Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Recit] L'ombre de Durhuïne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tulekil
Héraut
avatar

Nombre de messages : 146
Age : 27
Localisation : Har Dalakkhain
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: [Recit] L'ombre de Durhuïne   Mar 6 Sep 2005 - 18:01

Allez je commence à poster un de mes récits sur ce forum, il ne s'agit pas de mon perso principal (tul') et celui-ci est mort depuis très longtemps... Je ne mais pas la hache de l'exécuteur (mon plus long récit ^^) car il est désormais obsolète à cause des modifications apportées à mon background, je recommancerais à l'écrire quand j'aurais du temps.

L’Ombre de Durhuïne


Chapitre I
L’heure du changement.


Le petit contingent druchii avançait silencieusement dans les sombres et mornes terres bordant les désolations du chaos. Un vent glacial chargé de neige glacée s’abattait sur eux sans relâche, les fouettant autant que les armes des adversaires qu’ils avaient battus durant ces derniers jours, les adorateurs du prince des plaisirs et de la décadence…
Ils marchaient le plus rapidement possible sur cette étroite et glissante corniche. A leur droite montaient des parois abruptes, écorchées par le vent mortel qui souffle ici depuis des siècles. A leur gauche vivait le vide et loin, très loin en contrebas, s’étendait les plaines glacées des désolations du chaos, les forêts gelées s’étendaient jusqu’à l’horizon, quelquefois interrompues dans leur lente et glaciale oscillation par des clairières ou de petits campements nordiques…
Plusieurs elfes noirs avaient trouvé la mort sur ce long chemin, morts de froid pour les plus faibles ou tombant dans le vide pour les plus malchanceux.
La longue colonne de druchii venait de la cité de Ghrond, elle avait rejoint les tours de guet avant de partir vers l’Est. Arrivée près de la Mer Glaciale, les druchii s’étaient dirigés vers le Nord et continuaient encore aujourd’hui dans cette directions, bien que l’heure sinistre à laquelle ils devraient s’engager dans les désolations du Chaos approchait de plus en plus.
Ils auraient put éviter le détour fait en traversant la zone couverte par les tours de Guet et la côte mais cela aurait signifiait traverser les désolations du Chaos pour arriver à leur objectif : un petit village de nordiques dévoués au dieu des plaisirs, et il était hors de question pour le noble qui menait le détachement de risquer de mourir avant d’y arriver.
Cette petite tribu avait enlevé le fils du noble quelques mois auparavant et le druchii comptait bien le récupérer mais également le venger.
Sa troupe était principalement constituée de guerriers, des lanciers pour la plupart, mais un petit groupe de corsaires les accompagnait également.
Parmi les arbalétriers se trouvait un jeune druchii du nom de Durhuïne, il était rentré au service du noble environs trois mois auparavant, sortant à peine de sa promotion. Mais ce jeune elfe avait un don pour viser et tirer sur ses cibles…
La corniche les avait fait pénétrer dans les désolations depuis près d’un jour quand Kaleth, le noble, montra un petit village en contrebas. Un petit chemin y menait et c’était leur objectif. Le noble était assez grand pour sa race, fin et digne, il portait une lourde armure forgée d’un métal sombre comme la roche qui les entourait, il portait également une longue cape en peau de dragon des mers, qui le protégeait du froid. Son casque était finement ouvragé, montrant la richesse de sa famille. Un long fourreau pendait à sa ceinture, contenant la lame du seigneur elfe noir, dont la poignée laissait prévoir sa beauté.

Les arbalétriers restèrent sur le corniche, alignés de manière à faire pleuvoir leurs traits mortels sur le village barbare. Les corsaires et les lanciers se déployèrent en silence en dessous de leurs frères, au pied de l’immense falaise, prêts à attaquer.
Sur un signe de Kaleth, les guerriers elfes noirs avancèrent, menés par leur noble, tandis que les arbalétriers allumaient de petites torches à leurs pieds, avant d’emplir le ciel obscur d’une pluie de flammes qui s’abattit sur les tentes de peaux qui prirent feu. Mais les barbares sortirent de leur village rapidement et organisés, armes à la main.
C’est alors que le jeune Durhuïne put distinguer les formes de druchii portant les sombres marques du prince du chaos… Des cris lui firent tourner la tête et son cœur se serra, descendant rapidement la corniche, des maraudeurs s’apprêtaient à attaquer leurs arrières.
Sur la plaine un guerrier imposant sortit des rangs des nordiques, portant une armure noire, reflétant les lueurs des deux lunes par un aspect rosé, le fils de Kaleth se tenait prêt, une longue épée barbelée dans la main droite, un bouclier portant la marque de son dieu dans l’autre. Le noble n’obtiendrait que la vengeance…
Les deux armées avancèrent l’une vers l’autre, avançant de plus en plus vite, finissant même par courir pour finalement d’écraser l’une contre l’autre, projetant les plus faibles à terres. Dès les premières minutes du combat le sang rougit la neige.
Durhuïne et les arbalétriers s’étaient retournés, se préparant à la nouvelle menace sous le vent glacial qui les faisait parfois saigner. Le jeune druchii avait chargé son arbalète à répétition et était prêt, lorsqu’il vit un maraudeur dépasser loin au dessus de lui il tira deux traits qui se plantèrent dans le crâne du barbare qui s’effondra. La tension autour de lui était palpable, s’ils arrivaient à tenir contre leurs assaillants, ils risqueraient de subir l’assaut du reste de l’armée ennemie… s’ils réussissaient à les éliminer avant, il leur faudrait combattre le reste de l’armée…
Durhuïne tenta d’ignorer sa peur et rechargea son arbalète. Les premiers nordiques apparurent au bout du chemin, et rencontrèrent la mort sous la forme d’une pluie de métal qui les transperça sans pitié, leur arrachant d’horribles cris de douleur et d’extase sous l’effet des barbelés. Les druchii rechargèrent leurs armes alors que la deuxième vague apparaissait et se dirigeait vers eux en hurlant. Durhuïne maîtrisa ses craintes et rechargea presque aussi vite qu’à l’habitude, il fut le premier à tirer, tuant un autre humain tandis que la deuxième volée partait. Le jeune elfe s’accroupit, suivit de ses congénères, alors même qu’il rechargeait son arbalète à répétition, permettant aux elfes situés derrière lui de tirer, éliminant encore des nordiques, mais certains survivaient et les ennemis étaient de plus en plus près de la ligne druchii. Durhuïne qui était en première ligne commençait à paniquer mais sa volonté lui permettait de rester concentré. Il tira à nouveau, toujours accroupit au sol, foudroyant le maraudeur le plus proche d’eux. Ses voisins lâchèrent une nouvelle volée, de moins en moins ordonnée, en même temps que les elfes du troisième rang, qui rechargèrent alors que ceux du deuxième rang se relevaient, armes chargées, faisant pleuvoir la mort sur les nordiques.
Durhuïne vit un imposant colosse qui lançait une hache vers eux et lui transperça la tête de deux traits mortel. La hache se planta dans le crâne de son voisin, qui hurla son dernier cri avant de s’effondrer. Une nouvelle volée partit de derrière le druchii mais les maraudeurs étaient sur eux…
Ayant eu juste le temps de recharger il tira à nouveau, tuant un maraudeur, avant de planter la pointe de son arbalète dans le cœur d’un deuxième.
Sortant son épée il se releva et engagea le combat, imité par ses compagnons. Le corps à corps n’était pas sa spécialité et il sentit une lame frapper lourdement son armure. Il réussit cependant à utiliser sa haine pour décapiter le maraudeur. Plantant son arme dans le ventre d’un humain qui hurla de plaisir avant de voir sa tête tranchée par un autre druchii, Durhuïne se décala légèrement pour esquiver une attaque verticale. Ainsi placé il put voir qu’il ne restait pas beaucoup de nordiques sur la corniche, la majorité ayant été éliminée par les traits elfiques. Un poing s’abattit sur son visage, l’assommant et le faisant tomber à terre. De là il ne put que discerner difficilement le nombre de druchii qui tombaient un à un sous l’assaut des serviteurs du prince du Chaos. Pour chaque maraudeur qui mourait en criant son plaisir à son dieu bâtard, dix druchii succombaient. Le jeune elfe revoyait nombre des moments qu’il avait passé dans sa courte vie, il repensait à la puissance qu’étaient les elfes noirs et à ce culte du plaisir qui semblait renaître peu à peu, surtout parmi ces tributs barbares…
Après plusieurs minutes passé au sol, le jeune elfe rassembla ses forces et se releva pour recevoir une lame qui transperça son armure et brisa son armure et se planta dans son ventre. Retenant un cri de douleur il décapita son adversaire. Il dévia l’estoc d’un nordique et lui trancha la gorge rapidement. C’est alors qu’il remarqua que le dernier maraudeur tomba de la falaise et comprit que son combat était finit. Tout revint et apparut en même temps, les lames mordantes du vent, le froid, la douleur qu’il éprouva encore plus au niveau de son ventre et de la tête où il avait reçut un uppercut, et surtout, surtout sa situation désespérée, perdu au milieu des désolations du Chaos…
Il regarda les douze arbalétriers qui étaient encore vivants et ils se penchèrent sur la bataille en contrebas… un désastre, le sang et les cadavres recouvraient la plaine, en son centre le père et le fils s’affrontaient encore. Deux corsaires les rejoignirent, l’un d’eux parla d’une voix grave :

« -Il n’y a plus aucun espoir en contrebas, si ce n’est la mort… Partons c’est notre seule chance… »
Après quelques instants d’hésitations ils approuvèrent et s’enfuirent sur la corniche, allant du plus vite qu’ils le pouvaient malgré leurs blessures…
Leur dernier regard vers la plaine leur montra Tal’Era, le fils de Kaleth, décapiter son père sans la moindre pitié…
Le petit groupe subissait les assaut du vent et deux des arbalétriers tombèrent dans le vide, trop affaiblis pour résister à sa force…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayne
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 783
Age : 29
Localisation : Sur une chaise... Ou Lorient, ça dépend...
Date d'inscription : 12/12/2004

Feuille de personnage
Nom: Madusel'th
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] L'ombre de Durhuïne   Mar 6 Sep 2005 - 20:17

Dis moi :
C'est normal que ton héros s'apelle Kaleth alors que c'est le nom d'un des personnages que j'ai créé pour ma liste de Har Ganeth ?

Sinon pour le recit en lui même ça va c'est correct.

Par contre évite de mettre des points partout comme tu fais, ça alourdit le texte et le rend bien moins efficace a mon goût.

Autre chose, le passage des arbalétriers est bien trop long et répétitif, pendant tout un paragraphe ça se répète...

Citation :
Deux corsaires les rejoignirent, l’un d’eux parla d’une voix grave :
Ona l'impression qu'ils rejoignent les deux combattants en contrebat...

Sinon ça va, c'est plus que correct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/saroarha/
 
[Recit] L'ombre de Durhuïne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"
» Le pretre ombre.
» Spectre des ombre
» {kälhän et jëila} [chaman heal/amélio et pretre ombre]
» Grimoire d'un Esprit de L'Ombre - Chapitre I - II - III

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: