Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Récit] Foi et Devoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Draznirr
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: [Récit] Foi et Devoir.   Mer 20 Mar 2013 - 18:13

Un petit début de récit qui se poursuivra. N'hésitez pas à faire des remarques.


Il pleuvait. Nous pouvons entendre les gouttes frapper les feuilles d’arbres, provoquant un vacarme continu et désagréable. Loups et corbins entonnaient un hymne de mort, et dans ces sombres et sinistres bois traversaient en silence une colonne de cavaliers. Encapuchonnés dans leurs capes et engoncés dans des armures de fer, ils avaient le regard lourd, ne disaient un mot et parcouraient une vielle voie boueuse. Des rafales d’un vent glacé les frappaient, mais ils ne semblaient pas ressentir le froid, étant indifférent au climat et aux hurlements des bêtes qui les entouraient. Soudain, l’homme de tête leva sa main, demandant un arrêt. Quelque chose le perturbait. Nul ne contredit cet ordre, personne n’oserait simplement s’opposer au Chasseur. A travers la désolation une lumière se profilait. Une voix lointaine chantait, mais ses paroles étaient difficiles à comprendre dans cette tempête. En enlevant sa capuche, le cavalier de tête espérait entendre plus distinctement ce bruit si paisible. Il tourna sa monture vers la droite, regardant de son œil unique les arbres se mêler en dehors de la route. Il huma l’air, si glacé et humide, et se dirigea au galop vers son destin. Les autres dégainèrent de longues lames, et allèrent à la suite de leur Seigneur. Malgré le terrain accidenté et le mauvais temps, les destriers ne semblaient pas être handicapés. Ils sautaient avec grâce et puissance au-dessus des quelques arbres à terre, tandis que les hommes esquivaient les branches. Le chant se faisait proche. Les hurlements des loups tonnèrent plus fort, et les corbeaux croassaient frénétiquement. Sortant de leur torpeur, des hiboux sortirent de leur tanière et se joignirent à cet infernal orchestre par leurs ululements, tandis que grondait un orage. C’est à voir les éclairs zébraient les cieux et la nuit prendre place en quelques temps que le Chasseur ne put s’empêcher d’esquisser un sourire. Il était tout proche. Enfin, ils arrivèrent à une petite clairière, où là au centre de cette dernière se trouvait leur proie. Entièrement vêtu d’une longue robe noire, et le visage recouvert d’un masque de fer représentant les traits d’un sinistre démon, le sorcier les attendait.

« Les ténèbres sont totales. Là nous régnons et en cet endroit nous ordonnons. Noirceur ! Guide-nous dans notre périple ! Et éteint la lumière qui aveugle les esprits des mortels ! cria le sorcier. »

Ne voulant en entendre plus, les hommes chargèrent.

« Prosternez-vous donc devant nos maîtres ! »

Le corrompu dirigea sa main vers les cieux, dévoilant de la chair moisie et de longs ongles pourris. Il rassembla de l’énergie noire, puis frappa avec force le sol qui trembla. Des fissures émergèrent à l’endroit de l’impact, détruisant nature, équilibre et effrayant les chevaux. Des chevaliers tombèrent, hurlant de terreur, tandis que d’autres furent cueillis par quelques hommes vêtus de haillons. Une lueur pourpre se distinguait de leurs yeux, et ils se battaient avec des fourches, haches ou lames émoussées. Nul peur, nul doute, ils savent ce qu’ils font ce qu’ils doivent faire. Mais malgré tout, le reste des cavaliers se battaient frénétiquement, ne se résignant à fuir sous le regard implacable de leur maître. Ce dernier décida alors d’agir et d’en finir. L’infâme avait usé de sa sorcellerie, trahissant sa dévotion et signant ainsi sa perte. Sortant un pistolet de sa ceinture, qu’il avait gardé au sec afin de ne point humidifier la poudre, le Chasseur tira sur le profanateur. Le magicien tomba tout en hurlant de rage et de douleur, portant ses mains contre la plaie. A cause de sa douleur, le sorcier ne pouvait rester concentré. Le jour commença à réapparaître.

« Défendez le saint père. Cria un paysan aux larges épaules. Tuez, tuez, tuez ! »

Une dizaine de chevaliers étaient morts, mais les survivants continuaient le combat, les chevaux reprenant leurs esprits lorsque la terre cessa de trembler. Leur chef se joignit à eux, et de sa rapière il taillada la chair. Rapidement les renégats finirent par mourir. Ils n’étaient pas de taille face à des hommes entraîné à se battre, et leurs armes de fortunes ne pouvaient percer les armures. Après que le dernier traître finit par tomber, les guerriers entourèrent le sorcier agonisant.



Dernière édition par Draznirr le Jeu 21 Mar 2013 - 7:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narog
Fils de la lune sanglante
avatar

Nombre de messages : 2042
Age : 26
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Foi et Devoir.   Mer 20 Mar 2013 - 21:44

Alors je crois qu'on vient de découvrir une nouvelle plume sur ce forum.

J'attends donc la suite avec une certaine ...'curiosité'.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elros
Prince
avatar

Nombre de messages : 2820
Age : 27
Localisation : 25200 Montbéliard
Date d'inscription : 13/08/2012

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Foi et Devoir.   Mer 20 Mar 2013 - 22:09

En effet le niveau est bon.

Le récit est bien tourné, seul reproche léger à la limite à la fin le 'nombreux chevaliers' par rapport à la colonne il est vrai qu'on a du mal à se faire une idée du nombres qu'ils pouvaient être... Au début je pensais plus à une douzaine puis en voyant ça plus une trentaine d'un coups quoi ^^

Mais c'est juste parce que j'aime bien avoir des chiffres peut être XD

_________________
Spoiler:
 

Sur les eaux bleu limpides des mers de ce grand monde, ---------------- Qu'à jamais nos noms soient graver dans les mémoires,
Je survole sans cesse les profondeurs de l'abysse, ---------------------- Elros et Silme s'en vont en chasse des créatures,
Que ma présence les affole; ces infamnes immondes, ------------------- Il ne serait tardé la fin de leurs histoires,
Je les ferais tous tomber dans le précipice, ------------------------------- Elros et Silme s'en vont creuser leurs sépultures.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjc-valentigney.forumgratuit.org/
Draznirr
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: Re: [Récit] Foi et Devoir.   Jeu 21 Mar 2013 - 7:04

Merci pour les commentaires.

Citation :
seul reproche léger à la limite à la fin le 'nombreux chevaliers' par rapport à la colonne il est vrai qu'on a du mal à se faire une idée du nombres qu'ils pouvaient être... Au début je pensais plus à une douzaine puis en voyant ça plus une trentaine d'un coups quoi ^^

Tu n'es pas le seul, en le relisant ça m'a fait le même coup. Je vais voir si je peux modifier des choses.

Edit: Texte légèrement modifié, j'ai remplacé "nombreux" par "une dizaine", les chevaliers étant une quinzaine/vingtaine au départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Récit] Foi et Devoir.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Récit] Foi et Devoir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Devoir oblige
» Ralliment et devoir du paysan
» [Semi-sérieux] Devoir de compatabilité façon Gensokyo !
» J'ai besoind 'aide pour un devoir de TECHNOLOGIE >,<
» Lianrhyn (résumé) et Veldrin (sisi, vous allez devoir le supporter)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: