Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Récit] Le Portail des Anciens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: [Récit] Le Portail des Anciens   Sam 17 Nov 2012 - 19:44

Hello!
Avec une bonne bande de potes, nous avons fait en début d'année un Campagne narrative!
C'est à dire, que l'un des joueurs (Malékith) a écrit un Scénario où, en gros, Les forces de l'Empire veulent partir attaquer les Désolations du Chaos pour mettre la main sur un très ancien Artefact qui pourrait changer la destinée de millions de gens!

Deux grosses Alliances se sont donc formée pour ce projet:
- Le conclave de Lumière: Empire, Bretonnie, Haut-elfes et Nains
- Force de la Destruction: Chaos, Elfes noirs et Homme-bêtes

Cette Campagne comportait 5 Scénarios où l'ultime scénar était le contrôle du Portail!
Hors, durant la Campagne, la plupart d'entre nous avons écrit des jolies Fluff que j'aimerai vous faire partager ici!
C'est parti!


L'EMPIRE MARCHE SUR LA NORSKA

L'empereur vient d'en donner l'ordre, il est temps que l'humanité et les peuples libres mènent la guerre sur les désolations du chaos.

Une armada sans précédent est partit d'altdorf , composé de plusieurs chapitre de cavalerie impériales et bretoniennes, des milliers de troupes régulières marches sur leurs talons plusieurs batteries naines accompagné par une compagnies de guerriers ce sont joints au réjouissances, du haut de la tour de hoeth téclis a envoyés un ost de combat elfiques mené par un puissant prince, a cela s'ajoute des milliers de charpentiers, maçons,sapeurs et autres fermiers.

Car les espions ont trouvé un lieu propice a la plus inattendu des idées que l'alliances est jamais eu!
Ils ont décider de construire une forteresse maritime autour d'un petit portail warp pour le moment inactif,
leur but le rebatirent et restauré ainsi le passage des anciens ou du moins pouvoir une fois rebatit le fermé grâces au pouvoirs combiné des elfes des hommes et des nains!!!

Cette forteresse sera nommée SIGMAR !!!!

Le plan de l'alliance est fou certes mais personnes n'a jamais tenté de s'en prendre aux portails warp donnant vie aux démons, peut ou aucun n'échapperas au trépas mais si par miracle ils arrivaient a leur but alors mêmes les dieux noires trembleraient de peur d'etres a nouveau enfermés dans le royaume du warp!!!!!







L’atmosphère et l’odeur âcre dégagée par l’encens Sacré commencèrent furieusement à brûler les yeux et à démanger la gorge de la petite Ulga. Elle se mordit instinctivement la lèvre inférieure pour se retenir de montrer le moindre signe de gêne, ce qui aurait passablement irrité la vieille Yuskel, et ainsi évité une autre correction que son dos portait encore les stigmates de la veille !
Cela faisait des heures que les seuls sons qu’entendaient Ulga étaient les palsamodies de l’Ancienne, les entrechoquements des guirlandes d’ossement pendant du plafond de la hutte bercés au rythme de la bise soufflant dehors, et le crépitement du foyer quand l’autre jetait par intermittence une obscure poudre verte dedans !
Des heures à l’observer sans bouger. Des heures à sentir chaque articulation et chaque fibre nerveuse du bas du dos jusqu’à la pointes des pieds s’enflammer à en hurler.
“ Si seulement elle pouvait s’étouffer avec sa fichue poudre infecte“ Pensa-t-elle !
A cet instant précis, Yuskel ouvrit en grand ses deux yeux complètement blancs !
“ Par tous les Dieux ! m’aurait-elle entendu ? “
“ Ils arrivent !“

La salle était immense et le toit de chaume soutenu par une dizaine de piliers de pierre noire, semblait flotter haut dans le ciel. Trois brasiers immenses réchauffaient et illuminaient la pièce.
Assit sur son trône de bronze, le Zâr Okkodaï, de la Tribu Kurgan du Loup Ecarlate, vida son crâne d’or d’une traite, et tout en savourant le liquide fermenté, il observa ses hommes festoyer en riant et en braillant pour fête la prochaine saison de pillage qui allait bientôt commencer.
L’hiver avait été très rigoureux cette année mais le Dieu Kjorn l’insatiable réclamait du Sang et des crânes pour son trône!
La fête était à son paroxysme lorsque, soudain, les Grandes portes s’ouvrirent dans un fracas assourdissant, stoppant net l’élan des bardes enivrés.
“ Ils arrivent ! Ils arrivent ! “ Hurla d’une voix crissante la vieille Yuskel
“ Qui arrivent ?“ Demanda d’un ton irrité le Zâr Okkodaï qui, au fond de lui, ne pouvait pas supporter cette folle de chaman. Si le père de son père ne lui avait pas raconté que lorsqu’il était petit, cette cinglée était déjà la conseillère de son propre grand-père, il l’aurait déjà fait écarteler et brûler. “ Mais qui arrive donc ? Parle vieille folle !“
“ Les Hommes du Sud ! gémit-elle, Les hommes de l’homme-dieu !“
Le Zâr Okkodaï en resta bouche bé !
Un lourd silence s’abattit dans la salle et chaque homme présent se regardait sans mot dire.
Tout à coup, Okkodaï fut pris d’un immense fou rire, suivit aussitôt par l’ensemble de tous les guerriers présents.
La clameur sembla durer une éternité. Nombres d’homme s’effondrèrent au sol se tenant le ventre pour contrôler leurs spasmes hilares !
Même Okkodaï n’avait aucun souvenir d’avoir autant ri de toute sa vie.
Mais soudain, son visage sembla s’endurcir net.
Tous les visages se tournèrent dans le sens du regard de leur redoutable Chef.
Berlas l’archer, en complète sueur malgré le froid intense qui régnait encore à l’extérieur, haletant et se tenant le ventre pour ne pas vomir, se tenait lui aussi à l’entrée de la Salle.
“ Des navires ! Hoqueta-t-il, Des Navires ! Les hommes du Sud nous attaquent ! Ils débarquent à Chamon Dharek !“
“ Chamon Dharek ?“ pensa Okkodaï, le Sanctuaire le plus sacré du Clan du Loup Ecarlate ! Le lieu de pèlerinage où les fils du Nord peuvent s’y rendre pour que leurs âmes puissent y recevoir la bénédiction des Dieux !
“ Par Kjorn ! hurla Okkodaï, allons faire payer à ces chiens leur sacrilège et offrir leurs crânes à notre Dieu !“
“ Pour Kjorn ! reprirent des centaines de voix“
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Dim 18 Nov 2012 - 10:29

L'océan était agité, tout comme les hommes...

les voiles tenduent, les navire semblait effleurés l'océan, dans une obsuritée quasi total seul la pleine lune eclairait les navires...

Soudain Alfred Bugmann digne descendant de Joseph et grand brasseur du seigneur Alrik Têtenfer demanda à son seigneur:

"Seigneur pourquoi sommes nous obligés de faire route avec ces oreilles pointus???

Nous avions le choix mais leurs navires sont bien plus rapide et discret... et leur vision nous permet de meiux voir ce que nos adversaire, de savoir si il nous prépare une embuscade.
Leur magiciens nous seront d'un grand soutiens, se sont de pietre tireur avec les flèches en bois, mais ils sont rapide tout à l'inverse de nous...

Certe mon seigneur, mais nous avons avec nous quelques uns des meilleurs guerriers de la forteresse et touts savent que vous êtes un grand Général mais les hommes se posent tout de même quelques questions...

Ouvre dont quelques fut de Bugmann XxX qu'il étanche leur soif de question, demain à l'aube nous poserons pied sur le sol et ils auront besoin de tout leurs courage pour peut-etre venir à bout de nos enemis..."

Alfred descendit dans la reserve du navire pour remonter quelques fût comme son seigner lui en avait donné l'ordre, en remontant l'oreille pointu placé sur le point le plus haut du mât cria

"Terre, terre!!!"

Les guerriers regardèrent au loin mais ne voyaient rien, même pas une lueur, seul l'océan à perte de vue...et toujours ce silence qui n'annoncait rien de bon...

"punch, punch.." le bruit de louverture des fûts de Bugmann était connut de tous et comme un seul homme, les guerriers se retournèrent oubliant l'annonce de l'oreille pointu pour aller chercher dans leur bardas leurs choppe pour deguster sans modération ce dont des dieux...

Pendant ce temps le seigneur Alrick parlait stratégie avec son homolgue oreille pointu afin de définir au mieux la stratégie à venir, l'heure approchait et il fallait etre fin pret...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tharen
Prince
avatar

Nombre de messages : 2340
Age : 19
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 05/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Falko Lametranchant
Rôle: Vagabond, mercenaire et soigneur à ses heures perdues
Postures: S'adapter (+) Riposte (-)

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Dim 18 Nov 2012 - 11:14

Super! *clap*

J'aime bien ton style et la bataille semble prometteuse!
Je suis impatient de voir la suite!

Sinon, j'ai juste pas compris le truc avec le portail warp et sigmar, ce sont les forces de la destruction qui l'ont pris ou alors c'est moi qui suis paumé? *erf*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Dim 18 Nov 2012 - 11:21

Alors, en fait, le portail est tout seul, paumé au milieu de nul part!
Les humains arrivent et vont construire une forteresse autour à vitesse grand V (merci le savoir faire nain et la magie haut-elfes), car il va leur falloir du temps pour réussir à en prendre le contrôle et disons que les alentours sont... assez inhospitaliers si tu vois ce que je veux dire!

Là, je mets les différents fluff qui ont été écrit par les représentants ( qui ont bien voulut écrire) des différentes races qui ont particpé à la campagne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tharen
Prince
avatar

Nombre de messages : 2340
Age : 19
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 05/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Falko Lametranchant
Rôle: Vagabond, mercenaire et soigneur à ses heures perdues
Postures: S'adapter (+) Riposte (-)

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Dim 18 Nov 2012 - 11:24

Ah d'accord!!!

Mais le but final, c'est quoi? De faire venir les démons?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Dim 18 Nov 2012 - 11:43

Dans la plus haute tour de l'arche noire ELTHRAI le dynaste korhil indraugnir passait le temps en repensant aux événements qui l'avaient conduits à amener ses troupes en Norska.
Tout d'abord, Malékith avait libéré sa famille des geôles froides et humides de Naggaroth , puis, les sorcières du couvent lui avait parlé durant de longues heures de la destinée des siens , enfin, on l'avait emmené de force devant adrylla la froide , la plus dangereuse dragonne qui vivait en ce monde.


Après avoir été libéré de ses liens, les gardes l'avaient laissé seul. La dragonne l'avait d'abord senti , puis elle l'avait jaugé, enfin elle s'était mise à parler aux jeunes dragonnets cachés sous son ventre : "voyez mes enfants votre futur repas."
Chose extremement rare il avait compris chaque mot. Ce qu'il advient ensuite restera dans les archives de Naggaroth! Il répondit: "Me manger? Pourquoi? Je ne me laisserai pas faire!."

La dragonne aussi surprise que le dynaste le regarda de nouveau puis d'une voix plus posée lui dit: "tu me comprends et me répond frère dragon, je t'ai mal jugé! Ta haine est palpable et transpire par tous les pores de ta peau.Tton envie de vengeance et de meurtre m'impressionne! A présent, je te permet de monter sur mes épaules, ensemble, nous anéantirons nos enemis!..."


Après cela tout était allé très vite! On l'avait fait chevalier dragon, puis on lui avait rendu les biens de sa famille, enfin, le conclave du couvent noire lui avait fait part d'une mission: "Toi korhil , fils de dragon, nous te connaissons bien, sache le! Tu doit partir dès ce soir pour la Norska! Sur place, tu aideras la population locale à maintenir sa main mise sur leur terre car autrement, l'age d'or des nains et des hauts-elfes renaitra et nous connaitrons des jours disons compliqués.



Un bruit sourd retentit sur la terrasse de sa chambre, korhil sorti de ses pensées pour voir ce qu'il ce tramait dehors , la main sur son épée magique déjà hors de son fourreau , il s'arrêta soudain. Adrylla se tenait devant lui :" Monte lui dit elle, un navire éclaireur des keigs-mon ce trouve devant nous , nul ne doit connaitre notre venu avant le moment adéquat!, dans un rire carnassier korhil pris place et levant haut dans le ciel le sceau des indraugnirs il hurla: A moi freres et soeurs allons massacrer ces humains pour la gloire de KHAINE!!!.
L'instant suivant des dizaines de rugissements de dragons noirs mêlé aux cries de leur cavaliers se firent entendre...

Loin au large, avançant discretement, ce trouvais, le bateau de reconnaissance impériale "l'epervier bleu".A sont bords une vingtaines de matelots s'afferaient a affolées les voiles sous le soleil brûlant et les cris du capitaine qui devenait plus qu'énervant,ceci afin de gagnée la sécurité des brumes nordiques.

Soudains le soleil brûlant devint nuit, un rire les interpelas!. Levant les yeux , l'équipage hurla , pris de panique nul ne parvinrent a bouger ou a allumer le feu d'alarme, tout fut fini en un instant les dragons détruisirent le navires comme s'il n'était fait que de paille et les marins qui n'avait pas étés dévorer furent ramenés au sein de l'arche noire...




Sur les cotes de la norska les serviteurs du dieu kjorn guettent l'arrivée de l'orage, car pour eux l'orage signifie l'arriver le leurs alliés elfes noires et avec eux , ils savent que le sang de leurs ennemmis couleras a flôts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Dim 18 Nov 2012 - 18:41

perso, moi j'étais de côté du chaos, donc le véritable objectif des Force de l'ordre, je ne le connais pas entièrement!
Il me semble qu'ils devaient prendre le contrôle du portail pour ouvrir un passage vers un lieu où réside encore des Anciens, pour prendre contact avec eux (comment çà Stargate??)
Mais sinon, le but finale de la campagne, c'était de faire un énorme Siège de 15000 contre 10000! je mettrais les photos du Siège!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Lun 19 Nov 2012 - 20:09

« Quelques heures avant le débarquement des premières troupes… »

Tous sont dans un sommeil profond que même les plus belles femmes naines ne pourraient sortir, seuls quelques gardes fixent l’horizon.

Alrick, après avoir descendu quelques choppes avec son ami et allié de toujours ne trouvant pas le sommeil. Il sort sur le pont, lève la tête et regarde le ciel et se demande si il a fait le bon choix, ces hommes ont il le droit de mourir pour cette cause qui n’est pas la leurs ??? A-t-il bien fait de suivre son amis Lileath dans cette campagne ??? Il en vient même à prier ces ancêtres pour leurs demandés de protéger au mieux ces hommes et ceux de son allié de toujours…

Il sait aussi que la flotte transportant son artillerie n’arrivera pas avant deux ou trois jours et qu’il ne pourra compter que sur quelques hommes le jour J. C’est pourquoi il s’inquiète tant de ce qui pourrait advenir de ces hommes sans le soutien de l’artillerie si importante stratégiquement. Soudain Alfred voyant son seigneur soucieux s’approche de lui :
« Tout va bien mon seigneur ??? »

Soupir… « Oui, ne t’inquiète pas, je prends juste un peu l’air, ta Bugmann ma fait perdre la tête. Il faut que je garde l’esprit clair, demain je devrais prendre les bonnes décisions »

« Les hommes vous suivront, vous le savez, ils vous sont fidèle, aucun d’eux ne reculera »

« C’est vrai, tu as raison, tu as bien fait de venir »

« Merci »

Souriant…« la Bugmann te fait vraiment dire des conneries bougre d’idiot …tu ne croyais quand même pas que j’étais inquiet j’espère !!! »

Dubitatif « heu…non mon seigneur…je pensais juste »

« Ce n’est pas à toi de pensé, retourne avec les hommes, ils auront besoin de toi et de ta hache demain !!! »

Alfred repartit, Alrick pris le temps de faire le tour du bateau pour salué chacun de ses gardes avant de retourner dans sa cabine se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Mar 20 Nov 2012 - 20:56

Une nouvelle crampe douloureuse à l’estomac sortit Berlas de sa torpeur.
Cela faisait trois jours, trois long jours qu’il était coincé ici, avec ses deux compagnons d’infortune, les frères jumeaux, Efgul et Fegul Main-coupée, à surveiller cette terre gelée où il ne se passait jamais rien !
“ Et bien, tu en fais une tête Berlas !“ remarqua Fegul
“ C’est encore ces maudites crampes“ se plaignit Belas, “ çà fait 3 jours que çà dure ! je suis sûr que c’est cette viande avariée que ma servie Lyr qui m’a rendu malade comme çà !“
“ On dit que Lyr serait en vérité un serviteur du Grand Boursouflé ! Peut-être que tu as un Nurgling qui veut sortir de ton cul imberbe !“ ricana Efgul.
“ Tu sais ce qu’il te dit mon cul ?“ se vexa Berlas
“ Oh que non ! je ne tiens pas du tout à faire la discussion avec lui“ s’esclaffa le jumeau, rire amplement partagé avec son frère !
“ Par Kjorn ! çà fait trois jours qu’on se gèle ici à surveiller je ne sais quoi ! se plaignit Fegul, je trouve que la punition est un peu sévère quand même !“
“ Sévère ? s’interrogea Berlas, tu trouves ? moi je dis qu’on a eu pas mal de chance au contraire ! Je te rappelle que ton frère est allé quand même dire à Okkodaï qu’il sera Zâr Suprême avant lui !“
Fegul repensa aux événements d’il y a trois jours en essayant de rassembler les brides de souvenir que l’Hydromel n’avait pas totalement noyé et c’est vrai que effectivement, avec du recul, ils avaient eu, lui et son frère beaucoup de chances !
“ J’ai oublié de te remercier, Berlas, pour ton intervention, car je pense que nos têtes, serait au bout d’une pic en ce moment“ salua Efgul
“ Ouais, çà tu peux me remercier ! Mais hélas, la dette qu’Okkodaï avait envers moi est effacé maintenant !“ Soupira Belas.
“ T’inquiètes ! Pour me faire pardonner, je vais demander à la petite Ulga de te faire des gentillesses !“ Ricana Efgul
“ Des gentillesses ? s’étonna Fegul, demande plutôt à la vieille Yuskel ! Avec son âge, elle a dû en accumuler des trucs bien salasses qui pourraient en faire rougir ces saletés d’adorateurs de Slaanesh !“
Cette remarque sembla jeter un froid sur l’assistance mais au bout de quelques secondes, les trois compagnons s’esclaffèrent avec joie !
“ Chut ! interrompit Fegul Vous n’avez rien entendu ?“
Les deux autres hommes regardèrent instinctivement autour d’eux, puis Efgul se tourna vers son frère : “ c’est surement le Nurgling de Belas qui se rappelle à nous“
“ Sale chien, s’énerva Belas, quand j’irai mieux, on reparlera de çà toi et moi !“
A cet instant, une nouvelle crampe foudroyante arracha une grimace de douleur à Berlas
“ Par Kjorn, je n’en peux plus ! Si vraiment j’ai un rejeton du Boursouflé dans les entrailles, je dois vite descendre le lui rendre“ en sua Berlas.
Sur ces mots, Berlas commença la descente du perchoir où lui est ses deux compagnons étaient cachés pour atteindre le sol en quête d’un lieu propice où il pourrait faire une offrande au Dieu de la Pourriture !
Au bout d’un bon quart d’heure, les jumeaux transit de froid regardaient tour à tour la Grande Mer Gelée et les terres glaciales, demeures de leurs ancêtres depuis des millénaires.
“ Et bé, il en met du temps à le pondre son œuf pourri“ s’inquiéta Efgul
“ Oui, si il reste plus longtemps dans la neige, il n’aura pas grand-chose à montrer à la petite Ulga et à sa maîtresse“ ricana Fegul Main-coupée !
Soudain, une lumière blafarde sembla illuminer tous les environs. Le ciel si d’ordinaire chargé d’épais nuages menaçant venait de se dégager pour laisser apparaitre les deux lunes jumelles !
La Lune du Chaos semblait énorme ! Une sorte de visage grimaçant à sa surface semblait envoyer un sourire mauvais à ceux que le regardait.
Quelque chose dans le coin de l’œil de Fegul attira son regard. Ses yeux s’écarquillèrent au point qu’il avait l’impression qu’ils allaient sortir de leur orbite.
“ Par Kjorn ! c’est quoi çà ? s’interrogea Fegul
“Arrglrrrr !“ fut la seul réponse qu’il entendit alors qu’il tournait la tête pour apercevoir les deux flèches à l’empennage blanche plantées dans la gorge de son frère jumeau.
“ Par les c..gleurrr…. “ Furent les derniers mots qu’il prononça alors que la dernière vision qu’il eut fut la silhouette encapuchonnée qui retirait sa dague argenté de sa poitrine.

“ Par tous les Dieux, que çà fait du bien ! pensa Berlas. Efgul avait peut-être raison, après tout ! Si ce n’était pas une saloperie de Nurgling, çà y ressemblait pourtant beaucoup ! Au moins maintenant, mes crampes sont passées !“

Un bruit sourd au loin stoppa net l’avancé de Berlas qui instinctivement s’accroupie dans un buisson pour mieux observer les alentours.
Au bout de quelques instants, le ciel sembla s’ouvrir pour laisser apparaitre les deux lunes dont la verte mettait toujours mal à l’aise Berlas.
L’air marin apaisa légèrement Berlas qui sembla se détendre un peu, puis celui-ci se retourna pour mieux voir les vagues se déchirer sur les récifs en contrebas.
Et c’est là qu’il les vis !
Des Navires ! Des dizaines de navires effilés blancs et argenté !
Certains étaient déjà accostés sur une plage et des silhouettes de différentes tailles débarquaient en grand nombre.
Il resta quelques instants à les observer et ces pires craintes furent fondées. Ils se dirigeaient bel et bien vers le Sanctuaire de Chamon Dharek !
Il fallait qu’il prévienne au plus vite Okkodaï et le Clan du Loup Ecarlate.
Jamais il ne courut aussi vite de toute sa vie. C’était comme si tous les dieux des Royaumes du Chaos étaient à ses trousses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Sam 24 Nov 2012 - 20:56

Cela faisait deux jours que le groupe de guerriers fantômes des hauts-elfes progressait à couvert des bois. Leur chef Anatael guidait avec précaution ses hommes, mais malgré ça, quatre manquaient à l'appel ...
Son groupe approcha d'un temple au centre duquel brillait le portail warp choisi par téclis. Anatael appela ses homme, aucun ne répondit. Inquiet, il retourna à l'orée des bois et vis sintaêl progresser visage couvert d'un épais voile noire.
Il le portait depuis la mort de ses compagnons il y avait deux jours. Lui même avait eu de la chance de sortir du trou camouflé par la magie noire. ":Sintael!!!" cria Anatael, vite dépêche toi nos cousins honnis progressent vers le village du loup écarlate nous devons faire vite, rentrons au camps.

Sur le chemin du retour, Anatael était plus qu'inquiet pour son ami "qu'a t'il vue dans ce trou pour avoir perdu la parole et etre si froid " se posait il comme question.


arrivant au camps, les nains qui montaient la garde virent arriver les survivants du groupe parti en reconnaissance :" seulement deux reviennent alors que dix sont partis où sont les autres !?!" demanda la voix dure du nain.

" mort , ils sont tous mort, je n'ai rien pu faire, tous ont disparu, seul reste sintaêl, mais meme lui n'est par revenu indemne."

soucieux le nain dévisageait l'elfe encapuchonné : "Eh mon gars ça va!?!
" je me sens mal" , répondit l'elfe.

" Pôv vieux" répondit le nain, : "aller! passez et occupe toi de ton ami, Anatael, il a vraiment l'air malade, il est tout pâle!!!"


Passant enfin la porte du camps improvisé, les deux compagnons progressèrent jusqu'à la tente de commandement.

:"Mes seigneurs m'obligent" dit Anatael en ce présentant devant le thane nain torhik bras en fer et le noble haut-elfe Dalinear

Les capitaines se fixèrent un instant puis Dalinear pris la parole :" par Ischa où sont vos hommes Anatael? Qu'avez vous vu?

" mort mon seigneur et nos craintes se sont avérées exacte, les druchii sont là mon seigneurs, ils progressent vers le village des nordiques."
Vous ont-ils repéré? "

" Non mon seigneur, de plus nous avons réduit au silence la tour de guet du village , ils sont aveugles maintenant!"

" Eh bien aveugle et sôt voilà tout à fait la déscription des adorateurs du chaos n'est-il pas Torhik?"

" ils peuvent etre ce qu'ils veulent tant qu'ils sont mort!" répondit le nain en grommelant dans sa barbe.

" bien c'en est assez! Laissez nous, Anatael, nous devons mettre à jour les plans du débarquement!!!"

" bien mes seigneurs!"


La nuit tomba sur le modeste camps de l'alliance et le froid commençait à avoir raison des plus courageux quand un claquement suivit d'un râle ce fit entendre. Une des sentinelles avait été abattu alors que ce camps était secret.

Anatael courra à travers le camps :" Sintael !!! Sintael !!! où es-tu ? ah enfin te voil........!"

Un coup à l'estomac venait de mettre Anatael au tapis. Avant de s'évanouir, il entendit l'alerte sonner puis une ombre s'acroupie à ses cotés.

"Ecoutes moi bien par la sombre mère", lui dit l'assassin elfe noir à présent démasqué , "ton ami Sintael est mort dans ce trou dans la forêt et depuis j'ai éliminé toute l'unité qui t'accompagnait, maintenant mon maître le seigneur korhil va finir de détruire ton camps" .

" Et moi !? répondit Anatael :"vais je mourir ?"

" Oh non, mon ami! Toi tu vas vivre car tu m'as mené au plan et surtout afin de répèter à tes supérieurs ce qu'il t'es arrivé ."

A ce moment l'obscurité pris Anatael.
Pendant ce temps, au fond du camps, les nains avaient formé un mur de bouclier derrière lesquels les quelques gardes maritimes hauts-elfes tentaient de se reformer pour pouvoir tirer. La formation tenait bon, les nains opinîatre et romput à cette technique étaient parfait et les elfes tiraient volée après volée sur leurs assaillants , la technique marchât un moment et les alliés se mirent a espérer mais en vain. Un cercle noire et feu bourdonnant venait de s'ouvrire devant eux. De là sorti un contingent de la Garde Noire elfe noir.

"Nous sommes perdu!" chuchotat l'un des elfes
"Silence oreilles pointue par grugni Garde Noire ou pas il gouterons de ma hache!!!"

le champion Garde Noire hurla à la petite formation devant lui : "rendez-vous! Servez le sinistre seigneur Korhil et vivez !"

:"Jamais hurlèrent les nains " " plutôt mourir répondirent les elfes"

:"c'est entendu" répondit le capitaine .

une ombre passa, puis korhil ce posa face a face avec les nains.
"A table Adrylla , le diner est servi!"

"avec joie" répondit la dragonne avant de massacrer les derniers survivants de l'unité.





Anatael se réveilla au milieu du carnage de ses propres troupes. Les cadavres humains et hommes bêtes étaient là mais ceux des elfes noirs avaient disparut !!!

"Ils comptent nous faire une surprise!!!" se dit Anatael

A ses pieds il trouva un petit papier enchanté sur lequel était inscrit

" tu est vivant Anatael, cours maintenant vas vite voir les autres camps de ta pitoyable alliance afin de les prévenir "

Anatael senti une légère brûlure sur les doigts et lachâ le bout de papier qui brûlat aussitôt .

"Courir" pensa Anatael "oui il le faut je dois les prévenir que...!!" a ce moment une voie dans sa tête le stoppa
:" Anatael je suis Lileath, celle envers qui tu as juré allégeance! Souviens toi de ton enseignement, ne cours pas à l'aveugle! Prend garde à toi".


Oui se dit Anatael ramassant son arc. Je dois prévenir les autres camps mais avant je dois effacer ma présence sans quoi ce qui est arrivé ici recommençera ailleurs.




Quinze jours plus tard Anatael tomba sur le sixième camps à prévenir , là il vit la même chose qui c'était passé pour lui. Devant lui, un ranger nain était là, assis, ne sachant que penser de ce qui lui arrivait. L'elfe marcha vers le nain, celui ci se tourna et au moment où il allait s'adresser à l'elfe, un carreau noir se figeat dans sa gorge le tuant sur le coup. Anatael senti une douleur vive lui transpercer l'épaule avant de s'écrouler au sol.. " une erreur ce dit il je n'est fait qu'une erreur".

au petit matin Anatael ce reveilla dans un lit l'armada était là il était sauvé!
:"ne craint rien ami" lui dit le médecin " Lileath et Alrick veille sur nous"

"apparement " ce dit Anatael avant de sombrer à nouveau dans l'obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Mar 27 Nov 2012 - 23:49

Alors que la guerre fait rage au Nord, une missive vient d'arriver au conseil suprême de l'alliance de l'ordre.

Mes seigneurs , tout d'abord sachez que nos guerriers vous ont fait honneur, le lieu choisit pour notre objectif est nommé Chamon derhek par les Norska il s'agit de leur plus ahaut lieu de culte et j'est l'honneur de vous informer que chamon derhek est tombé , nous avons pris possession de ses terres et avons avec succès commencer la construction de SIGMAR.


Apprenez également la capture et le sauvetage de nos hommes partit en quête de bois, par une alliance unie et soudé d'elfes et de nains.


Faite également savoir a nos amis de toujours haut-elfes que leurs craintes ce sont révélé exact un seigneur noir des elfes noir est présent accompagné d'une forteresse voguant au dessus des terres!!!

Nous avons besoins de renfort .


la construction avance vite la peur donnent du courage et les hommes travaillent 17 heures sur 24 a ce rythme la forteresse sera bientôt achever.

votre dévoué serviteur.





Le Zar okkodaï du clan humain , le seigneur homme bête Martak , et le seigneur noir Korhil tiennent conseil dans un lieu secret afin d'étudier une stratégie afin de reprendre Chamon derhek et de détruire la forteresse de l'ordre.

En plein chaos durant leurs négoces un point tombat sur la table!!

le Zar ainsi que que le seigneur des bête fixent d'un regard dur et froid le seigneur elfe noir.

Ils lui reprochent de n'avoir rien tenté pour repousser les troupes de l'alliance et de n'avoir pas aider a garder les prisonniers humains lors du raide de l'ordre dans la forêt sacrée.

les toisant du regard le seigneur elfe se leva un halo noir l'entourait sont visage se fondant dans l'obscurité, ses yeux devinrent rouge écarlate.

les deux seigneur du nord retinrent leurs souffle , enfin de compte le seigneur noir des elfes était peut être bien plus qu'un elfe...

Cela faisait a présent 4 longeus heures que les seigneurs du désordre se disputait sur qui était résponsable de ce fiasco

:Les elfes n'ont meme pas bouger alors que nous nous faisions massacrer !!! . Hurla le Zar okkodaï

: Sale elfes , rétroqua Martak.


: Défendez vous au moins au lieu de nous toiser fièrement !!. Lança le Zar okkodaï


Soudain la lumière de la pièce fut comme aspirer vers le seigneur korhil un halo noir l'entourait et ses yeux devinrent rouge écarlate ,

lorsque korhil prit enfin la parole sa voix noble et fière avait laisser place a un hurlement froid et meutrier , meme le seigneur homme bête se tassa dans sont fauteuil ,

:Au lieu de m'accuser pitoyable mortels regarder vous , pff!!, tout juste capable de grogner et de fonçer tête baisser , le chaos ne vaincras jamais avec des stratégie aussi primitives , vous étiez deux fois supérieurs en nombres et vous vous etes fait massacrer soit!

Mais ne rejeter nullement la faute sur moi ou alors vos tetes viendrons garnir mes murs,
je vous avait dit d'attendre et d'observer, je vous avait dit que je n'interviendrai qu'au moment opportun , maintenant silence !!! et écoutez moi je vais vous dire ce que mes troupes on glanner comme informations pendant que vos troupes les occupaient.

A ce moment les seigneurs du nord bien que légèrement en colère écoutèrent korhil avec une attention renouvelé car ce que korhil leurs dit les ravis aux plus haut points!

: pendant que les elfes et les nains vous affrontais dans la fôrêt mes hommes et moi même avont empoisonné et tuer tout ceux qui sortirent de leur forteresse , le seigneur humain n'est plus!
il est mort déchiqueter par Adrylla alors que lui et ses chevaliers tentaient en vain de nous trouver , ah présent leurs forçes sont affaiblies , lorsque nous attaquerons leurs forteresse ils devront ce battre sur tous les fronts...

Satisfait des révélations du seigneurs korhil le Zar okkodaï dit
: alors allons faitez sa comme il ce doit HYDROMEL pour tout le monde!!!!!!!!!!!
les hurlements de guerre qui suivirent fûrent entendue a bien des lieux jusqu'a SIGMAR.

Les sentinelles de la forteresse se regardèrent la peur venant de ce transformer en terreur!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elros
Prince
avatar

Nombre de messages : 2823
Age : 27
Localisation : 25200 Montbéliard
Date d'inscription : 13/08/2012

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Mer 28 Nov 2012 - 0:16

J'ai du mal à suivre... on se retrouve avec des gentils dans le nord dans des camps attaqués par des drucchis qui arrivent en bateau ? mais on a un truc ou les bateaux y a des nains et elfes dedans... gné... Comprend rien *sac*

_________________
Spoiler:
 

Sur les eaux bleu limpides des mers de ce grand monde, ---------------- Qu'à jamais nos noms soient graver dans les mémoires,
Je survole sans cesse les profondeurs de l'abysse, ---------------------- Elros et Silme s'en vont en chasse des créatures,
Que ma présence les affole; ces infamnes immondes, ------------------- Il ne serait tardé la fin de leurs histoires,
Je les ferais tous tomber dans le précipice, ------------------------------- Elros et Silme s'en vont creuser leurs sépultures.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjc-valentigney.forumgratuit.org/
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Mer 28 Nov 2012 - 19:11

héhéh! oui, je sais, lu comme çà, c'est un peu le bordel
En fait, c'est une alliance de Nains, humains et Haut-elfes qui partent dans les Désolations chaotiques pour mettre la main sur un très ancien artefact!
Hors, cet Artefact se trouve pile dans le site le plus sacré d'une tribue nordique!
De plus, de son côté, un seigneur druchii malade d'ambition et amant d'une sorcière elfe noire devin est persuadé qu'il a comme "mission" de participer à cette quête à sa manière pour gagner un pouvoir immense qui lui permettrait , p-e, de renverser Malékith en personne et de régner en maitre sur naggaroth!

Donc là, ce que je vous met, se sont les fluffs qui ont été écrit par les joueurs participants à la campagne, chacun avec sa propre vision au fur et à mesure de l'avancement de la campagne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1929
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Mer 28 Nov 2012 - 19:18

Je n'ai pas (encore !) lu la totalité du récit, mais juste un truc en passant *^^* :

Citation :
amant d'une sorcière elfe noire devin

Les sorcières ne sont pas sensés avoir de commerce charnel... Elles sont sensées être les épouses de Malékith.

Ou alors le dynaste est simplement "amoureux", mais "amant" ca ne va pas.

Bon, je lis la suite ce soir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Mer 28 Nov 2012 - 20:44

censée... oui!
Mais là, c'est notre histoire, notre campagne , donc les censées.... enfin tu vois quoi!
Pis, comme je l'ai dis, ce druchii là a quand même comme ambition de renverser Malékith! ce n'est pas un ptit joueur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Mer 28 Nov 2012 - 20:50

Jour J
Les premières troupes débarquaient sur la terre, devant eux se dressait l’objectif, juste derrière se tenait les troupes ennemies composées d’Elfes-Noires, d’Hommes Bêtes et de Barbares du Nord ceux même qui habitaient cette terre de désolation…

« Mon seigneur !!! Les premières troupes ont posées pieds au sol !!! »
« Qui est en première ligne ??? »
« Les Longues Barbes, les Guerriers, ainsi que les arbalétriers »
« Ou sont les machines de guerres ??? Nos troupes ont besoins d’elle pour les soutenir !!! Que fonds les navires les transportant ??? »
« Ils ont connus quelques problèmes en mer, mais devrait être là d’ici 2 ou 3 jours… »
« C’est trop long, nos hommes ne tiendrons jamais aussi longtemps… »
« Prépare ma garde, je pars en première ligne soutenir nos hommes… »
« Tout de suite mon seigneur. »

Pendant ce temps la bataille avait déjà commencée et ce n’est pas sans mal que la première ligne de bataille tenait bon, la moitié des longues barbes avait déjà périe sous les nombres incroyable de coup adverses, mais par on ne sait quel miracle avait tenue faisant douté leurs adversaires…

Les Haut-Elfes payaient aussi de leur sang, bon nombre d’entre eux tombant sous le poids des carreaux de leurs cousins noirs… Mais ils tenaient bon et venaient même si cela était possible soutenir leurs frères d’armes dans cette bataille.
A la fin de la journée les hommes fatigués par cette bataille récupéraient les corps de leurs frères tombés pour leurs offrir un adieu digne de ce nom…

Alrick prit le temps de prié pour chaque nains et chaque haut-elfes tombés aujourd’hui, mais ne perdait pas de l’esprit que se n’était que le début d’une longues, très longues guerre qui venait tout juste de commencer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Mer 28 Nov 2012 - 20:55

Ce texte vient après la première grande bataille importante qui a vu la victoire des Force de L'ordre! Ceux-ci ont réussit à prendre Chamon Dharek!
En fait, en terme de jeu, cela correspondait, je crois, à la troisième rencontre entre les armées, durant la campagne!



Le Zâr Okkodaï fulminait.
Il était sous sa tente à tourner en rond en vidant chope après chope pour tenter d’oublier l’horrible humiliation qu’il avait subit !
Comment cela pouvait il être possible ? Lui, le Puissant Zâr du Clan du Loup Ecarlate, grand favoris du Dieu Kjorn , humilié par de frêles représentants des anciennes races !
En plus, aucun d’eux n’a eu le courage de relever un seul de ses défis ! Les lâches !
Comment cela pouvait être possible ? Ils étaient 3 fois plus nombreux que ces demi-portions et pourtant çà a été un massacre pour son peuple ! Plus de la moitié de tous les guerriers du Clan y sont restés !
Okkodaï jeta, de colère, sa chope en forme de crâne d’or à travers la Yourte.
Cette dernière pensée lui rappela la déroute de sa garde personnelle qui fut exterminer jusqu’au dernier homme ! Si les trois derniers survivants ne s’étaient pas sacrifiés pour lui permettre de se sauver, sa carcasse giserait certainement parmi les autres!
Maudit soient ils !
Maudit soient ces Bâtards d’elfes noirs qui n’ont pas bougé le moindre doigt durant toute la bataille pendant que son peuple se faisait massacrer !
Maudit soient les Dieux !
Tout à coup, une sorte de silence pesant sembla s’abattre autour d’Okkodaï. Une sueur glaciale coula dans le dos du Zâr qui était comme paralysé !
Un sifflement imperceptible au début, mais qui commençait à s’amplifier de second en second, arracha une grimace de douleur au grand guerrier !
“ Okkodaï“ dit une voix à peine audible.
“ Okkodaï“ répéta une autre voix un peu plus fortement.
Les yeux du Zâr tournaient dans tous les sens à la recherche de la source de cette voix. Un sentiment de panique commença à prendre possession de tout son corps !
Sa main se referma instinctivement sur le pommeau de son grand cimeterre dentelé.
Tout à coup, Le fier guerrier eut la vision de se retrouver au milieu de l’Enfer !
Il n’était plus sous sa tente, mais sous un ciel rouge sang au beau milieu d’un désert d’ossements !
Une immense Ziggourat lui faisait face.
Un escalier qui semblait infini, en gravissait le flanc. Une rivière de sang s’écoulait sur les marches depuis le sommet jusqu’à la base, et c’est là qu’il s’aperçut qu’il pataugeait dedans jusqu’aux genoux !

“ OKKODAÏ“ Hurla une voix remplie de haine et de colère !
Le Zâr faillit mourir sur place ! La créature au visage de canidé qui se levait de son trône d’airain lui lança un regard de métal en fusion !
“ Kjorn “ Balbutia Okkodaï
“ Tais toi ! chien galeux ! Tu n’es pas digne de prononcer ce nom !“ Hurla la créature gigantesque
“ Tu m’as fait un déshonneur impardonnable ! Par ta faute, ton peuple à périt et pire que tout, tu as fuit lâchement au combat“
“ Et maintenant, tu oses rejeter la faute sur tes Maîtres !?“
“ N….No….Non !“ osa se défendre le pauvre guerrier totalement en proie à la terreur.
“ Tu n’es plus digne de me servir ! Tu seras juste bon à rappeler à tes semblables ce qu’il en coûte de me décevoir“
Les yeux du Démon se mirent à luire d’une lumière intense et la douleur qu’éprouva aussitôt le Zâr fut indescriptible !
C’était comme si des centaines de tisons ardents le traversaient de part en part. Comme si des bras invisibles tiraient sur sa chair pour la remodeler sous des angles impossible.
Le supplice sembla durer une éternité pour Okkodaï.

Quand il rouvrit les yeux, il était à nouveau sous sa tente dans le campement du Concile de l’Ombre.
Sa vision était encore trouble mais petit à petit, il reconnut les visages de Martak, de Korhil, et de différents gardes qui étaient postés devant sa tente.
Tous avaient le visage livide et semblaient écœurés par quelque chose.
Okkodaï voulut leur demander ce qu’il se passait, mais seule une sorte de gargouillis sortit de sa gorge torturés et difforme.
“ Son Dieu l’a jugé“ fût la seule phrase de Martak.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Ven 30 Nov 2012 - 22:12

Après tant de spéctacle réjouissant dans la tente de feu zar okkodaï , korhil sorti prendre l'air , la vue de l'infortuné okkodaï lui importait peu après tout les faibles et les fuyards ne mérite que la mort.
Korhil était nerveux voir agaçé, sa tête le faisait souffir comme si une bête immense grandissait dedans, il passat au milieu des éxécuteurs et quand korhil passa ses guerriers ce poussèrent vivement , nul envie de ce tenir devant lui car ceux qu'il l'osait ne vivais pas assez longtemps pour ce pousser.

La fête était bien entamée et beaucoup de jeunes guerriers était saôul l'un deux un nordique de forte carrure au moins deux fois celle de korhil s'interposa. La colère dans ses yeux ne présagait rien de bon et dans un mouvement fulgurant il frappa avec une hache en direction de la tête non protéger du dynaste au moment ou le coup allait toucher la main du dynaste stoppa net le guerrier celui-ci fut très surpris surtout au moment ou sa hache lui revint dans la tête le coupant en deux de la tête au pied!!!.

Alors que les autres guerriers s'esclaffaient a en mourrir sur le sort de leur téméraire camarade , korhil se retrouva enfin seul , il repensait encore et encore a cet instant ou il avait perdu pied , sa rage l'avait emporté et il ce demandait pourquoi !?!


:"La réponse a ta question je la connais" lança une sorcière qui l'avait suivi.

:"Quel question?" rétorqua korhil

:"qui tu est vraiment voyons" lança en rigolant la sorcière

:"rigole encore et ta tête me servira de repose pied , répond si tu connais la réponse ou meurt pour la sombre mère selon ton choix?" répondit korhil

:" ton père se nommait rannos indraugnir "

:" Sa je le savais ma mère me l'avait dit"

:"Mais sont vrai nom et sa vrai nature les connaient tu ?"

:"vrai nom , vrai nature as tu bu sorcière et d'ailleurs comment te nomme tu?"

:" mon nom est Mayëve , et si tu veut ta réponse tu devra me donner ce que toute sorcière souhaite!!!"

réfléchissant korhil ce dit de toute façon sa ne me coute rien et puis elle est plutôt jolie!!
: d'accord je te ferais un fils! et je serai ton époux puisque s'est cela que souhaite toute les sorcières n'est-ce pas avoir un fils et un époux de marque , un dynaste par exemple!!"

lui répondant avec le sourire de la prédatrice victorieuse
:" marché conclu, ton père ne se nommais pas Rannos indraugnir mais INDRAUGNIR , il était un puissant dragon mais en refusant de tuer un groupe de jeunes hauts-elfes il s'attira le courroux de morathie et de son fils notre seigneur et maître malékith!!!
il ce vengèrent en jettant un sort térrible au dragon lui arrachant l'âme hors du corps puis en transformant sont corps en elfe chétif et aveugle enfin il remire l'âme a sa place et l'enfermère pour toujour sous naggaroth, au bout d'un temps une jeune soeur du couvent noir le découvrit elle apprit a le connaitre et finalement ils urent un fils, toi korhil!!!!"


:"QUOI!!! mensonge , tu va le payer de ta tête" hurla korhil devenu fou de rage

: " assis " intimat Mayëve

:"tu as de grand pouvoir et heureusement pour ta tête" cracha korhil pétrifié.

:" pourquoi croit tu qu'Adrylla la froide te laisse monter sur sont dos?, alors qu'elle a dévorer les meilleurs drésseurs!!
ton âme et ton sang on la même parenté qu'elle et que nous !!!"

Korhil tomba a genoux sa vie n'était que mensonge et trahisont il n'était qu'un batard sa vie lui échappait :
"tout ça c'est la faute des hauts-elfes!!!"

soudain une flamme se mit a brûlée en lui et en un instant celle-ci devint fournaise , Mayëve recula sa magie briser par la haine du dynaste méconaissable, et ce juste attend.

Adrylla venait de ce poser au pied de sont Maître qui monta en sur ses épaules sans perdre un instant.
le dynaste et la dragonne croisèrent leurs regards , et a ce moment même Adrylla eu peur de la colère de sont frère-maître , dans un hurlement à faire pâlir et trembler le plus endurçit des assassins de khaine , Adrylla prie sont envole ses enfants et leurs maîtres la suivant de leurs mieux.


Cette nuit quelque part dans le vieux beaucoups de gens allaient mourrirent..............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Sam 1 Déc 2012 - 14:57

Le lendemain à l’aube


Alors que le camp soignait ses blessures, que les gardes Haut-Elfes scrutaient l’horizon, une silhouette titubante semblait se dessiner à l’orée du bois à l’est… L’alerte fût sonnée sur le champ et une patrouille envoyer à a rencontre de cet homme qui ne semblait pas en grande forme. Quand la patrouille arriva devant l’homme en question c’est avec stupeur qu’ils virent que l’homme portait encore les carreaux d’arbalète dans le dos…

L’un des patrouilleurs s’approcha et demanda à l’homme :

« Que t’es t’il arrivé ??? »

Mais l’homme ne put répondre, il tombait dans les bras du patrouilleur qui le déposa sur sa monture pour regagner le camp au plus vite afin de soigner les blessures de celui-ci et de connaitre son histoire…

Quelques heures après son arrivée sur le camp l’homme ouvrit les yeux, surpris de se retrouver entourer d’Elfes et de Nains.

« Ou suis-je ??? »
« Sur le camp de l’alliance de l’ordre, nous avons soigné tes blessures, mais tu n’es pas encore en état de te lever… Nous avons tout de même quelques questions à te poser »
« Oui, j’imagine »
« D’où viens tu, que t’es t’il arrivé ??? »
« nous étions avec mes compagnons en marche pour venir prêter main forte à votre alliance si j’en crois ce que vous venez de me dire et sur notre chemin une horde d’Elfes-Noires sorties de nulle part nous ait tombé dessus, j’ai juste eu le temps de sauté d’un un buisson, une fois nos assaillants partie avec ce qu’il restait de mes camarades, je suis sortie de mon buisson pensant qu’aucun d’eux ne seraient resté mais quelques ombres étaient justement cachés dans l’éventualité ou des survivants voudraient tenté de vous prévenir… »
« Vous êtes donc les hommes que nous attendions il y a trois jours et 2 nuits pour fortifier notre camp… sais-tu ou ils ont emmenés les autres ??? »
« Dans la forêt je suppose, mais je ne serais vous dire ou exactement »
« Se n’ai pas grave dés que tu seras remis sur pieds, tu partiras avec nos meilleur éclaireurs afin que nous puissions récupérer le reste de tes compagnons »

Deux jours passèrent et à l’aube de celui-ci l’homme qui se nommait Ulrick partie avec cinq des meilleurs éclaireurs Haut-Elfes pour essayé de retrouvé d’éventuels survivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Sam 1 Déc 2012 - 14:59

La nuit était bien avançer au dessus du village kisléviste de Ryork, les habitants arraçer par une dur journée de labeur dormaient a point fermés, seul réstait en éveil la milice du village.

Boris en était le chef et depuis 10 longues années il guettait et défendait avec bravoure les quelques 500 habitants que comptais sont village.


:" Maitre Boris!! Maitre Boris!!!" cria l'une de ces sentinelles .

:"qu'y a t'il?"

:"j'est entendu un sifflement étrange "

: " un sifflement? tu ronflais voila tout encore une preuve flagrante de ton incompétence Vladimir!!!" lui répondu Boris.

: "non je suis sûre que!!"

: " sûre que quoi? répond!!!!"

:"AAARRGGHHHHHH!!!!!!!!!! des drag eeuuurrrghhghhh" tenta de dire Vladimir avant de finir déchiqueter par les crocs d'Adrylla


: "VLADIMIR NONNNNN!!!!!! hurla Boris en ce précipitant hache à la main à l'endroit ou l'instant d'avant c'etait tenu sont ami.


levant les yeux Boris découvrit la vérité des dizaines de dragons noires tournaient en cercle autour du village , tuant tous ceux qui tentaient de fuir.


Khoril hurla
: "Mes frères !!! et soeurs !!! pas de prisonniers!!!"

les chevaucheurs de dragons qui l'accompagnaient reprirent

: "Pas de prisonniers!!".

korhil reprit
:" pas de pitié pour l'énnemis a genoux"

et a leurs tours les dragonniers reprirent

:"pas de pitié pour l'ennemis a genoux".

: "Aucune compassion face a l'énnemis , aucun endroit ou se térrer juste la mort pour mes énnemis, pas de quartier!!!!!"

les dragonniers récitèrent encore
: Aucune compassion face a l'énnemis , aucun endroit ou ce térrer juste la mort, pas de quartier pour vos énnemis!!!


Boris sonna l'alarme les villageois sortirent en courant certains prirent les armes , les autres fuirent en direction du chateau le plus proche.


Ce fut un massacre au petit matin une troupe de cavalier kislévite ce rendit au village afin de constater les dégats, arrivant sur place les chevaliers furent prient de terreur certains vomirent leur repas, les plus vieux d'entre eux devinrent pâle.

Car le village n'avait pas été attaqué pour ces récoltes ou son clocher d'or massif, non il n'avait pas été attaqué pour une nouvelle conquête des serviteurs du chaos, le village n'avait rien seule les villageois gisaient mort , femmes , enfants, mari , vieillards tous avaient été massacrer .

Après avoir bruler les corps les cavaliers rentrèrent au chateau, arrivant sur place il découvrirent avec éffroi que ce dernier était en ruine.


Pleurant leurs proches disparut les cavaliers ce mirent en route au bout d'une heure un orage noire et sans éclair éclata , peu après les cavaliers gisaient mort eux aussi.

Un chasseur qui passait par la vue ce qu'il leur arriva il décrivit aux autorités du village voisin ce qu'il était advenu des cavaliers l'orage leur arrivant droit dessus et des cries inhumains ainsi que des rires, puis plus rien appart des cadavres.

Le chef du village fît pendre le chasseur , le prenant pour un fou et un trouble fête.Le soir même ce village aussi disparut de la carte...



Bien plus tard , au bout de trois jours et trois nuits de carnage Korhil revient a l'arche noire ELTHRAI , sa colère avait été calmée, pour le moment, et il devait à présent accomplir sa part du pacte scéllé avec Mayëve la sorcière et également sa futur femme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
howloon
Héraut
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : Sur mon Dragon Stellaire
Date d'inscription : 17/04/2011

Feuille de personnage
Nom: Howloon
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   Lun 10 Déc 2012 - 23:11

Pendant que les nains et les elfes luttaient pour la survie des bucherons capturés , et promis a une mort certaine , la bretonnie tenaie une tour de garde situé en térritoire énnemis .

Leurs mission était de surveillé l'avancé d'une probable armée adverse,un des ducs de couronne était là et las de ne rien faire d'autre qu'attendre , en plus les hommes d'armes qui l'accompagnaient n'étaient rien d'autres que de vulgaire paysans bourru, abruptie et sot.

:"Je vais m'en faire un" prononça a haute vois le duc sur les nerfs!!!!
Lui qui avait remporté le championnat de joutes des ducs, lui qui avait bu au saint graal et qui c'était agenouillé devant la dame en personne! ce retrouvai a faire le pied de grue avec les grouillots du royaume qu'elle ironie , pensa t'il.

Alors que le jour ce levait , un des gardes fit sonner le cor d'alarme, tous ce regardère, le duc attrapa le garde de vigie par le col et le plaqua contre le mur l'épée hors de sont foureau semblait indiqué un ras le bol du duc.

:"Pourquoi as tu fait sonner le cors , bougre d'imbécile c'est encore un essai si oui tu cela va te couté très chères" dit le duc .

:"Non vo't seigneu..re..rie! , lé z'ennemis y sont là! pas loin et y sont plein en plus!!". beuglat le paysan apeuré.

:"Je voit , fais préparer les messagers , et armes tes hommes nous allons nous battre". a présent la vois du duc était calme et sereine.

Bon plein comment ce dit le duc montant au poste de vigie de la tour, " par la dame !!! ce n'est pas une armée!! ils sont des légions!!!!!!".


le duc hurla au chevalier en contre bas de ce préparer a combattre .
Une fois équipé le duc rejoignit le cercle de chevalerie , ce tenant face a ses hommes le duc posa genou a terre ,"prions mes frères pour que la dame nous donne la force de combattre , et qu'elle nous donne la force de ne jamais douter!!! POUR LA DAME!!!!!!" hurla le duc rejoins par ses hommes .
La journée serait dur mais ses hommes devrait ce battrent sans espoir de survivre afin de laisser une chance au messagers de passer le blocus énnemis et d'atteindre SIGMAR pour les prévenirs du danger.







Alors que le soleil ce levait , le duc et son armée ce tenait prêt a recevoir l'armada adversaire.

Les messagers élançèrent leurs montures au galops afin de franchirent au plus vite les lignes énnemis , et avertirent du danger la forteresse de SIGMAR.
A peine un battement de coeur plus tard et l'ost de déstruction fît fasse au noble ost bretonnien, le duc leva les yeux;
"a gauche les hommes bêtes mené par Matrak le sanguinaire , il vaut mieux l'éviter".

"A droite un ost elfes noires mené par Mayëve épouse du seigneur Korhil , que faire!?!" la réponse à cette question sauverait ou non ces hommes

Puis le soleil pris la forme du graal juste là sous ses yeux, à droite ,"A droite hurla le duc leur première ligne ont trop avançée nous passerons dérrière" sur ce les premiers éclaireur partirent scéance tenante passant dérrières les éxécuteurs et les lanciers.

Le second groupe coupa par la forêt, le plan put marcher mais en sortant des bois un régiments complet d'arbalétriers elfes les attendait , la seconde d'après le premier goupe s'écroula des enpennages noire planter sa et là .

Le duc chevauchait sont fidèles pégase " en avant ! si eux ne passent pas il ne restera plus que moi!!!"

le pégase pris son envole , mais quelque chose le perturba et il ne fit que quelque centaines de mètres ce posant dérrières les lanciers elfes .

Les archers rester dans la tour ouvrirent le feu de toute part elfes et hommes bêtes subissent des pertes par ci par là.

Cette tour bénit de la dame protégeai les archers au mieux car a chaque tentatives hommes bêtes de l'atteindre un mur bénit les arrétait permettant au archers de délivrer tirs après tirs , même le cygor ne put l'abattre , il lança dessus un énorme blocs de pierre qui au moment de toucher le toit ce désagrégea.


Le duc repris confiance brandissant haut sont arme , " mais !" se dit le duc , sont bras commençait a ce transformer en PLOMB!!! tournant la tête il vit la sorcière elfe le fixer en rigolant, il voulut prendre sa dague de l'autre main mais elle aussi était devenu du plomb ce sentant observer il regarda dérrière la sorcière et vis un second groupe d'arbalétrier le visant , un instant plus tard le ciel devint un nuage de traits lui fonçeant dessus! toute ricochère sur sont armure bénie " qu'elle chan.." il ne finit jamais sa phrase un dernier venant de ce planter au fond de sa bouche .

le groupe de chevalier jurea de ce venger en un instant il éventrèrent les lanciers qui les avaient charger faisant fuir par la même l'élite des elfes.

Les hommes bêtes en profitèrent pour les charger mais leur haine les firent tenir le cout.

Profitant du chaos le second groupe d'éclaireur fonças dans la brèches qui venait de ce créer , la dérrière cette arbre ce trouve le chemin nous y sommes presque ce dit un cavalier, soudain un claquement attira son attention ...


Le soir venu, l'armada repris sa route l'attaque sur sigmar sera une surprise pensa mayëve levant les yeux elle vît korhil sur Adrylla la devançer en souriant , cela lui glaça le sang, car korhikl ne sourit jamais sans massacre...





L'aube se levait sur la petit pleine qui entourait la tour du Duc de Bordeleau et c'est avec stupeur qu'il vit l'ost Homme-Bête et Elfes-Noirs marchés dans leur direction coupant par la même le chemin qui permettait de prévenir Sigmar...

"mon seigneur qu'allons nous faire???" demanda une jeune chevalier...

Le seigneur pris le temps de la reflexion et répondit

"nous allons marché sur nos enemis ou nous mourrons en essayant!!!"

Puis le seigneur donna ses dernières recommadations

"les archers dans la tour, déployé les pieux de défense, allumé vos brasero, les chevalier avec la Wilfried, la Dame vous protegera grace à la Grande Bannière, les 2 unités d'éclaireur vous tenterez de percer leurs ligne, quand à moi j'essayerais de faire au plus vite..."

La première unité d'éclaireur partie droit devant traversant par la même la fôret qui se trouvait devant elle, mais c'est avec stupeur que de l'autre côté ils virrent une unité d'arbalétrier pret à ouvrir le feu et avant même d'avoir finit de comprendre plus un ne tenait debout, tous venait de périr en un éclair noir...
La seconde unité pris le pari de passer derrière les lignes adverse suivis par les chevalier alors que le Duc de Bordeleau prit la direction des lanciers afin d'utiliser le souffle de dragon enfermé dans cette arme...mais c'était sans compter sur la sorcière elfe-noir qui ne voyait pas d'un très bonne oeil l'avancé du Duc. Elle tenta de le transformer en plomb dans un premier temps mais la Dame le protégea, mais elle ne put rien face au nombre de carreaux lachés par une seconde unité d'arbalétrier, le Duc compris que sa fin était proche et dans un dernier souffle il se tourna vers ces hommes pour leurs esquiser un dernier message "un sourir"...
Juste après, les lanciers se lancèrent sur l'unité de chevalier accompagnée par Wilfried, mais c'était sans compter sur l'aura de la Dame qui permis au chevalier de gagner leur corp à corp et même de faire fuir et détruire par la même occasion l'enemis qui se tenait devant eux...dans le même temps les exècuteurs devant cette rage implacable prirent la fuite suivis dans le même temps par les chevalier sur sang froid.

Profitant de se désordre la seconde unité d'éclaireur prit la direction du chemin de ronde afin d'aller pévenir Sigmar, mais au moment d'atteindre celui-ci, alors que le plus dur se trouvait derrière eux, un éclair noir de carreaux venant de derrière les tua tous sans exception...

La bataille touchait à sa fin les homme-bête rester discret laissant leur allier d'un jour faire ce qu'ils savent le mieux faire, tentaient d'atteindre la tour de guet mais la aussi la Dame protégait ces enfants, ne laissant pas ces monstres approcher, même le lancer de temple ricocha sur la tour.

Une fois la bataille terminée les chevalier, Wilfried et les archers ramassèrent la dépouille du Duc afin qui rejoingne ses ancètres dans a crypte de Bordeleau....





Alors que le jour ce lève sur la Norska , un silence de mort pèse sur les plaines désertées.
Les villages ce sont vidées de leurs forces tous ont rejoints les rangs de la destructions, car les sages ont prédit de grande richesse et de grands pouvoirs à ceux qui s'en montreraient dignes.

Les hommes bêtes quand à eux attaquent tous les convois de ravitaillement passant à leurs portées tuant ceux qui ne courent pas assez vite.

Les elfes noires ce sont réunis a ELTHRAI leur arche noire , afin de priés Khaine et Hekartie.
Du haut de la plus haute tour Korhil observe l'horizon,
"Demain Adrylla nous combattrons nos anciens frêres elfes et dragons , soyont prêts!"

"Nous le seront mon chères frères-maître, nous le seront!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Récit] Le Portail des Anciens   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Récit] Le Portail des Anciens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Portail] Black Lollipop
» Portail LBP.me
» Le portail de la Communauté Française de Doom
» Portail vers Pandaemonium
» [RESOLU] Le portail (x2 checkpoints) COMPLIQUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: