Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Récit]Du sang dans la Plaine...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tharen
Prince
avatar

Nombre de messages : 2340
Age : 19
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 05/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Falko Lametranchant
Rôle: Vagabond, mercenaire et soigneur à ses heures perdues
Postures: S'adapter (+) Riposte (-)

MessageSujet: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Sam 1 Juin 2013 - 11:59

Salut à tous!

Je poste ici parce que je trouvais que mon armée me semblait assez morne sans un fluff adapté, donc voici ce fluff racontant la campagne de l'Ost de Saphery mené par le Maître du Savoir Volandir secondé par le prince Tharen Athanar (qui a dit égocentrique? *siffle*). Voici le récit de leurs campagne dans le Vieux Monde!

Pour toutes remarques, menaces, injures, compliment, etc... suivez la voie habituelle! XD

(Ce n'est que la première partie, la suite arrivera plus ou moins vite...)

_________________________________________________________________________________

Tharen Athanar regardait la plaine. Au loin la forêt faisait face au campement ordonné et ses noires frondaisons inspiraient le respect. Le soleil se couchait derrière les arbres et des couleurs rouge et or illuminaient l’horizon. Le noble elfique tourna les talons et entra dans une tente plus grande qui semblait être celle de l’état-major de l’armée. L’intérieur était tapissé de longues draperies bleues et violettes, couleurs de l’armée elfique partie pour le vieux monde. Des objets ouvragés étaient également suspendus aux toiles, symboles de traditions millénaires.

Autour de la table centrale, divers personnages étaient assis. Il y avait des humains aux vêtements raffinés pour leur race ou en lourdes armures,ainsi que des elfes venant d’horizons visiblement très différents. Plusieurs de ces protagonistes étaient levés et semblaient en proie à une violente dispute. Des elfes vêtus de tenues vertes criaient à s’arracher la gorge, l’un d’eux avait même dégainé une dague effilée.
Soudain, un grand silence se fit et les querelleurs semblait vouloir parler mais étaient incapables de proférer le moindre son. Seul restait loquace un haut elfe assis en bout de table:

-Messeigneurs, je vous rappel que nous sommes ici pour gagner une bataille et non pour en créer une autre, nous devons rester unis et...

Il remarqua alors la présence du nouvel arrivant.

-Ah Prince Tharen ! Venez vous asseoir, nous allions commencer. Quelle et la situation dehors ?

-Tout est calme seigneur Vorandil, à l’extérieur en tout cas, répondit-il en toisant les querelleurs. Mais des rapports de patrouilleurs signalent des mouvements de troupe dans la forêt. Ils se rassemblent et passeront bientôt à l’action.

-Hmm, seigneur Rotbart ! appela l’elfe en bout de table. Vos machines de guerre seront-elles prêtes d’ici à ce qu’ils aient traversé la forêt ?
L’Asraï qui se disputait avec les bretonniens se leva immédiatement et prit la parole :

-Cette forêt est un territoire sacré des elfes sylvains, elle est la porte d’entrée d’Athel Loren et nous ne pouvons pas nous permettre de la laisser se faire profaner par les serviteurs du chaos !

-Nos adversaires sont des Hommes-bêtes et dépendent de la forêt autant que vous. De plus ces terres ne portent aucun sanctuaire ni aucune colonie elfique en son sein, rétorqua un des chevaliers en armures qui se querellaient avec l’elfe.

-Le seigneur Falko n’a pas tort, de plus nos machines de guerre et la cavalerie n’auraient aucun effet au milieu des arbres, pire ils pourraient détruire les arbres auxquels vous tenez tant, renchérit le seigneur Rotbart.

-Eh bien qu’il en soit ainsi ! décida Vorandil. Nous les attendrons ici et nous fortifierons nos postions. Mais pour limiter les dégâts infligés à cette forêt tous les tirailleurs les harcèleront pendant leur avancée.

Les Asraï présents autour de la table se renfrognèrent.

-Je vous rappelle que notre but et de protéger les terres du vieux monde de cette invasion, nos troupes n’ont rien à gagner en intervenant ici, et l’Ost que je mène peux très bien retourner en Ulthuan. Le seigneur Téclis m’a chargé de cette mission et je compte malgré tout la mener à bien, je ne demande que votre coopération, poursuivit le maître du savoir elfique. A présent la séance est levée, que toutes les unités de tirailleurs se tiennent prêtes à l’aube.

Personne n’eut rien à redire et la réunion prit fin. Tharen se dirigea vers le général.

-Maître, vous savez que ce mode d’action ne préservera ces terres en aucun cas.

-Je le sais bien Prince Athanar, mais je ne peux pas agir autrement, sinon ces serviteurs des Dieux sombres marcheront sur Athel Loren et sur les terres bretoniennes. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre nos rares alliés sur le vieux monde même si ceux-ci nous considèrent comme des étrangers. Téclis pense que le destin de notre Monde se jouera ici sur le vieux continent et non en Ulthuan.

-Je sais ce qu’a dit le Seigneur Téclis, mais cette bataille n’est pas encore gagnée et nous ne repousserons peut-être pas leurs assauts, rétorqua le guerrier.

-Tout dépend de ce qui se passera dans cette plaine, nous sommes condamnés à la victoire.

Après un moment de réflexion le Maître du Savoir ajouta :

-Que les guerriers d’Ellyrion se tiennent prêts, ils devront être en contact avec l’ennemi à la première heure demain.

-Bien. Puis-je vous demander une faveur, monseigneur ? demanda Tharen.

-Quelle est-elle ? s’enquerra Vorandil.

-Pourrais-je mener une offensive aérienne avec Serre d’Argent et le groupe d’aigles géants ?

-Je te l’accorde, tu prendras avec toi les guerriers faucons Asraï, une offensive groupée aura plus d’effet et leurs chef de guerre m'ont donné la permission de coordonner leurs attaques, ordonna-t-il avant de se retirer dans sa tente personnelle.
Tharen resta seul en haut de la colline qui surplombait le campement et la plaine. Les premières étoiles avaient commencé à luire et une lune rousse apparaissait à l’horizon. Le noble elfique adressa une prière silencieuse à Asuryan et rentra dans sa tente.


Dernière édition par Tharen le Dim 2 Juin 2013 - 22:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1929
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Dim 2 Juin 2013 - 10:51

Alors, petit commentaire en coupe-vent. *:)*

Tharen a écrit:

Tharen Athanar regardait la plaine. Au loin la forêt défiait faisait face au campement ordonné et ses noirs frondaisons inspiraient le respect. Le soleil se couchait derrière les arbres et des couleurs rouges et or illuminaient l’horizon.

A quoi il sert, ce mot ? XD

Citation :
Autour de la table centrale, divers êtres étaient assis. Il y avait des humains aux vêtements raffinés ou en lourdes armures baroques, des elfes venant d’horizons visiblement très différents.


Là, il y a un problème. Depuis le début, on a l'impression que tu voit le monde à travers les yeux de Tharen - ce n'est peut-être pas le cas mais c'est l'impression donnée. Or, il s'agit d'un elfe, d'un prince qui plus est ; je doute qu'il considère les vêtements des humains comme "raffinés", et leurs armures "baroques".

Citation :
Plusieurs de ces créatures étaient levées et semblaient en proie à une violente dispute. Des elfes vêtus de tenues vertes des humains portant de lourdes armures qui criaient à s’arracher la gorge, l’un d’eux avait même dégainé une dague effilée.

Pas besoin de nous indiquer 2 fois qu'ils ont de "lourdes armures".

Citation :
Soudain, une forte détonation retentie et les opposants furent violement projetés sur leurs sièges. Seul un elfe restait debout le bras tendu au-dessus de la table. Quand il vit le nouvel arrivant, il s’exclama :

-Ah Tharen ! Viens t’asseoir, nous allions commencer .Quelle et la situation dehors ?

Pas sûr qu'il soit très subtil de la part d'un archimage HE d'infliger un tel traitement à ses alliés. Surtout que les ES sont hautement susceptibles.


Citation :
permettre de la laisser se faire souillé par ces bêtes immondes !

Bon, pour le coup c'est assez subjectif, mais ce genre de tournure de phrase m'inspire vraiment pas.

Citation :
que toutes les unités de tiraillement


De tirailleurs ? De harcèlement ? Tiraillement c'est... bizarre. *euhh*

Citation :
-Sir, vous savez que ce mode d’action ne préservera ces terres en aucun cas.

Met le au moins en Français *:p*. Et je ne suis pas sûr que "sire" soit fluffiquement adapté à la situation.


Bref. Je suis content que tu te soit mis à l'écriture ! C'est pas mal du tout, du reste. Globalement, j'ai pas grand chose à ajouter de plus que ce que j'ai dit au dessus ; au fond, il se passe pas grand chose dans cette première scène, mais on a le scénar sous les yeux pour la suite.

J'attend les prochains chapitres avec impatience ! *;)*

Arthamir, pour vous servir,

Artha'


Dernière édition par Arthamir le Dim 2 Juin 2013 - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilgalad
Noble
avatar

Nombre de messages : 495
Age : 22
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 03/02/2011

Feuille de personnage
Nom: Yrellian Gilgalad
Rôle: Seigneur Asur-vampire
Postures: Attaque et défense à outrance

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Dim 2 Juin 2013 - 11:30

Je viens de lire ton récit.

J'ai bien aimé le concept de l'histoire. Ce type de texte me rappelle celui de quelqu'un sur le forum des CV dont voici l'adresse si tu est intéressé : http://whcv.forumactif.com/t2184-les-errances-de-thomov-lepoussiereux Est-ce que tu mettras des rapports de bataille ou pas ? En effet, cela peux aller avec le fluff de ton armée.


Sinon j'ai remarqué un certain nombre de fautes ou de choses qui sont étranges. La plupart sont données par Artha'.

Citation :
sur le terre bretoniennes
Ici, un "s" manque quand c'est souligné.

Sinon, ce qui est étrange, c'est que Vorandil appelle ton personnage "Prince Athanar" puis l'appelle par son prénom. Dans le premier cas, on s'attend à un vouvoiement mais en fait, il le tutoie. De plus, je suppose que les différents chefs ont été déjà présentés. Donc, Vorandil n'a pas besoin de dire de qui il s'agit (ce ne sont que des suppositions).

Le mot "tiraillement" donne une idée du type d'unités dans le jeu mais tu peux donner le nom des unités dans ton récit sans problèmes. On comprendra tous de quelles unités il s'agit *grat*



Sinon, concernant le fond de l'histoire c'est plutôt bien. L'idée d'allier plusieurs races est un bon concept à explorer. Et j'aime bien *love*


Donc je t'encourage à continuer dans cette voie. Et un petit conseil pour la route : lis ton texte à voix haute avant de poster. Comme ça tu te rendras compte d'éventuelles fautes et/ou répétitions.


Enfin j'attends avec impatience la suite et si tu ne la postes pas : :**maul**:




Gilgalad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tharen
Prince
avatar

Nombre de messages : 2340
Age : 19
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 05/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Falko Lametranchant
Rôle: Vagabond, mercenaire et soigneur à ses heures perdues
Postures: S'adapter (+) Riposte (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Dim 2 Juin 2013 - 12:34

*woot* Des réponses!

Ah... maintenant il faut répondre... XD

Déjà, merci à vous pour vos critiques, compliments et remarques!
Bon je viens d'éditer toutes les coquilles, fautes de frappe, etc... ( *sac* ) Merci de me les avoir signalées! (comme quoi même deux relectures, ça suffit pas...)

Artha a écrit:
Et je ne suis pas sûr que "sire" soit fluffiquement adapté à la situation.

Ça m'a paru un peu hors-fluff aussi mais je sais pas trop quoi mettre d'autre... (en tout cas je l'ai mis en français *:p*)

Citation :
Pas sûr qu'il soit très subtil de la part d'un archimage HE d'infliger un tel traitement à ses alliés. Surtout que les ES sont hautement susceptibles.

C'est vrai que je n'y avais pas pensé... mais je vois pas vraiment comment modifier la scène (à moins d'enlever carrément la dispute).

Citation :
Bref. Je suis content que tu te soit mis à l'écriture ! C'est pas mal du tout, du reste. Globalement, j'ai pas grand chose à ajouter de plus que ce que j'ai dit au dessus ; au fond, il se passe pas grand chose dans cette première scène, mais on a le scénar sous les yeux pour la suite.

J'attend les prochains chapitres avec impatience !

C'est plus un genre d'intro pour préparer à la bataille et à la suite de l'histoire... (y a du suspens hein? XD)


Gilgalad a écrit:
Est-ce que tu mettras des rapports de bataille ou pas ? En effet, cela peux aller avec le fluff de ton armée.

Citation :
Sinon, concernant le fond de l'histoire c'est plutôt bien. L'idée d'allier plusieurs races est un bon concept à explorer. Et j'aime bien *love*

En fait c'est de là que me viens l'idée, d'une bataille au GW avec des adversaires invraisemblables et j'ai eu envie d'essayer de la rendre cohérente. Le RdB est hautement probable donc (surtout qu j'ai gagné... *eviloui* )

Merci pour le lien du récit CV (je m'y suis un peu plongé et c'est vraiment pas mal! *gg*) et aussi pour l'astuce, je me suis relu mais je crois que le faire à voie haute permet de plus se concentrer sur ce qui est écrit.

Citation :
Enfin j'attends avec impatience la suite et si tu ne la postes pas : :**maul**:

Chef oui chef! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilgalad
Noble
avatar

Nombre de messages : 495
Age : 22
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 03/02/2011

Feuille de personnage
Nom: Yrellian Gilgalad
Rôle: Seigneur Asur-vampire
Postures: Attaque et défense à outrance

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Dim 2 Juin 2013 - 15:02

Comme tu viens de répondre, je te réponds moi aussi. *big*

Alors je vais t'aider un peu pour le texte.

Citation :
Ça m'a paru un peu hors-fluff aussi mais je sais pas trop quoi mettre d'autre... (en tout cas je l'ai mis en français )
Tu peux remplacer par "maître". Puisque Vorandil est un maître du savoir, cela peut tenir.


Citation :
mais je vois pas vraiment comment modifier la scène (à moins d'enlever carrément la dispute).
Peut-être qu'en poussant une bonne gueulante ça doit pouvoir le faire, même si ce n'est pas la meilleure façon *T_T* Plus sérieusement, un sortilège qui leur interdit de parler peux faire l'affaire. A près tout, c'est un maître du savoir. Donc on peut supposer qu'il a quelques tours dans sa poche pour la vie courante.



Citation :
je me suis relu mais je crois que le faire à voie haute permet de plus se concentrer sur ce qui est écrit
Cela dépend. Si tu lis lentement en prenant bien ton temps et en ne lisant pas à toute vitesse cela marche. Pour en avoir la preuve, tu peux regarder mon récit sur le même forum que celui dont je t'ai donné le lien (j'ai le même pseudo). On remarque qu'au fil des textes j'ai de moins en moins de répétitions ou de problèmes comme ça. C'est justement parce que j'utilise cette technique. Il faut juste s'habituer à ne pas lire rapidement à voix haute. Après, ça va tout seul.



Citation :
comme quoi même deux relectures, ça suffit pas...
C'est rarement assez. Je tourne à une dizaine de relectures tout au long de l'écriture de chaque suite et au moment où je la publie mais il me reste souvent des fautes. Surtout, il faut les répartir. C'est-à-dire que tu ne dois pas les enchaîner. Fais des pauses assez longues entre chaque relecture où tu penses pas du tout au texte. Ainsi, quand tu feras une nouvelle relecture, tu aborderas le texte d'un œil quasiment neuf.



Évidemment mes conseils n'ont pas force de loi (quoique *big* )




Gilgalad

Gilgalad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gromdal
Thane, Ambassadeur (et amateur de Chiantos aussi)
avatar

Nombre de messages : 2604
Age : 20
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 16/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Brunkni Throndinsson
Rôle: Orfèvre itinérant
Postures: S'adapter (+) Berserk (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Dim 2 Juin 2013 - 17:22

AVIS À LA POPULATION : CRITIQUE À LA WOLFEN DURE.

Vous voilà prévenu, mais bon Tharen m’avait réclamé une critique alors je n’y vais pas par trois chemins. *sh*


Tharen a écrit:
Au loin la forêt faisait face au campement ordonné et ses noirs frondaisons inspiraient le respect.
les fondaisons, c'est du pluriel, donc "noires".

Tharen a écrit:
des couleurs rouges et or illuminaient l’horizon
Soit tu mets les deux couleurs au pluriel, soit aucune des deux (même si la deuxième solution m’a l’air plus… adéquate *:p*).

Tharen a écrit:
Le noble elfique tourna les talons et rentra dans une tente plus grande qui semblait être celle de l’état-major de l’armée.
Si tu dis « rentra », ça veut dire qu’il vient d’en sortir ou qu’il y a déjà entré il y a peu de temps, ce qui n’a pas l’air d’être le cas quand on lit la suite de ton récit… *rolleye*

Tharen a écrit:
le vieux monde.
En majuscules. C’est un nom propre. *:p*

Tharen a écrit:
Des objets ouvragés étaient également suspendus au mur, symboles de traditions millénaires.
Euh… WTF ?
Il faudrait peut-être soit avoir un aperçu des objets et/ou des traditions, parce que là on peut s’imaginer tout et n’importe quoi, comme : « Des casseroles ouvragées étaient également suspendues au mur, symboles d’une tradition culinaire millénaire. »… * :D*

Tharen a écrit:
Autour de la table centrale, divers êtres étaient assis.
Le « êtres » me dérange. Ça fait un peu trop… trop. XD
Nan franchement même de la bouche d’un Elfe, « êtres » ça le fait pas, enfin pas à mes yeux. Personnellement, je dirais plus « divers personnages » ou « diverses personnes ». * ;)*

Tharen a écrit:
Il y avait des humains aux vêtements raffinés pour leur race ou en lourdes armures, ainsi que des elfes venant d’horizons visiblement très différents. Plusieurs de ces créatures étaient levées et semblaient en proie à une violente dispute. Des elfes vêtus de tenues vertes des humains portant de lourdes armures qui criaient à s’arracher la gorge, l’un d’eux avait même dégainé une dague effilée.
Soudain, une forte détonation retenti et les opposants furent violemment projetés sur leurs sièges.
Franchement ce paragraphe me pique les yeux : quand on te lit, on a l’impression que c’est Tharen qui raconte l’histoire et, franchement, je ne vois pas comment il pourrait qualifier les armures humaines de « baroques » et leurs vêtements de « raffinés ». Mais Artha’ l’a déjà dit. *^^*
Sinon, c’est « retentit », et pas « retenti ».
Ah, et franchement, tu crois que Vorandil aurait laissé la discussion dégénéré à ce point en attendant que Tharen se ramène pour l’arrêter ?
Aussi, de même que le « êtres », le « créatures » est complètement déplacé, surtout que Tharen parle là de ses congénères.
Une dernière chose : « Des elfes vêtus de tenues vertes des humains portant de lourdes armures ». Là il manque un petit « et » entre les deux groupes nominaux et puis le « lourdes armures » est déjà dit, ça fait un peu lourd. (mais Artha’ l’a déjà dit aussi *^^*)

Tharen a écrit:
Ah Tharen ! Viens t’asseoir, nous allions commencer .Quelle et la situation dehors ?
WTF tutoiement ?!?! En privé OK, mais dans une réunion, je vois pas DU TOUT un Maître du Savoir bien pincé comme pas deux se mettre à tutoyer son sbire.

Tharen a écrit:
Cette forêt est un territoire sacré des elfes sylvains, elle est la porte d’entrée d’Athel Loren et nous ne pouvons pas nous permettre de la laisser se faire profané par les serviteurs du chaos !
Infinitif… C’est « profaner » et pas « profané ». *^^*

Tharen a écrit:
Nos adversaires sont des Hommes-bêtes et dépendent de la forêt autant que vous. De plus ces terres ne portent aucun sanctuaire ni aucune colonie en son sein, rétorqua un des chevaliers en armures qui se querellaient avec l’elfe.
Précise bien que ce sont de sanctuaires et de colonies elfique dont tu parles ici, vu qu’avec les hommes-bêtes dans la phrase d’avant, ça peut porter à confusion, d’une, et de deux, c’est ce que veut souligner le chevalier.

Tharen a écrit:
Le seigneur Falko
XD

Tharen a écrit:
A présent la séance est levée, que toutes les unités de tirailleurs se tiennent prêtes à l’aube.
WTF N°3 !!!!!!!!!!!!
La séance a duré cinq minutes, ils n’ont pas parlé des effectifs des ennemis ni d’une stratégie précise (à part « attendre » et « fortifier le camp »), en fait ils se sont juste foutus sur la gueule et l’autre mage a dit « qu’il en soit ainsi » et c’est fini. What the hell !

Tharen a écrit:
Personne n’eut rien à redire et la réunion prit fin.
WTF N°4 qui rejoint celui du dessus.

Tharen a écrit:
Sire, vous savez que ce mode d’action ne préservera ces terres en aucun cas.
Le sire est inapproprié : Vorandil n’est pas un seigneur, et Tharen n’est pas son vassal (apparemment, c’est un prince). « Maître » pourrait passer, mais tout juste.

Tharen a écrit:
Tout dépend de ce qui se passera dans cette plaine, nous sommes condamnés à la victoire.
WTF N°5… Tu dis que ça « dépend » et juste après, qu’ils sont « condamnés ». Dans le premier cas, ça indique une incertitude, et dans le deuxième une certitude. Gros contresens dans cet extrait.
De plus, y a une belle oxymore avec « condamné » à la « victoire ».

Tharen a écrit:
Après un moment de réflexion le Maître du Savoir ajouta :
Tu prendras avec toi les guerriers faucons de Asraï, une offensive groupée aura plus d’effet

J’imagine bien la tête du général Asraï quand il va se rendre compte qu’on a donné des ordres à ses troupes derrière son dos, sans le lui demander (alors qu’il a à peine quitté la tente), sans oublier que les guerriers faucons vont sûrement être vachement d’accord.
Et « de Asraï » ça ne se dit pas. Et en plus c’est de trop vu que tous les deux savent très bien que les guerriers faucons sont des Asraï.. *:p*

Tharen a écrit:
les premières étoiles avaient commencées à luire

Avec avoir, on accorde le participe en fonction du COD seulement si celui-ci est avant le verbe. Donc c’est « commencé ».

Tharen a écrit:
une lune rousse apparaissait à l’horizon.


Y a deux lunes dans le monde de Warhammer.
Après tu peux sortir l’excuse à la c** qui dit que y en a qu’une seule de visible pour le moment. XD
(bien que généralement la (ici les) lune (s) sont souvent déjà bien haut dans le ciel alors que la nuit tombe.


Voilà à peu près tout ce que j’ai à dire, à part ça c’est pas mal et j’attends la suite ! *;)*

Grom’

_________________
Spoiler:
 

Uzkul ged a ibid Dawi. Bar Dawi urz grim un grom, un ekrokit "Nai. Drekgit.". Un Uzkul drekged.
Spoiler:
 

Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1929
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Dim 2 Juin 2013 - 18:09

Un +1 général à la critique de Grom', à l'exception de quelques éléments :


Citation :
Tharen a écrit:
Des objets ouvragés étaient également suspendus au mur, symboles de traditions millénaires.
Euh… WTF ?
Il faudrait peut-être soit avoir un aperçu des objets et/ou des traditions, parce que là on peut s’imaginer tout et n’importe quoi, comme : « Des casseroles ouvragées étaient également suspendues au mur, symboles d’une tradition culinaire millénaire. »… * :D*

Il prend le parti d'une description courte. L'imagination fait le reste ; on se doute bien justement qu'il s'agit d'armes et d'artefacts ésotériques plutôt que de casseroles. Si je t'évoque un château dans un contexte de féodalité, de croisades, de chevalerie, tu imagine direct la vieil forteresse du 12ème siècle, et non pas un château de la Loire style renaissance. Tout est dans le cadre.


Citation :
Tharen a écrit:
Tout dépend de ce qui se passera dans cette plaine, nous sommes condamnés à la victoire.
WTF N°5… Tu dis que ça « dépend » et juste après, qu’ils sont « condamnés ». Dans le premier cas, ça indique une incertitude, et dans le deuxième une certitude. Gros contresens dans cet extrait.
De plus, y a une belle oxymore avec « condamné » à la « victoire ».
Je pense que c'est pas exactement ce que Tharen voulait exprimer. D'après moi, il souhaitait dire quelque chose comme "Peu importe ce qui se passera dans cette plaine, nous sommes condamnés à la victoire".
Et pour le coup c'est plutôt représentatif de l'orgueil elfique. Par contre, je vois pas le problème pour l'oxymore. Ce n'est pas forcément quelque chose de mal ; au contraire, ici c'est assez bien placé.


Citation :
Tharen a écrit:
une lune rousse apparaissait à l’horizon.


Y a deux lunes dans le monde de Warhammer.
Après tu peux sortir l’excuse à la c** qui dit que y en a qu’une seule de visible pour le moment. XD
(bien que généralement la (ici les) lune (s) sont souvent déjà bien haut dans le ciel alors que la nuit tombe.

Morrslieb est relativement peu présente ; sans parler de son cycle erratique. L'excuse à la c** se tient donc parfaitement.

PS : j'ajouterais en sus de tout ce qui a été dit que l'histoire fait justement assez peu originale. C'est un classique dans WHB comme dans 40k que de créer des alliances. A la limite, si tu avais travaillé sur une alliance réellement absurde (orque-HE par exemple, ou même HE -empire en mode "fanatique-on-doute-de-nos-alliés-car-ils-n-ont-pas-foi-en-sigmar), ca aurait pu être intéressant. Mais là, 3 gentils contre un méchant... Qu'est-ce que tu nous promet à l'exception d'une bonne bataille avec un ou deux rebondissements ?


Dernière édition par Arthamir le Dim 2 Juin 2013 - 19:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gromdal
Thane, Ambassadeur (et amateur de Chiantos aussi)
avatar

Nombre de messages : 2604
Age : 20
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 16/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Brunkni Throndinsson
Rôle: Orfèvre itinérant
Postures: S'adapter (+) Berserk (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Dim 2 Juin 2013 - 18:13

Arthamir a écrit:
Citation :
Tharen a écrit:
Tout dépend de ce qui se passera dans cette plaine, nous sommes condamnés à la victoire.
WTF N°5… Tu dis que ça « dépend » et juste après, qu’ils sont « condamnés ». Dans le premier cas, ça indique une incertitude, et dans le deuxième une certitude. Gros contresens dans cet extrait.
De plus, y a une belle oxymore avec « condamné » à la « victoire ».
Je pense que c'est pas exactement ce que Tharen voulait exprimer. D'après moi, il souhaitait dire quelque chose comme "Peu importe ce qui se passera dans cette plaine, nous sommes condamnés à la victoire".

Dans ce cas là WTF la formulation... XD

Grom', monoligne citations powaaaaa ! *siffle*

[ Esen' XD ]

_________________
Spoiler:
 

Uzkul ged a ibid Dawi. Bar Dawi urz grim un grom, un ekrokit "Nai. Drekgit.". Un Uzkul drekged.
Spoiler:
 

Traduction réalisée d'après Grudgelore, de Nick Kyme et de Gave Thorpe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Dim 2 Juin 2013 - 19:30

Je ferai plus dans le détail ce soir.

Quelque chose me chiffonne dans le texte et dans vos critiques sur les objets aux murs et la description, tout ça. Au fond, que ce soit décrit ou non, je m'en fiche un peu. Réfléchissez-bien.
Une tente.
Des objets au mur.

Tente.
Mur.
Objets accrochés.
Tente.
Tissu.
Mur.
Objets.
Tente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tharen
Prince
avatar

Nombre de messages : 2340
Age : 19
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 05/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Falko Lametranchant
Rôle: Vagabond, mercenaire et soigneur à ses heures perdues
Postures: S'adapter (+) Riposte (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Dim 2 Juin 2013 - 22:24

Bon il faut que je réponde maintenant! *erf*

Déjà merci pour votre entrain et votre célérité à répondre! XD

Bon alors Grom', je vais même pas contester l'aurtograffe ni le fluff, parce que voilà!

Pour le tutoiement/vouvoiement je vais régler ça.
Pour les WTF il me semble que Artha' a été assez claire XD(Merci Artha' d'avoir pris ma défense contre le nabot! *:p* )

Citation :
Tharen a écrit:
Le seigneur Falko
XD
Voui, mon deuxième héros, je m'y suis attaché avec le RP, il faudra que je fasse son fluff aussi... *><*

Merci Wolfen pour l'incohérence, je l'ai aussi corrigé! *gg*

Citation :
PS : j'ajouterais en sus de tout ce qui a été dit que l'histoire fait justement assez peu originale. C'est un classique dans WHB comme dans 40k que de créer des alliances. A la limite, si tu avais travaillé sur une alliance réellement absurde (orque-HE par exemple, ou même HE -empire en mode "fanatique-on-doute-de-nos-alliés-car-ils-n-ont-pas-foi-en-sigmar), ca aurait pu être intéressant. Mais là, 3 gentils contre un méchant... Qu'est-ce que tu nous promet à l'exception d'une bonne bataille avec un ou deux rebondissements ?

Niark niark... *eviloui* j'ai dis que c'était une intro, donc c'est la partie cachée de l'iceberg! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Lun 3 Juin 2013 - 0:32

Bon, la forme a été faite, je ne vais pas revenir dessus en détail.

Pour le fond, c'est un peu "conventionnel", c'est surtout trop théâtral.
Un camp, trois armées, une engueulade, une des parties qui renvoie chacun dans ses sièges à l'arrivée du protagoniste, un petit "débat" pour la forme et puis hop, on remballe.
Gromdal a raison sur un point : ce n'est pas logique que cela s'arrête là. Tu n'es pas obligé de gaver le lecteur avec des détails pragmatiques et tactiques, de gestion des ressources, placement de chaque troupe, de ravitaillement et autres, mais les leaders doivent le gérer. Donc tout ne peut pas s'arrêter après un petit dialogue de broutille.
De même, le mage qui renvoie tout le monde sur sa chaise / son siège, c'est un peu limite. Déjà que les humains ont une tolérance excessivement basse de la magie et que les Asraï ne sont pas particulièrement (que je sache) potes avec leurs cousins Asurs, c'est un peu le meilleur moyen pour que chacun claque la porte.

Le débat lui-même mérite d'être clarifié et rendu plus... important. Là il y a une distance entre la scène quand le Prince arrive dans la tente, où chacun crie et les dagues sont tirées, et l'exposition sobre des faits et la solution toute simple. Je pense qu'il serait intéressant de chercher un problème un peu plus "profond" et moins facilement évacué. Ne pas oublier que l'Asur se fait médiateur mais doit chercher une solution qui doit convaincre tout le monde. Les Asraï sont bien solitaires et si le type lui dit "bon, tant pis pour ton bosquet", amha la réponse serait plutôt "Ok, tu t'approches c'est toi qui te fait arroser de flèches".

Prends plus ton temps, expose mieux la situation, donne-nous une claire introduction. Là, j'avoue que je ne sais pas bien où je suis ni ce que j'y fais exactement.


Cordialement,

Wolf'.


Edit : à me relire, le ton est un peu rude. Le texte n'est pas mauvais du tout, loin de là mais il faut encore le travailler pour qu'il passe de "correct" à "bon". Et il n'y a pas tant à faire que ça. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tharen
Prince
avatar

Nombre de messages : 2340
Age : 19
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 05/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Falko Lametranchant
Rôle: Vagabond, mercenaire et soigneur à ses heures perdues
Postures: S'adapter (+) Riposte (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Mer 12 Juin 2013 - 14:44

Salut à tous!

Après la critique judicieuse de Wolfen, j'ai essayé de remanier cette première partie parce qu'il est vrai que les incohérences étaient assez nombreuses.
Bon ça reste beaucoup de blabla mais la suite sera autrement plus intéressante... *;)*
Voici ce que ça donne, n'hésitez pas à poster vos commentaire!

_______________________________________________

Tharen Athanar regardait la plaine. Au loin la forêt faisait face au campement ordonné. Le soleil se couchait derrière les arbres et des couleurs rouge et or illuminaient l’horizon. Le Prince elfique tourna les talons et entra dans la tente de l’état-major. L’intérieur était tapissé de longues draperies bleues et violettes, couleurs de l’armée elfique partie pour le vieux monde. Des objets ouvragés étaient également suspendus aux toiles, symboles de traditions millénaires.
Autour de la table centrale, divers personnes étaient assis. Il y avait des humains aux vêtements raffinés pour leur race ou en lourdes armures, ainsi que des elfes venant d’horizons visiblement très différents. Plusieurs de ces personnages étaient levés et semblaient en proie à une violente dispute. Des elfes vêtus de tenues vertes criaient à s’arracher la gorge, l’un d’eux avait même dégainé une dague effilée.
Soudain, une voix forte magiquement amplifiée couvrit le tumulte qui régnait dans la pièce.
 
-Messeigneurs, je vous rappelle que nous sommes ici pour gagner une bataille et non pour en créer une autre. Nous devons rester unis et je vous rappelle que notre but et de protéger les terres du vieux monde de cette invasion, les forces d’Ulthuan n’ont rien à gagner en intervenant ici, et l’Ost que je mène peux très bien s’en retourner si la situation continue.  Toutefois le seigneur Téclis m’a chargé de cette mission et je compte malgré tout la mener à bien, je ne demande que votre coopération, poursuivit le maître du savoir elfique.
 
Celui qui venait de parler semblait être un puissant guerrier mais ses yeux brillaient d’une intelligence assez rare même chez les elfes. Il remarqua la présence du nouvel arrivant.
 
-Ah Prince Tharen ! Asseyez-vous, j’ai besoins de vos informations. Quelle est la situation ? Connaissez-vous leur nombre exact ? questionna le commandeur.
 
-Salut à vous Vorandil ! Des rapports de patrouilleurs signalent des mouvements de troupe dans la forêt. Ils se rassemblent et passeront bientôt à l’action. Je pense que leur nombre dépasse les cinquante mille guerriers, ce sera du  contre deux au corps à corps. De plus des patrouilles aériennes ont vue des monstres de plusieurs mètres de haut, je pense qu’ils centreront leur attaque avec ceux-ci.
 
-Hmm, seigneur Rotbart ! appela l’elfe en bout de table. Vos machines de guerre seront-elles prêtes d’ici à ce qu’ils aient traversé la forêt ?
 
L’Asraï qui se disputait avec les bretonniens se leva immédiatement et prit la parole :
-Cette forêt est un territoire sacré des elfes sylvains, elle est la porte d’entrée d’Athel Loren et nous ne pouvons pas nous permettre de la laisser se faire profaner par les serviteurs du chaos !
 
-Seigneur Unras, nos adversaires sont des Hommes-bêtes et dépendent de la forêt autant que vous. De plus ces terres ne portent aucun sanctuaire ni aucune colonie elfique en son sein, rétorqua un des chevaliers en armures qui se querellaient avec l’elfe.
 
-Le bretonnien n’a pas tort, de plus nos machines de guerre et la cavalerie n’auraient aucun effet au milieu des arbres, pire ils pourraient détruire les arbres auxquels vous tenez tant, renchérit le seigneur Rotbart.
 
La façon dont il avait nommé Falko lui valut un regard plein de mépris. L’atmosphère était lourde et la confiance aurait pu régner dans cette alliance semblait complètement disparue.
-Eh bien qu’il en soit ainsi ! décida Vorandil. Nous les attendrons ici et nous fortifierons nos postions. Mais pour limiter les dégâts infligés à cette forêt tous les tirailleurs les harcèleront pendant leur avancée.
 
Les Asraï présents autour de la table se renfrognèrent et le dénommé Rotbart se leva :
- Outre le fait que cette mesure ne sera pas d’une très grande efficacité, il se pose également le problème du ravitaillement, nos canons n’ont pas de munitions illimitées et si la bataille se prolonge comme vous semblez le prévoir, nous risquerons de subir une pénurie.
 
-Je ne prévois rien d’autre que cette bataille. Cet affrontement sera décisif. Je vous rappelle que nous sommes faces à une des plus grandes hardes d’hommes-bêtes de ce siècle. Cette race a pour particularité de ne pas réfléchir ils suivent la loi du plus fort et attaqueront jusqu’à se faire refouler ou à nous massacrer, rétorqua le Maitre du Savoir.
 
Un grand silence se fit, tous semblaient prendre conscience de l’enjeu de cet affrontement.
- A présent la séance est levée, que toutes les unités de tirailleurs se tiennent prêtes à l’aube nous devons nous assurer que les fortifications soient prêtes lorsqu’ils arriveront.
 
-Un instant !
 
Celui qui avait prononcé ces mots était un elfe sylvain qui était resté silencieux jusqu’alors.
-Oui Noble Turgön ?
 
-J’aimerais savoir de quel droit prenez-vous le commandement de nos forces respectives. Nous ne sommes plus dépendants des Hauts Elfes depuis longtemps et mes troupes n’ont pas à recevoir d’ordres de vous !
 
-Le seigneur Unras ne vous a-t-il pas prévenu ?demanda Vorandil. Les Asurs ont acceptés d’intervenir, mais vous devez nous laisser carte blanche en ce qui concerne la bataille et c’est pour cette raison que j’ai insisté pour que tous les généraux se prêtent serment mutuellement, mais il me semble que votre seigneur ne vous a pas mis au courant…
 
-En effet, j’étais ignorant de ces arrangements, rétorqua l’Asraï.  Mais soit, seul Unras vous a juré fidélité, quant à moi je me retire et retourne à Athel Loren. Sachez que votre arrogance vous coutera cher ! Vous êtes à présent indésirables sur mes terres, tous autant que vous êtes ! s’exclama Türgon.
 
Sur ces mots, il quitta la tente, Unras essaya de le retenir et de lui parler mais rien n’y fit. Vorandil prit à nouveau la parole :
-A présent, sachez que nous devons rester unis, les querelleurs et ceux qui ne s’intéressent qu’à leurs propres intérêts s’en aillent, je ne pourrais pas tolérer d’autres désertions. Nous avons un but commun que nous devons accomplie ensemble, si chacun décide de rester seul, tout sera voué à l’échec et ces terres tomberont dans les mains du Chaos.
 
Personne ne bougea, la séance fut rapidement levée après quelques remarques d’ordre logistiques. Lorsque tous furent sortis, Tharen s’approcha du commandant de l’Ost.
 
-Vorandil, vous savez que ce mode d’action risque de voir os forces déjà peux nombreuses se réduire encore.
 
-Je le sais bien Prince Athanar, mais je ne peux pas agir autrement, nous ne pouvons gagner une guerre avec des lâches et des traitres. Les Asraï ont toujours été très égoïstes. Mais nous devons nous battre aux côtés de ceux qui le souhaitent. Sinon ces serviteurs des Dieux sombres marcheront sur Athel Loren et sur les terres bretoniennes. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre nos rares alliés sur le vieux monde même si ceux-ci nous considèrent comme des étrangers. Téclis pense que le destin de notre Monde se jouera ici sur le vieux continent et non en Ulthuan.
-Je sais ce qu’a dit le Seigneur Téclis, mais cette bataille n’est pas encore gagnée et nous ne repousserons peut-être pas leurs assauts, rétorqua le guerrier.
 
-Tout dépend de ce qui se passera dans cette plaine, nous sommes condamnés à la victoire.
 
Après un moment de réflexion le Maître du Savoir ajouta :
-Que les guerriers d’Ellyrion se tiennent prêts, ils devront être en contact avec l’ennemi à la première heure demain.
 
-Bien. Puis-je vous demander une faveur, monseigneur ? demanda Tharen.
 
-Quelle est-elle ? s’enquerra Vorandil.
 
-Pourrais-je mener une offensive aérienne avec Serre d’Argent et le groupe d’aigles géants ?
 
-Je te l’accorde, tu prendras avec toi les guerriers faucons Asraï, une offensive groupée aura plus d’effet et leurs chef de guerre m'ont donné la permission de coordonner leurs attaques, ordonna-t-il avant de se retirer dans sa tente personnelle.
 
Tharen resta seul en haut de la colline qui surplombait le campement et la plaine. Les premières étoiles avaient commencé à luire et une lune rousse apparaissait à l’horizon. Le noble elfique adressa une prière silencieuse à Asuryan et rentra dans sa tente.


Dernière édition par Tharen le Jeu 13 Juin 2013 - 11:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilgalad
Noble
avatar

Nombre de messages : 495
Age : 22
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 03/02/2011

Feuille de personnage
Nom: Yrellian Gilgalad
Rôle: Seigneur Asur-vampire
Postures: Attaque et défense à outrance

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Mer 12 Juin 2013 - 16:42

C'est déjà beaucoup mieux *big*


L'histoire est déjà plus crédible comme ça. Les traits caractéristiques de chaque race sont plutôt bien représentés à ma connaissance. 

L'avantage du désistement des Asraï, c'est que cela apporte une part d'incertitude sur ce qu'ils veulent faire pendant la bataille et après celle-ci. 


Par contre, j'ai relevé parfois des mots ou des lettres qui manquent. Cela peut parfois nuire à la compréhension et casse un peu la lecture. Pour cela je te laisse faire une petite relecture. C'est là que tu vois l'intérêt de te relire à voix haute. En effet, tu t'aperçois rapidement des ces erreurs. Mais sinon c'est très bien. 


Évidemment j'attends la suite avec impatience ou sinon tu connaît la sentence (:**maul**:) pour ceux qui ne la connaissent pas.




Gilgalad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tharen
Prince
avatar

Nombre de messages : 2340
Age : 19
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 05/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Falko Lametranchant
Rôle: Vagabond, mercenaire et soigneur à ses heures perdues
Postures: S'adapter (+) Riposte (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Mer 12 Juin 2013 - 20:28

Merci pour ta réponse! *gg*

J'ai relu et ai essayé de corriger les erreurs et je ne pense pas qu'il en reste...

La suite ne devrait pas tarder! *^^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfen
Khaineux Extremiste et Fanatique du Draïch
avatar

Nombre de messages : 758
Localisation : 92
Date d'inscription : 26/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Geralt Akkersüm
Rôle: Humain
Postures: Faibles : Berserk et Riposte

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Mer 12 Juin 2013 - 20:59

Tout d'abord un grand bravo, parce que tu t'es vu adressé un certain nombre de critiques (et pas que par moi, loin de là !) et tu as su les digérer et les utiliser pour retravailler ton texte. C'est rare et c'est appréciable ; et ça se ressent à la lecture de cette version retravaillée.


Je vais faire assez rapide, ce soir.


Les + :

- Prise en compte des critiques, situation rendue plus crédible, personnages plus marqués.

- L'histoire elle-même est intéressante.

- La réaction de l'Asraï


Les - :

- La présentation ! C'est très bête, mais essaie de réorganiser tes paragraphes et évite de sauter des lignes à tout bout de champ. Saute des lignes avant et après les dialogues, contente-toi de retours à la ligne pour le reste.

- Un peu trop de dialogues ! C'est récurrent et normal, tu apprendras au fur et à mesure à t'en passer. Les dialogues peuvent t'apparaître comme la manière la plus évidente de raconter des choses et de faire vivre tes personnages, mais ce n'est pas le cas. Surtout, les dialogues, c'est ce qu'il y a de plus dur à bien faire : il faut réussir à les rendre crédibles, pas trop clichés, pas trop ampoulés, etc..


Voila essentiellement.

Je reviens rapidement sur un détail : Gromdal (je crois) avait parlé de la fin qui était un peu abrupte. On n'arrête pas un état-major après deux-trois phrases de discussion sur un point de détail, il reste des tas de choses (chiantes) à organiser ! Ta manière de résoudre cela a été de les faire apparaître dans un dialogue, sauf que tu ne fais que reculer le problème. Ta phrase évacue le problème du ravitaillement, mais on pourrait te rétorquer : et l'organisation des tentes ? Et l'emplacement pour les latrines ? etc. etc.
Bref il me semble que plutôt que d'en parler, il serait mieux de refermer ta scène sur les discussions qui se prolongent longuement mais ne nous intéressent guère. Bref les laisser dans l'évoqué, dans le non-dit. Cette discussion a lieu, mais on ne la voit parce que le détail, on s'en fiche. ,)



Wolf'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tharen
Prince
avatar

Nombre de messages : 2340
Age : 19
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 05/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Falko Lametranchant
Rôle: Vagabond, mercenaire et soigneur à ses heures perdues
Postures: S'adapter (+) Riposte (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Jeu 13 Juin 2013 - 11:34

Merci pour ta réponse!

C'est vrai que j'essaye de faire en sorte de produire quelque chose de qualité et pour cela les critiques sont bienvenue Je fait en sorte de modifier mon texte en fonction des critiques, ... *^^* Surtout que je crois que c'est la première fois que j'écris vraiment... XD

Pour répondre à tes remarques:

-J'ai modifié la mise en forme, je pense que c'est mieux maintenant

-Pour les dialogues, je vois pas trop comment modifier ça pour le coup alors je pense que ça va rester comme ça pour l'instant je verrais par la suite si j'arrive à reformer tout ça.

-Pour ce qui est de l'organisation du camps, j'ai rajouté une phrase, mais elle est peut-être insufisante:

Citation :
 la séance fut rapidement levée après quelques remarques d’ordre logistiques




En tout cas merci pour ce commentaire!


Voilà, n'hésitez pas à poster vos autres remarques!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tharen
Prince
avatar

Nombre de messages : 2340
Age : 19
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 05/06/2012

Feuille de personnage
Nom: Falko Lametranchant
Rôle: Vagabond, mercenaire et soigneur à ses heures perdues
Postures: S'adapter (+) Riposte (-)

MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   Lun 23 Juin 2014 - 9:48

Salut à tous!!!

Je reprend un peux ce sujet, simplement en y mettant le fluff de mon dernier CdA qui est dans la droite lignée des premières pages de ce sujet! *^^*

Bonne lecture!

Le soleil commençait à pointer à l’horizon. Le camp de l’alliance était déjà en ébullition, le raid aérien qui avait été prévu la veille était annulé. Des mouvements anormaux ont été aperçus par les patrouilleurs éllyriens en mission de reconnaissance, les cieux lointains étaient mouchetés de points noirs. Chacun de ces points était une chimère ou une manticore, créatures difformes, fruits du chaos. Elles venaient apparaître et nul ne pouvait deviner leur provenance. Leur présence et leur nombre ne pouvait permettre une expédition aérienne. Les grands aigles, griffons et autres guerriers faucons des forces de l’Ordre étaient cloués au sol. Les généraux ne pouvaient pas se permettre de risquer ces forces si précieuses en cas de bataille rangée.

Tharen Athanar s’enferma dans sa tente. Il étudiait des cartes datant de la guerre de la barbe, époque où les Asurs avaient encore des colonies sur le vieux monde. L’armée elfique avait débarqué en Bretonnie et avait été guidée par ses habitants jusqu’au sud d’Athel Loren. Des rassemblements d’hommes-bêtes se faisaient de plus en plus nombreux et menaçaient un lieu que le grand Téclis voulait à tout prix préserver. Une fois arrivés sur place, ils avaient établis leur campement et avaient été rejoint par les forces impériales et bretoniennes. Ils étaient entre la forêt des Asraï et les montagnes où s’étaient regroupées les forces chaotiques. Le jeune Prince décida de diviser les troupes elfiques en deux compagnies. Sur le flanc gauche Vorandil dirigera les archers, les maîtres des épées et la cavalerie, et de l’autre il prendrait les gardes phénix et les gardes maritimes. Les forces des humains étant placées au centre et les elfes sylvains s’occupaient d’affaiblir les positions ennemies en les harcelants jours et nuits. Il sortit pour soumettre son plan à son commandant, celui-ci accepta ; il lui laissait toujours carte blanche pour les questions stratégiques. Il insista tout de même pour que Tharen soit accompagné de deux maîtres des épées.

La matinée se déroula très rapidement. Le camp des forces de l’ordre était en effervescence et la bataille approchait. Chaque soldat, humain et elfe apprêtait son équipement, affûtait son épée ou comptait ses flèches. Vers midi, un nouveau rapport des éclaireurs Asraï indiqua au commandant Athanar que l’ennemi commençait à se regrouper et à former ses lignes malgré le chaos ambiant. Tharen décida d’ordonner à ses troupes de faire de même.

Les phalanges d’hommes d’armes des bretonniens et d’hallebardiers impériaux formaient un groupe compact au milieu de leur ligne. Les cavaliers prenaient position sur les flancs de l’infanterie et les machines de guerre humaines commençaient à se mettre en batterie à l’orée de la forêt. La tension était palpable au cœur des lignes de l’ordre. Les hommes avaient des doutes sur les bonnes intentions des elfes et cela ne les rendait pas très dociles aux ordres de leurs capitaines.

Les hauts elfes s’étaient placés en retrait par rapport aux humains. Les troupes de Vorandil étaient prêtes. Le maître du savoir avait placé les régiments dont il avait la charge à l’extrémité du flanc gauche de l’armée. Les archers elfiques avaient acceptés de prendre les braseros que les bretonniens leurs avaient donnés pour enflammer leurs flèches. Le feu effrayant les bêtes et empêchant la magie du chaos de régénérer les plaies. Les heaumes d’argent avaient pris place dans la forêt et attendaient le signal venant du flanc droit.

De son côte, Tharen Athanar organisa ses troupes de façon à ce que les gardes maritimes puissent décocher plusieurs volées avant de se replier, laissant les gardes phénix en première ligne. Il restera en retrait afin de commander ses troupes, ayant toujours les deux maîtres des épées en guise de gardes du corps. Tous ses combattants étaient galvanisés par sa présence et les gardes maritimes observaient les membres de la garde phénix avec respect. Bien qu’ils proviennent tous du même royaume, rares étaient ceux qui avaient déjà rencontrés des « elfes muets ».

Une légère brise faisait flotter les étendards des forces de l’ordre. Les combattants ne parlaient plus. A l’horizon, le nuage noir de créatures volants chaotiques se rapprochait peu à peu. Tous savaient qu’en dessous, des phalanges de monstres assoiffés de sang avançaient au pas de charge. Soudain, un coup de trompe se fit entendre. Grave, sourd et profond. Il provenait du flanc gauche de l’armée. D’autres cors lui répondirent. Ce n’était pas la sonorité de cors humains ou elfiques et l’ennemi se contentait de tambours rudimentaires. De plus, ces derniers étaient encore trop loin pour se faire entendre. La longue plainte se tut d’un seul coup. S’en suivit un grondement sourd. Un nuage de fumée noir recouvrit les collines à l’ouest. Puis des sifflements de plus en plus aigus parvinrent aux oreilles des deux forces en présence, et presque aussitôt la plaie qui était presque lisse quelques instants auparavant se couvrit de cratères et d’explosions. Un déluge de feux couvrait le champ de bataille. Aucun des projectiles ne touchait les deux blocs compacts de combattants, mais si la bataille devait avoir lieux, il leur faudrait traverser ce terrain couvert de flammes et de terre labourée.

Tharen Athanar avait compris ce qui se passait dès le premier coup de trompe, ayant déjà entendu des récits de batailles s’étant déroulées sur le vieux monde. Les nains étaient sortis de leurs montagnes.


A vos claviers! *:p*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Récit]Du sang dans la Plaine...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Récit]Du sang dans la Plaine...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Event RP-PVP : Du sang dans la neige.
» Bain de sang dans les terres arides .
» Bain de Sang dans les terres aride : printemps tour 1
» [RdB] Bain de sang dans les terres arides (Ekrund)[2500pts]
» campagne bain de sang dans les terres arides : les règles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: