Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Recit] Un ennemi dans nos murs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SunHunter
Dynaste
avatar

Nombre de messages : 2184
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 06/08/2005

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: [Recit] Un ennemi dans nos murs   Lun 25 Aoû 2008 - 12:13

Un ennemi dans nos murs...












Karl rapprocha la chandelle de sa lecture.
Cette fois encore il laissa courir ses doigts sur l'or ciselé de son pied. Il devinait, comme toujours, le marteau impérial finement ouvragé ; puis s'enroulant autou du chandelier, les Lauriers de la Victoire. La pile de rapports qui s'entassaient devant son regard revinrent à l'esprit de Karl. Il mit de coté le rapport sur les récoltes agricoles des alentours, qu'il avait à peine effleuré, et attrapa le suivant.


Enveloppe de cuir et cachet de cire. Une telle débauche de précautions ne pouvait être qu'une demande importante et officielle d'un de ses supérieurs : le Comte du Stirland ou de l'Empereur en personne. Mais pourtant, il ne reconnu pas le cachet comme étant celui de l'un de ces deux personnage. Karl rompis la cire et attrapa avidement son contenu.
« Rapport de son agent spécial à Karl Krugën, administrateur de Sartënburg du compté du Stirland au sujet du cas Elfique... »
Ah ! C'était donc ça. Le rapport qu'il avait commandé à son espion personnel au sujet de Elathis, son conseiller Elfe, relique du Concile Blanc lors de la dernière attaque des forces du Chaos sur Middenheim. Voilà un rapport qui lui occuperait sa soirée, car si Karl ne doutait pas de l'intégrité de son conseiller, il souhaitait connaître tout de son passé.
« Je tiens en premier lieu à mettre en garde monseigneur sur le contenu de cette missive, car sans doute tout y est véridique...
Sa phrase d'introduction classique. Karl s'attendait bien sûr à être surpris, sinon il n'aurait pas demandé à ce que l'on fasse ce document. Mais comme toujours, son agent romançait son rapport.
« Comme monseigneur le sait, les Elfes de la grande Ulthuan, dont font notamment partie votre conseiller, Maitre Elathis, suivent le plus souvent d'étranges desseins que seuls ceux de leur race entendent. Il est certain que pour parvenir à ces fins, la gente Elfique se doit d'entretenir... »
Quatre coups retentirent à la porte. Karl cacha sans ménagement son rapport au milieu de ceux qu'il avait déjà lu, puis releva la tête en direction de la lourde porte de sa chambre de travail. Un rapide coup d'œil à la fenêtre lui appris que l'heure était plus appropriée au sommeil qu'aux visites.
« Qui me dérange en cette heure tardive ? » Lança-t-il avec force.
Sans doute prit-il la phrase comme une invitation, car Elathis, le Maitre conseiller elfique, rentra avec précipitation dans la pièce. Fidèle à ses habitudes, l'elfe portait sa longue et traditionnelle toge blanche de conseiller, à la mode de sa contrée. Ses longs cheveux d'or tressés en partant des tempes se rejoignaient sur la nuque en de longs et complexes entremêlas, comme toujours. Deux détails cependant sortaient du mortel ordinaire de sa tunique, et cela ne pu échappé au regard de Karl. L'Elfe, au lieu de son port habituellement impassible, montrait un visage qui trahissait à la fois la terreur profonde et la haine froide ; et il tenait fermement dans sa main gauche deux fourreau avec leurs épées. L'Administrateur reconnu sans mal la première des deux lame comme étant son épée de bataille, dont son conseiller était à titre honorifique le Gardien, et identifia la seconde lame comme étant probablement celle de l'elfe, car de genre elfique. Visiblement à bout de souffle, Elathis prit la parole en s'inclinant aussi rapidement que le protocole le lui autorisait.
« Monseigneur ! Je vous prie de bien vouloir m'excuser, mais une missive d'une importance majeure et on ne peut plus urgente vient de parvenir au château. S'il vous plait, lisez au plus vite.
L'Elfe lui tendis son épée en même temps que le message. Après un regard accusateur et interrogateur, Karl déposa avec calme la lame sur sa table de travail, puis commença la lecture du document. L'elfe repris :
« Monseigneur, c'est un message de votre Comte-Électeur. Son messager personnel viens d'arriver, et a préférer venir me l'apporter plutôt que de déranger mon seigneur en pleine soirée. J'ai lu le document et suis aussitôt arrivé.
Le message était bien de la main du Compte-Électeur du Stirland dont l'écriture était reconnaissable entre toutes. Le message réveillait la présence d'une créature de la nuit parmi sa cour. Un de ses vassaux, invité temporairement à séjourner au château, avait été identifié comme un Vampire, un seigneur de la non-vie. La suite du message expliquait exhaustivement qu'il fallait y remédier, et que la solution la plus rapide serai probablement la meilleure. Oh ! certes, les vampires d'aujourd'hui n'étaient plus ceux des siècles passés, et leur dangerosité n'égalerai plus jamais celle des Comtes Vampires d'autrefois. Cependant, c'est avec un calme plus simulé que réel, et un frisson le long du dos que l'administrateur repris la parole :
« Elathis, cher conseiller. Vous ne m'apportez pas ma lame dans l'espoir que j'aille moi même occire cette créature de la Nuit.
-Bien entendu, non ; monseigneur. Mais j'ai pris en chemin la peine de donner l'ordre de mettre en branle la garnison, et sans doute mon seigneur trouvera-t-il pertinent que de donner l'ordre à l'élite de ses troupes de lancer un assaut sur la chambre de ce Von Vikkor.
Décidément, cet elfe savait prendre l'initiative.
-Très Bien. Envoies une douzaine de nos meilleurs spadassins tuer ce... monstre. N'hésite pas à sélectionner certains des escrimeurs du hall d'entrainement.
Après un rapide salut, l'elfe s'en alla aussi vite qu'il était arrivé, toujours affolé. Karl relâcha un soupir, puis repoussa sa lame et reprit sa lecture initiale, le cœur battant.
« ... pour parvenir à ces fins, la gente elfique se doit d'entretenir des réseaux d'informations destinés à pouvoir réagir au plus vite face à l'adversité. Aussi, ces informations sont collectées à la fameuse Tour du Savoir par moult espions répandus dans tout le vaste monde.
Comme vous le savez, ladite Tour est à l'origine des sorciers de leur race, et également de la création des Collèges de Magie de notre Saint Empire ; mais elle est aussi le centre d'entrainement des meilleurs guerriers de leur peuple : les Maîtres des Épées...
»
Tout ceci, Karl le savait. Il avait participé au siège de la Cité du Loup Blanc et faisait partie de l'armée envoyée par l'Empereur pour briser le siège, là où leur Maître Sorcier était apparut avec un unique contingent des guerriers de Hoeth. De ce que Karl s'en souvenait, ils avaient à eux seuls fait plus de dégâts chez l'ennemi que trois Ordres de Chevalerie Impériale complets...
« Mais je crains de lasser mon lecteur avec des histoires dont il est déjà instruit. Et j'en viens donc là où tout ceci nous concerne. D'après ce que j'ai pu en savoir, ces Maîtres des Épées, aussi nobles puissent-ils être, ne feraient qu'un avec les espions dont nous parlions à l'instant... »
Allons donc ! Ainsi les meilleurs guerriers de ces terribles elfes ne seraient rien de plus que des espions et des assassins ? Pourtant...
« La coutume veut que ces créatures soient l'incarnation de la beauté de corps comme de cœur, de noblesse, de la poésie et tout un tas d'autres magnifique choses. Mais vous devez savoir qu'ils sont aussi capables des pires méfaits, Seigneur... »


D'à travers les épais murs de sa demeure, Karl entendais à présent le cliquetis des armes et des échos de cris. Sans doute la poignée d'homme qui composaient la garde d'honneur de ce Van Vikkor s'était-elle révélée être composée de monstruosités mortes, et combattait désormais les hommes qu'Elathis avait fait dépêcher pour tuer le Seigneur de la Nuit. Karl se mit à écouter, le regard dans le vide et une goutte de sueur froide sur la tempe, les bruits du combats.
Et celui-ci devait être d'une rare violence, car l'unique pièce qui constituait les appartements attribués la veille à la créature n'offrait pas de position défendable, si ce n'est la porte d'entrée même. Et pourtant, à en croire ses oreilles, les combats faisaient rage depuis bientôt plusieurs minutes. Puis soudain, le calme se fit. Plus un bruit.
Alors Karl soupira à nouveau, mais de soulagement, et après quelques secondes replongea dans sa lecture.
« Car Seigneur, c'est bien là que je vous mets en garde ! Un Certain elfe de votre entourage ferait partie de cet ordre ! ...
Cela aussi, Karl y avait pensé depuis longtemps, car peu avant la fin de la Tempète du Chaos, Elathis l'avait sauvé, seul ou presque, d'un groupe de bêtes du Chaos qui les avaient attaqué alors que lui et sa famille revenait de l'un des tous derniers Conciles Blancs. C'est suite à cela que l'elfe s'était vu confier la lame de Karl, et qu'il était resté à ses cotés. Aucun autre guerrier que ceux des Maitres des Épées, même de la race des elfes, ne saurait manier une lame de Joueur d'Épée avec tant de dextérité et de rapidité qu'Elathis ce jour là.
La lourde porte de la chambre de travail s'ouvrit avec lenteur. Et un soldat ensanglanté se laissa tomber dans la pièce.


Karl renversa son siège, et dans un réflexe saisit son épée avant de se précipité au seuil de sa porte, un pied de chaque coté du corps glapissant étendu,en position de combat. De là, il pu voir le couloir qui menait à sa chambre et dans lequel quatre membres de sa garde personnelle étaient étendus, baignant dans leur sang. Sans cesser de guetter le danger, Karl mit le genoux à terre, et murmura avec le ton du commandement :
« Fils de Sigmar, répond moi ! Qui a fait ça ?! Où est la créature !
-Nulle part, Seigneur... car c'est l'elfe... qui s'en est chargé...
Et c'est à cet instant qu'un lourd grincement se fit entendre dans la pièce, et tout un pan de mur s'ébranla.
Dans un bruit de tonnerre sourd, un passage se révéla dans le mur opposé à la porte, et un guerrier sombre apparut. Il portait une armure de cuir et une grande cape noire recouvrait ses épaules. Ses yeux brillèrent un instant d'une lueur infâme alors que le chandelier s'éteignait, sa flamme vaincue par un sinistre courant d'air venu du passage. Sa lame, son bras ainsi qu'une bonne partie de son armure était souillée de sang, et dans sa main libre, le guerrier tenait une tête humaine.


Alors Elathis s'avança, et sortit du passage pour se laisser tomber à genoux, quelques pas plus loin, devant l'Administrateur Karl, en lui tendant ce qui était encore il y a peu la tête de Von Vikkor.

Karl pendant ces quelques instant n'avait pas quitté la porte. Bien sûr, il connaissait le passage qu'avait emprunté l'elfe. Bien sûr ! Mais que celui-ci le connaisse également le laissa sans voix. Cependant, c'était bien peu comparer au soulagement que la venu de son conseiller -- vivant, lui procurait. Car la bête avait bel et bien été vaincue, et ainsi devait s'achever l'histoire.

Mais l'homme sous ses pieds eu un frisson d'agonie, et alors Elathis le remarqua. Déjà son regard était crispé sur le visage du mourant, et la sombre lueur que Karl y avait vu dans le passage s'y révéla de nouveau. Dans l'obscurité de la pièce, l'elfe se releva doucement, puis remis au fourreau son épée encore rouge et coinça la tête esseulée de Van Vikkor sous son bras. Enfin, il tira une dague d'une cachette, quelque part sous sa cape, et d'un geste, la lame vint promptement se figée quelque trois mètres plus loin, dans le cou du garde à l'agonie.

Le bras encore tendu après son lancé, et le regard froid et ferme, l'elfe dit :
« Il ne faut pas que cela se sache. Vous comprenez, Seigneur.
Karl sentit un nouveau frisson remonter son échine. Le goût de la peur dans sa salive, autrement plus sensible que tout à l'heure. Qui était cet elfe au juste ? Et pourquoi ce soudain virement de situation ? Elathis était calme et posé, fuyant l'action ! Et le voilà en tenue de guerre -- en tenue d'assassin. Couvert de sang, tuant froidement un homme en sursis !
L'elfe s'avança vers lui, et Karl ne pu rien faire d'autre que de rester là, muet, tentant vainement de comprendre ce qui se passait. L'elfe tira un fin coutelas de son fourreau. Son regard était indéchiffrable alors qu'il déclara dans un soupir las :
« Tant de morts et tant de temps pour une si piètre mise en scène. Voyez, Seigneur ! Sept cycles de saisons avant d'arriver à mes fins, et cela se finit dans un bain de sang, là où aucun innocent n'aurait dû mourir !
Et l'acier brillant vint s'abattre une unique fois dans le cœur de Karl.



Au matin seront retrouvés les corps de Karl Krugën et du Comte Von Vikkor, ainsi que de leur entourage proche et de leurs gardes personnels. Mais aux corps des deux personnages manquait le doigt portant leur chevalière, et pour Von Vikkor, la tête. Ce que l'on comprit d'abord fut que Von Vikkor n'était pas un vampire car son corps était de chair et de sang, puis que la lettre du Comte-Électeur du Stirland en était une fausse, rédigée par une main experte mais inconnue, dans on ne sait quel but. Cependant, tout portait à croire que Von Vikkor aurait chercher à tuer son hôte, et qu'un combat aurait éclaté, au cours duquel les deux protagonistes se seraient fait tuer par des assassins réciproquement commandités.




« ...Et ce n'est pas l'un des moindres, Seigneur. Méfiez vous de lui comme de la peste, et trouvez un prétexte pour en débarrasser le Vieux Monde au plus vite. Votre histoire avec cet objet et vous-savez-qui serai venu à ses longues oreilles, et je crains au vu des événements récents que quelqu'un autour de vous cherche à vous nuire.

Mais maintenant que cette mise en garde est rédigée, je m'en vais maintenant faire le rapport qui m'était demandé originellement. Car sans doute cernerez vous mieux son elfique personne lorsque vous connaîtrez effectivement sa palpitante histoire. Allons :
Le passé de cet elfe reste obscur, mais je me plais à croire qu'il ...
»





SunHunter - Asur


Dernière édition par SunHunter le Mar 2 Mar 2010 - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eruvas
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 22
Localisation : Dans le port d'Hanathond, à l'est de Karond Kar
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Aelis Feindil
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un ennemi dans nos murs   Lun 25 Aoû 2008 - 12:47

Wahaha, vive Elathis !

Ton récit est franchement génial, j'adore.
Une seule chose m'a fait tiquer, lorsque Karl recoit la missive provenant "soi-disant" du comte du stirland, et apprend qu'il a un vampire dans ses murs, il se contente, tranquillement, d'envoyer quelques guerriers contre lui, puis il retourne à sa lecture. Avec une créature comme ça chez lui, il devrait être un peu affolé, non ?
(et sinon ... Karl, Khorl, Kheurl, mais quand s'arrêtera-t-on ?).

Ta fin laisse présager une suite. Je me trompe ?

Edit : un autre problème. Le lendemain, lorsqu'on retrouve les corps, tu dis :

Citation :
et qu'un combat aurait éclaté, aucourt duquel les deux protagonistes se seraient fait tués par des assassins réciproquement commandités

Personne n'a remarqué la disparition d'Elathis ?


Dernière édition par Eruvas le Lun 25 Aoû 2008 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SunHunter
Dynaste
avatar

Nombre de messages : 2184
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 06/08/2005

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un ennemi dans nos murs   Lun 25 Aoû 2008 - 12:58

Citation :
Ta fin laisse présager une suite. Je me trompe ?
Oui, tu te trompes XD. Le récit est complet. Maintenant, rien ne dit que je ne pondrai pas quelques autres récits.
Citation :


Ton récit est franchement génial, j'adore.
Merci !! :D

Citation :
Avec une créature comme ça chez lui, il devrait être un peu affolé, non ?
Il n'est pas serein, c'est clair. Peut-être ne réalise-t-il pas, peut-être n'a-t-il pas envie de réalisé. Peut-être n'y croit-il pas vraiment. Peut-être a-t-il trop confiance dans ses hommes. Qui sait ?

SunHunter - Asur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deathshade
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 320
Age : 25
Localisation : vers grenoble
Date d'inscription : 13/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Korith Deathshade
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un ennemi dans nos murs   Lun 25 Aoû 2008 - 15:32

Super récit :thumright:

Il faut en dire plus sur Elathis, l'assassin elfe noir l'espion asur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knurlnien
Posteur Suprême et Grand Mégalomane d'UvsN
avatar

Nombre de messages : 3349
Age : 26
Localisation : Gouts (40) / Toulouse (31)
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Gwënila Admapersa
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un ennemi dans nos murs   Mer 27 Aoû 2008 - 14:46

Mais c'est notre Sunny international qui se lance dans l'écriture :affraid: , et qui réussit avec brio :thumright: ! Bravo !

Bon je critique :
Citation :
Fidel
Fidèle serait mieux XD

Citation :
la seconde lame comme étant probablement celle de l'elfe, car de genre elfique
Répétition malencontreuse, je remplacerais plutôt la fin de phrase par : ...étant probablement celle de l'elfe, car de conception exotique/...étant probablement celle d'Elathis, car du genre elfique.

Citation :
Au matin seront retrouvés
Temps maladroit : furent retrouvés

Citation :
Ce que l'on comprit fut que Von Vikkor n'était pas un vampire car son corps était de chair et de sang,
Heu je pense que personne n'était au courant à part les morts et l'elfe car ce n'est pas le genre de chose que l'on crie dans un chateau... Pense à une autre formulation pour expliquer cela comme par exemple au moment où Elathis sort du passage secret avec la tête : Kharl se rend alors compte qu'elle saigne et trouve cela étrange de la part d'un vampire.

Je pense que tu ne dévoile pas assez la lettre à la fin, on n'as qu'un prélude...

Citation :
(et sinon ... Karl, Khorl, Kheurl, mais quand s'arrêtera-t-on ?).
Kharl est quand même un prénom typiquement germanique et donc par extension "empiresque".

Et puis t'as pas le droit de nous abandonner comme ça après nous avoir mis l'eau à la bouche Sunny ! Si ça continue je te boycotte ! XD

Knur' (critique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llomarin
Prince
avatar

Nombre de messages : 1770
Age : 27
Localisation : Au nord de l'Echine du Dragon
Date d'inscription : 25/02/2005

Feuille de personnage
Nom: Lucius Tarkyn
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un ennemi dans nos murs   Mer 27 Aoû 2008 - 18:04

Il faut savoir apprécier les plaisirs uniques, les gens (y a pas de sens caché, hein XD).

Sunny nous offre un récit qui n'aura pas de suite mais qui est tout de même très sympathique.
D'ailleurs si Sunny le veut il vous exposera même l'origine première de ce récit (moi je sais :P)

Pour le texte lui-même, j'ai eu un peu de mal à comprendre ce qui se passait quand Eliathis est revenu, ta description était un peu brouillon.

Et sinon, "Sombre Ulthuan", ça sort quand ?

_________________
« Qu’il ne soit fait aucun quartier. Je veux entendre leur cri. Faites les souffrir. Mutilez leurs corps pour que même Isha ne puisse reconnaître ses enfants. »
Tyrus, dynaste elfe noir

Mon armée, ma saga et mes dessins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsbrulants.site.voila.fr/
SunHunter
Dynaste
avatar

Nombre de messages : 2184
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 06/08/2005

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Recit] Un ennemi dans nos murs   Mer 27 Aoû 2008 - 19:46

Citation :
D'ailleurs si Sunny le veut il vous exposera même l'origine première de ce récit (moi je sais :P)
Un compte rendu de bataille HE V7 rédigé par moi à celui qui trouvera ! (hors personnes étant au courant, biensur :p)

Citation :
Et sinon, "Sombre Ulthuan", ça sort quand ?
Probablement en cours d'année scolaire.

Je vous remercie pour vos critiques, et j'en prend note !

SunHunter - Asur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Recit] Un ennemi dans nos murs   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Recit] Un ennemi dans nos murs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Recit] Débutant dans l'écriture!
» Quel est pour vous le jeu vidéo le plus difficile?
» Votre meilleur fin de quete (récit)
» Narbonne, Narbona, Narbo Martius..1ere fille de Rome
» Le récit : mort au rathalos argenté ( solo )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: