Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Récit] L'Ost du Sang Maudit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jay974
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 34
Localisation : Laon
Date d'inscription : 29/11/2014

MessageSujet: [Récit] L'Ost du Sang Maudit   Dim 7 Déc 2014 - 13:32

Petit récit sur mon armée. *big*  Je le ferais en plusieurs récits. Déjà voir si l'introduction est digne de mon Despote. *-_-*

Se tenant sur le point culminant de son Arche Noire, la Source de Sang, Manith fixait l'horizon. Perdu dans ses pensées et dans le souvenir du peu d'adversaires à la hauteur de son talent martial. Ils ornaient d'ailleurs le mur des trophées de son palais.

Depuis près de 1000 ans qu'il était à la tête de la maison du Sang, il avait voyager sur presque toutes les mers de ce monde à la recherche de nouveaux trophées; mais peu avait été digne de figurer sur son mur. Presque 1000 ans déjà, depuis qu'il avait destitué son père, qui était d'ailleurs à la meilleur place sur ce fameux mur.

Il fut soudain tiré de sa torpeur par son Maître d'Arche Noire, Lokar Oeil de Faucon, qui venait lui signifier qu'ils allaient bientôt arriver à destination: Nippon. Enfin, Nippon. Le pays où un de ses agents lui avaient signalés une nouvelle proie. Un samouraï d'une rare maîtrise du sabre, d'après l'ombre revenue de ce pays. Une parmi toutes celles envoyé dans les quatre coins du Monde Connu. Il vaudrait mieux pour lui d'ailleurs que cette information rapportée soit exact; sinon, l'ombre en question connaissait le châtiment que son maître pourrait lui infliger. La traversée de la Mer Souterraine avait coûté à Manith quelques navires. Mais les richesses de cette terre couvriraient sûrement le coût de ses quelques pertes. Mais il ne pardonnerait certainement pas qu'on lui fasse perdre son temps.

Depuis que l'Arche Noire était sortie de la Mer Souterraine, la traversée se déroulait sans encombre; d'un ennui mortel en faite. Des Reavers avaient bien interceptés quelques navires marchands de Nippon, mais rien d'autre. Heureusement que le terme de la traversée arrivait à sa fin.

Pour l'instant, cette expédition se présentait sous les meilleurs hospices. Encore un peu de patience, et sa proie serait à portée de lame. Encore un tout petit peu de patience, et ses talents martials feraient couler le sang sur une terre qui ne se doutait probablement pas du fléau qui voguait vers eux en ce moment même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jay974
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 34
Localisation : Laon
Date d'inscription : 29/11/2014

MessageSujet: Re: [Récit] L'Ost du Sang Maudit   Dim 7 Déc 2014 - 16:41

Bien, après un peu de peinture  *:p* , la suite:


Assis sur son fauteuil sous sa tente, Manith est perdu dans ses pensée, une fois de plus. Voilà maintenant deux semaines qu'il a accosté sur les rivages nord de Nippon. Deux semaines de pillage et de mort dans les bourgs et villages environnants; et toujours pas de signe que sa proie marche vers lui. Va-t-il falloir qu'il marche lui-même sur sa ville fortifiée? Aucun de ses trophées ne l'avait fait attendre ainsi. Ils étaient tous venus à lui. Ils l'avaient tous défiés. Et tous avaient perdus.

Mais pour l'instant, ses préoccupations vont vers l'armée qu'il a envoyé dès le début du débarquement sur une ville plus dense en habitation et en richesse que les habitations de minables paysans autour de ses positions sur la plage. Les maigres butins tirés des alentours n'ont apportés aucunes satisfactions ni à lui, ni à ses guerriers. Le seul avantage est les esclaves rapportés. Cela nourrira les bêtes tapis au fond de son Arche Noire pour le chemin du retour. Mais c'est toujours un trop maigre butin.

Sam'Drih Double Croc est un guerrier redoutable. Notamment grâce à ses deux lames qu'il manie avec une adresse rare parmi ses guerriers. Mais il n'est toujours pas revenu de cette ville où Manith l'a envoyé.
- "Peut-être un jour sera-t-il sur mon mur", songe-t-il soudain dans un moment d'égarement.
Mais l'heure n'est pas au songe.

Les guerriers s'impatientent. Les Exécuteurs ont soif de sang. Les Corsaires ont faim de butin. Les bêtes de guerres sont agitées. Les Conjurateurs ont besoin d'âmes nobles pour rassasier Slaanesh et les Chevaliers sur Sang-froid, quant à eux, attendent les ordres de leur maître aux cotés des Chars. C'en est trop. Cette attente doit prendre fin.

Il appela immédiatement sa Belluaire personnelle, Len'Hyn, la seule autorisée à s'occuper de son Dragon Noir, Arcanon. Elle s'inclina instantanément devant son maître en entrant dans sa tente.
- "Va sur l'instant chercher Arcanon et emmène-le ici même. Demain, nous marcherons vers notre objectif", lui dit-il.
- "Bien Messire. Voulez-vous que je fasses appeler Dothar pour qu'il voit avec vous les préparatifs de la campane de demain", lui dit-elle sans se relevée.
- "Fais donc", lance-t-il dans sa direction sans même la regarder.

Un instant plus tard, Dothar, le Dépeceur, entre à son tour sous la tente de son maître. Le Dépeceur est un titre qui est plus approprié à son Sang-froid qu'à lui-même, puisse qu'il laisse ses victimes se faire dépecer vif par sa monture. Il ne risque pas d'être un jour un trophée pour Manith, puisse que bien moins doué que Sam'Drih. Mais c'est un tacticien hors pair. C'est lui qui a suggéré à son maître de laisser L'Arche Noir et une partie de la flotte au large pour éviter une contre-attaque depuis la mer. Maintenant qu'il est là, devant Manith, le plan de bataille peut être mis sur pied.

Demain, ils marcheront sur la ville fortifiée. Demain, il ira chercher sa proie et tous ce qui lui appartient. Hommes, femmes, enfants et toutes les richesses de ce maudit samouraï seront à lui...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jay974
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 34
Localisation : Laon
Date d'inscription : 29/11/2014

MessageSujet: Re: [Récit] L'Ost du Sang Maudit   Mer 10 Déc 2014 - 20:39

Et la suite, avec un peu de temps de réflexion quand même (pour pas écrire n'importe quoi *siffle* ).


En pleine marche sur la ville fortifié de son futur trophée, Manith dit à Dothar qu'un détour s'imposait à son esprit vers la ville où Sam'Drih était parti en expédition.

Arrivant sur place, Manith voit cette ville encore en feu par endroit.
- "Alors, il s'amuse encore pendant que je l'attend comme un sous-fifre", pense-t-il. "Non, il y a quelque chose d'étrange".
Dothar arrive alors à sa hauteur.
- "Maître, les défenseurs sont encore en vie dans cette ville", affirme-t-il en montrant certain endroit du doigt.
- "C'est ce que je pense aussi. Je vais entamer un survol avec Arcanon, pour voir ce qui ce passe".
- "Mais maître, nous avons des éclaireurs. Ils peuvent s'acquitter d'une tâche aussi ingrate", dit Dothar.
- "Silence! Pense-tu qu'une troupe de minable puisse faire quoi que ce soit face à moi", répond Mantih en lançant un regard noir à son interlocuteur.
- "Bien sûr que non, mais ils peuvent être nombreux et avoir des machines défensives pouvant vous atteindre même si vous êtes en survol sur la ville", dit Dothar en essayant d'être le plus doux possible dans le timbre de sa voix et en baissant la tête par respect et peur.
- "Bien que tu commence à m'exaspérer à me répondre ainsi, mais je vais écouté tes conseils et te laisser voir ce qui se trame par toi-même. Prends une troupe et nettoie moi cette ville. Pas de prisonniers. Et si Sam'Drih est encore vivant, ramène-le devant moi".
Bien que Manith est envie de voir par lui même ce qui se peut se passer dans l'enceinte de cette ville, il était toujours sage de prêter attention au conseil de Dothar.

Les regardant partir au pas de charge, il ne pu s'empêcher de penser que le spectacle aurait été bien meilleur si il avait survolé la ville...


                           __________________________________________________


- "Les rues sont affreusement étroites et sales dans ces villes humaines. Elles se ressemblent toutes finalement.", se dit Dothar en les parcourant avec son Sang-froid.
La formation qu'il avait fait prendre à ses troupes avait permit de mettre en pièce la pitoyable résistance humaine qu'il y eut face à lui jusqu'à présent.

Arrivant vers le centre de la ville, il vu une concentration de défenseur Nippon autour d'un grand bâtiment. Une forge naine. Il ne pensait vraiment pas en trouver une dans une ville de Nippon. Il mit ses guerriers en position sur le champs. Il avait deviné immédiatement que des survivants de l'expédition se terrait comme des lâches dans la forge. Ceux-ci auront un châtiment exemplaire pour un tel comportement.
- "L'assaut doit être donné, car si les défenseurs n'ont pas mis le feu au bâtiment, c'est qu'il doit y avoir à l'intérieur quelque chose de précieux", se dit-il en souriant. "Et ce quelque chose me permettra d'avoir une récompense de plus de la part de Manith. Et si en plus, cet imbécile de Sam'Drih se trouve à l'intérieur... mort j'espère."

Soudain, sortant cette pensée de son esprit, il ordonne l'attaque. Les guerriers Elfes Noirs se jettent alors sur les hommes comme une meute de loup se jette sur des agneaux. Les défenseurs Nippons, totalement surpris de cette attaque de dos, se défendant tant bien que mal mais sont surclassés. Les Elfes Noirs coincés dans la forge voyant les renforts menés l'assaut sortirent pour prendre les Nippons entre deux feux. Dans le tumulte de l'escarmouche, Dothar voit le capitaine adverse tuer deux de ses guerriers. Il lance alors son Sang-froid droit sur lui. L'animal fait un bond et vise la tête de l'adversaire de son maître avec sa puissante mâchoire. Le capitaine Nippon esquive l'attaque du Sang-froid et Dothar lui assène au passage un coup d'estoc en pleine poitrine. Le Nippon se retrouve à genou, prêt à être lacéré par la monture assoiffé de chair humaine. Les hurlements du capitaine Nippon pousse immédiatement les derniers de ces hommes à fuir dans toutes les directions pour sauver leurs vies. Peine perdu pour eux puisqu'il sont massacrés dans leurs fuites par les Elfes Noirs.

Dothar regarde alors autour de lui et voit Sam'Drih essuyé ses lames du sang de leurs ennemis au milieu des cadavres. Il s'avance vers lui.
- "Manith et moi-même vous croyons mort, mon cher Double Crocs", lui lance-t-il avec un air supérieur.
- "Je sens dans votre voix que vous êtes déçus", répond Sam'Drih, un sourire moqueur aux lèvres.
- "Je ne pense pas que votre sourire vous sera utile devant notre Maître. Votre retard l'a quelque peu désappointé. J'espère que ceux que vous protégiez dans cette forge sauvera votre vie".
- "Eh bien, toujours aussi perspicace. Cela est possible. Vu que je n'ai pas votre talent de tacticien, m'extirper de cette forge m'as demandé beaucoup d'effort pour aucun résultat. Sauf la perte de plus de guerriers à chaque tentative", ironise Sam'Drih.
Il se tourne vers la bâtisse et d'un signe de sa part, trois de ses guerriers sortent avec deux nains pieds et poings liés.
- "Voilà un maître des Runes et son apprentis. Il a des informations très intéressantes sur la proie de notre Maître. Et aussi sur les nombreuses richesses qui foisonnent la ville où il commande ses troupes".
- "Toute fois, cela n'excusera pas le faite que vous vous êtes fait prendre en défaut dans cette forge", rétorque Dothar.
- "En faite, l'ennemi nous attendait dans cette ville. Ils nous ont tendus une embuscade dans la ville et nous nous sommes retrouvés coincé dans cette bicoque puant le nain et la bière de basse qualité".
Cette information laisse tout à coup Dothar perplexe. Sam'Drih voyant son interlocuteur si pensif l'interpelle.
- "Qu'es-ce qui rend si votre air si lointain, dites-moi".
- "Si l'ennemi savait qu'un assaut allait être mené sur cette ville alors que vous êtes partis dès notre arrivée, c'est que nous avons peut être sous-estimé sa tactique militaire. Je vais devoir revoir les plan de Bataille", songe Dothar à haute voix.
- "Alors il serait temps de ramené ses captifs au Maître sur le champs, sans vouloir vous commander", dit Sam'Drih, toujours ironique. Puis, se tournant vers les nains, il ajoute: "Ne vous inquiétez pas. Notre Maître saura vous accueillir comme il se doit".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jay974
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 627
Age : 34
Localisation : Laon
Date d'inscription : 29/11/2014

MessageSujet: Re: [Récit] L'Ost du Sang Maudit   Jeu 11 Déc 2014 - 17:48

Voilà la suite et fin (normalement).


Les informations du Maître des Runes avaient étés utiles. Les défenses avaient été rapidement percées, et cela faisait plusieurs minutes que Manith passait des attaques en piqué avec Arcanon. Les défenseurs courraient dans tous les sens, et quand ils étaient frappés par le souffle toxique du Dragon Noir, ils se tordaient de douleur sur place avant de mourir les yeux révulsés.

Sam'Drih, qui avait échappé au châtiment de son Maître grâce aux prisonniers ramenés, menait l'assaut sur les murailles depuis le début de la bataille. Les ennemis tombaient les uns après les autres devant ses lames et il faisait montre de tout son talent. Peu de guerriers Elfes Noirs étaient morts. Le nouveau plan de bataille de Dothar portait ses fruits.

Les Exécuteurs prirent le chemin du bastion du samouraï, tuant quiconque se dressant sur leur chemin. Arrivés devant les portes, ils s'occupèrent rapidement des Nippons, malgré un combat acharné avec la garde d'élite. Mais les mousquets des défenseurs sur les hauteurs prélevèrent un lourd tribus parmi les rangs des guerriers de Khaine. Manith tira sur les rênes de sa monture et avec un passage en rase-motte sur les murailles, tua la plupart des malchanceux à arme à poudre noire.

Il descendit au pied du bastion avec Arcanon et alors qu'il mit pied à terre, donna l'ordre à son Dragon Noir de surveiller la porte d'entrée. Il pénétra dans l'enceinte, les Exécuteurs sur ses talons.

________________________________________________________


De l'autre côté de la ville, les Corsaires des Arches Noires amassaient prisonniers et butins, vu que les gens les plus riches de cette partie de Nippon étaient presque tous réunis dans cette ville. Les Conjurateurs du Feu Maudit avaient trouvés plusieurs âmes saintes dans un lieu sacré et avaient fermés les portes pour pourvoir faire leurs rituels impies à Slaneesh à l'abri des regards. Les bêtes de guerre étaient encore occupés à mettre des défenseurs et sections de mur à terre pour faciliter l'avance de Sam'Drih sur les murailles. Grâce aux Sorcière et aux balistes à répétitions qui avaient tirés carreaux par centaines et éclairs noirs puissants, peu de mousquets étaient encore debout pour lui barrer le passage.

Quand à Dothar, il nettoyait la ville des derniers défenseurs et fuyards avec les Chevaliers sur Sang-froid à ses côtés. Ils ne faisait preuves d'aucune pitié, même pour ceux se rendant. Les rues étaient baignées du sang des valeureux défenseurs et des lâches.

_________________________________________________


Dans les couloirs étroit et sombre du bastion, Manith et ses suivants massacraient les gardes d'élites encore présent à l'intérieur. Soudain, il vu un guerrier se dresser devant lui, le corps de trois Exécuteurs gisant à ses pieds. Aucun doute possible, c'était bien le samouraï qui lui faisait face. Manith lui lança immédiatement un défi en le pointant de sa lame. Son adversaire ouvrit alors une porte coulissante sur sa droite, laissant apparaitre une vaste salle de passe d'arme et invitant son ennemi à y entré.
- "Voilà l'endroit que tu as choisi pour mourir", lança sèchement Manith en observant la pièce.
Son adversaire ne répondit pas. Il entra dans la salle, fit une passe d'arme avec son sabre et se mit en garde, les yeux fixés sur Manith. Ce dernier eut un sourire de satisfaction et avança dans la salle. Le samouraï se mit alors à observer l'épée de son ennemi, intrigué. Manith sentit qu'il n'avait jamais vu une telle arme.
- "Grand bien lui face. Lorsqu'il sentira la morsure glacial de ma Lame de Givre, il pourra s'emplir de regret à l'idée qu'un adversaire si talentueux manie une arme aussi mortel", pensa-t-il dans un excès d'orgueil.
Il avança sur son adversaire. Le Nippon attaqua immédiatement par plusieurs coups très rapides. Manith fut surpris d'une telle célérité chez un humain, mais para et esquiva sans grande difficulté les attaques. Cependant, un coup le toucha mais rebondit sur son armure Météorique. Le Nippon fut surpris à son tour. Manith en profita pour l'attaquer et toutes ses attaques furent parées par le samouraï. Ce combat comblait ses espérances et Manith semblait ravi. Soudain, sa proie se remit à l'attaquer et avec une feinte de corps, plaça un coup au niveau de sa jambe. Cette frappe ne perça pas son armure mais Manith fut projeté à terre. Il vit une nouvelle attaque lui venir dessus au niveau de la tête, son adversaire voulant le tué d'un coup au travers de son casque. Il para l'attaque et envoya un coup de pied au plastron du Nippon. Il fut repoussé et Manith se releva sur le champs pour voir son adversaire se jeter sur lui l'arme levée. L'elfe fit une esquive rapide sur le côté, tournant sur lui-même tout en mettant une estoc sur le flanc du samouraï. Ce dernier poursuivit sa route en titubant et se tenant la blessure, mais toujours debout. Le Nippon sentit alors son corps s'engourdir et son âme se froidir sous l'effet de l'arme magique. Manith n'avait plus qu'à cueillir son dû. Il leva sa Lame de Givre une nouvelle fois et l'abattit sur sa victime. Celle-ci para encore, mais l'engourdissement de ses membres fit que le coup toucha quand même sa jambe. Le Nippon mit un genou à terre et Manith lui trancha le cou d'un net retour de lame. Le samouraï s'écroula face contre terre dans un gémissement furtif, suivie de gloussement alors que son sang débordait par sa bouche. En quelques secondes, il était mort. Manith finit de lui trancher la tête, et les Exécuteurs présent entonnèrent un chant à la gloire du Dieu du Meurtre.

La ville était tombée, les Nippons enchaînaient, le butin ramassait, et la proie exécutait. Manith était une nouvelle fois victorieux...


Et voilà, en espérant que cela vous a fait plaisir à la lecture... *sh*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Récit] L'Ost du Sang Maudit   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Récit] L'Ost du Sang Maudit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Enoirs] L'Ost du Sang Maudit
» HElfes: assemblage du griffon Ile de Sang
» Sonic.exe : Jeu maudit ?
» Aventures de Gurlizek "hache de sang"
» He - Skaven ile de sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: