Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ForumEN][Récit] - Course poursuite pour un druchii...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Forum Elfes-Noirs
Garde
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 31/08/2012

MessageSujet: [ForumEN][Récit] - Course poursuite pour un druchii...   Ven 31 Aoû 2012 - 14:13

Anonymous a écrit:
Je m'ennuyait alors j'ai écrit, voilà ce que ca donne:

Chapitre un: une mission bien noire.

Un guerrier à l'allure cruelle, un regard d'acier, des longs cheveux d'ébènes attachés et une cicatrice qui traversait verticalement la gauche de son visage se tenait sur le bord du navire, il fixa alors avec ses yeux noirs comme deux abisses les profondeurs obscures de la mer traitresse...
Il caressa alors le pommeau ouvragé d'une de ses deux longues lames courbes, frotta sa sombre armure lourde et réajusta sa lourde cape en peau de dragons des mers.

La nuit était noire, le navire était noir et la silhouette de "La Vengeance de Khaine" derrière lui l'était encore plus, tout comme l'existence et la vie même de Maldreth, se disait-il.

Dès l'aube ses troupes débarquèrent au nord de Har Ganeth, et entamèrent une longue marche à l'ouest.
Arrivés de l'autre côté de la montagne ils montèrent un camp à flanc de falaise pour la nuit.

Le lendemain matin, comme toujours, le soleil paresseux se leva à l'horizon avant d'éblouir les druchii d'étonnement.
A peine à un km de leur position, une horde massive de druchii s'avançait vers eux, ceux qu'il avait ordre de ramener mort ou vif pour avoir déserté, Maldreth donna immédiatement tous les ordres que n'importe quel bon general druchii aurait donné :prenez vos positions !
Sur ce, le chaudron de sang fut rempli avec le sang des esclaves qui avaient survécu à la traversée de la montagne.
Maldreth regarda une dernière fois les runes sur sa lame, elles étaient noires, comme toujours, il regarda alors ses adversaires...droit dans les yeux...ils étaient noirs.

Une silhouette leva le bras, puis le baissa d'un mouvement vif, accompagné d'un hurlement, celui de l'armée entière le suivit. Ils avancèrent à une allure soutenue, comme l'armée de Maldreth.

Il arriva rapidement face à des adversaires plus ou moins valables, des corsaires.
Ceux-ci arrivèrent en force, le régiment de guerriers aguéris accompagnant Maldreth recula même de un mètre à cause de l'impact, trois lames se dirigèrent vers la tête de Maldreth, il en esquiva une, en parra une autre et trancha la main porteuse de la troisième, il décocha ensuite un violent coup de pied retourné le plus bas possible, il en fut récompensé par l'abandon de la lame qu'il avait paré, sa lame enchantée vint ensuite trancher le ventre d'un corsaire, qui se sectionna en deux. Une lame sortit des ténèbres pour l'abattre, il l'esquiva, un sourire sadique au lèvres il plongea son épée dans la tête de l'agresseur, au bout d'une demi douzaine de victimes sur les tranchants de ses lames, il put enfin observer le champs de bataille...

Les choses se déroulaient plus ou moins bien, ses Maibd avaient encaissés la charge de l'hydre adverse, Vraneth l'assassin se précipita sur la bête et décapita une à une ses six têtes. les éxécuteurs, aidés par Drakneth, décapiteur, avaient réussi à désarçonner les chevaliers druchii, cependant il ne voyait pas ses cavaliers noirs, où diable était-ils ?
C'est alors qu'il vit un éclair noir sortir des cieux et frapper ses maibd néanmoins celles-ci n'y firent même pas attention et continuèrent leur combat acharné. Il fit alors signe de tête à Drakneth qui aquiesca, les éxécuteurs firent alors une maneuvre sur la gauche mais les servants des balistes ennemies eurent vite fait de tenter de les en dissuader, ils essuyèrent de lourdes pertes mais arrivèrent finalement au contact des druchii sur la colline.

Pendant ce temps, Maldreth et ses druchii foncèrent vers la source de magie qui foudroyait les maibd, la diversion que Drakneth et ses elfes noirs avaient crée permit à Maldreth d'arriver en face de la grande et redoutée Marhibta de Ghrond.
La lame de Maldreth se dirigea à une vitesse fulgurante vers la tête de Marhibta quand soudain une autre épée vint s'interposer entre le beau visage de la sorcière et l'épée magique de Maldreth.
Celui-ci vit alors que la lame était tipyque des Asurs, il se tourna donc vers sa nouvelle victime, Marhibta se crut donc en sureté tant que cet asurs la défendait, Maldreth plongea sans même la regarder sa deuxième lame dans le ventre de la sorcière qui cracha une gerbe de sang et s'ecroula.

Le nouvel adversaire de Maldreth avait l'air experimenté, il possédait un grand bouclier qu'il tenait sans relache bien haut, un heaume arborant un griffon sur sa tête, une armure ouvragée décorée par des vagues qui se tordaient dans tous les sens, une balafre traversait son visage en diagonale.

Maldreth commença immédiatement à s'amuser et causa trois légères coupures à son adversaire qui se concentrait plus à lui donner des coups qui aurait été mortels, après une minute d'affrontement l'asur dit:
-Renonce immédiatement, Vaul et Khaine sont de NOTRE côté, ils vous ont maudits, tu ne peux pas gagner, la malédiction vous en empêche, elle vous a condamné !
Maldreth eut un léger ricanement.
-Tant de paroles pour un inconscient de ta race, je ne me concentre que sur l'instant présent, pas comme toi...
Maldreth eut un rire maléfique et regarda une des plaie de son adversaire, celui-ci sentit les effets du poison rapide dont la lame du druchii était empreignée, l'asur tomba très vite dans l'inconscience...

Maldreth contempla alors le champs de bataille qui ne comportait plus d'adversaires à massacrer, il s'empara donc du sceau dans la main gauche de Marhibta et pris violemment le seigneur asur par les cheveux et le traina jusqu'au chariot qui transportait les vivres et les balistes détachées, il s'assit à côté du corps secoué par de violent spasmes...

Voilà qu'en pensez vous ?

Anonymous a écrit:
Toujours pas de réponses, tant pis je donne la suite:

Chapitre deux: Une prison bien étrange.

Valinar se réveilla et ne put tout d'abord pas croire ce qui était autour de lui. Une chambre luxueuse et très spacieuse, aux colonnes de marbre bleues sombres, les murs étaient blancs traversés par de nombreuses lignes courbes mais le sol était rouge sang, une porte haute de deux mètres en face de lui, il remarqua seulement après qu'il était dans une cage. Un druchii était assis au bord d'un lit aux draps dorés. Il était soigné à la cuisse par une druchii, celle-ci lui parla mais Valinar se rendit compte qu'il était sourd...
Soudain la druchii partit et le seigneur se leva, Valinar constata avec horreur que c'était le même que sur le champs de bataille, près des monts méprisants. Le seigneur était vétu d'une tunique noire à longue manche qui collaient au avants-bras, par dessus de cette tunique il portait une épaisse robe noire ouvragée sans manche, sur les deux habits noirs on pouvait remarquer des lignes courbe ainsi que des signes comme la rune de Khaine, les trois runes caractérisantes des druchii, toutes ces runes étaient bleues claires sur fond noir.

Valinar recula au fond de sa cage trop basse au point qu'il fut obligé de rester accroupi alors que le druchii s'approcha.
Celui-ci traça un signe dans l'air et les oreilles de Valinar firent un bruit de bouchon de bouteille de champagne, Valinar entendait à nouveau...
-Quel est ton nom, pathétique cousin...
Dit l'elfe noir en regardant fixement l'asur qui chercha à éviter les yeux du druchii.
-Pourquoi te le dirais-je?
Répondit le haut elfe agressivement.
-Pourquoi pas?
Après réflexion l'asur se rendit compte que le druchii avait raison, après tout, après lui avoir volé son savoir le druchii lui laisserais peut etre une mort rapide...qui sait, avec ces êtres là on ne sait pas à quoi s'en tenir...
-Je me nomme Valinar Arianel, je suis un prince asur déchu...
-Et moi je me nomme Maldreth Sombrecoeur, maitre de l'arche noire "Vengeance de Khaine"...
Valinar ecarquilla les yeux, pour chaque information qu'il donnait, le druchii donnait la réponse à la même question comme si elle lui avait été posée...
-Que fais-tu en Naggaroth?
Demanda posément le druchii.
-J'accompagnait les druchi qui...
-MENTEUR, ils ne se seraient JAMAIS rabaissé à cela !
Maldreth fit alors les cents pas devant la cage, soudain, deux elfes noirs apparurent, draïch en main.
-Emmenez le faire des questions réponses avec les rats !
Sur ce la cage fut ouverte et les deux éxécuteurs firent boire un puissant somnifère à Valinar...

A son réveil Valinar ne fut pas ébloui mais au bord des larmes de la colère et de la pitié...
dans une grande salle des dizaines de cages minuscules enfermait chacune une douzaine de prisonniers de toutes races, orques, gobelins, asurs, humains, asraï, nain et même des druchii...
Mais le pire était au milieu, une grande statue pervertie de Khaine bleue avec des fissure blanches et les décorations étaient en or, un couteau énorme dans une main et un coeur dans l'autre.
Les deux mains et leurs ustensiles était au dessus d'un chaudron remplie de sang bouillant de la même symphonie de couleurs que la statue, la statue était entourée de furies encore moins vêtue que sur le champs de bataille.

Un druchii entra dans la salle comme si il entrait dans sa chambre, Valinar reconnu le dénommé Maldreth, qui était suivi de près par un esclave portant un plateau avec des aliments dessus, de quoi mettre l'eau à la bouche de l'asur et de tous les autres esclaves.
Maldreth monta les escaliers derriere le chaudron, ne regardant même pas Valinar, comme si celui-ci n'avaient jamais existé, sans doute il l'avait oublié...
Le dynaste redescendit les escaliers les mêmes escaliers d'un pas aussi léger que lorsqu'il était entré, il parla alors à la haute matriarche du temple, on pouvait la reconnaitre parmi les autres car elle était la seule à être vêtue d'une cape et d'ne jupe certe plus que courte.

Un noble druchii vêtu d'une armure lourde ouvrgée et d'une cape blanche traversée par des lignes courbes noires entra alors violemment dans la gigantesque salle et s'approcha à grand pas de la magnifique haute matriarche, elle vint vers lui d'un pas léger mais rapide, ses hauts talons ne firent même pas un bruit, mais Maldreth restait derriere, buvant un liquide rouge et regardant cruellement le noble, lorsqu'il enlevant la coupe de ses lèvres, un sourire sadique se dessina sur celles-ci.

Le noble druchii à la chevelure argentée était suivi de près par un assassin vêtu de noir, le noble parla poliment le premier à la haute matriarche:
-Que me vaut le plaisir d'être invité dans cette cathédrale pour une autre raison que d'être éventré ?
-Tu as enfreins trois règles du temple de Khaine durant la même journée, tu connais la punition...
répondit la matriarche qui n'était nullement impressionnée par l'assassin qui se tenait derrière le noble druchii...
Le noble déglutit.
-Je connais la punition mais peux-tu me citer les trois règles que tu m'accuse de ne pas avoir respectées...
un sourire identique à celui de Maldreth se dessina sur le visage splendide de la matriarche.
-Bien entendu, de un tu n'as pas payé ton tribut en esclave au temple...
Le noble l'interrompit.
-Il a dût arriver des bricoles aux esclavagistes que je t'ai envoyé...
La matriarche interrompit à son tour le noble et dit d'un ton sévère:
-Et avec quels esclaves !?
-Mais avec les esclaves que je...
La matriarche désigna le comptable du noble, pendu à un crochet qui lui traversait le thorax.
-Il nous a tout raconté !
Dit la matriarche.
-Mais de quoi je me mêle...
-De deux tu n'as pas obéi à la lettre aux ordres que la haute matriarche t'as transmi...
-Quels ordres ?
-J'avais écrit sur la lettre: Khormin doit se présenter IMMEDIATEMENT à la cathédrale du meurtre...Est ce que tu as vu l'heure ?
Khormin déglutit à nouveau.
-C'est bien tout ça mais j'attend pour la troisième raison...
-Tu as emmené des chevaliers dans la cour alors qu'il est strictement interdit de venir dans la cathédrale ou dans sa cour quand on n'est pas invité, et oui, notre belle et sanglante cathédrale comporte un balcon donnant sur la cour mon ami !
-Mais vous n'avez pas le droit de pointer votre nez dehors durant les heures de sacrifice, c'est toi qui devrait être dévorée par mes sang-froid !
-Mais c'est Maldreth qui a voulu prendre l'air et qui m'a tout raconté...
Dit posément la matriarche prenant tout le plaisir d'enfoncer le noble.

Le noble regarda d'un regard de feu son maitre incontesté, il tira soudainement son cimeterre et tenta de l'abattre sur la tête de la matriarche d'un coup au dessus de celle-ci, mais celle-ci dégaina à la vitesse de l'éclair ses deux épées courtes et les croisa au dessus de son visage, les trois lames s'entrechoquèrent et la lame magique de la matriarche les lia par le givre d'un seul mot de celle-ci, le noble tira sur son cimeterre comme un fou, la matriarche en fit de même pour qu'elle ne se retrouve pas sur le parterre.
Maldreth agrippa soudain de sa main droite le poignet du noble et à l'aide de son propre avant-bras gauche qu'il abattit violemment sur l'exterieur du coude du noble, le bras du noble fût ainsi brisé comme une brindille, celui-ci cria de douleur et trois furies le prirent sans ménagement et l'emmenèrent dans une petite salle.

Maldreth sortit directement de la cathédrale et l'on put entendre comme si un heaume d'argent s'écrasait par terre suivi du bruit caractéristique d'une lame traversant une armure épaisse et puis s'enfoncer dans la chair.
Les cris de douleurs qui s'échappait de la petite salle furent pénibles pour les oreils de Valinar, et ceux-ci durèrent plus de trois heures...


Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué BOULET j'alterne le personnage principal un chapitre sur deux...mais ce ne seront pas tjrs les mêmes...


Anonymous a écrit:
Bon je m'explique: le champagne c'était surtout pour comparer bien que tu me dise qu'il y ad'autres erreurs comme celle ci je la justifie quand même...
Ensuite au sujet de Khormin ce n'est pas pertinent mais c'est un elfe noir qui a (normalement) le droit d'être sur l'arche MAIS Maldreth n'en veux pas, et Arlaneth est son associée, il est donc normale (enfin quoi que... ^^ ) qu'il trouve n'importe quelle excuse...

Sinon merci pour tes critiques.
Voilà la suite:

Chapitre trois: Au mauvais endroit au mauvais moment.

Maldreth sortit de la petite salle, il remarqua une petite tache de sang coagulé sur sa robe, il claqua des doigts et l'esclave qui portait le plateau le déposa délicatement par terre et s'empressa d'essuyer la tache avec sa propre tunique.
Le dynaste marcha alors d'un pas vif vers la grande porte de la cathédrale, il frappa violemment du plat de sa main la porte qui s'ouvrit.
Tous les elfes noirs ainsi que leurs grotesques montures qui salissaient la cour de leurs excrèments se tournèrent et aussitôt qu'ils reconnurent le dynaste
ils tournèrent tous les talons, excepté un druchii qui avait posé le pied à terre, il tentait de remonter sur son sang-froid sans succès car même le sang-froid sentit l'aura de Khaine émanant de Maldreth et s'enfuit, laissant le pauvre druchii face du seigneur.

Maldreth fit un rapide croche pied en même temps de pousser le chevalier qui n'eut pas le temps d'éviter la feinte à cause de son armure lourde, il tomba donc à terre dans un grand fracas après avoir tiré son cimeterre au clair, le choc de la chute lui fit perdre son arme, que Maldreth ramassa rapidement et lui planta dans la poitrine.

Maldreth contempla sa victime et regarda la ruelle, il vit son char à sang-froid et monta d'un mouvement gracieux dessus, il claqua ensuite des doigts et l'elfe noir qui dirigeait les bêtes donna un violent coup de fouet qui fit avancer les créatures.
Il arriva dans la cour de la citadelle noire de l'arche noire, une statue de Khaine au milieu.
Maldreth descendit du char et se dirigea vers l'entrée de la "Citadelle de Khaine" la plus haute tour de l'arche noire.

Une fois entré dans sa demeure il monta les marches de l'escalier en colimaçon au milieu de la citadelle deux par deux jusqu'à l'étage le plus haut, ses propres quartiers, il alla à son bureau, une vaste pièce dotée d'une grande fenêtre qui était la plus élevée de l'arche noire décorée de boucliers accrochés au mur, s'assit dans l'unique siège derrière le vaste bureau et regarda son armure de glace exposée dans la vitrine en face du bureau, celle de l'asur se tenait à côté de la vitrine bleutée, la puissante magie qui entourait l'armure de son cousin maudit lui était inconnue, il claqua alors des doigts et un esclave arriva aussitôt dans la pièce.
-Que puis-je pour vous maitre ?
Dis l'esclave d'un ton craintif.
-Va me chercher une sorcière.
-Bien maitre.
L'esclave partit en s'inclinant avant de fermer les deux grandes portes d'entrée.
Maldreth se leva et alla devant la fenêtre, admirant l'ocean qui s'étendait sous ses pieds, il regarda le navire du noble Khormin s'éloigner au plus vite...
Le noble avait été banni, mais Maldreth songea surtout au fait qu'il était le chef suprême de la cavalerie lourde dans cette arche noire, plus de charge glorieuse, plus d'esclaves à jeter en paté aux sangs froids gloutons, plus de surprise en attendant la charge décisive qui n'arrivera jamais à cause de l'intelligence réduite et sauvage des sangs froids...

Un esclaves le sortit de ses pensées mais il n'entendit pas ce qu'il dit, il ne se retourna même pas, il n'entendit que la voix mélodieuse et trompeuse de la sorcière:
-Tu m'a demandé, Maldreth?
-J'ai besoin que tu me dise quels effets cette armure fait, sorcière...Il pointa du doigt l'armure, toujours en regardant l'océan
La sorcière écarquilla ses yeux quand elle vit l'armure.
-Où l'a tu trouvé? Dit-elle d'une voix rempli d'admiration et de crainte.
-C'était l'armure d'un asur...
-Je dois le voir...
Maldreth se retourna, observa la grande sorcière Yrsina, elle le dépassait en taille grâce à ses hauts talons, elle était vetue d'une robe noire élégante qui la serrait à la taille et qui mettait en valeur sa poitrine et ses hanches, mais ce qui attirerait l'attention de n'importe qui, c'était son minuscule dragon qu'elle tenait tel un chat...
-C'est impossible. Dit Maldreth en la regardant dans les yeux.
-Pourquoi !
-Il est à la cathédrale du meurtre...
-Tu dois me l'amener! Dit-elle comme si elle parlait à son esclave
-Baisse d'un ton quand tu parle à ton seigneur, sorcière! Explique moi pourquoi je dois aller déranger Arlaneth en pleine séance de sacrifices et peut être daignerais-je à aller chercher l'asur que tu cherches, si il n'est pas mort.
La sorcière baissa la tête, réfléchi, puis redressa son visage, regardant Maldreth dans les yeux, tourna les talons et sortit du bureau.
-Peu m'importe, dit Maldreth en s'adressant à sa propre personne.

Avantqu'on ne me le demande, les chats existent à Warhammer (fig. vampire lahmiane)

Anonymous a écrit:
Bon je poste directement la suite:

Chapitre quatre: amour perdu

Yrsina marcha rageusement dans le couloir jusqu'à atteindre les escaliers, il ne pourrait pas comprendre, il la tuerait et en ferait de même avec Valinar...
Elle arriva à l'escalier en colimaçon, descendit d'un étage à peine, ouvrit la porte menant au hall du grand couvent, une grande pièce, pas haute pour autant, comportant cinq portes menant aux quartiers de toutes les grandes sorcières qui avaient traversé une quelconque étendue d'eau dans cette arche noire, elle marcha jusqu'à la porte menant à ses propres quartiers personnels.
La pièce était tout aussi luxueuse que la chambre de Maldreth, elle était identique d'ailleurs, Yrsina ouvrit une armoire, en sortit une boule de cristal, une armure légère et un baton, l'enfant dragon vint se poser sur les larges épaulières de l'armure légère quand elle l'eut enfilé.
Elle marcha vers la fenêtre de sa chambre et tendit la main devant elle, communiqua mentalement avec son dragon, celui-ci s'envola vers le quai...
La sorcière se dirigea ensuite vers l'escalier en colimaçon, Elle descendit les marches aussi vite que possible, après au moins deux minutes de descente, elle maudissait entre ses dents comma à son habitude la tour trop haute, elle se dirigea alors vers le petit couvent.

Lorsqu'elle ouvrit la porte, elle pût voir une vingtaine de sorcières ayant chacune sa propre occupation, elle frappa dans ses mains plusieurs fois pour rétablir le calme, les sorcières la regardèrent et en voyant sa tenue de combat elles retournèrent dans leurs quartiers pour se préparer.
Yrsina n'attendit pas longtemps avant de voir toutes les sorcières prête au combat devant elle, elle annonça alors:
-Mes soeurs, j'ai vu l'armure du sauveur, j'ai aussi appris que le sauveur est un asur qui est retenu dans la cathédrale du meurtre, nous ne sommes peut être que des pions comparé au destin qui l'attend mais nous devons jouer notre rôle...
Les sorcières se regardèrent et puis une minorité avança alors que d'autres retournaient déjà dans leurs quartiers.
-Si nous devons attaquer la cathédrale, nous seront sans doute tué avant d'avoir put lancer un sort si nous sommes seuls, aussi j'ai décidé d'engager des corsaires...

Les sorcières sortirent de la grande tour et se rassemblèrent dans la basse cour, et les corsaires les rejoignirent bientôt, mené par un squale vétéran dont la main était ornée d'une bague décorée d'un énorme saphir, contrairement à ses hommes, il ne portait pas de casque, n'avait qu'une épée pendant à son fourreau, il tenait le dragon de la sorcière dans une main et une arbalète à répétition dans l'autre.
Le dragon s'envola et vint se poser sur l'épaulière de la sorcière, comme d'habitude.
-Nous devons frapper vite si nous voulons avoir une chance de survivre. Dit le squale d'un ton objectif.
-Je sais, alors alons-y
La petite armée se déplaça rapidement dans les ruelles, le soleil se couchait, un crépuscule sanglant s'annonçait.

Ils arrivèrent vite devant la cathédrale, Ysrina se retourna et cria:
-Sorcières lancez vos sorts!
Ses mots furent suivis d'éclairs jaillissant du ciel pour s'abattre sur la cathédrale, de boules de feu réduisant les portes en cendres, de vortex interdimensionnels jaillissant devant l'entrée de la cathédrale.
Les furies sortirent en criant, des cris de guerre, de haine, mais ceux ci se tranformèrent en cris de désespoir quand elles se retrouvèrent aspirées par les vortex, consumées par le feu, tuées par la foudre...
Les sorts se dissipèrent grâce à la puissante aura d'anti magie qui entourait la cathédrale, et des furies ressortirent en criant encore encore plus forts que leurs soeurs de massacres décédées, les corsaires entrèrent en action, ils chargèrent les furies, le corps à corps était sanglant mais tournait en faveur des sorcières, à cause du sous nombre important des furies, et du fait que les sorcières ne cessaient de lancer leurs sorts...
Mais soudain deux furies sortirent de la melée pour se diriger vers les sorcières, l'une fût foudroyé mais l'autre chargea vers l'une des sorcière qui était en pleine concentration, la lame barbelée traversa la sorcière sans même qu'elle s'en rende compte.
Un carreau transperça la tête de la maïbd qui s'écroula aussitôt, on put alors voir le squale mitraillant toutes les maïbd qu'il pouvait, tirant avec la même haine que lorsqu'elles avaient pénétré sa demeure, convertit son épouse et emporter l'enfant.
Arlaneth sortit alors de la melée pour voir le squale tirant et rechargeant aussi vite qu'il le pouvait, elle se jeta sur lui mais sachant qu'il n'aurait pas le temps de tirer son épée au clair il lui jeta son arbalète qui heurta la tête de la matriarche qui perdit alors sa courronne, cela lui donna le temps de se jeter sauvagement sur elle, une tempête de lames qui s'abattait, se parait et se repoussait s'ensuivit, nul n'aurait put suivre des yeux le duel frénétique qui s'affichait devant eux, autour de cet affrontement, les maïbd étaient anéanties et un corsaire prit l'arbalète de son supérieur, la pointa en direction du duel au cas où la furie ressortirait victorieuse.
Au bout d'un moment, on entendit un horrible cri masculin, les sorcière purent alors distinguer le squale, à genoux, pleurant de toutes ses larmes non pas de douleur mais de tristesse, tenant de sa main droite l'extremité de son bras, maintenant qu'il avait perdu sa main...
A ses côtés gisait la matriarche, une épée lui traversait la tête décapitée...
On put enfin distinguer que la mains gauches décrochée du squale portait la même bague que la main gauche de la matriarche décédée, elle avait voulut lui montrer mais il n'en avait que faire durant l'affrontement, pour lui, c'était la meurtrière de son épouse, mais maintenant, c'était lui, le meurtrier.

Ysrina entra tout de même dans la cathédrale, elle regarda la pierre sacrificielle et y découvrit Valinar, vivant, mais mutilé, elle murmura des paroles inaudible et une fenêtre lumineuse jaillit de nulle part, elle détacha l'asur, le porta dans ses bras puissants et entra dans la fenêtre avec lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elfes-noirs.forumactif.com/
 
[ForumEN][Récit] - Course poursuite pour un druchii...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ForumEN][Récit] - Course poursuite pour un druchii...
» Règle de fuite/poursuite pour une Abomination de Malefosse
» Recherche quiquonque pour gagner la Viper Police
» [ForumEN][Décors] - Les matériaux pour construire les décors
» [ForumEN][ENoirs] - Holy Druchii

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: