Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ForumEN][ENoirs][Récit] - Les Lames Vengeresses de Ghrond (Drukhthalaighrondu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Forum Elfes-Noirs
Garde
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 31/08/2012

MessageSujet: [ForumEN][ENoirs][Récit] - Les Lames Vengeresses de Ghrond (Drukhthalaighrondu)   Ven 31 Aoû 2012 - 14:16

Horodreth Kurl a écrit:
Ce background est lié à une liste d'armée fluff. Pour la consulter voici le lien:

http://elfes-noirs.forumactif.com/listes-fluff-f22/2500-liste-khainite-pour-tournoi-avec-poules-de-niveau-t1820.htm#19985

La fatigue et la crasse avaient creusé les traits d’Horodreth mais malgré tout, il devait continuer coûte que coûte. Au bord de l’épuisement, il devait donner le change à ses hommes car au moindre signe de faiblesse, son autorité serait remise en doute. Pris dans ses pensées, Horodreth remarqua à peine le soldat des Drannachoriour (Lances Sanglantes), qui s’effondrait à bout de force. Le Dynaste vit immédiatement une occasion d’asseoir son autorité. Il se précipita sur le milicien et lui darda le flanc à coups de pied en vociférant :

« Que la Sombre Mère me préserve des gharbhin (faibles), relève toi ou je t’exécute sur-le-champ ! »

Le malheureux se releva en titubant rejoignit le rang. Kurl scruta les visages des témoins de la scène, tous baissaient les yeux, ils le craignaient… Un rictus maléfique déforma le visage du commandant mais ce n’était qu’un masque de douleur car ces derniers efforts avaient élargi sa plaie au flanc droit.

« Maudit sois ces khyrkanashaith … (Adeptes du Culte du Plaisir (1))» Rumina le dynaste.

La situation des troupes de Kurl était épouvantable, il marchait depuis près de 2 jours depuis la trahison, les réserves d’eau étaient à secs et les rapports de Kynthuomanarin (L'Avant Garde Noire), sa cavalerie légère, étaient alarmants. Les disciples du Culte du Plaisir et leurs alliés Kuls se rapprochaient malgré les incendies allumés pour les ralentir. La souffrance atteignit les limites du supportable et le Dynaste répéta intérieurement la litanie de la Douleur, tout en appliquant du vrahsha (2) sur sa plaie suppurante.

La douleur est mon ami !
Tant que je souffre, je vis !
Vil est la douceur !
Sombre Mère durcit mon cœur !


Utiliser cette toxine de cette manière était plus que dangereux. Certes, Kurl ne sentirait plus la douleur mais cela accéléra l’infection… Perdu dans ses pensées, Horodreth essaya de voir le bon côté des choses. Il n’était pas mort et seul un trait de baliste l’avait blessé. Sa manticore avait eu beaucoup moins de chance, elle avait été abattue par une douzaine. Dans sa chute, il s’était démis l’épaule et brisé quelques côtes mais ses jambes étaient intactes, ce qui lui avait permis une « repli » stratégique. Si seulement, il avait pu résister, il ne pataugerait pas blessé dans les désolations…

Le Dynaste fut brutalement tiré de son délire par le son d’un cor de guerre. Maudissant encore sa faiblesse, il se retourna et vit au loin sa cavalerie légère débouler au grand galop. Le musicien soufflait dans son cor comme un forcené. A en juger par leur allure, les cavaliers noirs fuyaient une menace.

« Sa’An’Ishar !! (A vos lances et boucliers) » hurla Horodreth

Réagissant rapidement le patricien des Drannach Sanglants donna des ordres brefs et précis et les lanciers se mirent en rang pour recevoir les assaillants. Impressionné par le sang froid du patricien, Horodreth lui adressa un bref hochement de tête. Ce guerrier méritait une récompense car sa prompte réaction avait ôté toute idée de fuites à ses hommes, s’il survivait, Kurl y veillerait personnellement. Après une brève réflexion, il organisa sa défense.

« Soldats à vos uraithen ! (Arbalètes à répétition) Placez-vous sur le flan droit et tenez-vous prêt à tirer sur mon ordre. »

Le Dynaste ferma les yeux et dégaina lentement son épée, en recherchant en lui chaque parcelle de haine pour affermir sa détermination, mais ce fut son visage qu’il vit… Après ces quelques secondes de préparation au combat à venir, Kurl regarda au loin et vit un nuage de poussière. Puis, il entendit les pas lourds et puissants caractéristiques des nauglirs. Le commandant devait parler à ses hommes s’il ne voulait pas une débandade générale avant même l’impact. Il se plaça devant ses hommes et dit :

« Druchii de Naggaroth, nous sommes les prédateurs du Monde. Nous chassons tous les faibles ! Des pitoyables humains aux pathétiques nains. Nous chassons même les nôtres s’ils font preuve de faiblesse. Et quelle faiblesse pour un druchii que de s’adonner au Culte du Plaisir !! Non seulement, il trahit ses frères mais il trahit les préceptes de Khaine pour la douceur d’une "extase" passager. Notre devoir est de les faire expier… dans le sang ! »

En achevant sa phrase le dynaste jeta un coup d’œil et vit débouler un détachement de chevaliers sur Sang froid. A défaut d’avoir exulter ses hommes, sa déclaration les avait occupés et désormais, il était trop tard pour fuir.

« Lances dressées ! Préparez-vous à l’impact ! » Rugit le dynaste en regagnant les rangs.
« Uraithen, Feu à volonté ! »

Les carreaux s’envolèrent et retombèrent parmi les chevaliers. Après 2 salves, un seul chevalier avait mordu la poussière. Les arbalétriers eurent tout juste le temps de tirer une dernière salve avant l’impact mais nul chevalier ne tomba. Avec la rapidité de l’éclair une ombre noire surgit des arbalétriers et percuta le flan gauche des chevaliers. Un tourbillon majestueux de lames se déchaîna, quatre chevaliers s’effondrèrent de leur monture. Perturbés par cette charge inattendue les nauglirs rompirent la charge pour s’attaquer à l’intrus.

Par la sombre mère, un fiannakhain (assassin) dans mes rangs ! Impensable ! Songea le dynaste.

Saisissant cette opportunité, Horodreth ordonna la charge et les lanciers se jetèrent sur l’ennemi. Le corps à corps qui suivit fut d’une rare violence car les sang-froids sont des carnassiers très résistants qui luttent jusqu'à leur dernier souffle. La charge avait donné la victoire à Kurl mais le tiers de ses troupes gisait à ses pieds. En relevant la tête, le regard du dynaste croisa celui de l’assassin. Ce dernier s’approcha et les miliciens reculèrent à mesure qu’il approchait. Il s’arrêta à 3 longueurs d’épée, se courba et dit :

« Je vous salut Effroyable seigneur. Si vous voulez bien me suivre ma Maîtresse vous attend. »

Le disciple de Khaine attendait courbé la réponse d’Horodreth. Le dynaste hocha de la tête les l’assassin se mit en route. Kurl se tourna vers ses hommes et déjà le patricien attendait ses ordres.

« Rassemble les hommes et suivez-moi. » Puis il ajouta plus fort de manière a ce que tous entendent « Exécute sur-le-champ tous ceux qui ne suivront pas le rythme. » Horodreth rattrapa l’assassin et pour lui poser des questions mais il l’interrompit en disant

« Ma maîtresse répondra à vos questions, soyez patient Effroyable Seigneur »

Après deux heures de marche, Kurl et ceux qui avaient pu suivre le rythme arrivèrent à la tombée de la nuit dans un campement. Kurl laissa le commandement au patricien puis, il suivit l’assassin. Ce dernier l’emmena dans une tente spacieuse, où une magnifique druchii l’attendait. Au premier regard, il reconnut immédiatement une Grande Matriarche de Khaine. Sa beauté défiait l’imagination, une aura de splendeur l’entourait. Sa peau lisse était couleur neige et ses yeux couleur sang, malgré la fraîcheur de la saison, elle était quasiment nue. Elle était désirable et l’envie de Kurl durcit sous son khaitan. Amusée par la réaction du Dynaste, elle lui montra un siège, elle-même s’asseyant dans un siège ayant des allures de trône. C’est seulement à cet instant que Kurl remarqua une druchii enchaînée dans de la tente, elle avait le visage défiguré par de multiples incisions. Suivant le regard du Dynaste, la Matriarche s’écria :

« Couchée Kuyl ! (Douleur) Retourne dans ton coin ! » Puis elle se retourna vers Horodreth en disant : « Ignore-la, c’est un "présent" que je tiens du Couvent Noir de Ghrond. Elle n’est pas très douée pour la magie mais avec des "encouragements", elle a su enchanter un sceau de Ghrond. J’ai donc décidé d’allonger ses souffrances en laissant ses viscères à leur place… »
« Revenons à ton cas. Je me nomme Bablakel Khyrkan (L’arracheuse de plaisir ou émasculatrice, à l’énoncé de ce nom et face au sourire carnassier de la matriarche, les ardeurs de Kurl se dissipèrent…) Il semblerait que tu es eu maille à partir avec des cultistes de Slaanesh. Ils ont détourné puis retourné tes propres vassaux contre toi car tu as refusé de les suivre… »

Un accès de fièvre s’empara de Kurl, instinctivement, il porta la main à son flanc et constata la mollesse de sa chair, l’infection avait gagné beaucoup trop de terrain.

« Tu as fui mais tes ennemis t’ont rattrapé et sans l’intervention de Suitkynth (Danse de Mort) mon assassin, tu serais mort à l’heure qu’il est. Sache que je ne t’ai rendu ce service uniquement pour que la gangrène te ronge. Que cela te serve de pénitence ! »

« Tu es perspicace » répondit Kurl « et ta cruauté te fait honneur. Avant que je ne meure explique-moi en quoi, j’ai failli. »

« Sombre abruti, tu as été marqué par une de ces catins… »

« Non ! » répliqua Horodreth en lui coupant la parole « je ne l’ai pas prise, j’ai résisté ! »

« As-tu résisté quand elle t’a pris entre ses lèvres ? N’as-tu pas joui dans sa bouche » lui répondit la grande matriarche »

Après un bref silence elle reprit :

« Ton silence est éloquent… Mais tu n’as pas complètement failli, sans le savoir, tu m’as conduit aux cultistes, tes incendies nous ont beaucoup aidé. Sache que cela ne tient pas du hasard car j’ai fais en sorte que tu ais le commandement de ton ost, je savais que tu serais utile, car Khaine t’a offert force et pugnacité mais tu as la faiblesse de la chair. Cela faisait de toi l’appât idéal pour faire sortir au grand jour les slaaneshi de Ghrond. »
« Pour les services rendus au Hargankhain (Temple de Khaine), je vais te laisser une dernière chance de sauver ton âme. Je te propose de porter la Gaiedrugkhlar (l’Armure de Damnation Eternelle). Lorsqu’elle a été forgée, des vœux de dévouement à Khaine ont été prononcés, elle guérira ta blessure et rallongera ta vie. En contrepartie du devra renoncer à ta liberté pour servir Khaine et de commander les armées du temple de Ghrond durant un millénaire. De plus, je sais que tu aimes combattre à dos de monstre alors je t’offre Kelopet, la monture Kuyl. Acceptes-tu ? »

Sachant qu’il n’avait plus le choix, Horodreth ne dit qu’un seul mot qui scella son destin : « Oui. »
______________________________________________________________

(1) Crée par Morathi il y a 6000 ans, le culte du plaisir est une religion vouée au dieu du Chaos Slaanesh. Elle prône le plaisir sous toutes ces formes de l’hédonisme au sadomasochisme… Depuis sa création, elle est opposée au Culte de Khaine, dieu du meurtre et divinité tutélaire des elfes noirs.
(2) Salive de kynead (sang-froid ou nauglirs) un reptile de la taille d’un gros cheval apparenté au dragon, leur intelligence est limitée mais ils sont dotés d’une résistance hors norme. Les terribles feinukynead (chevaliers sur sang-froid) utilisent la salive de ces créatures pour que ces dernières les perçoivent comme leur semblable et non comme des proies. A long terme, le vrahsha annihile, le goût, l’odorat et le toucher de ceux qui l’utilise.

Anonymous a écrit:
J'aime beaucoup. Les noms sont marrants mais enlèvent un peu de l'ambiance druchii. La forme de ton background est très intéressante.

Horodreth Kurl a écrit:
L'ambiance druchii est parfois un peu trop sombre alors une pointe d'humour surprend et (j'espère) fait sourire le lecteur.

Suite à une remarque de Thoryl, j'ai ajouté quelques éléments pour justifier l'équipement du Dynaste (Sceau de Ghrond, Pégase noir) et la présence d'une sorcière dans les rangs des khainites.

Si quelqu'un veut me relire pour enlever les fautes d'ortographes, je suis preneur... :p

Anonymous a écrit:
Salut Horodreth Kurl!!

Je trouve ton petit fluff super! les ajouts apportent le petit plus qu'il manquait pour justifier certain éléments et ajoute de la profondeur aux personnages de ton armée.
En tout cas j'aime beaucoup (et l'histoire et l'initiative de l'avoir fait)

Pour les noms bah c'est vrai qu'ils font pas tres Druchii mais comme tu l'as souligné les lecteurs ont un petit sourire qui se dessine en lisant!
Une pointe d'humour ca n'a jamais fait de mal bien au contraire!

voila a bientot! ^^

Horodreth Kurl a écrit:
J'ai revu les noms des personnages pour qu'il fasse plus druchii pour cela, j'ai traduit les noms en Drukh-Eltharin, le langue Elfe noire en me basant sur un post de Kormin sur Ulthuan vs Naggaroth (http://ulthuan-naggaroth.forumactif.com/societe-et-culture-f17/la-langage-elfe-noir-le-druck-eltharin-t1237.htm)
J'ai également ajouter plusieurs mots de vocabulaire druchii. Maintenant je vais nommer totes mes unités en utilisant le Drukh-Eltharin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elfes-noirs.forumactif.com/
 
[ForumEN][ENoirs][Récit] - Les Lames Vengeresses de Ghrond (Drukhthalaighrondu)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ForumEN][ENoirs][Récit] - Les Lames Vengeresses de Ghrond (Drukhthalaighrondu)
» [ForumEN][ENoirs][BackG] - Chantons en Pillant
» [ForumEN][ENoirs][Récit] - Le récit de mon elfe noir
» [ForumEN][ENoirs] - Armée de Hag Graef
» [ForumEN][ENoirs] - Les fils de L'extase (WIP armée a thème Slaaneshi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: