Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Récit] Le gardien d'Ulthuan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Le gardien d'Ulthuan
Noble
avatar

Nombre de messages : 382
Age : 19
Localisation : Orvault
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Nom: Calimacil Lame-Dansante.
Rôle: Gardien d'Ulthuan.
Postures: fermement campé face à une chimère, mon dragon de compagnie dans le dos.

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Mar 2 Sep 2014 - 13:49

gilgalad a écrit:
Citation :
Content de son travail
Tu peux l'être.
*big*  merci *love*

et sans plus attendre, la suite:



Chapitre 22 : Aveux.

Calimacil était coincé entre le marteau et l’enclume. D’un côté, les elfes noirs lui feraient la peau dès qu’ils l’auraient rejoint, mais s’il se mettait à courir vers les Azurs, ils ne comprendraient peut-être pas que ses intentions n'étaient pas hostiles...
Si cavaler vers l’un des camps était impossible, il décida de sortir du champ de bataille. Il s’élança en même temps que les deux armés. Il entendit les claquements secs d’arcs et d’arbalètes tirant à l’unisson, puis le sifflement effrayant des projectiles lancés à une vitesse folle. Puis ce fut des cris de douleurs, inhumains. Des râles d’agonies montant des deux camps. Quelques carreaux et flèches atterrirent près de Calimacil et il comprit que les deux camps souhaitaient sa mort. Il accéléra.
Sa vitesse prodigieuse lui permit de rejoindre le bord du champ de bataille, bordé sur trois côtés d’une dense forêt, au moment où une deuxième volée de projectiles montait haut dans le ciel. Calimacil continua à courir, jusqu’à sortir du bois. Une plaine s’étendait devant lui, son herbe verte s’étalant paresseusement au soleil. Déserte. Calimacil se pensait en sécurité, aussi se transforma-t-il en elfe.
Qu’il était bon de se retrouver de nouveaux dans ce corps... C’était comme une renaissance pour lui. Ses vêtements n’avaient curieusement pas subit d’altération et reposaient sur son corps, comme s’ils ne l’avaient jamais quitté. Une flèche siffla près de ces oreilles et Calimacil se retourna vivement.
Thanatos, le « Chasseur de Kurnous », se tenait à quelques mètres, l’arc bandé. Cet Ellyrien l’avait aidé à atteindre la « cité des mages ».
-Calimacil Lame-Dansante, déclara-t-il.
-Thanatos ! Quel bon vent t’amène ?
Prononçant ces mots, Calimacil laissa un sourire éclairer son visage et il ouvrit les bras en avançant. Thanatos tira à ses pieds et hurla :
-Plus un pas, monstre !
Calimacil devint livide : il était clair pour lui que Thanatos l’avait vu se transformer.
-Thanatos, ce n’est pas ce que tu penses... je peux tout t’expliquer !
-Tu n’en feras rien. Je dois te tuer, et puisse que j’éprouve toujours une profonde reconnaissance envers toi depuis que tu m’as sauvé, je t’abattrai rapidement.
Calimacil se souvenait bien d’avoir éliminé une chimère qui, sans son intervention, n’aurait fait qu’une bouchée de l’elfe. Et il se souvint également que les Ellyriens avaient un sens de l’honneur démesuré.
-Thanatos ! J’en appelle à la dette que tu as envers moi depuis notre première rencontre ! Laisse moi t’expliquer ce qui se passe, et, si tu le veux toujours, m’exécuter. Mais d’abord, tu dois jurer de m’écouter !
Une intense réflexion coupa le cavalier de la réalité, tandis que ses hommes sortaient du bois pour entourer Calimacil. Ce dernier reconnut La guerrière masquée avec qui il s’était battu aux portes d’une ville. Elle s’approcha de Thanatos et se pencha à son oreille. Son chef l’écouta attentivement et parut satisfait de ce qu’elle lui disait. Derrière eux, on entendait la bataille qui faisait rage entre les deux camps.
-Bien... explique-toi ! Mais soit convaincant, sinon ta dernière vision sera l’empennage d’une flèche !
Sans quitter des yeux la guerrière masquée, Calimacil raconta toute son histoire, sa découverte dans la caverne Druchii, sa vie à la ville des mages, Isiel, sa fuite... tout jusqu’à ce moment. Thanatos sembla boire ses paroles, même s’il tentait de feindre l’indifférence. Lorsqu’il eut finis, Calimacil enleva sa tunique et lui montra la rune de Kurnous qui brillait sur son torse d’une douce lueur argentée.
Thanatos savait désormais sans aucune hésitation ce qu’il devait faire. Il raffermit sa prise sur son arc.





Belannaer, toi qui aime le suspens, te voilà servi XD

Laissez moi vos commentaires et autres impressions.

Toujours en train d'écrire,
Le gardien.


Dernière édition par Le gardien d'Ulthuan le Ven 5 Sep 2014 - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belannaer le Sage
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Mar 2 Sep 2014 - 16:58

Vite la suite!! *O_O* bon, trêve de plaisanterie, très bon épisode, rien à redire! *gg*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narog
Fils de la lune sanglante
avatar

Nombre de messages : 2012
Age : 27
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Mar 2 Sep 2014 - 21:17

Beau petit récit que tu nous concoctes ici.

J'ai aussi relevé certaines fautes, comme dans ton dernier poste:

Citation :
Calimacil était coincé entre le marteau et l’enclume. D’un côté, les elfes noirs lui feraient la peau dès qu’ils l’auraient rejoint, mais s’il se mettait à courir vers les Azurs, ils ne comprendraient peut-être pas que ses intentions ne sont n'étaient pas hostiles...
Mais rien de bien méchant, je sais comme il est difficile de pas en faire ou meme de les remarquer après plusieurs relectures (je peux aussi te conseiller de te relire à voix haute, ça aide pas mal).

Nargo qui est curieux de voir la suite. *gg*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilgalad
Noble
avatar

Nombre de messages : 496
Age : 22
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 03/02/2011

Feuille de personnage
Nom: Yrellian Gilgalad
Rôle: Seigneur Asur-vampire
Postures: Attaque et défense à outrance

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Mer 3 Sep 2014 - 13:34

Ayant été pris toute la journée d'hier par une partie de la pré-rentrée à la fac, je ne peux poster que maintenant.

Ce chapitre est vraiment mieux que les précédents. Et ce, à tous les niveaux. Les impressions de Calimacil sont vraiment bien décrites même si c'est encore perfectible. Pour t'améliorer dans ce domaine, je te conseille deux possibilités. La première est que tu t'imagines que ton personnage principal te raconte son histoire. Cela est encore plus facile grâce au point de vue interne du texte. La deuxième possibilité est de t'immerger dans la peau du personnage quand tu écris. Ainsi, tu "comprends" ce qu'il ressent et est plus à même de décrire cela. Evidemment, ce ne sont que des conseils et tu n'est pas obligé de les suivre.
Mais sinon, je n'ai pas repéré de fautes qui saute aux yeux.

Au niveau de l'histoire, le suspense à la fin est vraiment le bienvenu. Il tient en haleine le lecteur quant au sort du personnage principal. Car la grande question maintenant est : que va-t-il faire maintenant qu'il n'a jamais été aussi proche de la mort ?


Du coup, j'attends avec impatience la suite de ton histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gardien d'Ulthuan
Noble
avatar

Nombre de messages : 382
Age : 19
Localisation : Orvault
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Nom: Calimacil Lame-Dansante.
Rôle: Gardien d'Ulthuan.
Postures: fermement campé face à une chimère, mon dragon de compagnie dans le dos.

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Ven 5 Sep 2014 - 17:05

Oulalaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa! effectivement Narog c'est une très belle faute que tu as repéré et que je vais m'empresser de corriger *sac*

Voilà la suite:



Chapitre 23 : Les Chutes éternelles.

Thanatos raffermit sa prise sur son arc. Calimacil déglutit, un frisson parcourut son dos. L’Ellyrien ôta la flèche de son arme et la rangea dans son carquois. Calimacil se détendit d’un seul coup. Il adressa un regard reconnaissant à la guerrière masquée qui venait sûrement de lui sauver la vie.
Le chef des cavaliers mit pied à terre et vint serrer Calimacil dans ses bras. Mais alors qu’ils échangeaient cette embrassade, une vingtaine de Druchii décida d’attaquer ce groupe en infériorité numérique. Ces elfes avaient fuis le champ de bataille où un carnage sans nom dirigeait des milliers d’âmes dans les mains du dieu de la mort.
Ils espéraient tuer les Ellyriens et s’emparer de leurs chevaux. Mais malheureusement pour eux, lorsqu’ils sortirent des fourrées, les réflexes hors du commun des cavaliers leurs permirent de décocher une volée de flèches à bout portant. Des vingt ennemis, seuls onze se tenaient encore debout. Remis du choc, ils durent affronter une charge de cavalerie parfaitement ordonnée et furent mis en pièces sans causer d’autres blessures aux hauts-elfes qu’une estafilade sans gravité au bras d’un des cavaliers.
Calimacil récupéra une épée et un bouclier sur les cadavres, même si sa blessure au flanc l’empêcherait de combattre plus de quelques minutes. Thanatos le fit monter en selle derrière lui et lui proposa de l’emmener au camp des Azurs, en attendant l’issue de la bataille. Calimacil se souvint alors de la menace qui planait au-dessus du Roi Phénix et il lui demanda de le déposer dans le premier village venu.
Avant leur séparation, Calimacil eut le temps d’apprendre que le roi Caradryel était en voyage dans la ville des Chutes éternelles, en Avelorn. Calimacil pesta en apprenant que cette ville se situait non loin du front et à environ deux jours de chevauchée. Kesbeth avait plus d’une journée et demi d’avance. Il devait se dépêcher.
Il emprunta un cheval à un villageois heureux de pouvoir aider une personne qu’il pensait de l’armée. Il lui offrit également de l’argent pour que l’elfe puisse se soigner contre le bouclier et l’épée Druchii. Calimacil les laissa sans aucun remords et garda sa dague. L’elfe chevaucha sans aucun répits, manquant de faire mourir le cheval à la tâche. Il changea même de monture en cours de route, prétextant devoir voir le Roi Phénix immédiatement, ce qui n’était pas vraiment un mensonge.
Il arriva, épuisé, aux Chutes éternelles et pénétra dans la ville. Il acheta des vêtements neufs avec le reste de son argent et se dirigea vers le palais. Se faisant passer pour un courtisan, il n’eut aucun mal à infiltrer la cour. Mais lorsqu’il arriva en vue du roi, il était déjà trop tard. Cet elfe célibataire avait déjà goûté aux charmes de la belle Isiel. Il voyait en elle l’objet de tous ses désirs et ne savait pas encore dans quel piège mortel il était tombé.
Calimacil décida d’attendre son heure et pria toute la soirée Assuryan de retarder la lame de Kesbeth suffisamment longtemps. Il ne lui restait plus qu’à patienter...





n'hésitez pas à poster vos commentaires, je garde toujours un œil sur vos réponses, même si je n'y répond pas toujours immédiatement.

Courant corriger sa faute,
Le gardien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belannaer le Sage
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Ven 5 Sep 2014 - 17:46

Rien de constructif, que du sympa!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilgalad
Noble
avatar

Nombre de messages : 496
Age : 22
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 03/02/2011

Feuille de personnage
Nom: Yrellian Gilgalad
Rôle: Seigneur Asur-vampire
Postures: Attaque et défense à outrance

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Ven 5 Sep 2014 - 19:06

L'histoire avance lentement (à cause de la brièveté des suites et non de l'intrigue, je précise) mais sûrement. A chaque chapitre que tu nous donnes, on découvre de nouvelles choses. Ici, globalement, le combat contre nos vils cousins a été plutôt bien décrit même si trop court (la description du combat et pas le combat) à mon avis. Le texte aurait sûrement gagné en profondeur et les personnages aussi si tu avais décrit plus longuement celui-ci au lieu de "l'expédier". Mais après tout, tu fais comme tu veux, ce n'est que mon avis.

Au niveau de l'histoire, la fin du suspense de la suite précédente est vraiment inattendue et cela fait plaisir à voir la manière dont tu as su manier cela. La trabersée du pays par Calimacil aurait aussi méritée d'être plus amplement décrite mais si tu ne te sens pas capable de le faire, ce n'est pas grave. L'avantage, ici, est que que l'on perçoit du coup mieux la rapidité du coursier elfique.

Le seul inconvénient, je trouve, est la présence d'une armée d'elfes noirs puis de leur présence en Avelorn (même si dans le dernier cas c'est "juste" une espionne"). En effet, lors du règne de Caradryel, les elfes noirs n'ont reconquis que les terres du Pays des Ombres et ne s'étaient pas aventurés à l'intérieur des Annulii et dans les Royaumes Intérieurs. Mais si tu trouves une justification à cela dans ton récit, tout sera bon à ce niveau.
Dernier point, la présence d'une elfe noire en Avelorn. Je veux bien concevoir qu'elle ait tenté de dissimuler sa présence magique mais il y a là la Reine Eternelle et la forêt qui recouvre ce royaume est vivante et consciente. J'ai du mal à croire qu'elle ait réussi à cacher son pouvoir (vu que c'est une sorcière) à des êtres qui étaient là avant même la venue du chaos.

Sinon, j'ai repéré une petite faute vers la fin du texte (dans les dernières lignes pour être plus précis) mais je pense que tu vas la trouver.


Et au fait, j'allais oublier de dire que j'attends ta suite avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gardien d'Ulthuan
Noble
avatar

Nombre de messages : 382
Age : 19
Localisation : Orvault
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Nom: Calimacil Lame-Dansante.
Rôle: Gardien d'Ulthuan.
Postures: fermement campé face à une chimère, mon dragon de compagnie dans le dos.

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Dim 14 Sep 2014 - 17:33

Je suis déçu. Je vais devoir abandonner le récit pour des raisons personnelles. Je suis comme dégouté de ce choix mais c'est le seul qu'il me reste. Je dois laisser l'histoire inachevée et sûrement un public insatisfait.

Mais je me drape dans les restes de mon courage et je vous tire ma révérence, sûrement pour longtemps.

Partant avec un lourd poids sur le cœur,
Le gardien.

Ps: ces moments passé à écrire pour vous, lecteurs, vont me manquer au plus haut point. Au revoir à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilgalad
Noble
avatar

Nombre de messages : 496
Age : 22
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 03/02/2011

Feuille de personnage
Nom: Yrellian Gilgalad
Rôle: Seigneur Asur-vampire
Postures: Attaque et défense à outrance

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Dim 14 Sep 2014 - 19:33

C'est dommage parce que c'était l'un des seuls récits de la section. Je vais donc devoir être obligé de mettre les bouchées doubles pour faire le récit destiné à ce forum parce que sinon, la section sera presque morte (à moins que Wolfen ne revienne avec de nouvelles idées).

Sinon, j'espère que tu pourras continuer à être sur le forum. J'espère aussi que tu pourras reprendre ton récit un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gardien d'Ulthuan
Noble
avatar

Nombre de messages : 382
Age : 19
Localisation : Orvault
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Nom: Calimacil Lame-Dansante.
Rôle: Gardien d'Ulthuan.
Postures: fermement campé face à une chimère, mon dragon de compagnie dans le dos.

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Dim 2 Aoû 2015 - 18:39

Chapitre 24 : Le bal.

Calimacil, nerveux, jouait constamment avec la lame dissimulée dans sa manche. Même en sachant que le premier garde venu le contrôlerait el le voyant armé, la présence d'une arme le rassurait. Il avait appris au matin même que le roi comptait donner un bal au palais et que seuls certains nobles y étaient convier. L'inconnu qui était à la source de cette information se vantait devant un interlocuteur blasé de faire parti de ces privilégiés.
Calimacil se sentait serré dans ces vêtements trop petits. Il les avait "emprunté" au noble, qui avait opté pour une sieste forcée au fond d'un placard. Malheureusement, le direct au nez qu'il avait reçu avait quelque peu taché le haut du pourpoint mais la marque était discrète.
Arrivé au palais, un garde lui demanda son invitation et son nom. Calimacil la lui tendit et pria tous les dieux de ne pas avoir à décliner son nom. Il ne savait tout bonnement pas de qui il avait usurpé l'identité. Le garde vérifia le parchemin, puis, attendant un nom de Calimacil, renouvela sa question. Ce dernier lui lança un regard hautain avant de le tancer :
- Voyons mon brave... Ne croyez-vous pas qu'un soldat devrait laisser en paix la noblesse?
L'autre eut un moment d'hésitation avant de s'écarter, balbutiant quelque chose à propos du règlement. Calimacil sentit alors la pression retomber. il s'avança dans un hall richement décoré de statues de héros, de tapisserie fine et de marbre blanc. Un serviteur s'avança et, avec maintes courbettes, pria le Seigneur Daran de bien vouloir le suivre.
Calimacil refreina une envie de chercher des yeux ce "Seigneur Daran", avant de comprendre qu'il était l'homme en question. Le serviteur le guida à travers un véritable labyrinthe de couloirs et d'escaliers, avant de le faire entrer dans une vaste salle où un héraut l'annonça.
Le silence se fit, on contempla le nouveau venu. Calimacil se souvint alors de Daran. C'était un tacticien de renom, mais un piètre bretteur. Un de ceux qui commande depuis un cheval, en arrière-garde. Le roi rentra au même moment. Il était grand, même selon les critères elfiques, et ses longs cheveux blonds lui faisaient une cape qui frôlaient le sol. Il posa un regard inquisiteur sur Daran, avant de s'avancer vers Kesbeth pour ouvrir la danse. Celle-ci n'arrivait pas à décrocher son regard de Daran.
Les musiciens entrèrent, on dansa. Pendant quelques interminables minutes, Calimacil vit le roi et Kesbeth coller l'un à l'autre. Il vit également la lame qui allait percer le ventre du roi. Alors que Calimacil allait bondir sur la sorcière, les musiciens changèrent de morceaux, les couples se défirent, l'attaque manqua. Le petit stylet passa à côté et la Druchii le fit retomber dans sa manche en faisant mine de se recoiffer. Calimacil s'avança, et lui proposa bien haut une danse. Ne pouvant refuser, la sorcière déguisée se fendit d'un éclatant sourire avant d'accepter. Au même moment arriva dans la salle quelques gardes et une étrangère masquée. L'Ellyrienne! Calimacil se positionna dos aux arrivants et entama la danse. Au même moment, Il sentit une lame insidieuse lui percer le ventre. Un poison se dilua et humidifia la plaie. Calimacil crut percevoir une odeur de digitale. C'était mauvais. Très mauvais.
- Alors, le Loup? lui sussura la sorcière. Quel effet cela fait-il de se sentir mourir?
- Tu le découvriras avec moi, laissa échapper L'elfe avant de la poignarder. il entendit un cri de douleur, se sentit basculer. mais il tombait déjà dans l'oubli. Il perçut du fracas, des bruits d'épée, puis plus rien.



Au nom de mon retour (et de l'accord des modos?) je file un coup de défibrilateur à ce récit pour le ramener à la vie!! *eviloui*

Nouveau format car nouveau traitement de texte, dites moi si c'est trop court, trop long..

Petit Ps du texte, le poison utilisé c'est de la digitale. cette plante existe en vrai alors attention. en gros c'est assez rapide et ça provoque un arret cardiaque donc voilàvoilà que du propre ^^ *:x*

J'ai repris l'écriture il y a peu donc désoler si c'est un peu brouillon encore, je suis un peu déçu de la partie "deuxième danse", je la trouve trop rapide, sans arriver à la rallonger correctement

enfin bref, j'attends vos commentaire, désolé aux modos si'est un peu (beaucoup meme) de la nécromancie et bisouxxxx à tous

Un gardien content de retrouver l'écriture. *coin*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilgalad
Noble
avatar

Nombre de messages : 496
Age : 22
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 03/02/2011

Feuille de personnage
Nom: Yrellian Gilgalad
Rôle: Seigneur Asur-vampire
Postures: Attaque et défense à outrance

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Dim 2 Aoû 2015 - 23:11

Je te réponds rapidement car je travaille demain matin. Mais en gros ton retour et ta pause ont fait beaucoup de bien à ta prose. Tu écris beaucoup mieux même si c'est encore un peu brouillon par moments. Pour ce dernier point, c'est sûrement parce que tu n'as pas écrit depuis un certain temps.

En tout cas, tout est logique même si je trouve que tu vas un peu trop vite. Tu aurais pu avoir un texte un peu plus long et prenant (ici on en sort déçu que ce soit trop court) en expliquant par exemple comment il est arrivé à connaître le noble dont il prend l'identité, comment tout cela se déroule (et pas que dans une petite explication presque en aparté). Bref, il y a moyen de faire un peu mieux. Comme c'est un récit assez long, imagine-toi un peu comme dans une série où chaque épisode est très long (dans le genre une heure ou une heure et demi sans les pubs). Prend le temps de bien détailler. Sinon, il y a des petites incompréhensions. En effet, quand on voit la dernière suite avant celle-ci et la nouvelle, il y a un sacré saut dans le temps et pas mal de choses sont oubliées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gardien d'Ulthuan
Noble
avatar

Nombre de messages : 382
Age : 19
Localisation : Orvault
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Nom: Calimacil Lame-Dansante.
Rôle: Gardien d'Ulthuan.
Postures: fermement campé face à une chimère, mon dragon de compagnie dans le dos.

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Mar 4 Aoû 2015 - 14:34

Chapitre 25 : Culpabilité

La mort avait un goût d'amande. C'est en tout cas la première chose que se dit Calimacil. Il ne pouvait pas bouger et chaque pensée semblait venir d'une lointaine contrée. La mort était-elle une condamnation à rester immobile, sans rien faire?
Non. Il n'était pas mort. Il sentait quelqu'un à côté de lui, mais son corps refusait de fonctionner. L'elfe sentit qu'on lui ouvrait la bouche et goûta à u liquide sucré qui lui perla dans la bouche. Aussitôt, Calimacil sentit ses forces revenir. Il ouvrit les yeux.
Un elfe blond se tenait devant lui, des gardes en retrait. Cet elfe avait un nez fin et des pommettes discrètes. Ses yeux, d'un bleu glacé, donnaient l'impression de regarder la surface d'un miroir.
- Ah! Te voilà réveillé,mon ami, commença l'étranger.
Non… Cette personne n'était pas totalement étrangère à Calimacil. C'était…
-Votre Majesté, balbutia-t-il alors que ces deux mots semblaient le rattacher à la réalité.
- Ne parle pas encore, lui répondit le souverain. Tu as encore besoin de temps pour devenir plus fort.
-Com… Combien de temps, murmura Calimacil, le reste de sa phrase se noyant dans son souffle.
- Tu es resté près d'une semaine inconscient. Le poison qui courait dans tes veines était composée de deux éléments. Le premier, un puissant extrait de digitale. Les médecins l'ont vite guéri mais, voyant ton état se dégrader toujours plus, on fait quérir un mage. Il a découvert qu'une sombre et pernicieuse sorcellerie rongeait tes muscles. On a alors fait appel à la magie pour te sauver.
Une semaine… Où en était les Druchiis maintenant?
- Tu as frôlé la mort, mon ami. en voyant Isiel poignardée, gisant dans son sang, j,'ai été pris d'une fureur sans nom. j'ai arraché une épée à un garde et je l'ai levé contre toi. mais j'ai été interrompu par des cris d'horreur. Isiel se transformait en une vieille sorcière Druchii! J'ai alors compris que tu m'avais probablement sauvé la vie. Je te demande pardon d'avoir réagi aussi impulsivement.
Puisant dans ses dernières forces, Calimacil leva samain au prix d'un effort colossale et la posa sur l'avant-bras du roi. Puis il sombra à nouveau dans un sommeil agité.

Il courait. Ses puissantes pattes martelaient le sol à un rythme régulier, tandis que son souffle soulevait de gros nuages de vapeur. Le paysage gris et désolé défilait devant ses yeux à toute vitesse. Soudain, une lumière l'attira sur sa gauche. Au début, un simple rayon, puis l'équivalent d'un soleil d'été. Il ferma ses yeux sous la douleur et la lumière disparue. Il se tenait sur une plaine grise, en face de deux personnes. Kesbeth et…
- Nelya!
Sa gorge lupine massacra ce nom mais sa simple évocation suffit à le remplir de rage. Kesbeth le regarda, et partit d'un rire dément. Le son devint hystérique jusqu'au moment où la sorcière se positionna derrière Nelya, un couteau à la main. Au moment où la lame s'abattait sur elle, Nelya lui lança un regard lourd de reproches. Puis la scène s'évanouit.
Le Loup volait. Il contemplait Ulthuan sous lui. Toute l'île était la proie des flammes. Le Loup atterit dans un palais dévasté. Au sol, une femme agonisait à côté d'un roi. Celui-ci, blessé, jeta u regard empli de haine au Loup et lâcha :
- Tout est de ta faute, monstre! Tu es le fléau du continent.
Et sur ces paroles, il s'évanouit dans une brume épaisse. Le Loup observa la femme agonisante. Elle était couchée sur le flanc. Il la retourna. C'était Nelya.
- Je te maudis, lança-t-elle. Je te maudis!
Et le Loup se réveilla, miné par le chagrin.


Gilgalou!!! *love*

Tout d'abord, merci à toi d'etre fidèle au récit. Ensuite, le style est encore brouillon parce que je n'ai pas écris depuis longtemps.

Aux autres : ce passage ne bouge pas trop.je voulais surtout avec la deuxième partie m'essayer à un style plus descriptif. je trouve personellement que c'est assez réussi (particulièrment fier de l'aspect rapide que prend ce cauchemard). La suite est assez courte, eviron 5 minutes de lecture, mais je penseque ce orma est préférable. ça me permet de poster plus régulièrement et ça permet d'avoir un texte plutot aéré, chose que j'ai du mal à avoir. enfin bref, je me sens maintenant un peu plus à l'aise, les suites vont s'améliorer en qualité.

Heureux de retrouver l'écriture,
Le Gardien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilgalad
Noble
avatar

Nombre de messages : 496
Age : 22
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 03/02/2011

Feuille de personnage
Nom: Yrellian Gilgalad
Rôle: Seigneur Asur-vampire
Postures: Attaque et défense à outrance

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Sam 15 Aoû 2015 - 10:47

Au niveau de l'écriture, même si c'est encore un peu brouillon, c'est quand même un peu mieux. Cela dit, il y a toujours le défaut que ce soit trop court. On n'en profite pas assez. Surtout que ce n'est pas mauvais.

Je n'ai pas regardé l'orthographe et tout ce qui s'y rapporte mais aucune faute ne m'a sauté aux yeux. Ce qui est déjà mieux qu'avant où tu faisais souvent des fautes évitables.

Sinon, je t'encourage à continuer à écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gardien d'Ulthuan
Noble
avatar

Nombre de messages : 382
Age : 19
Localisation : Orvault
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Nom: Calimacil Lame-Dansante.
Rôle: Gardien d'Ulthuan.
Postures: fermement campé face à une chimère, mon dragon de compagnie dans le dos.

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Sam 22 Aoû 2015 - 11:59

Chapitre 26 : Entrainement

Le Loup se réveilla en faisant craquer le sommier du lit. Son pelage trempé de sueur dégageait une odeur de chien mouillé. Calimacil tenta de le réfréner, premièrement en vain. Le Loup prit le pas et son goût pour le sang lui dicta de sortir. La masse de muscle se redressa, prêt à tuer… Et la literie céda.
Le Mastodonte, surpris, ne pût maintenir la pression qu'il exerçait sur Calimacil. Celui-ci en profita pour bander sa volonté et contrôler sa part sombre. Il entendit le Loup hurler dans son crâne et le lacérer de ses griffes mentales, mais il tint bon et le repoussa. L'elfe reprit peu-à-peu forme, sentant le Loup se tapir à l'affût de la prochaine occasion de reprendre le dessus.
Calimacil calma son coeur qui frôlait son rythme maximal et, en nage, sortit pour se laver. Quelqu'un frappa à la porte. Calimacil alla ouvrir à une petite domestique. Le voyant ainsi, torse nu et luisant de sueur, la jeune femme rougit. Elle se ressaisit pourtant.
- Monseigneur, je crois que Sa Majesté avait insisté pour que vous restiez couché.
Par-dessous l'épaule de Calimacil, elle aperçut le petit bois qu'était devenu le lit massif. L'incrédulité la laissa bouche-bée.
- Il faudra changer ça, déclara Calimacil en désignant le lit. Oh! Tant que j'y pense, ma petite…
- Monseigneur?
- Si vous en parlez à qui que ce soit, vous aurez des problèmes plus grave que ceux d'une domestique.
L'agressivité dans sa voix le surprit au moins autant que la pauvrette. Et alors qu'il sortait, il compris qu'à chaque assaut du Loup, celui-ci gagnait du terrain sur sa part elfique. Il devrai y faire désormais très attention.


Après s'être débarrassé de la sueur et de l'odeur canine, Calimacil sortit dans la cour du palais. Elle était grande, environ quatre petites villas collées les unes aux autres. Il commença à en faire le tour, au pas de course. Après quelques minutes seulement, ses muscles criaient de douleur. Calimacil se souvint alors des paroles du roi. Ses muscles s'étaient abîmés. Il entreprit alors des enchaînements d'exercices plus ou moins difficiles. Il sentit pendant une dizaine de minutes son cops répondre, puis la fatigue pris le pas. Il l'écrasa cependant sous une volonté implacable. C'est en se maîtrisant parfaitement que Calimacil réussira à vaincre le Loup.
Calimacil s'entraîna ainsi jusqu'au milieu de la matinée. Au lever du soleil, des gardes vinrent, alerter par le bruit qu'il produisait. Ils le regardèrent d'abord, intrigués, puis décidèrent de le laisser. Il ne représentait pas de menace pour qui que ce soit.
Puis ce fut les courtisans. Eux furent partagés. Certains le méprisèrent, d'autres se moquèrent, les derniers l'observaient avec curiosité. Enfin, les nobles. Ils réagirent comme les courtisans, à ceci près que quelques-uns tentèrent de défier Calimacil. L'elfe, en nage, ignora le premier, le deuxième, également. Les problèmes arrivèrent avec le troisième.
Le noble était de bonne taille, ses épaules, carrées, ses bras fins témoignant de l'absence d'entrainement militaire.
- Ola, mon ami, le héla-t-il.
Calimacil continua sa course en passant devant lui. Des rires fusèrent de toutes parts. Le noble rougit de honte et courut à sa suite en continuant à l'appeler. Les autres rirent de plus belle. Après quelques minutes de ce manège, le noble attendit sur le trajet de Calimacil. Lorsqu'il passa près de lui, il lui lança une épée en criant un défi. Le projectile arriva face à Calimacil qui ne pût rien faire d'autre que l'attraper en vol. Le code d'honneur des duellistes voulait que toute épée saisit représenta une invitation au combat. Il dégaina alors et se mit en garde basse. Les murmures se turent.
Le noble se mit en position. Il brandissait son épée comme il pouvait tenir un tisonnier. Calimacil soupira et passa à l'attaque.
Sa première attaque visait le bras armé, dans un espoir de désarmer son adversaire par un mouvement aussi violent que grossier. Ses muscles protestèrent mais tinrent leur rôle. Sa lame frappa celle de son adversaire, mais avec moins de force que souhaité. L'autre épée fut seulement légèrement déviée.
L'attaque de son ennemi ressemblait plus à une charge désespérée qu'à un mouvement réfléchi. Calimacil voulut s'accroupir, le laissant passer à sa gauche pour lui lancer le plat de sa botte contre les hanches. Sa tentative lui arracha un cri de douleur : ses jambes peinaient à suivre le rythme. Les deux protagonistes se percutèrent, roulant ensemble dans un chaos de membres. Des rires fusèrent devant ce spectacle à la fois comique et pathétique.
Calimacil se releva en premier et se remit en garde. Sachant que sa faiblesse ne lui permettait pas d'utiliser son style de combat, il opta pour des mouvements plus basiques. Il attendit, de biais, lame tendue à deux mains au niveau des épaules, pointée vers l'avant.
Le noble attaqua d'un coup d'estoc pitoyable. Calimacil fit un pas en avant et fit tourner son épée. Elle repoussa l'assaut facilement dans un fracas métallique, déséquilibrant l'autre duelliste. Il enchaîna ensuite par un autre pas vers le noble, fit tourner son épée dans l'autre sens et vint poser la lame sur l'épaule de son adversaire. Ses muscles criaient grâce, il ne sentait même plus la douleur tant elle était omniprésente. Il lâcha faiblement :
- J'ai gagné.
Puis il laissa tomber sa lame et retourna dans ses appartements.

Les semaines suivantes revirent se jouer les mêmes scènes. D'abord des entrainements seul,puis des défis, tous plus difficile tandis qu'il retrouvait de plus en plus vite ses forces. il encaissa des défaites, remporta des victoires, et ce avec toutes les armes. Des concours de tir à l'arc, des joutes à cheval et à la lance, des duels à la hache et au bouclier. Les dernières semaines, Calimacil surclassait la plus part de ses adversaires et ne perdait guère que contre les vétérans.
Tous ses combats étaient plus instructifs les uns que les autres car, non content de gagner, Calimacil copiait, mémorisait et recréait les techniques de combat de tous ses adversaires en très peu de temps et avec une facilité déconcertante. En moins de deux mois, il était devenu l'u des meilleurs guerriers de la cour, toutes armes confondues.
Ses prouesses guerrières parvinrent rapidement aux oreilles du Roi Phénix, si bien qu'à la fin d'un exercice à la hache à deux mains, un page vint le chercher : le Roi le demandait.



Et voilà l'épisode 26 de l'histoire de votre elfe-garou préféré!!

Je ne trouve plus la fonction ciation, gilgalad, alors voici ma réponse
-1) J'ai amélioré la longueur du texte. Il me faudait donc un retour pour savoir si c'est bien, ou pas assez (je me cale par rapport à un logiciel qui me donne approximativemet le temps de lecture)

-2) Merci à toi de pendre le temps de me répondre malgré le travail

-3) Pour l'orthographe j'utilise un correcteur orthographiue basique, qui m permed'éviter la majorité des fautes.

Sinon,pour la majorité silencieuse, merci de me lire, pour les inscrits, n'hésitez pas à poster un petit commentaire, ça fait toujours plaisir.

Je préviens qu'avec la rentrée le rythme de post sera plus faible, les études avant l'écriture

Toujours heureux d'écrire,
Le Gardien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lokhir Fellheart
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 19
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 16/08/2015

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Sam 22 Aoû 2015 - 21:57

Bonjour à toi le Gardien !
Mon nom est peut être celui d'un elfe noir mais mon esprit est plus vampire (et oui Gilgalad, je pense que tu m'a reconnu !).

Alors j'ai juste DÉVORÉ ton récit en une heure ! Je le trouve excellent, on vois une nette amélioration au cours des posts. La seule critique sera les fautes d'orthographe... Sinon, c'est super !

Lokhir ou Nyklaus selon le forum :-P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilgalad
Noble
avatar

Nombre de messages : 496
Age : 22
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 03/02/2011

Feuille de personnage
Nom: Yrellian Gilgalad
Rôle: Seigneur Asur-vampire
Postures: Attaque et défense à outrance

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Sam 22 Aoû 2015 - 22:39

Je commence juste par un petit truc qui m'a chiffonner :
Le gardien d'Ulthuan a écrit:
Calimacil tenta de le réfréner, premièrement en vain.
Je pense que "d'abord" serait plus approprié que "premièrement" quand on parle de cela. En effet, on a l'impression que tu vas faire une liste avec plusieurs tentatives alors qu'il n'y en a que deux. C'est juste, mais disons que c'est un petit peu maladroit comme formulation.

Sinon, pour la longueur, même si cela peut être un peu plus long, c'est beaucoup mieux. Avant, on avait à peine le temps de s'immerger que l'on en émergeait déjà. Là, on prend plus notre temps et cela fait plus plaisir.

Au niveau général maintenant. C'est de mieux en mieux. Le seul point négatif est que tu ne prends pas toujours le temps de bien décrire son environnement. Même si l'histoire est plutôt du point de vue de Calimacil, comme toute personne normalement constituée (surtout pour un elfe), il prendrait le temps de détailler son environnement. Surtout s'il s'entraîne car le bon guerrier sait tirer partie de tout ce qu'il y a autour de lui (elle est de moi).


Maintenant, je vais parler de tout ce qui ne concerne pas le récit :
Le Gardien a écrit:
Je ne trouve plus la fonction ciation, gilgalad, alors voici ma réponse
La fonction citation est en haut du post que tu veux citer (en entier ou non). C'est juste après la fonction citation multiple et juste avant le bouton de signalement et de verrouillage de post d'un sujet (si tu l'as). Au pire, si tu ne le trouves pas, tu cliques sur répondre, ensuite tu cliques sur la petite bulle bleue (quatrième case en partant de la gauche) et ensuite tu fais un copié-collé entre les deux crochets.

Le Gardien a écrit:
-1) J'ai amélioré la longueur du texte. Il me faudait donc un retour pour savoir si c'est bien, ou pas assez (je me cale par rapport à un logiciel qui me donne approximativemet le temps de lecture)
Pas mal comme idée de se caler par rapport à un logiciel. Mais pour te prévenir, je lis très vite, donc en général, cela ne compte pas trop pour moi. Je me suis déjà fait l'intégral des 7 livres de Narnia en moins de quatre jours (oui j'avais dix ans).

Le Gardien a écrit:
-2) Merci à toi de pendre le temps de me répondre malgré le travail
Cela dépend des jours. J'ai en général deux jours de travail, deux jours de repos, deux jours de travail et ainsi de suite. Et après ça dépend aussi de mon envie de répondre sur le coup quand je lis pour la première fois.

Le Gardien a écrit:
-3) Pour l'orthographe j'utilise un correcteur orthographiue basique, qui m permed'éviter la majorité des fautes.
Bonne idée, mais cela n'épargne pas une bonne relecture.

Le Gardien a écrit:
Je préviens qu'avec la rentrée le rythme de post sera plus faible, les études avant l'écriture
Pour la rentrée, vu que c'est en terminale S si je ne me trompe pas, ça devrait aller pendant quelques jours. En tout cas, tu devrais avoir assez de temps libre pour faire un petit texte pour le concours de récits du forum des comtes vampires.

Lokhir a écrit:
Mon nom est peut être celui d'un elfe noir mais mon esprit est plus vampire (et oui Gilgalad, je pense que tu m'a reconnu !).
Cela, je le confirme. Un peu trop vampire même je trouve. Sinon, oui, je t'avais reconnu. Ne t'en fais pas.

Lokhir a écrit:
Lokhir ou Nyklaus selon le forum :-P
Tu devrais le mettre en signature. Comme ça, cela sera plus facile pour tous ceux qui sont sur les deux forums et qui ne font pas forcément attention (genre Gromdal).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lokhir Fellheart
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 19
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 16/08/2015

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Sam 22 Aoû 2015 - 22:56

Vive la discrimination dit donc ! >:(
Et d'ailleurs je suis plus "humain" que d'autre et j'ai des principes !

J'ai un surplus d'idées via ce récit ! Des créatures à ajouter au Manuel !!!! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gardien d'Ulthuan
Noble
avatar

Nombre de messages : 382
Age : 19
Localisation : Orvault
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Nom: Calimacil Lame-Dansante.
Rôle: Gardien d'Ulthuan.
Postures: fermement campé face à une chimère, mon dragon de compagnie dans le dos.

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Dim 23 Aoû 2015 - 11:27

gilgalad a écrit:
Je commence juste par un petit truc qui m'a chiffonner :
Le gardien d'Ulthuan a écrit:
Calimacil tenta de le réfréner, premièrement en vain.
Je pense que "d'abord" serait plus approprié que "premièrement" quand on parle de cela. En effet, on a l'impression que tu vas faire une liste avec plusieurs tentatives alors qu'il n'y en a que deux. C'est juste, mais disons que c'est un petit peu maladroit comme formulation.

effectivement, j'ai tendance à trop utiliser premièrement sans vraie liste derrière

gilgalad a écrit:
Sinon, pour la longueur, même si cela peut être un peu plus long, c'est beaucoup mieux. Avant, on avait à peine le temps de s'immerger que l'on en émergeait déjà. Là, on prend plus notre temps et cela fait plus plaisir.

Je vais dans ce cas encore augmenter la taille du récit. le problème, c'estque uand j'ai arrété, c'était quemon outil d'écriture m'avait laché. aujourd'hui, nouvel outil et donc nouvellsmarques. j'ai perdu une partie de mes repères donc j'avance par tatonnement

gilgalad a écrit:
Au niveau général maintenant. C'est de mieux en mieux. Le seul point négatif est que tu ne prends pas toujours le temps de bien décrire son environnement. Même si l'histoire est plutôt du point de vue de Calimacil, comme toute personne normalement constituée (surtout pour un elfe), il prendrait le temps de détailler son environnement.

ça c'est ma bete noire. j'ai toujours du mal à incérer une dscription. je vais en tout cas y travailler

gilalad a écrit:
Surtout s'il s'entraîne car le bon guerrier sait tirer partie de tout ce qu'il y a autour de lui (elle est de moi).
*clap*


... *sac*


gilgalad a écrit:
La fonction citation est en haut du post que tu veux citer (en entier ou non). C'est juste après la fonction citation multiple et juste avant le bouton de signalement et de verrouillage de post d'un sujet (si tu l'as). Au pire, si tu ne le trouves pas, tu cliques sur répondre, ensuite tu cliques sur la petite bulle bleue (quatrième case en partant de la gauche) et ensuite tu fais un copié-collé entre les deux crochets.

ok merci ˆˆ la coupure m'avait fait oublier les bases

gilgalad a écrit:
Pas mal comme idée de se caler par rapport à un logiciel. Mais pour te prévenir, je lis très vite, donc en général, cela ne compte pas trop pour moi. Je me suis déjà fait l'intégral des 7 livres de Narnia en moins de quatre jours (oui j'avais dix ans).

je sais bien que le logiciel n'est pas représetatif. je m'en sers juste pour retrouver mes marques au niveau de la longueur

gilgalad a écrit:
Cela dépend des jours. J'ai en général deux jours de travail, deux jours de repos, deux jours de travail et ainsi de suite. Et après ça dépend aussi de mon envie de répondre sur le coup quand je lis pour la première fois.

quel mauvais auteur je ferais si j'exigeais des réponses immédiates!! encore une fois je te remercie de ta fidélité  *gg*  

gilgalad a écrit:
Pour la rentrée, vu que c'est en terminale S si je ne me trompe pas, ça devrait aller pendant quelques jours.

je sais que j'aurai du temps libre pour mes hobbys, seulement, je compte mettre les bouchées doubles pour cette année décisive

Lokhir a écrit:
Alors j'ai juste DEVORE ton récit en une heure

ouah!! et bien ça me fait drolement plaisir, merci *gg*
j'espère avoir gagné un nouveaulecteur régulier!

en tout cas je profit de la fin des vacances pour continuer à écrire, la suite arrivera peut-etre dans la semaine à venir,

fier d'avoir retrouver la foction citation,
Le Gardien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lokhir Fellheart
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 19
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 16/08/2015

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Dim 23 Aoû 2015 - 13:31

Je pense que oui, je serais un lecteur fidèle ;-)

Je risque de me frotter à un récit elfique ou autre. Ce sera une grande première !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le gardien d'Ulthuan
Noble
avatar

Nombre de messages : 382
Age : 19
Localisation : Orvault
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Nom: Calimacil Lame-Dansante.
Rôle: Gardien d'Ulthuan.
Postures: fermement campé face à une chimère, mon dragon de compagnie dans le dos.

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Mer 30 Sep 2015 - 15:27

Voilà voilà.. Comme ça brille par son abscense, je m'excuse de ne pas avoir pu avancer les chroniques du Gardien. Le début d'année est bien rempli, surtout en dehors des cours. J'ai beaucoup de projets d'écriture en cours et je n'ai pas toujours le temps de tout faire. Donc voilà : je reposterai les chroniques une fois certains projets personnels terminer.

Faisant de gros bisouxxxx à tout le monde,
Le gardien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lokhir Fellheart
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 19
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 16/08/2015

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   Mer 30 Sep 2015 - 19:37

Merci pour ces renseignements !
J'attendrai avec patience la suite mais, pour te rassurer, tu n'es pas le seul avec un récit dont la suite tarde à arriver ! Pourquoi je me sens concerné ?? :-P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Récit] Le gardien d'Ulthuan.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Récit] Le gardien d'Ulthuan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» [Perso] Le Gardien d'Ulthuan
» Ulthuan Vs Naggaroth
» [Background] cartographie D'Ulthuan
» Le Second Gardien
» Mars : Le Gardien de la Pierre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: