Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Recit] Les Chants de Sevis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sevis
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 18/12/2012

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: [Recit] Les Chants de Sevis   Mar 18 Déc 2012 - 14:33

Chose promise, chose presque due.
Voici un texte d'introduction de mon armée comportant pour la première fois Sevis . Il y a également la référence à mon ancienne bataille dans laquelle je m'amusais avec Malus Darkblade et les références aux batailles de mes amis entre eux, passées et à venir. Ce récit, je l'avais déjà posté sur le forum des contes vampires via mon ami Thomov pour illustrer notre background de campagne ( et mon impétrance au groupe).
J'attends avec impatience vos impressions et conseils, bonne lecture!



Le vent matinal soufflait paisiblement sur les massifs montagneux du Vieux Monde et le ciel était d'un bleu azur parfait. Tout laissait à penser qu'une journée ordinaire de plus bercerait Krak-Le-Roy, l'avant poste nain du fameux Nick.
Un bivouac hétéroclite érigé en toute hâte au centre d'une plaine quelconque était la seule ombre à ce tableau pittoresque.
En effet, il y avait été prévu une réunion aussi peu ordinaire qu'étrange. Le Seigneur nain Nick avait accepté, malgré l'avis unanime et défavorable de ses conseillers, de recevoir une délégation druchii menée par un ancien compagnon d'arme de ce premier, le Capitaine du Vaisseau corsaire elfe noir « l’Écume Sanglante »: Sevis de Karond Kar.
Des mesures de sécurité drastiques avaient été mises en place par les deux factions afin d'assurer une certaine « tranquillité » lors des négociations. Cinq Nains étaient regroupés de manière compacte derrière leur seigneur, principalement armés d'arquebuses finement ouvragées prêtes à tirer et une dizaine d'Elfes Noirs, bien qu'à l’origine une garde personnelle de cinq individus faisaient partie de l'accord, s'étaient dissimulés judicieusement pour encercler ce no man's land de fortune munis de leurs cruelles arbalètes à répétition.
La raison d'être de ce conseil désespéré se résumait en un objectif commun : la mise « à mort » d'un redoutable seigneur vampire qui s'était attiré la rancune des nains et avait provoqué la colère du Roi Sorcier, Malékith, en personne.

Le Karak Nain mené par Nick avait déjà livré plusieurs combats contre ce vampire afin d'épauler l'Empire en échange d'or et, surtout pour avoir le monopole de la distribution des bières et autres alcools dans les brasseries humaine. Malheureusement pour lui et ses compagnons, la plupart des incursions naines se soldèrent par des défaites cuisantes. Plus grave, son serment d'extermination du mort-vivant et l'appât du gain l’empêchait viscéralement d'abandonner la chasse et de profiter pleinement de sa célèbre bière au point qu'il en ait des remontées acides à chaque fois que le nom de Thomov était prononcé.

De leur coté les Elfes Noirs, lors d'une incursion téméraire du tristement célèbre Malus Darkblade, tombèrent dans une embuscade tendue par l'armée de la non-vie visiblement fortement contrariée du pillage des objets magiques sur leurs terres. Seul Malus et un de ses serviteurs personnel parvinrent à s'échapper de ce morbide cauchemar.
Rien, en principe, n'aurait du contrarier le Roi-Sorcier de Naggaroth.
Cependant, une fois n'est pas coutume, Malus n'agissait pas pour son compte personnel mais sur ordre de Morathi, mère de Malékith et première des Sorcières du Couvent Noir.
Celle-ci avait décidé d'envoyer une armée de choc menée par le Hérault de son fils, pour investiguer la Sylvanie et s'approprier tout objet cabalistique puissant. L'objectif prioritaire étant les vieux grimoires et parchemins maudits de Mannfred Von Carstein portés disparus.
En effet, ces terres baignaient constamment dans la magie noire et Morathi y perçu, lors de ses sinistres visions, un rassemblement inhabituel de puissance pure, signe évident d'un bouleversement mais plus particulièrement de la réapparition des écrits de ce vampire, célèbre maître dans la sorcellerie noire.

Sevis, quant à lui, s'était vu octroyé un mandat d'acier par le Roi-Sorcier en personne consistant d'une part à reprendre la mission initiale lancée par Morathi, d'éliminer sans surprise Thomov pour laver l'affront fait à l'ensemble de la race ainsi que de retrouver et châtier Darkblade.
Ce dernier avait préféré l'exil plutôt que d'assumer son échec et ainsi affronter directement la fureur de Morathi. Cet édit de fer est l'équivalent d'une lettre de marque qui donne à son porteur toute autorité au nom de son commanditaire, si bien que tout ceux qui s'opposent à lui encourent les foudres de son mécène.
Mais si un Druchi échoue dans sa mission ou fait preuve de faiblesse lorsqu'il agit sous l'égide d'un édit de fer, celui-ci est fondu et le métal en fusion est versé dans la gorge du noble.
Bien qu'un tel pouvoir absolu temporaire soit alléchant pour la plupart des Druchii, Sevis savait pertinemment que cette mission en apparence honorifique n'était qu'un prétexte. Il s'agissait véritablement d'une peine de mort « utile ». Tel est le prix à payer pour avoir eu des relations charnelles avec une sorcière d'un des couvents de Clar Karond....
En effet tel qu'il est écrit dans le Sixième Livre des Secret de Kaladhtoir, les sorcières doivent d'abord appartenir au Roi Sorcier et ne pourront donc jamais connaître d'homme, et encore moins enfanter. Mais il valait sans doute mieux tenter de survivre et préserver son âme même par delà les portes du chaos plutôt que de subir l'ire de Malékith.
Noble mais corsaire avant tout, Sevis ne savait que trop bien qu'une cible quelle qu'elle soit se doit d'être connue au maximum afin de la traquer et ne lui laisser aucune chance.
C'est donc tout naturellement qu'il s'est tourné vers un ancien « ami » (bien que ce terme n'existe pas en druhir), compagnon d'arme et surtout de boisson : le Nick.
Son objectif était double : tout apprendre de ce buveur de sang et éventuellement tisser une alliance temporaire.
C'est sans grande conviction mais néanmoins déterminé que Sevis se présenta en face de Nick à la table centrale prévue pour les deux individus. Celle-ci étaient pourvue de diverses nourritures, cartes et autres éléments appartenant ou provenant de Nick dont Sevis abandonna immédiatement l'identification.

Après s'être remémoré très rapidement de vieux souvenirs alcoolisés et avoir partager le monologue du Nick sur sa situation de seigneur, sa femme, ses enfants, sa bière et tous les autres sujets dont Sevis en avait que faire, les compères décidèrent d'un commun accord de discuter de Thomov. Il en est plus ressorti des jurons, des projets de tortures et de morts violentes que réellement une tactique concrète. Cette haine, presque digne d'un druchi, que le nain pouvait exprimer à l'égard de cet ennemi fit sourire Sevis.
Les informations indispensables arrivèrent au fur et a mesure que le seigneur nain s’enivrait de diverses bières, bien qu'il ait une constitution alcoolique extraordinaire aux yeux de Sevis, qui lui, préférait un vin fort d'Ellyrion.
Sevis apprit que Thomov convoitait uniquement la Sylvanie, ce qui réduisait considérablement le terrain de chasse, que c'était un sorcier redoutable accompagné d'une suite vampirique et d'autres horreurs que seules des armes magiques pouvaient espérer renvoyer dans les royaumes extérieurs. Le Capitaine corsaire se résigna, comme son ost manquait d'armes en argent et magiques et qu’aucune forges druchii n'étaient présentes à des milliers de kilomètres, de demander l'aide des nains à leur en forger, en échange de quoi que désirait le Nain.
Celui-ci exigea d'une part que Sevis et ses hommes les aident a reconquérir un bastion détenu par les peaux vertes, d'autre part d'avoir l'honneur de porter aux quatre vents les cendres du vampire mais également de faire sien la moitié des trésors trouvés et bien évidemment d'être payé en or trébuchants pour la confection des armes.
Sevis feinta diplomatiquement de marchander, acte épique en soi face à un nain aussi borné que Nick, et finalement accepta l'offre, bien que conscient qu'il ne respectera pas une seule des parts de ce marché ou du moins pas entièrement.
C'est à ce moment là, en guise d'approbation d'un accord historique que les deux alliés de circonstance décidèrent en trinquant à la destruction de Thomov Le Poussiéreux, qu'un drame se produisit : la choppe de Nick et ses fûts étaient vides. Le nain s'étant à lui seul engouffrer pas moins de l'équivalent de 13 litres uniquement sur le temps des pourparlers. Les plus superstitieux diront qu'il s'agissait d'un signe évident de Grimnir, d'autres plus réalistes que Nick est un soiffard invétéré et un alcoolique notoire.
Sevis proposa au nain une bouteille d'un des meilleures crus de Tiranoc qu'il s'était réservé pour le retour à son campement après cette entre-vue afin de respecter cette tradition naine.
Le Nain accepta avec joie et ce fut in extremis qu'un nain, visiblement beaucoup plus sobre se rua sur Nick pour goûter le vin de son seigneur. Sevis estima que cela fera un bon signe de confiance que les nains découvre que le vin ne fut pas empoisonné, du moins pour cette fois, et approcha sa coupe à ses lèvres avant que le goûteur Nain ait fini entièrement le godet de son seigneur. Ce fait ne diminua aucunement la paranoïa des Nains.
Cependant l'Elfe Noir arrêta net son mouvement et écarquilla de surprise ses yeux sombres lorsqu'il aperçu que le goûteur devint pâle comme un os blanchi et s'écrasa dans un gargouillis bruyant et immonde sur le sol. Il eut un silence malsain qui dura un bref instant mais qui sembla une éternité. Sevis tourna les talons à la vitesse de l'éclair tout en jetant sa coupe de vin empoisonné au visage de Nick qui, en guise de réponse, beugla comme en dément tout en agitant son énorme marteau à deux mains.
Les Druchii comprirent instantanément que leur maître avait terminé sur un échec cette entrevue et envoyèrent une salve de carreaux barbelés en direction des arquebusiers. Deux d'entre eux furent tués net par surprise et Nick hurla à ses hommes de faire feu, non pas vers les bosquets d'où provenaient des tirs d'un ennemi invisible, mais sur Sevis qui enfourchait avec hâte son nauglir.
Une pétarade de poudre noir brisa la relative tranquillité de la montagne et Sevis eu comme ultime réflexe de se protéger en se couchant sur le flanc de son sang froid opposé aux tirs.
Le Sang froid galvanisé par la douleur voulu charger les Nains mais Sevis, d'une poigne intraitable, lui fit changer de cap à toute allure en direction de son campement.
Les autres Druchii disparurent dans les fourrés et regagnèrent indépendamment leur coursier noir pour rejoindre leur base. Les râles de Nick se firent entendre à des centaines de mètres mais celui-ci lécha sa barbe involontairement où du vin corrompu séchaient. Ce dernier tomba sous les yeux effrayés de ses camarades qui entreprirent de ramener au plus vite le corps inerte de leur seigneur vers leur avant poste.


Sevis traversa aussi vite que son sang-froid le pouvait la plaine sans se retourner une seule fois, préférant rentrer afin de mettre son équipage sur le pieds de guerre.
Les Nains étaient furieux, et le capitaine connaissait bien les méthodes du Nick . Bien qu'ils aient un objectif commun le Nick continuerait à harceler ses arrières et l'idée de se retrouver entre une charge infatigable de morts-vivants conduits par un Vampire et les canons nains avec un général aussi teigneux que Nick ne l'enchantait absolument pas. Autant rentrer tout de suite à Naggarond et finir la tête empalée sur les murailles. Cependant le noble druchii avaient autre chose à régler en priorité. Il ne cessa pas de réfléchir sur ce vin empoisonné car bien que ce soit un nain qui en fut victime, ce vin était tout au plus destiné à empoisonner Nick mais lui également ! La colère montait en lui telle un geyser de lave, et il dut réfréner ses envies de meurtres lorsque les gardes du camps le saluèrent avec un peu trop de laxisme selon lui.  Sevis bondit de son sang-froid qui était visiblement grièvement blessé et le confia au premier esclave qui s'approchait de lui.
Bien qu'il n'ai pas une totale confiance en son équipage, l’empoissonnement ne correspondait pas à leurs méthodes. Ils lui porteraient plutôt un vil coups de surin ou fomenterait une mutinerie. Un seule être présent sur ce camps était capable de cela, la seule créature qui avait assez de courage et d'arrogance pour lui tenir tête : La sorcière envoyée par Morathi, Masen fyr.
Sevis traversa d'un pas rapide et décidé le campement en direction de la tente de la sorcière. Cette tente étaient plus grande que les autres et ostensiblement décalée par rapport au schéma d'un campement militaire druchii. « Stupide petite prétentieuse » grogna Sevis à lui-même tout en poursuivant inexorablement vers son objectif.
La tente comportait les couleurs pourpre liche du Roi-Sorcier et des gravures ésotériques manifestement magiques, qui juraient avec les couleurs bleue-grises de Sevis. Sa rage grandissait à chacun de ses pas et même le regard psychopathe du Garde Noir qui bloquait l'entrée de l'antre de la Sorcière ne fit aucunement décélérer son pas.

« Hors de ma vue, misérable », cracha Sevis au visage du gardien. Le Garde Noir brandit, méthodiquement, son Hallebarde en signe de défi. En plus de devoir accueillir à son bord une sorcière, Malékith, avait mobilisé certains membres de sa garde personnelle. Celle-ci se devait officiellement de faire respecter le mandat d'acier face aux détracteurs mais officieusement et principalement surveiller Sevis afin qu'il ne prenne pas le large avec son navire. L'ambiance entre ces guerriers d'élite et les corsaires était plus que tendue dès le départ et Sevis savait que ces tueurs épris de carnage feraient de bien trop grosses pertes parmi son équipage s'il décidait de les éliminer... Une efficacité au combat redoutable couplé d'un mental imperturbable permettaient au garde noir de lever son arme silencieusement vers Sevis sans frémir tant dans le regard que dans les bras.
La colère monta encore d'un cran en Sevis qui dégaina sans la moindre hésitation son épée lourde à deux mains, Kheislachyr, la Déchire-âmes, tout en provocant le garde : « C'est çela... excrément de nauglir, défies seulement le mandat d'acier de ton maître ! Frappe moi ! Frappe Malékith !!» Le Garde Noir, sous la provocation et surtout au nom de Malékith baissa imperceptiblement sa garde, perplexe, du moins c'est ce que supposa Sevis. Ce dernier tout en profitant de l'élan de sa marche rapide arma vers le haut sa frappe afin de trancher le garde verticalement. Sa lancée fut interrompue par une voix glaciale et malicieuse mais néanmoins autoritaire provenant de la tente .
« Quel est le motif de ce raffut, mon cher Sevis ? », soupira-t-elle.
Sevis s’arrêta net en face du garde noir qui maintint son regard noir sans sourciller.
Réprimant ses pulsions de meurtre, non sans efforts, Sevis répondit cyniquement, tout en fixant cruellement les yeux du garde noir. « Ma douce Masen, je viens humblement te faire part des fruits de la négociation avec les Nains ».
La sorcière sorti gracieusement de la tente en poussant délicatement le garde noir, qui ne broncha pas. Elle était couverte d' un fin tissu mauve finement ouvragé qui suggérait nettement sa nudité et portait des bracelets en or elfique à son poignet et sa cheville droite. Sa peau était très pâle et le tatouage d'un dragon figurait sur son bras droit. Ses longs cheveux noirs ondulaient au gré d'un vent surnaturel prenant naissance dans la tente sombre.

Sevis posa son regard sur la Sorcière Elfe et face à tant de sensualité, décrispa sa poigne.

La sorcière ricana quant elle aperçu que le regard de Sevis perdait de sa lueur haineuse et, tout en dirigeant lentement sa main dans sa direction, lui dit :

« Venez dans ma tente, nous allons discuter calmement. Votre ardeur sera plus utile sur le champs de bataille... » et rajouta avec un sourire coquin :«  ou bien plus tôt... ».

Sevis ne releva par la remarque, refusa d'un geste sec de lui prendre la main et pénétra, avec vigilance, dans la tente de la Sorcière Druchii.


L'atmosphère de la tente était embrumée par divers encens et vibrait d'énergie magique. Le mobilier était très sommaire et se limitait à un amas de fourrures en guise de lit, un établi vraisemblablement d'alchimiste et de divers parchemins et grimoires dispersés dans tout l'espace. Un cri strident retentit et Sevis y fit volte face. Devant lui se réveillait et l'observait avec méfiance un jeune dragon aux couleurs bleues et noires.
« Shh khala.... iam ishar na SevisaiKarondkaru » lui adressa Masen dans un druhir du nord presque chanté.
« Ce reptile me connaît ? » rétorqua Sevis, manifestement surpris de trouver une créature aussi rare que puissante en possession de la sorcière.
« Je lui parle beaucoup de toi » répondit-elle en lui faisant un clin d’œil.
« Sans doute t'a t-il conseillé de gâcher un de mes vins en y plaçant du poison... Je devrais te mettre en pièce et le nourrir de tes restes » exposa-t-il à l’affût d'une réaction de la sorcière qui la trahirait.
« Ne sois pas stupide Sevis, je m’ennuierais tellement sans toi dans cette contrée empestant l'esclave. Qui plus est, tu es mandaté par Malékith en personne, pense tu vraiment que j'ai envie d'irriter notre terribilissime roi ?» dit-elle sereinement et ajouta en rigolant : « Je te tuerai après... »

Sevis, contrarié, comprit que son accusation ne tenait pas la route mais ne parvint à trouver personne d'autres qui aurait pu être responsable de cette tentative.
- Je suppose que tu dois chercher plutôt quelqu'un qui voulait que tu meurs face au nains en prétendant qu'ils t'aient tués mais je ne comprends pas bien la manœuvre. Mis à part peut être le fait de rentrer plus vite en Naggaroth » marmonna Masen tout en lui caressant doucement la joue.
- Mon second d'équipage ou tout autre de mes hommes n'useraient pas d'une manière aussi subtile. La prise de commandement d'un navire se fait avec force aux yeux de tous sinon où en l'intérêt. » dit-il sans prêter attention au geste de la sorcière.
- Cet entretien avec ce seigneur nain est un échec, je suppose, dit-elle en reculant visiblement déçue que sa caresse reste sans effet.
- De fait. Cependant, j'ai les informations nécessaires concernant le vampire mais nous avons besoin de provisions et de matériels que seuls ces nains auraient pu nous fournir pour espérer avoir une infime chance face à ce suceur de sang.
- Je pense que tu sais ce qu'il reste à faire, affirma-t-elle en le fixant dans les yeux .
- Je pense qu'il est temps de mettre un terme à cette amitié contre nature, dit-il avec un rictus de haine. Mon armée doit de toute façon se défouler après cette traversée.
La sorcière émis un toussotement volontaire.
-Quoi encore..., lança Sevis d'un ton exaspéré.
-En réalité j'espère que tu n'as pas oublier qu'il s'agissait de mon armée,dit-elle doucement. Je possède plus des 3/4 des soldats... Sevis voulu contester la sorcière mais celle-ci mis court à ses protestations en adoptant une voix puissante et démoniaque qui résonna lourdement dans sa tête, le stupéfiant :
- ET NOUS NE SOMMES PLUS SUR TON NAVIRE.
- Qui plus est, reprit-elle en reprenant sa voix mélodieuse, je te laisse l'infini honneur d'ajouter ta propre bannière à celle de Morathi.
- C'est complètement absurde, tu n'y connais rien en stratégie militaire contre les Nains. Je me dois de commander mes troupes.
- Mais j'y compte bien et tu gagneras mais cette fois au nom de Morathi. Je pense que cela ne peut être que bénéfique pour améliorer ta réputation auprès d'elle. D'ailleurs tu auras des témoins et seras sous bonne garde : le maître de la tour Shak et ses hommes t'escorteront durant la bataille, l'aurais tu oublier ?
Sevis ne répondit pas et serra ses poings au point de les démettre. Non seulement il ne commanderait pas toute l'armée à « sa » disposition mais serait littéralement prisonnier de la garde noire durant le combat. En effet si les choses tournaient mal, il savait que ces maniaques le tuerait s'il osait effectuer un repli stratégique.
- Je te conseille de te préparer mon bon Sevis, mon hydre a faim et ce n'est qu'une question d'heure avant qu'elle ne se jette sur ton équipage.
- Silence, femme. Je sais ce que j'ai à faire. Nous partons pour la mi-journée, que ta magie nous soit utile...

ps: Je dois encore retrouver le déroulement de la bataille entre les Nains et moi même et une fois en possession de ma clé USB avec mes autres récits (on est jamais trop prudent) j'agrémenterai la suite.
Sachez, toutefois, que le résultat de cette bataille contre les Nains de mon cher Nick s'est soldé sur une victoire écrasante des elfes noires ;) (s'il me lisait... :)).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Recit] Les Chants de Sevis   Mar 18 Déc 2012 - 17:38

Pas mal. *^^*

Je relèveras simplement le nom du seigneur nain (mais j'imagine que ce n'est pas toi qui l'as inventé *rolleye* ) et le nom de sa forteresse (Le Roy ca fait tout au plus bretonniens)

Sinon, l'histoire est pas mal, hormis le fait que la sorcières est peut être un poil trop suggestive en temps qu'épouse de Malékith. Comme tu l'as si bien dit c'est pas une très bonne idée d'avoir une relation avec une elfe des couvents noirs et je pense que la sorcière est autant punie que l'impudent dans ce genre de cas ^^

J'attend la suite *:)*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sevis
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 18/12/2012

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Les Chants de Sevis   Mar 18 Déc 2012 - 18:09

Merci pour ton comm Arthamir!

Comme tu le pressentais les noms nains ne viennent pas de moi ;) mais je lui transmettrai ton avis. Krak le Roy, c'est une longue histoire *big*

Pour la sorcière je ne vais quand même pas tout te gâcher en spoilant mais tant qu'il n'y a pas d'acte de chaire... Mais je t'ai compris: Promis je vais censurer pour ne pas heurter les mineurs *siffle* .

La suite ce wk probablement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vavaaaa
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 888
Age : 21
Date d'inscription : 01/05/2011

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Les Chants de Sevis   Mar 18 Déc 2012 - 18:52

c'est sympa, ça paye pas de mines et il y a des redondances assez lourdes par moment (notamment par la répétition du nom régulièrement.), mais pas de grosse incohérences ni un grobilisme trop poussé... On verra par la suite si une critique plus poussé s'impose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaeleth
Héraut
avatar

Nombre de messages : 138
Age : 22
Date d'inscription : 14/04/2010

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Les Chants de Sevis   Mar 18 Déc 2012 - 19:23

Citation :
Sachez, toutefois, que le résultat de cette bataille contre les Nains de mon cher Nick s'est soldé sur une victoire écrasante des elfes noires ;) (s'il me lisait... :)).

Il me semblais avoir lu autre chose chez les Vampires *rolleye*
Ce cher Thomov n'as pas fait de quartier chez tes elfes *^^*

Sinon pour la sorcière, sache qu'ils ne sont pas si pointilleux que ça niveau épouses. Les femmes druchii ont droit a autant de mâles qu'elles le souhaitent, mais les hommes doivent être fidèles. De plus la mère de notre cher Malus est une sorcière *:)*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sevis
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 18/12/2012

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Les Chants de Sevis   Mar 18 Déc 2012 - 19:48

La partie à 3, oui j'ai mangé sévère... j'y reviendrai *-_-*

Sinon, j'en avais fait une contre le nain une semaine avant mais qui n'avait pas sa place sur le forum des comptes vampires *;)* où théoriquement on avait prévu de faire semblant d'être ennemi pour juste écraser ce maudit vampire. Force est de constater que les nains déployés à l'autre bout de la table ont bien pris le temps de cuver pendant que je prenais des risques...

C'est bien ce que je me disais niveau Sorcière... 2 poids 2 mesures *roll* Merci pour ces éclaircissements!

Citation :
redondances assez lourdes par moment (notamment par la répétition du nom régulièrement.)

Merci pour ta critique, j'y ferai particulièrement attention *:)*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elros
Prince
avatar

Nombre de messages : 2825
Age : 27
Localisation : 25200 Montbéliard
Date d'inscription : 13/08/2012

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Les Chants de Sevis   Mar 18 Déc 2012 - 20:52

Vraiment pas mal en effet tout ça ! Si ta peinture est à la hauteur de ton écriture on peut s'attendre à voir des trucs pas mal *gg*

_________________
Spoiler:
 

Sur les eaux bleu limpides des mers de ce grand monde, ---------------- Qu'à jamais nos noms soient graver dans les mémoires,
Je survole sans cesse les profondeurs de l'abysse, ---------------------- Elros et Silme s'en vont en chasse des créatures,
Que ma présence les affole; ces infamnes immondes, ------------------- Il ne serait tardé la fin de leurs histoires,
Je les ferais tous tomber dans le précipice, ------------------------------- Elros et Silme s'en vont creuser leurs sépultures.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjc-valentigney.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Recit] Les Chants de Sevis   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Recit] Les Chants de Sevis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les chants de la forêt
» [Perso] BIONICLE : Préférez-vous les méchants, les gentils ou les neutres ?
» T-MOLDING ou Chants queue de sapin ...
» HRP la charte gentils/méchants... vos avis ?
» Classements des 20 plus grands méchants de jeux videos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: