et percutent les rangs des Elfes, les Orcs s’arrêtèrent tous quasi-simultanément. Alors qu’un long silence planait dans l’air autour des deux armées, les combattants se toisèrent et sentirent que l’ennemi en face méritait une mort honorable. Soudain tous les Orcs se mirent à hurler, à crier et rugir leurs cris de guerre et leurs insultes, les Elfes ne bougèrent pas d’un mètre et ne sourcillèrent pas, la marée verte étaie en ébullition et il aurait suffit d’une seule action pour que s’élance les guerriers orcs, c’est à ce moment qu’un souffle de Dragon brûla les machines de guerre ennemies. Alors, comme une seule personne, tous les Orcs se jetèrent non pas vers les rangs elfiques, mais vers le Dragon noir et son cavalier. Celui fut très largement dépassé en nombre et ce fut après un nombre effroyable de coups de hache et le lames orcs que le Dragon mourut en laissant son cavalier seul face a des centaines d’orcs. Après que le Dynaste mourut, tous les guerriers verts se tournèrent vers les elfes noirs et s’élancèrent au combat des guerriers noirs. Tous les Draïchs étaient sur le point de s’abattre sur les guerriers orcs mais il se passât une chose que les Druchii n’avaient pas imaginée. Des chars sortirent soudainement des rangs orcs et fauchèrent nombre d’exécuteurs qui ne purent l’arrêter, la formation elfique étant brisée, les guerriers barbares rentrèrent avec une force inouï dans les rangs des elfes, massacrant tout sur leur passage. Il fallut un petit moment avant que les Elfes se remirent en position de combat, et qu’ils tuent les conducteurs des chars, à peine les chars étaient mit hors de combat que de puissants orcs maniant de lourds haches à deux mains et engoncés dans de lourdes armures noires surgirent et massacrèrent les lanciers Elfes noirs. Les orcs éructaient et massacraient tous les lanciers à portés de leurs puissantes armes, jusqu’à ce qu’ils se retrouvent face aux exécuteurs. Il se passât un court silence où les orcs semblèrent hésiter en voyant les Elfes dans leurs armures finement ouvragées et maniant des lames elfiques presque aussi grandes qu’eux. Le chef des orcs qui était un colosse aux proportions démesurées tant il était grand et fort hurla à ses congénères :
« Fonsé les gas ! On va leur esplosé la tronch kar cé des nabo ! »
Après les ‘encouragements’ de leur chef, et sans doute aussi l’envie de ne pas subir son courroux, les Orcs empoignèrent solidement leurs lourdes haches et se mirent à courir vers l’ennemi avec dans leurs yeux injectés de sang, l’envie de massacré des elfes, seulement, tous ceux qui étaient en première ligne n’eurent pas le temps de satisfaire leurs envies, leurs têtes sautèrent des épaules, malgré leurs armures lourde les exécuteurs savaient reconnaîtrent les points faibles des armures au premier coup d’œil. Ainsi la charge des Orcs fut bien moins efficace dans les rangs des exécuteurs, chaque fois qu’un guerrier vert parvenait à tuer un exécuteur, un autre parvenait à tuer un ennemi, ce qui à chaque fois équilibrait la balance de la bataille.

Madusel’th planta son Draïch dans le ventre d’un autre Orc noir, c’est vraiment trop facile, pensait-il, comment ces barbares pensaient-ils pouvoir triompher des exécuteurs de Har Ganeth ? Un autre Orc se présentât devant lui avec une hache dans chaque main, Madusel’th se jetât sur lui et fit décrire à son arme un arc mortel qui tranchât le métal rouillé de l’arme Orc jusqu’à la poignée. L’Orc regardât son arme d’un air ahuri et Madusel’th en profita pour lui trancher la tête. Il regardât autour de lui et constatât que la bataille ne se déroulait pas aussi bien que prévus, les Orcs étaient bien plus nombreux que les Elfes et les chars avaient causées de gros dégâts dans les rangs Druchii. C’est alors que se présentât devant Madusel’th un Orc immense qui devait être le général ennemi, celui-ci dévisageât le décapiteur et poussât un long cris de guerre en marchant rapidement vers lui. Le Druchii savait qu’il n’avait jamais affronté ce genre d’ennemi et donc qu’il devrait le vaincre pour asseoir sa réputation. Le colosse frappa de sa hache à une main mais elle était si grande qu’elle aurait pus faire une arme à deux mains pour un de ses congénère, Madusel’th préférât éviter le coup plutôt que de le parer. Il profitât du fait que comme son ennemi avait pris de l’élan pour donner ce coup, il devrait forcément être déséquilibré et le décapiteur donnât un large coup au niveau du torse du général ennemi, cependant le coup fut détourné par l’armure ennemie et n’infligeât rien de plus qu’une égratignure. L’Orc pouffât de rire et donnât un nouveau coup vers l’elfe, celui-ci esquivât encore mais alors qu’il se préparait à porter un autre coup de Draïch, l’Orc donnât un coup de bouclier que Madusel’th ne put éviter. Il reçut l’impact dans le ventre et fut éjecté trois mètres en arrière, il éprouvât une énorme difficulté à se relever tant la douleur étaie intense. A peine il fut sur ses deux pieds que son gigantesque ennemi se tenait devant lui et lui décrochât un gigantesque coup de poing dans le thorax, Madusel’th sentit des os se briser avant même qu’il ne retouche le sol. L’Orc avançât vers lui tranquillement et se préparât à lui donner le coup final, un sourire illuminait le visage musclé du général peau-verte. Madusel’th sentait que son dernier moment était celui qui se déroulait sous ses yeux, il prit donc sa dernière inspiration et concentrât toute sa haine vers cette ennemi qui lui faisait face, c’est alors que l’événement lui plus improbable auquel Madusel’th s’attendait arrivât. Un gigantesque éclair noir jaillit des ses mains et foudroyât le seigneur Orc. Son corps sans vie tombât lourdement au sol et faisant un grand vacarme. Tous les Orcs qui se tenaient autour virent leur général s’effondrer et la plupart s’enfuirent.

Le seigneur Ruerl ne comprenait pas, pourquoi les Orcs s’enfuyaient-ils ? Il regardât tout autour de lui et remarquât que si les Orcs étaient restés et auraient combattus, les derniers Elfes seraient tombés au combat. Il regardât à sa droite et vit la sorcière Shaela qui regardait avec haine un guerrier assis plus loin. En regardant mieux, Ruerl constatât qu’il s’agissait du fils de Kaleth. La sorcière hurla :
« Un magicien ! »
Ruerl ne dit rien mais sut ce qu’il restait à faire.

Madusel’th regardait ses mains, elles avaient fais de la magie ! Il n’en revenait pas. Il se tenait là, par terre, abasourdis par ce qu’il venait de faire. C’est alors qu’il scrutât autour de lui et vit Ruerl qui s’approchât de lui en marchant, le Draïch à la main.
« Non ! Pas maintenant ! »
Madusel’th prit son Draïch Maëlstorm et se mit à courir malgré la douleur qui lui prenait au ventre chaque fois qu’il faisait un pas. Il rentrât cependant dans la forêt en courant et espérât que personne ne se lancerait à sa poursuite.

Ruerl rangeât son Draïch, et s’approchât de la sorcière, celle-ci lui sifflât :
« Pourquoi vous ne le poursuivez pas ?
- Il est blessé, et tous mes hommes ainsi que moi-même somme épuisés. Le poursuivre serait une perte de temps car il mourra de fatigue et de ses blessures. »
Ruerl regardât la forêt et pensât au fond de lui que ce n’est pas un misérable elfe, aussi noble soit-il qui échapperas au courroux de son seigneur Malékith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/saroarha/
Slayne
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 783
Age : 29
Localisation : Sur une chaise... Ou Lorient, ça dépend...
Date d'inscription : 12/12/2004

Feuille de personnage
Nom: Madusel'th
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Har Ganeth contre des Slaaneshis   Lun 1 Aoû 2005 - 22:30

Madusel’th acte 3

La personne entra dans l’auberge, elle s’immobilisa quand elle s’aperçut que son entrée avait fait taire tous les clients de l’auberge. Tous les regards étaient tournés vers la forme encapuchonnée dont on ne voyait que quelques mèches de cheveux de jais qui formaient malgré tout des cheveux magnifiques, de toute évidence ce n’était pas un humain, sa démarche à la fois élégante et d’un pas assuré prouvait que c’était un elfe. Un homme ayant une grande fourrure se levât juste devant l’elfe et lui empêchait d’avancer, l’homme à la voix grave parla directement à l’encapuchonné :
« Toi là, qui t’est ?
- Ecartez vous prestement si vous ne voulez pas explorer l’enfer. »
L’homme hésitât un instant mais ne cédât, au contraire il se préparât à dégainer son épée, l’elfe soupirât et abaissa son capuchons, l’homme eut en face de lui un elfe avec un regard à pétrifier la terre, les cheveux étaient longs et formaient des tresses qui tombaient à plusieurs endroits sur le visage, sa peau étaie très clair, comme si elle n’avait jamais connut le soleil.
« Ecarte toi humain ! »
Le ton de l’elfe était très persuasif et remplit de haine. L’homme s’écartât et laissa passer l’étranger, celui-ci traversât la moitié de l’auberge et s’adressât à un homme obèse qui faisait ses comptes :
« Etes vous le capitaine Heinrich, le capitaine du navire ’le dragon bleu’ ?
- Et qu’est ce que tu lui veux ?
- Lui faire une offre. »
L’homme ne semblait pas rassuré, traité avec des elfes, s’était souvent synonyme d’ennuis en perspective, cependant, celui qui était devant lui, bien qu’étant inquiétant, ne semblait pas pauvre, loin de là car entre des plis de sa cape on pouvait apercevoir un lourde armure renforcée d’or. L’homme ne fit aucune politesse dans sa réponse :
« Pour me faire une offre, il faut me donner des garanties et je croit pas que je peux faire confiance à un être comme toi. »
L’elfe prit quelque chose sous sa cape et déposât une bourse pleine d’or. L’obèse défaillit :
« Nom de nom, t’a de quoi t’acheter ce bar entier mon gaillard »
Sa main se rapprochât de la bourse, l’elfe ne lui laissât pas le temps de la prendre et planta un poignard juste à un ou deux centimètre de la main de l’homme.
« Vous gardez la bourse et ce quelle contient si vous appareillez demain avec le plein de vivre et que vous me menez où je vous dirais.
- C'est-à-dire ?
- Le plus loin possible du pays des Druchii. »
A ces mots, l’obèse se sentit mal à l’aise, faire affaire avec des elfes c’est dangereux mais avec des elfes noirs c’est encore pire, cependant le tintement de l’or eut raison de l’homme.
« Demain à l’aube dans le quai près de la tour Est. »
L’elfe reprit sa bourse, tournât les talons et prit la sortie sans plus se faire attendre. Les clients se remirent à parler et une dizaine d’entre eux sortirent de l’auberge avec les armes qui semblaient leurs démanger.
Madusel’th se promenaient dans les ruelles, en marchant dans les rues il apporterait trop l’attention sur lui, cependant il n’aurait pas croisé beaucoup de gens à cette heure tardive, mais on ne sait jamais car une milice impériale peut toujours être en patrouille.
« Plus un pas vil démon ! »
Madusel’th s’arrêtât et regardât qui avait osé lui adresser la parole de cette façon, il eut devant lui une dizaine d’hommes qui avaient tous les armes sorties et prête à être employées.
« Pose t’a bourse au sol et recule immédiatement »
Madusel’th ne fit aucun geste et il vit les hommes qui s’impatientaient et l’un d’entre eux avançât vers le Druchii avec son arme levée.
Madusel’th affichât un sourire, enfin un combat, pensât-il, ces derniers jours il n’avait pas eut le temps de s’exercer à donner la mort. D’un geste il fit sortir l’ancien Draïch de son père, Maëlstorm, celui-ci possédait un reflet bleuté d’un bout à l’autre de la lame. L’homme hésitât, ce qui permit à Madusel’th de l’éventrer sans qu’il puisse réagir. Les autres brigands réagirent au car de tour et se jetèrent tous sur lui, celui-ci se mit à rire tous en pourfendant quelques ennemis, l’un d’entre eux tentât de lui planter sa lame dans le ventre mais l’elfe esquiva sur la gauche et tranchât le bras de l’humain jusqu’au coude et l’envoyât à terre d’un coup du plat de la lame. Un autre se présentât devant lui et fut décapité prestement, puis un autre vint et encore un autre...
Madusel’th reprit son souffle, Maëlstorm était bien plus lourd que la plupart des Draïch et il se demandât comment son père le maniait-il avec autant de facilité avant sa mort. Madusel’th chassât ces pensées, cette époque est passée et maintenant il est impossible de faire marche arrière. Il se rapprochât de l’unique humain qu’il n’avait pas tué, celui-ci gémissait, Madusel’th se penchât vers l’homme à terre :
« Alors comme ça on pensait pouvoir tuer un Druchii de Har Ganeth ?
- S’il vous plait noble seigneur, l’homme implorait la pitié, je vous jure que j’avais plus je ne vous dérangerait.
- En effet tu ne me dérangeras plus... »
Et il abatis sa lame sur le coup de l’humain.

Le jeune Druchii était maintenant dans une auberge humaine, celle-ci puait la crasse et la transpiration. Madusel’th pesta, tous les humains sont ils comme des animaux, soupirât il ? Il sortit un petit sac qui portait sous sa cape normalement, il en sortit une amulette, celle-ci n’était pas en or, c’était trop commun, non, cette amulette était en Jade. C’était l’emblème de sa maisonnée, les Darkblood. C’était l’une des maisons les plus nobles de Har Ganeth, mais maintenant, il ne restait plus que son frère et sa mère dans cette maison. Le père a été tué et l’un des fils était condamné à l’exil.
Madusel’th regardât sa main, il vit un crépitement d’énergie magique, un minuscule éclaire noire passât sur presque toute la surface de sa main. Il se maudissât, à cause de ses pouvoirs il devait fuir son propre pays, il devait fuir Har Ganeth et le rang qu’il voulait y obtenir. Il s’allongeât et s’endormit rapidement, mais d’un sommeil léger, ou cas ou...

Le soleil se levait à peine quand le Druchii arpentait les rues en direction de la tour Est de la ville. En arrivant au pied de celle-ci il regardât aux alentours en aperçut un modeste navire marchand avec écrit à la poupe ‘le dragon bleu’.
« Alors voila le pitoyable navire humain que je vais emprunter pour fuir le plus possible ma terre natale. »
Sans même jeter un regard en arrière il montât prestement dans le navire qui mit presque immédiatement les voiles.
Personnes n’avait vus une ombre observer la scène, et partir précipitamment en direction de la fin du port où le navire devait longer la côte...

La nuit était déjà tombée sur le navire, tous les hommes d’équipages étaient réveillés et aux aguets car avec un Elfe noir à bort, nul ne pouvait être en sûreté. Madusel’th lui se tenait dans sa cabine et regardait une carte du monde, il se demandait quel endroit serait le plus sûr pour un Druchii en exil. Il regardât une île et lu ‘nippon’, il avait vaguement entendu parler que les humains la bas étaient un peu plus civilisés que les autres mais un peu moins avancés technologiquement.
« Ca fera parfaitement l’affaire, ce dis le jeune Elfe. »
Cependant un léger bruissement l’alertât, il n’esquissât plus un seul geste et fit mine de n’avoir rien entendus, il continuât de regarder la carte tout en tentant de savoir où se tenait la personne qui était rentrée dans la cabine, soudain il sût que ce n’était pas un humain, ni même un simple assassin Druchii venus le faire taire. Madusel’th se levât et dit à haute voix sans se retourner :
« Alors même le grand Faucon de nuit a été envoyé pour que je ne constitue plus une menace pour le seigneur Malékith ? »
Il n’eut pas de réponse, il se retournât alors. Il eut en face de lui un Elfe à l’allure noble, ayant une longue cape recouvrant tout son corps et une lame courte dans chaque main. Faucon de nuit ne répondit pas. A la place il fit un pas en avant. Madusel’th lui sortit son Draïch d’un seul geste et le mit en garde devant lui.
« Sache, maître de la mort silencieuse, que je ne me rendrait pas sans combattre. »
Le Druchii qui lui faisait face ne répondit rien mais à la place et à la stupeur de Madusel’th, il rangeât ses deux armes. Faucon de nuit se mit à parler :
« Le Roi-Sorcier n’a pas exigé ta mort noble Darkblood. »
Madusel’th ne crût pas ce que lui disait son interlocuteur, il gardât son Draïch sortit et près à s’en servir, ou cas ou...
« Tu dis que le Roi-Sorcier n’a pas voulut ma mort ? Ce n’est que mensonge ! Pourquoi dans ce cas ? Et pourquoi aurait il envoyé un assassin me le dire ?
- Il y a très longtemps déjà, le Seigneur Kaleth à combattus au coté de notre grand seigneur, il l’a aidé durant la grande traîtrise des elfes d’Ulthuan. Le Roi-Sorcier connaissait bien le seigneur Kaleth et celui-ci l’a servi pendant bien des siècles, il souhaite laisser une chance à son fils. Mais il ne t’en laisse qu’une seule, si tu ne l’a saisit pas tu seras traqué comme une bête pendant le reste de ta vie.
- Mais, et pourquoi avoir envoyé un assassin me le dire ? Demandât Madusel’th.
- J’étais à ce moment sans mission et il fallait quelqu’un de rapide pour te suivre. »
Madusel’th ne rangeât pas son Draïch mais s’essayât. Il n’en revenait pas, il pouvait rentrer chez lui, et recommencer comme si rien ne c’était passé. Il levât la tête et regardât l’assassin dans les yeux.
« Mais maintenant tous savent que je suis un sorcier...
- Seule la sorcière Shaela t’a vus user de vents magiques. »
Madusel’th sentait que pour faire un piège s’était une bonne occasion, ces douces paroles endormaient sa méfiance, toutefois, rien ne lui servait de rester en vie si c’était pour fuir. Il se levât et rangeât son Draïch.
« J’accepte l’offre de ton Seigneur, désormais je n’utiliserais plus de magie et je décuplerais ma foi envers mon Roi.
- Fort bien, nous pouvons rentrer à présent alors. »
Et les deux Druchiis sortirent de la cabine, l’un deux pourtant, se semblait soulagé.

Cette fois ci j'apprecirais des commentaires venant de vous vus que sur mes autres récits c'était pas très bondé... **musik**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/saroarha/
Asavar KUL
Guerrier
avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : paris
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: [Recit] Har Ganeth contre des Slaaneshis   Mar 6 Sep 2005 - 20:28

j'aime beaucoup surtout que ce change du"je vais te tuer sorcier".je me demande ce qui va se passer.bravo tres beau recit tres interessant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archange
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 323
Localisation : outch, mon nouvel avatar me fait mal aux yeux...l'est bôôô
Date d'inscription : 20/02/2005

MessageSujet: Re: [Recit] Har Ganeth contre des Slaaneshis   Mar 6 Sep 2005 - 22:12

Bravo! t'as pas mal écrit dis moi, bel effort!!! Le récit est assez fluide mais malheuresement il ya pas mal de fautes d'othographe ou de mauvaise tournures de phrases qui perturbent la lisibilité...

Mais sinon l'histoire est plutot bien menée, même si à certains moments l'action est assez résumée (bon, si tu fesais pas ca, ton texte ferait 40 pages de plus lol)

Félicitations!!

(en même temps tu veu des commentaires et t'en mets pas aux autres textes... c'est un peu paradoxal hein? alors vite va voir le mien et le commenter ^^)


juste une question, tu connais un auteur qui s'appelle Raymond Feist? celui qu'a écrit l'histoire de Pug le magicien etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayne
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 783
Age : 29
Localisation : Sur une chaise... Ou Lorient, ça dépend...
Date d'inscription : 12/12/2004

Feuille de personnage
Nom: Madusel'th
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Har Ganeth contre des Slaaneshis   Ven 9 Sep 2005 - 16:01

Citation :
(en même temps tu veu des commentaires et t'en mets pas aux autres textes... c'est un peu paradoxal hein? alors vite va voir le mien et le commenter ^^)
Parceque tu en fait un ? ^^
Dézoulé, je savait pas...

Raimond Feist ? Non désolé ça ne me dit rien, qui est ce ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/saroarha/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Recit] Har Ganeth contre des Slaaneshis   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Recit] Har Ganeth contre des Slaaneshis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Recit] Har Ganeth contre des Slaaneshis
» [Liste] Elfes sylvains contre Bretonnien
» rois des tombes avec bretos et ogre contre des elfes noires
» Front commun contre le fléau
» Echange - Je cherche Heavy rain contre Mafia 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: