Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ForumEN][ENoirs][Récit] - Dashtikazar Mandrake : le retour !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Forum Elfes-Noirs
Garde
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 31/08/2012

MessageSujet: [ForumEN][ENoirs][Récit] - Dashtikazar Mandrake : le retour !!!   Ven 31 Aoû 2012 - 14:09

Anonymous a écrit:
Salut à tous !!

Je vous salue, noble Druchii, et je vous invite à lire, à apprécier, à commenter (et même à critiquer mais pas trop :p !!!) ce modeste texte issus de mon imagination tordue.
Ce récit, agrémenté d'un joli background au début, narre une péripétie de la vie (si courte !) de DASHTIKAZAR MANDRAKE, un Seigneur Druchii qui va... Bon je vais pas tout vous raconter.

Attention, silence dans la salle, ça commence

"C’est dans le sang et les trahisons que se forgea l’histoire des Mandrake.
Le premier illustre Mandrake fut mon arrière-arrière grand-père, l’alchimiste et tacticien Nathaniel Mandrake.
Il fut l’un des généraux les plus prestigieux de son temps, mêlant corruptions, meurtres et trahisons pour monter en grade. Il gagna d’innombrables batailles, et on dit qu’il fut l’un des favoris du Roi Sorcier. Il se fit notamment connaître en territoire Hommes Lézards, où il remporta de grandes victoires. Il massacrait sans cesse toutes les populations des cités temples vaincues et empoisonnait les bassins mystiques créateurs de ces racailles.
Mais sa plus grande œuvre a été la découverte d’une décoction à base de diverses drogues, de venins de milles serpents et du sang d’un Démon, qui aurait permis de décuplé la rage et la force de certaines Manticores.
Pendant quelques centaines d’années consécutives, il se livra corps et âmes à la réalisation de ce projet ambitieux, et abandonna même son poste de Général.
Malheureusement, cette potion miracle était trop puissante, et la totalité des Manticores-cobayes moururent dans les heures qui suivirent. De désespoir, mon arrière arrière grand père but toute une fiole de décoction.
Quarante ans plus tard, Nathaniel fut tué par une horde d’Homme Lézard, et on se demandait encore comment avait-il fait pour survivre aussi longtemps.

Le deuxième plus grand personnage de ma famille, c’est moi. Dashtikazar Mandrake.
Pour monter en grade, je n’ai utilisé que le meurtre. Je suis maintenant commandant supérieur des Forces de Klond, et j’y suis essentiellement employé comme stratège. J’ai accompli de grands exploits, comme la prise d’un temple Homme Lézard et le vol de dizaines d’objets de grands pouvoirs, pour le compte de Dame Morathi. J’ai gardé pour moi une armure magique faite en peau de Dragons Anciens, ces créatures en voie d’extinction, que l’on surnomme « les fils premiers des Anciens » et qui vécurent en des temps immémoriaux.
J’ai également suivi les traces de mon arrière arrière grand père, et j’ai réussi à retrouver la formule de sa potion miraculeuse en torturant son très vieux novice, qui est le seul elfe encore en vie à avoir personnellement connu mon arrière arrière grand père et ses…travaux.
.
Je chevauche désormais Sakhar, la seule Manticore qui ai survécue à mes expérimentations.
Sakhar n’autorise que moi à la chevaucher. Et sa faim est insatiable, gargantuesque, je sacrifie chaque jour des vingtaines d’esclaves à sa substitution.
Durant les combats, elle se transforme en une véritable furie destructrice, et c’est avec la bave aux lèvres et la rage au cœur que nous massacrons nos ennemis.

Cependant, je reprendrai bientôt le chemin de Lustrie à la tête de mon armée, pour trouver le venin ultime, qui procurerai aux Manticores une plus grande résistance, leur permettant de survivre à la prise de ma potion. Je sais que j’y arriverai, Sakhar écorchera quiconque osera se mettre en travers de mon chemin, et bientôt, nos Manticores seront aussi puissantes que les Dragons Noirs, et nous écraserons tous nos ennemis ! !

Je m’en vais nourrir ma Manticore, abreuver mon épée et préparer mon armée.
"

Dashtikazar Mandrake, première scène :

"Le vent froid de l’océan mord mon visage et fait virevolter ma cape, mais je ne bouge pas.
Je n’accorde même pas un regard aux esclaves enchaînés qui lavent le pont du navire, et aucun ne lève les yeux vers moi, de crainte sans doute.
Je reste ainsi, immobile, alors que nous approchons des côtes de Lustrie, et que la pleine lune éclaire les navires Druchiis fendant les flots.

Les Spectres ne doivent pas s’emparer de mon esprit, je dois lutter pour empêcher les images de tueries se former dans ma tête. Malgré tout, je sais que ce combat mental est perdu d’avance, et, comme à chaque fois, j’obéirai à ces lueurs fantomatiques, ces Spectres dans ma tête, et comme toujours, je tuerais.
Cette crise semble plus forte que les autres, peut-être parce qu’une bataille est proche, ou peut-être parce que je sens que beaucoup d’Hommes Lézards vont périr aujourd’hui, mais, le fait est que je sombre rapidement dans cette folie destructrice, que je redoute et que j’apprécie à la fois.
Je suis maintenant dans un état semi-léthargique, et je sors mon épée de mon fourreau. En un geste rapide et précis, je décapite l’esclave le plus proche. Le sang gicle, le corps déjà sans vie de l’esclave s’écroule, et sa tête virevolte dans les airs, créant des cercles de sang un peu partout.
Aussitôt, mes serviteurs et gardes du corps comprennent dans quel état je suis et accourent vers moi pour me retenir, mais avec crainte et retenue.
Malheureusement, les images de violence devinrent plus nettes, plus vives dans mon esprit, et ma soif de massacre augmente de plus belle. Mes yeux révulsés sont injectés de sang, et je montre des dents, comme un animal sauvage.
Je tue un autre esclave en le transperçant de mon épée, puis encore un autre. Mes gardes, indécis, n’osaient plus essayer de me retenir. L’un d’eux, trop téméraire, s’approche de moi. Je lui transperce la tête et l’envoie dans la mer d’un coup de pied.
Du sang macule le pont, et des cadavres gisent un peu partout, mais je continue à frapper, à massacrer n’importe qui. Ma rage atteint alors son paroxysme lorsqu’un esclave me frappe violemment dans le dos avec une ses chaînes.
Je me retourne rapidement dans un tourbillon de ma cape, et mon épée ouvre le ventre de ce fou. Ce dernier, reculant pas à pas, essaie vainement de retenir les entrailles qui lui sortent du ventre, et finit par basculer à la renverse dans l’eau.
Je regarde rapidement autour de moi, mon épée levée, prêt à reprendre le massacre. Des lueurs dansent devant mes yeux vitreux, et je vois certainement plus de sang qu’il n’y en a en réalité, car il y en a partout, partout, tout était rouge, rouge, rouge…"

Que de suspense ^^ !!! Bientôt la suite après la pub, moins sanglantes cependant !!!

Anonymous a écrit:
Pas mal, tu décrit bien la crise de folie de ton perso... C'est plutôt simpa, un peut court certe mais bien conçus, bref, on (enfin moi j') attend la suite...

Et pour l'autre message, celui envoyé en double, il doit y avoir moyen de le suprimer (on peut le faire pour un de ses post normaux et je pense que l'on peut le faire aussi sur un de ses topics) Il n'y a pas de bouton suprimer quelque part ?
Sinon, un modéro ou un admin peut le suprimer je pense...

Anonymous a écrit:
Voila c'est fait !! J'avais pô vu le pitit bouton à côté !

Sinon j'ai écrit une suite, mais je la peaufine encore un brin et je la met ici sous peu.
Il y aura moins d'action, mais bon on peut pas abuser sur les effusions de sang !!

Anonymous a écrit:
Bon voila la suite, si attendue par de si nombreuses personnes :dry: !!!

Lorsque je reprends connaissance, je suis allongé sur le pont, et la lune est déjà haute dans le ciel. Le maître de ma garde est penché vers moi.
« Mon Seigneur ? »
Je me relève rapidement, et regarde autour de moi. Des esclaves sont en train de laver le pont, plein de sang, et il n’y a plus trace des cadavres, sûrement jetés à la mer. La plupart de mes gardes forment un cercle autour de moi.
« Allez-vous en. Je vais me préparer pour la bataille. Capitaine, je crie à l’adresse de l’elfe qui tient le barre, fouleront-nous bientôt le sol de Lustrie ? ? ?
- Oui mon seigneur, très bientôt ! ! J’aperçois d’ici les côtes !
- Alors que tout le monde se prépare à la bataille ! ! ! »
Je m’en vais vers ma cabine d’un pas énergique, et mes gardes me suivent du regard, se demandant sûrement si je ne vais pas me mettre à trucider mon caporal.
Un plaisir indicible s’empare de moi alors que je me relaxe. Je viens de tuer des gens, et très bientôt j’en tuerais d’autre ! Une fois de retour à Naggaroth avec les objets magiques, Dame Morathi me fera don de nombreuses terres et d’une plus grande armée, tout en dépossédant mon rival, le Seigneur Ruerl.
J’entre dans ma cabine, et donne mes dernières instructions à mon caporal :
« Les ombres doivent tout de suite partir. Prépare ma Manticore. Appelle mes esclaves personnels pour mon armure. Ah, et n’oublie pas de droguer les esclaves sensés participer à la bataille.
- Oui, maître. »

Bon eh ebn voila. C'est un peu court, mais je met la suite dès demain, un peu plus gore, où on voit bien la folie du personnage qui est très mises en valeur !!

Anonymous a écrit:
Ouaw !!! Moi j'adore !!!

C'est le début d'un très beau récit . Mais je trouve que tes parties sont un peu trop courtes alors essaye de faire de plus long chapitre !
J'adore ta façon de décrire le décor !
Bon ben voila moi j'attend impatiamment la suite ^^

Skrag le maigre

Anonymous a écrit:
J'adore!!!
Par petits morceaux c'est moinq fastidieux à lire, mais on est encore plus impatient de connaitre la suite!!!
Par contre un petit truc me choque: je ne suis pas spécialiste, mais ce n'est pas le capitaine du bateau qui tient la barre, non?
C'est plutot un marin ou un navigateur???


PS: J'ai hate de voir la suite!

Anonymous a écrit:
La suite !!

Mes esclaves arrivent, et pendant qu’ils me vêtissent et que la flotte Druchiie accoste sur les rivages de Lustrie, je songe à la bataille future, et déjà j’ai hâte d’y être.
Pendant qu’un grand nombre d’ombres iraient voler les objets de pouvoir dans le temple non-protégé, mon armée trucidera de l’Homme-Lézard.
Ce petit massacre de tout à l’heure n’a pas assouvi ma soif de sang, au contraire il a fait office d’amuse gueule, de mis en bouche, et je salive comme un possédé en regardant mes esclaves finirent de m’attacher mon armure. D’ailleurs, dès qu’ils eurent fini, ils s’en furent rapidement, comme si j’allais les manger. Ils me prennent pour un barbare, ou un fou sans doute. Je le suis sans doute, un fou, un aliéné, et Malékith lui-même en jugerait pareillement s’il voyait les images qui en cet instant tournent dans ma tête, ces images horribles de corps démembrés, d’hommes sans tête marcher quelques pas en laissant traîner ces entrailles derrière lui…
Eh ! ! Le massacre n’est pas pour tout de suite, Spectres, fuyez mon esprit, laisser moi mener mon armée et nous tuerons, nous massacrerons, je veux ce soir même manger le crâne de ce pitoyable Général Homme Lézard, je veux lui enlever les écailles une par une tandis qu’encore vivant, il me suppliera de le laisser brûler sur ce bûcher en compagnie de ces morts, ces morts qui dansent devant mes yeux, des créatures sans pieds ramper misérablement sur leurs moignons sanglants…
Malédiction ! ! Encore une fois tout mon esprit aspire au combat, encore une fois mon corps tout entier me crie sa soif de tuerie ! !

Je suis enfin sur le pont, et j’aperçois ma garde personnelle en rangs serrés, ainsi que les principaux généraux. Je m’approche d’eux et écoute d’une oreille distraite le plan d’attaque que j’ai moi même élaboré.
« Dès que les Hommes-à-écailles aurons repéré notre armée, ils viendront nous attaquer le plus rapidement possible. Moi et mes ombres partirons alors en faisant un détour pour arriver au temple pendant que…
- …nous mettons en pièce le front de l’armée ennemie, les obligeant à nous considérer avec plus de crainte. Là ils feront appel à leurs renforts en garnison dans les temples, ce qui vous laissera la voie libre pour…
- …forcer l ‘entrée de leur caverne aux trésors et les piller.
- Dès que vous serez de retour, nous plierons bagages en faisant diversion avec la centaine d’esclaves drogués qui les chargeront de flanc.
- Mon plan n’est-il pas parfait, mes chers subalternes ? ? » demandai-je en les dévisageant un à un. Tous opinèrent du chef. Je regardai chacun d’eux. Aeleyr, mon fidèle ami et commandeur en second de mon armée, Dynaers, un elfe méprisable, chef des esclaves, qui m’avait vendu la centaine d’esclave, et qui me suivait partout, comme si j’allais m’en aller sans le payer. Il y avait aussi Gaerlys, une elfe d’une grande beauté, maîtresse des ombres. Les autres étaient des subalternes sans intérêt.
« Nous allons accoster ! s’écria le capitaine du navire.
- Tous à vos postes !
- Paré à un débarquement rapide ! !
- Jetez les ancres ! !
- Exterminé cette créature, là, sur la plage, ce gros lézard rampant ! ! »

Et voila !!!

Citation :
ce n'est pas le capitaine du bateau qui tient la barre, non?

Je n'en sais rien, tu veux dire que c'est plutôt un subalterne qui la tient ???
pour moi le capitaine est l'homme le plus compétent en naviguation, et mener un navire sur les côtes de Lustrie, territoir inconnu, est assez difficile, voire impossible pour qq'un d'inexpérimenté.

Sinon, que pensez vous de cette suite ???

Anonymous a écrit:
Trés très bien, sa ne va pas du tout tout sa, tu me fait concurence ^^

Je pense poster la suite de mon histoire ce soir. Je vais devoir me concentrer pour ne pas paraitre en dessous (concurence certe mais saine, du genre qui fait progresser)...

Anonymous a écrit:
Citation :
Trés très bien, sa ne va pas du tout tout sa, tu me fait concurence

LOL ! Finissez vos histoires et on fera un sondage pour choisir le meilleur récit !

Sinon points forts de A dark soul :

grande imagination.
dialogues magnifiques .
description des actions , surtout des combats époustouflants !

Points faibles de A dark soul :

Il y'en a pas ! ^^ Enfin .... j'en trouve pas pour l'instant ...Ah si tes druchiis sont trop gentils mais bon sur ce point tu t'améliore .

Points forts de Dashtikazar :

Description des personnages et des décors .
récit à la première personna du singulier : ça me plait !
Adjectifs utilisés .

Points faible de Dashtikazar :

Dans tes dialogues tu ne dis presque jamais qui c'est qui parle .

Voili voilou !!


Bon j'en revient à ton histoire Dashtikazar : Je l'adore autant que celle de a dark soul ! Bonne continuation !!

Skrag le maigre

PS : J'ATTEND LA SUITE !!!! ^^

Anonymous a écrit:
The suite tant attendue ^^ , avec un peu de retard, mais encore mieux !

"C’est tout d’un coup l’affolement, tout le monde court dans tous les sens, tandis que le navire s’enfonce dans le sable. Une trentaine de bateaux font de même à nos côtés, et passerelles de bois font le pont entre nos navires et le sol de Lustrie. Je m’avance, et je descends en premier de la passerelle. Je suis alors le premier à fouler ce sol sacré, suivi de mes gardes. Partout on commence alors à débarquer.
La plage est rapidement envahie par mes troupes, et je me dirige vers ma Manticore, difficilement contrôlée par une quinzaine d’esclaves. Elle se redresse, se cabre, et finit par envoyer deux esclaves dans les airs. Elle en mange un troisième, tout en piétinant consciencieusement les numéros quatre et cinq, tout cela à grands renforts de giclements de sang et de hurlements. J’interviens avant le carnage. Je m’approche d’elle, je siffle, et je lui parle d’une manière apaisante. Elle se baisse doucement vers moi, me présente sa selle, et je grimpe dessus. Au passage, j’aperçois dans ses yeux une flamme rouge, signe de la folie dont elle et moi sommes victimes, et qui nous anime en ce moment même.
Devant nous s’étend la plage, puis elle fait soudainement place à la jungle, tropicale, dense, dangereuse. J’espère que nos Ombres n’auront aucun mal à se frayer un chemin dans cet enfer.

Je talonne les flancs de ma Manticore, et cette dernière s’élève dans les airs. Je vois la forêt qui s’étend au loin, imposante, immense, cette infinité verte qui jamais ne finit.
Je lance un hurlement terrifiant, bientôt suivi par celui de ma Manticore, et nous redescendons vers la plage. Sous le clair de lune, mes troupes s’arment, se positionne. Mon cri a averti les Prêtres Mages Slanns de notre présence, et ils feront bientôt route vers nous à la tête d’une armée. Les fous ! ! Croient-ils vraiment que nous essaierions de conquérir leurs terres avec un seul régiment ? ? Mais ces créatures bornées, gonflés d’orgueil et de prétention se croient très intelligentes ! ! Ah, que j’aimerai voir le Prêtre Mage Slann lorsqu’il rentrera au temple, tout fier d’avoir repoussé une invasion ! ! Son cœur, si tant est qu’il en ait un, s’arrêtera de battre à la vue de ses temples pillés et dévastés ! ! D'ailleurs, cela me donne une idée, une bonne idée, pour tuer encore plus d'innocents…"

Yahouhou !!
Juste demain, je poste la suite, avec la bataille tant attendue...

Anonymous a écrit:
MAGNIFIQUE , encore une fois mais ..... il manque du dialogue et tu utilise trop de fois le pronom personnel : "je" . Sinon à part ça c'est super !! ^^
J'attend la suite !

Anonymous a écrit:
Citation :
tu utilise trop de fois le pronom personnel : "je"
exact,mais moi aussi je commence un roman (peut être je le posterait)et c'est très dur d'utiliser peu de fois "il",enfin,"je" pour ce cas-ci

Anonymous a écrit:
Salut,
Citation :
il manque du dialogue
Désolé de te décevoir, mais là ça va très bientôt être la bataille, et il ne parlera pas, je crois que tu le comprendras : personne ne tape la causette en plein massacre !! Mais là j'en ai mis, pour combler le manque.

Désolé de n'avoir pas pu poster la suite tout de suite comme je l'avais promi, mais j'ai eu un énorme problème avec ma connection wanadoo et j'ai du tout désinstaller et installer....

Enfin bon la suite, juste avant la bataille...

"Je saute habilement de la selle, et je me dirige vers les quartiers généraux, un rassemblement de plusieurs tentes. J'y entre, et avant même que quiconque ai pu me saluer, je lance :
« Je viens d'avoir une idée fantastique, pour tuer encore plus d'Hommes-Lézards ! »
Tout de suite je sens naître un intérêt chez mes interlocuteurs.
« Vous savez, aussi bien que moi, que les ombres s'infiltreront au plus profond de la cité temple ? j'explique, Aussi, pourquoi ne pas en profiter pour empoisonner les bassins mystiques qui donnent naissance à ces racailles ???
- Quelle excellent suggestion, me répond lentement Aeleyr, et j'imagine déjà la fureur du Maître Lézard en voyant ses chers enfants-tétards se tortiller dans l'eau empoisonnée !!!
- Mes ombres en seront d'autant retarder, dit Gaerlys, l'ombre sanglante. Mais je suis entièrement d'accord avec vous, mon seigneur », ajoute-t-elle précipitamment en voyant une lueur de mauvaise augure s'allumer au fond de mes yeux.
Seul Dynaers, le vendeur d'esclaves, ne paraissait pas enchanté.
« Avez vous quelques chose à ajouter, Dynaers ? je m'enquis.
- C'est que… Il se peut que cet imprévu fasse écrouler notre plan. Ou que cela rende le Prêtre Mage Slann dans une fureur noire, et…
- Craignez-vous vraiment ce crapaud ? Sa magie vous fait-elle peur ? je demande d’un ton doucereux, Ne craignez rien, nous avons nous aussi une arme secrète… Connaissez vous El'drufara ? C'est une Grande Sorcière, dont les pouvoirs dépassent largement ceux de ce mage Lézard !
- Quoi ! Une hérétique, une adoratrice d'un Dieu du chaos, ici ? hurle Dynaers, Comment osez-vous ? Je vais vous dénoncer, vous faire emprisonner et torturer, et… »
Pendant qu'il me menace de la sorte, je sens de la fureur naître en moi, puis croître, et pour finir me submerger. Sans même m'en apercevoir, je viens d'enfoncer mon épée jusqu'à la garde dans le ventre de ce couard.
Ce dernier balbutie, sa bouche entrouverte laissant passer un mince filet de sang, et s'écroule.
Mon esprit s’embrouille, et mon épée est maintenant pointée vers Daerlys, mais je parviens à me dominer grâce à je ne sais quel miracle. Tout mes généraux me regardent, et un lourd silence s’abat sous la tente. Mon épée dégouline encore de sang, et je m’étonne d’avoir si facilement pu me calmer. Quant aux généraux, d’après leurs expressions, ils se demandent si la fuite est préférable pour sauver leurs vies. Tout à coup, un cri d’alerte brise le silence :
« Les Hommes Lézards ! Ils arrivent ! »

Je redresse la tête, et je donne mes tout derniers ordres, comme si rien ne c'était passé :
"Préparez vos troupes. Quant à vous, Gaerlys, voici une fiole de poison de ma propre conception, qui sera suffisante pour enrayer un peuple, dis-je en lui tendant un flacon rempli d'un liquide violet, qui semblait se tortiller tout seul dans son flacon."

Encore très court, mais j'essaie de faire du concentré ^^ !!
partie suivante : LA BATAILLE !!

Anonymous a écrit:
Encore une fois : c'est magnifique !!!!
Aucune remarque à faire !! ^^
J'attend la suite impatiamment !

Anonymous a écrit:
This is the SUITE !!!!

j'ai mis un peu de temps pour la construire, vu que c'est un bataille, et surtout parce que j'ai plein de boulot, mais la voici au prix de multiples sacrifices....

"Nous sortons tous, et je monte rapidement sur ma Manticore, qui était en train de mâchouiller quelques esclaves. Nous nous envolons rapidement, et je regarde mon armée se déployer. Grâce à Khaine, la lune est particulièrement brillante aujourd’hui, et la plage est éclairée presque comme en plein jour. Au loin, je vois les ombres, menées par Gaerlys, qui s'approchent furtivement de la forêt, pour bientôt s'y enfoncer. Sur la plage, tout est prêt. Les multiples corsaires et les guerriers sont au front, et les rayons de lune se reflètent sur leurs lames. A leur côté sont positionnés les arbalétriers, en très grand nombre. Derrière cette première ligne se trouve une vingtaine de Harpies. Encore derrière, sur les bateaux ancrés, se cachent plusieurs balistes à répétition, une petite surprise mortelle pour les Lézards.
Mon regard se porte alors sur la forêt. Tout semble calme, quand soudain une multitude d’oiseaux s’envolent en poussant des cris d’effroi. Puis d’autres oiseaux tropicaux, plus près, s’enfuient à leur tour. J’entends à présent des espèces de tambours, et des cris de bêtes sauvages, de plus en plus près. Talonnant ma Manticore, nous redescendons en piqué et atterrissons près de nos troupes, sur le front. D’ici, on parvient même à entendre des bruits de pas, très nombreux.
Soudain, tout s’arrête. Alors que l’armée Lézarde était toute proche de la lisière de la forêt, impénétrable, nous n’entendons plus rien.
Je suis tendu, et ma Manticore l’est encore plus, mais nous attendons, et je la retiens. Ah, comme je hais ces lézards ! ! Ont-ils pris peur en me voyant ? ? Ou espèrent-ils que nous allons foncer dans la forêt, comme des fous ou des idiots ? ?
Alors que je rumine de telles pensées, un soldat skink apparu sur la plage, seul. Les yeux de ce petit lézard brillent dans la demi-pénombre. De petite carrure et à l ‘aspect voûté, cette chose malingre nous prend totalement au dépourvu. Il crie quelque chose en direction de la forêt dans sa langue gutturale, et se prépare à lancer son javelot, mais trop tard. Une dizaine de sifflements, des reflets brillants dans les airs s’abattant sur le skink, et ce dernier se retrouve cloué au sol, le corps transpercé par une multitude de carreaux.
La mort du Skink éclaireur est comme un signal d’alarme, car l’armée des Hommes Lézards sort de la forêt et se déploie rapidement devant nous. D’abord nous apercevons des Skinks, en grand nombre, qui sont tout de suite la cible des arbalétriers. Une première rafale s’abat sur eux, mais d’autres remplacent les morts. Ils finissent par être trop nombreux et trop rapides pour nos arbalétriers, et c’est à ce moment là que nous voyons les saurus sortir de la forêt. Ce sont de grands lézards beaucoup plus musclés que leurs congénères skinks, mais heureusement moins nombreux.
Ma manticore, à la vue des morts et des ennemis, s’anime, crie, montre des dents. J’essaie de la retenir, mais en vain. Elle fonce vers le pâté de saurus. Ces derniers, abasourdis, n’ont pas le temps de fuir, ma manticore entre dans le régiment, piétine, tue, mord, griffe, et autour d’elle les cadavres de saurus abondent. Mes yeux n’ont pas le temps de tout voir, cette frénésie meurtrière emplie mon cerveau, et ces images s’imprègnent dans mon esprit, le souillant de scènes horribles d’une armée de damnés obscènes laissant derrière eux une traîné de sang noir….
Mes yeux sont révulsés, et je hurle, d’un cri inhumain, et je pleure, de joie, de peine ou de souffrance. Je sors mon épée de son fourreau, et je transperce, je décapite, j’égorge, je tue.
Ma lame magique emplie de sang virevolte, tourne et fends, autour de nous des saurus, partout, des morts, des vivants et des mourants. Ils me donnent des coups, aucun ne me blesse, et je continue à tuer dans cette frénésie sanguinaire qui m’anime. Bientôt, les Saurus survivants cherchent à fuir, mais nous les retenons, et c’est un carnage. Ma manticore continue à tuer des saurus par dizaine, en les frappant de sa queue, en les griffants, les mordant et les piétinant.
Tous sont morts à présent, mais ma soif de sang n’en est pas réduite pour autant. Je regarde autour de moi, cherchant qui tuer. Là bas je vois un Stégadon, avec une bonne dizaine de pieux de baliste dans le corps. Il est en train de s’écrouler, or moi je veux de la chair fraîche. De l’autre côté, près des cadavres des Skinks, j’aperçois des harpies qui s’envolent en direction des salamandres, tandis que d’autre tuent quelques chamans lézards..."


Ahaha !! Qui vais-je tuer ??? Celui ou celle qui me critique !!! non je plaisante, j'attebnd tout vos commentaires, critiques ou compliments (mais un peu plus de compliments d'accord ??? ^^ )

Anonymous a écrit:
Franchement c'est très bien, mais le joueur de Warhammer que je suis sent ses poils se hérisser à la lecture des "dizaines" de saurus que tue la Manticore!!! ^^ Si c'était comme ça pendant les batailles avec les figs... :lol:
Mais bon comme c'est une histoire je te l'accorde... ^^ .

Nan plus sérieusement c'est vraiment super, j'ai hâte de voir la suite.

Heltaryr, elfe noir.

Anonymous a écrit:
Très bien rendue la battaille, fait gaffe je vais finir par te copier tes idés (après tout je l'ai bien fait pour Slayne ^^)
Par contre, minuscule critique qui ne gache rien a l'histoire, en fait juste un précision. Les Druchii comme tout les autres elfes sont nyctalopes et qu'il y ait ou non de la lumière lunaire, ils sont à leur aise.
Tout comme Heltaryr je suis surpris des capacitées de ta manticore. Statistiquement, une manticore devrait pouvoir tuer 2 ou 3 saurus en une phase de CaC. Mais bon, je pense que la totalitée du CaC dure l'équivalent de plusieurs phases.

Mais bon, pour ne pas que l'on ne voit que les critiques, je vais terminer par mon sentiment général, ambiance nocturne très bien rendue, psychologie du personnege toujours aussi fouillé, bref du très bon boulot.

Anonymous a écrit:
Bin ton histoire me plait et le rendu de la bataille me plait bien que la manticore soit un poil trop puissante a mon gout mais sa n'enleve enrien l'aspect général que j'ai de ton histoire!
Donc continue! ^^



Hellebron...Au fait ton histoire ADS elle n'avance pas trop! :'(

Anonymous a écrit:
Oui la manticore est un peu plus puissante que la moyenne, mais bon, je veux faire du grand spectacle moi !!!
De plus je rappelle qu'elle est plus droguée que droguée, par l'alchimiste de grand renom DASHTIKAZAR MANDRAKE !!!!!

Citation :
Les Druchii comme tout les autres elfes sont nyctalopes et qu'il y ait ou non de la lumière lunaire, ils sont à leur aise.

Tu as super raison, je n'y ai pas pensé je suis bête, je suis une larve informe sans cerveau ; impardonnable.... BOULET

Je posterai la suite bientôt.

Anonymous a écrit:
Citation :
je suis une larve informe sans cerveau

J'ai jamais vu une larve informe sans cerveaux écrire aussi bien ^^
C'est un petit oubli qui ne nuit en rien à l'histoire. Et puis des erreurs on en fait tous.

Anonymous a écrit:
Eeeeeeet une courte suite, mais une suite quand même, pour vous tenir en haleine (j'aurai + le temps d'écrire pendant les vacances de :santa: ) :

"Plus près, je vois cinq massifs Kroxigors combattant la grande masse de corsaires et de lanciers. Je me demande un instant si je vais attaquer les lanciers ou non, mais pour finir mon regard de braise se porte sur un autre régiment : les saurus chevauchant des sangs-froids. Les arbalétriers les criblent de carreaux, mais ils continuent à se rapprocher, insensible à la pluie de projectiles s’abattant sur eux. Ma manticore se dirige vers eux sans même que j’ai eu besoin de la solliciter, et bientôt nous arrivons au corps à corps. Ces adversaires sont plus redoutables que les précédents, et ma manticore est déjà blessée. Je ne m’en soucis guère, et elle non plus, car une nouvelle fois nous tuons. Je dévie une lance ennemie, et j’abats mon épée sur le cou d’un saurus, entre deux plaques de son armure, et il tombe raide mort, égorgé. Le sang coule, partout autour de moi, et je tape comme un forcené partout ou je crois voir du vert. Quelques fois, mon coup est arrêté par une armure un peu plus résistante que les autres, mais je redonne un coup, et mon adversaire meurt.
Tout à coup, une épée s’abat sur mon armure magique, créant des étincelles. Je me retourne et découvre un puissant Saurus, maniant une arme magique orangée. En criant ma rage, j’abats mon épée vers son cou, mais elle est arrêtée par une armure. Je le dévisage, il fait de même, et sans prévenir, je le frappe, il pare et riposte, je m’acharne et nous nous battons, sans qu’aucun de nous ne prenne l’avantage. Ma manticore se retourne, et, les lèvres dégoulinants de sang, regarde à son tour le puissant saurus. Ce dernier marque un temps de surprise en découvrant un bras de lézard coincé entre deux dents, et j’en profite pour lui donner un coup de pied. Il tombe hors de son sang-froid, et Sakhar, ma manticore, s’empresse de manger la monture. Mon ennemi se relève, et il est maintenant sur ses gardes. Il nous regarde, puis bondit sur ma manticore et lui transperce la cuisse de son épée magique. Sakhar hurle à la nuit étoilée, mais je sais que ce n’est pas cette entaille qui l’arrêtera. En effet, mon adversaire reste ébahi devant la blessure qui se referme lentement. Sans perdre de temps, je lui assène un violent coup d’épée dans le torse, pas suffisant pour transpercer son armure, mais assez puissant pour envoyer mon adversaire à terre. Il perd son épée au loin, et la dernière chose qu’il voit est l’immense patte de manticore s’abattre sur lui, l’écrasant dans son armure. Autour de moi, je vois les saurus fuir en s’éparpillant, tel une volée de mouches. Ma manticore n’a aucun mal à les rattraper pour les anéantir.
Les yeux exorbités et injectés de sang, je regarde le champ de bataille, cherchant un adversaire, tandis que ma manticore fait festin des morts et des mourants. Les Kroxigors sont morts, ainsi que nombre de lanciers et de corsaires. Ces derniers sont maintenant aux prises avec les salamandres, avec l’aide de la dizaine de harpies survivantes. Tous les prêtres skinks ont été tués, et la seule unité Hommes-Lézards encore debout, à part les salamandres, est une petite unité de skinks caméléons que je n’avais pas aperçus. Les lanciers, menés par Aeleyr, foncent vers eux en hurlant, tandis que les petits lézards leurs crachent des projectiles de sarbacanes. Mais je devine immédiatement qu’ils ne représentent d’ors et déjà plus une menace..."

Anonymous a écrit:
Oauw joli !!!!!!
Moi j'adore .
Je vois que tu utilises déjà beaucoup moins le pronom "je" et c'est tant mieux . ^^
Je te souhaite bon courage pour la suite ... ;)
A+

Skrag le maigre - qui attend la suite ... :salut:

Anonymous a écrit:
Bientôt la suite puisque ... c'est les vacances !!!!! ^^

Je me suis rendu compte : si quelqu'un ne connaît pas bien (si il ne la vois pas clairement dans sa tête je veux dire : c'est important pour un récit) une créature Homme Lézard (exemple : un Kroxigor) car mes desccription ne seraient pas assez complètes, je posterais immédiatement plusieurs images de ces créatures ici.
N'hésitez pas à demander.

@ très bientôt...

Anonymous a écrit:
Me revoila !!!!!!
Vu les nombreuses demandes d'une suite de mon récit :p , je vais donc l'écrire, rien que pour vos beaux yeux !!!!!
Mais dès que mon ordi cessera de m'embêter, parec que là il me fait du boudin :green: .

<sorti de l'artiste sous les milliers d'applaudissements> Merci, merci, à très bientôt cher fans !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elfes-noirs.forumactif.com/
 
[ForumEN][ENoirs][Récit] - Dashtikazar Mandrake : le retour !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ForumEN][ENoirs][BackG] - Chantons en Pillant
» [ForumEN][ENoirs][Récit] - Le récit de mon elfe noir
» [ForumEN][ENoirs] - Armée de Hag Graef
» [ForumEN][ENoirs] - Les fils de L'extase (WIP armée a thème Slaaneshi)
» [ForumEN][ENoirs] Conversion de maîtres épées en exécuteurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: