Ulthuan vs Naggaroth

Un forum pour rassembler tous les elfes sous une même bannière.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Narog
Fils de la lune sanglante
avatar

Nombre de messages : 2011
Age : 27
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Sam 28 Jan 2012 - 22:26

La suite sinon je peints pas XD

Quoi que, même avec la suite ^^'

Citation :
Puis, soutenant le regard du déchu, il la décapita.
Le, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Dim 29 Jan 2012 - 20:39


Je m'y attelle XD

Et pour le "la", autant pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Dim 29 Jan 2012 - 22:15

Frael n’avait jamais été si perdu de sa vie.

En temps qu’archiviste en second, il avait la charge des reliques de la Commanderie-sanctuaire. Un poste important. C’était probablement ce pourquoi les deux camps s’étaient démenés pour le rallier à leur cause.

Se sentir placé au centre n’était pas dans les goûts de Frael. D’autant qu’il n’avait aucune idée de ce qu’il s’était réellement passé aux Portes. Il avait fini par faire renouveler leur serment aux dix chevaliers sous ses ordres et avait fait boucler le quartier des archives. Son plan : attendre soigneusement que la solution se résolve et faire serment d’allégeance au Grand-maître, quel qu’il soit.

Des histoires abracadabrantes se succédaient au dehors. La plupart s’accordaient sur le fait que l’Elu étaient mort, mais sur les circonstances, les couvents guerriers semblaient prêts à s’entre-tuer. Certains, parmis les plus anciens, prétendaient qu’il s’agissait d’un juste châtiment, alors que les jeunes recrues hurlaient à la trahison.

Apparemment, le conseil supérieur avait élu son maître, le Frère-archiviste Hernaleth, à la charge temporaire de Haut-commandeur en attendant l’élection d’un nouveau Grand-maître. Evidement, les jeunes le suspectaient de sympathie pour son chef, et accusaient Frael de comploter à l’avènement de son supérieur.

Au matin, le seul elfe qui aurait pu régler le problème, le Frère-commandeur Télianath, avait été retrouvé mort, et aux deux camps d’accuser leur adversaire de meurtre. Au fond de son cœur, l’archiviste pensait que les anciens avaient raison, car il voyait mal son maître assassiner l’Elu de Caledor de sang-froid et sans raisons. De plus, le culte rendu à Khenianor par les nouveaux Chevaliers le mettait mal à l’aise.

Il se rendit dans la chapelle principale. Là, près de la Prophétie, il espérait trouver la paix. Il mit un genou à terre et tourna son visage vers le parchemin béni.

Ses sourcils se froncèrent, puis s’écarquillèrent. Il ne leva d’un bond et vit qu’un nouveau texte était apparu au coté de la Prophétie. Il lu et blêmi.

_Seigneur ! Des combats viennent d’éclater dans la cour !

Frael se mit à courir. Il passa devant le Chevalier médusé et gagna l’Estrade de Gaelan, celle qui surplombait l’esplanade principale. Voyant qu’il tenait la prophétie à la main, plusieurs serviteurs s’agenouillèrent à son passage. Il n’y fit même pas attention.

Lorsqu’il parvint à l’Estrade, il vit que l’action avait déjà commencé. Un corps en armure gisait au milieu de la cour envahie par les jeunes recrues brandissant des lames. Les vieux Chevaliers, pas plus d’une vingtaine, s’étaient retirés dans un angle. S’ils s’avaient dégainé aucunes armes, leurs postures de combat affichaient clairement leurs intentions.

_A moi ! A moi, Protecteurs de l’artefact ! Caledor a parlé.

Des regards étonnés se portèrent sur lui. Une boule monta dans sa gorge.

_Champions de l’Epée ! Un nouveau paragraphe a été ajouté à la Prophétie !

Le silence se fit. La première étape était accomplie.

_Il est dit que l’éclat de l’Epée de Khaine situé dans le pommeau de la Lame-dragon est responsable de tout ceci.

Des regards estomaqués furent échangé alors que Frael poursuivait :

_Il est dit que tous les porteurs de l’Epée seront corrompus par lui ! Et il est dit que l’Epée elle-même les reniera ! Ainsi a parlé la Malédiction de Caledor !

Personne n’osa plus parler et l’archiviste cessa sa harangue. On entendit le vent souffler dans les entrailles de la Forteresse.

Soudain, l’un des nouveaux guerriers s’avança et hurla :

_Il a souillé les écritures sacrée pour donner un corps à son mensonge ! Tuons le sacrilège ! Pour l’Elu !

Le cri de guerre fut repris et ceux qui étaient désormais ses ennemis s’élancèrent pour répandre son sang. Un grand calme l’envahit.

_Frères, couvrez ma retraite. Je dois mettre la Relique à l’abri par-delà le Passage.

Les gardes des archives opinèrent du chef et tirèrent leurs lames.

_Pour l’Epée, firent-ils sobrement.

Frael s’enfonça dans les entrailles de la citadelle.

***

Le Chevalier s’effondra au sol. Le sang de ses frères abreuvaient à présent l’herbe de la clairière. Cette fois, il avait dû tuer 5 d’entre eux. Ce ne serait qu’amener leur nombre à 22...

Il tira à lui la Prophétie et murmura une prière. Ses propres fluides vitaux se répandaient au sol, il le savait. Il ne tiendrait plus très longtemps.

3 semaine de survie dans une forêt en étant traqué par les siens étaient en mesure de changer un elfe, ça il en était sûr. Il se battait mieux, faisait moins de bruit, et à mesure que ses talents grandissaient, son esprit en payait le prix.

Soudain, une nouvelle patrouille jaillit du couvert des arbres. Cette fois, il ne pourrait pas...

Pourtant, il devait. Il se releva et prit son épée à deux mains.

Ce ne fut pas nécessaire. Plusieurs flèches sifflèrent, et certains Chevaliers s’écroulèrent. Sans demander son reste, Frael s’enfuit.

Il courut longtemps, avant de s’effondrer contre une pierre. Tant bien que mal, il se redressa. Il devait...

Une main se posa sur son épaule. D’un bond, il fit volte face.

Une larme monta à ses yeux. Non, non, c’était impossible.

_Frère des Ombres Némédien?

La haute silhouette noire lui sourit. C’en était fait.

_Je suis là, frère.

Et Frael trouva définitivement la paix à laquelle il aspirait.





Dernière édition par Arthamir le Lun 30 Jan 2012 - 21:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phenix
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 611
Age : 21
Localisation : Temple d'Asuryan
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Lun 30 Jan 2012 - 8:24

:**cry**: Quelle tristesse que ça continue aussi mal.
J'éspère une suite prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narog
Fils de la lune sanglante
avatar

Nombre de messages : 2011
Age : 27
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Lun 30 Jan 2012 - 10:08

J'aime bien cette histoire de malédiction :)
La suite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Ven 3 Fév 2012 - 22:19

Suite... Sans grande portée mais néssécaire à la suite de l'histoire, qui promet d'être plus attrayante.


***

Oyez ! Oyez ! Elfes des bois, des plaines et des montagnes, je vais scander à nouveau la suite de cette triste Légende qu'est celle qui accompagne l'Epée-dragon de Caledor. Car en ces jours de guerre, l'avenir de la Lame était gravement compromis.

Il est dit qu'en cette heure sombre, le frère combattit le frère, les vétérans du Haut-commandeur Hernaleth marchant sur les recrues de la Commanderie-sanctuaire. L'artefact fut au cœur des combats, portée cérémonieusement par les Paladins, excitant l'ardeur des guerriers des deux camps.
Et la Prophétie était là aussi, sauvée par l'héroïque frère Frael, mais à présent doublée de la noire aura de la Malédiction.

L'affrontement fut épique. Bien des vers ont étés chantés, contant la manière par laquelle Veanor le jeune occis le Frère-archiprêtre Scénédis, vieil ami d'Hernaleth et redoutable bretteur, avant d'être lui même vaincu par l'archiviste des Chevaliers. Le sang des purs coula toute la nuit, et les justes tuèrent des justes à la plus grande gloire des dieux corrompus.

La lente agonie de l'ordre aurait pu continuer longtemps si le Frère des ombres et ses Chevaliers traqueurs n'avaient pas émergés du Passage, allant prendre l'ennemi à revers, et forçant les survivants à se rendre. Les vétérans avaient triomphé, mais ils n'étaient plus qu'une cinquantaine.

C'est alors qu'Hernaleth grimpa sur l'ancienne estrade de Gaelan et prononça sa harangue légendaire. Des Chevaliers couverts de sang se tournèrent vers lui, écoutèrent, et leur foi et leurs espoirs fut rebâti.

« _Frères ! Notre ordre semble brisé à jamais. Nos recrues, son avenir, sont morts. La Commanderie, son bouclier, est en ruine. Ses vétérans, sa force, sont décimés.
« Mais sa raison d'être n'est ni d'être forte, ni de triompher à jamais. Elle est l’Épée. C'est elle, notre cœur et notre vie. Et elle est là, parmis nous.
« Vous dites que nous sommes jetés à terre ? Nous nous relèverons. Vous dites que notre ordre est en cendre ? Il est le Phénix, et en temps que tel, il en renaîtra.
« Car nous sommes les Chevaliers-dragons de l’Épée ! Et temps qu'il restera un seul d'entre nous, l'artefact et ses reliques seront en sûreté !
« Cinquante, objectez-vous ? Qu'importe ! Gaelan le grand lui-même n'a-t-il pas fondé ce lieu avec le même nombres de frères ? Nous rebâtirons les remparts de nos esprits, et ceux de notre forteresse. Je vous promet une nouvelle ère de gloire, une digne suite de l'épopée du Premier Élu !
« Frères-phénix ! Qui est prêt à renaître de ses cendres pour protéger l’Épée pour l’éternité ! »

« _Nous sommes avec vous, Grand-maître Hernaleth ! »

Et ainsi, sous la férule de leur nouveau seigneur, les Chevaliers se préparèrent à renaître. Tandis que Caledor II se lançait dans la Guerre de la Barbe, l'ordre prospéra. Hernaleth replaça la Lame-dragon dans la Chambre, sous le regard sévère de Gaelan et Hitulum. Les remparts de la forteresse furent relevés, fortifiés et doublés. De nouvelles recrues vinrent en gonfler la garnison.

Mais l'amertume pesait lourdement sur l'ordre. Malgré d'actives recherches de la part du Frère des ombres, aucun Élu potentiel ne fut découvert. Les jours de gloire de Khenianor étaient loin, et tandis que les Asurs se battaient dans le Vieux monde, les Chevaliers restaient de marbre.

Pas pour longtemps...


Dernière édition par Arthamir le Ven 10 Fév 2012 - 16:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phenix
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 611
Age : 21
Localisation : Temple d'Asuryan
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Sam 4 Fév 2012 - 12:37

*love* Super texte il ne manque que la suite. XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Dim 5 Fév 2012 - 21:34

A nouveau un texte pas terrible une fois de plus nésséssaire à la suite... *sac* Je vous la promet grandiose !


***

_Vite !

Relynnar couru se mettre à l'abri derrière le mur en ruine. Un trait de baliste siffla à côté, le maquant de peu. Ses Chevaliers ne tardèrent pas à le rejoindre.

_Cellule du Feu de la Lame ! En avant !

Une vingtaines de guerriers nains se tenaient autour de la machine de guerre. Manifestement, ils étaient bien entraînés et armés, mais face aux redoutables épéistes du Phénix, ils n'avaient aucune chance. Les Chevaliers n'eurent à déplorer aucune perte, éliminant les barbes puantes avec grâce et célérité.

_Redéploiement ! Alanaril, monte en haut de la tour en ruine et fais moi un rapport sur la situation environnante !
_Bien frère-protecteur !

Relynnar jeta un coup d’œil à la ruelle en ruine. Tout était calme. Sauf...

_Mouvement à droite ! A couvert !

Une colonne d'infanterie elfique marchait dans leur direction. Les Chevaliers ne relâchèrent pourtant pas pour autant leur attitude méfiante. Les cellules guerrières avaient tendance à œuvrer seules, sans actions extérieures.

_Des Calitheriis, seigneur ! Environs trois cents !
_Très bien ! Reste là haut !

La colonne serait bientôt à un jet de pierre des représentants de l'ordre. Après avoir fait signe aux autres de rester à couvert, il se releva de toute sa hauteur.

Devant la formation d'en face se tenait une jeune femme blonde en armure d'argent. Relynnar faillit défaillir en comprenant...

_Un Chevalier ! murmura-t-elle, stupéfaite.

Un voile de tristesse passa devant ces yeux qui avaient vu la mort de...

_Frère-protecteur Relynnar, pour vous servir, Demoiselle de la Porte Aelera.
_Je...

Elle balbutiait. Il était facile de lire sur son visage, haine ou tristesse. Le Chevalier comprit qu'elle avait un instant songé à les faire exécuter, au vu de son regard horrifié vis à vis d'elle même. Elle était pur, mais son chagrin...

Il était temps de partir. Partir vite.

_Cellule guerrière ! Mouvement à gauche ! Nous devons prendre cette tour !

Sur ce il vit volte face et s’enfonça dans les décombres.

Sa mission était claire. Il devait s'emparer de la tour d'Elsamera, qui servait aux nains de plate forme d'artillerie pour quatre de leurs pièces. Or celles-ci étaient en passe de massacrer le Roi Phénix et sa garde, lesquels devaient passer par là. On en avait donc confié la destruction aux guerriers les plus fiables qui soit, une unité de Chevaliers de l’Épée, venue d'au-delà des mers pour s'entraîner en combat réel.

Quittant les lieux, les forces du Phénix se dirigèrent vers leur espace d'opération. Les nains avaient patiemment dégagé les ruines et détruit les bâtiments restants afin de dégager un champ de tirs pour leurs catapultes.

Il y avait que peu de solutions.

_Feu de la lame ! Chaaaargez !

Les guerriers de l’Épée s'élancèrent à travers le terrain découvert. Malgré leurs lourdes armures, ils progressaient vite.

Mais pas assez. Une grêle de tirs d'arbalètes s'abattit sur la Cellule de Relynnar, et plusieurs Chevaliers tombèrent à terre. Néanmoins, leurs plaques de protections consacrées protégèrent les autres et ils furent six à atteindre la porte.

Le frère-protecteur joua de l'épée et fit sauter le bois clair. Derrière, les nains attendaient.

Les Chevaliers brandirent leurs lames et commencèrent leur danse de mort. En un instant, tout les occupants de la tour furent balayés. De fait, ils étaient assez peu nombreux.

Au sommet, ils trouvèrent les quartes catapultes. Et bien plus que cela.

De l'autre coté de l'esplanade dégagée, une force d'environs 300 nains marchaient au combat.

_Par le sang de Khaine, souffla Relynnar. Vite ! Gellaran ! Sonne le cor !

Un son plaintif sortit de la corne de brume, écho de la tristesse d'Isha.

_Vous trois ! Allez ramasser nos blessés avant qu'il ne soit trop tard, et fermez la porte ! Quant à nous, nous allons essayer de faire fonctionner ces... machines. Qui est notre allié le plus proche.
_Ce sont les Calitheriis, seigneur.
_Épée, protège-nous...

Un trait de baliste siffla tout près d'eux. Ça commençait.

_Tenez vos positions, frères ! Nous avons prêtés serment de défendre ce lieu, et nous le ferons ! Jusqu'à la mort !

Les nains commençaient à avancer vers la tour. Les derniers des elfes présents dehors retournèrent à la porte, portant deux blessés.

Pendant ce temps, Relynnar cherchait à faire fonctionner la catapulte. Il dû rapidement se résoudre à abandonner face à la complexité du système.

La vague d'acier naine atteignit bientôt la porte en ruine. Le frère-protecteur descendit et prit place dans le couloir défensif.

Les nains étaient experts dans ce genre de corps à corps, mais le Chevalier avait l'habitude des passages taillés dans la roche de la Commanderie-sanctuaire. Le premier nain fut empalé sur l'épée de l'elfe, le second eut la tête tranchée d'un revers de mains, le quatrième reçut un coup de pied sauté suivit d'une lame dans la gorge et le cinquième se vit éviscéré. Bientôt, le couloir fut repeint de sang et de tripes naines.

Ce fut le huitième guerrier qui eut raison du Chevalier. Un coup de hache dans les côtes et un coup de poing dans la mâchoire le laissèrent choir au sol. Un de ses frères se précipita pour empécher que son corps soit piétiné et reprendre le combat.

Avant de perdre connaissance, Relynnar compris que le rapport un pour huit ne sauverait pas le feu de la lame...


***

_Ah ! Vous vous ressaisissez !

Relynnar ouvrit les yeux. Ceux-ci écarquillèrent alors qu'il se mettait à balbutier.

_Je... seigneur...
_N'ayez crainte. La dame Aelera vous a sauvé et j'ose croire que vous vous remettrez rapidement.
_Mais... seigneur Caledor...
_Que me vaut l'honneur d'être visité par le Roi-phénix à mon humble chevet ? C'est simple. J'ai un petit service à vous demander...

Un grand sourire apparut sur le visage de Caledor II, seigneur d'Ulthuan et d'outre-mer...

Un grand sourire...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phenix
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 611
Age : 21
Localisation : Temple d'Asuryan
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Lun 6 Fév 2012 - 11:58

*clap* Bravo, j'aime pas les nabots.C'est bien fait pour eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narog
Fils de la lune sanglante
avatar

Nombre de messages : 2011
Age : 27
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Lun 6 Fév 2012 - 15:16

Alala...

Tiens donc Aelera aurait elle un rôle plus important à joué que femme potiche =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alanrias
Héraut
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 22
Localisation : Ulthuan, route du temple de Vaul.
Date d'inscription : 07/02/2012

Feuille de personnage
Nom: Alanrias
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Mar 7 Fév 2012 - 11:59

Manifique *clap* un régale, en plus Caledor 2 va demander l'épée nan?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Mar 7 Fév 2012 - 21:06

Holà ! pas trop de supositions foireuses (ou pas...XD)

Voilà la ou les réponses ! :

***

Oyez ! Oyez gentils elfes et douces dames des bois ! Car ici se poursuit la sombre Légende de l'Epée-dragon, dans sa complainte éternelle. Qu'est-il advenu de l'artefact des héros d'antan ?
La nuit vous a nouveau poussé vers mes histoires, et j'ose espérer que vous ne serez pas déçus.

En ces temps là, Aelera de la Porte était venue à la Commanderie-sanctuaire pour renouer les liens avec l'ordre, qui lui avait officiellement demandé pardon pour la guerre civile qui avait en partie eu lieu sur ses terres, et officieusement pour la mort de Khenianor l’Élu. De plus, l'aide apportée par la princesse à une cellule guerrière en outre-mer fut gracieusement remercié par le Grand-maître Hernaleth en personne.

Néanmoins, on chante aussi le trouble qui habitait les plus hauts dignitaires du Phénix. En effet, le roi Caledor avait demandé à l'ordre de lui offrir l’Épée, et ce de la même manière que s'il l'avait ordonné. Le frère-protecteur qui devait faire passer le message avait assuré au seigneur d'Ulthuan qu'il était fort peu probable que pareil échange eut lieu, mais celui-ci aurait ri et promis de passer en personne à la Commanderie. Or, les Chevaliers traqueurs du Frère des ombres rapportaient chaque jour des nouvelles d'un ost de 7000 guerriers marchant vers la Chambre sous les couleurs du Roi-phénix.

L'état des défenses fut rapidement évalué. 278 frères étaient prêt au combat, ainsi qu'une dizaine de balistes. Si à son apogée il aurait pu en réunir 500, c'était déjà un nombre conséquent, d'autant que la Commanderie avait prit l'allure d'une citadelle imprenable, avec ses deux remparts de part et d'autres de l'antique chaussée, ce qui lui donnait l'air d'avoir gagné un bastion avancé.

Lorsque le Roi-phénix se présenta à la porte, il pénétra avec une poignée de Lions blanc dans une forteresse sur le pied de guerre. C'est alors que la situation commença à s'envenimer. Il proclama sans tergiverser la dissolution de l'ordre et la transmission de l’Épée au Trône Phénix. Pareil affirmation allait évidement à l'encontre des lois les plus sacrée de l'ordre, ce qui força le Grand-maître à faire comprendre poliment à son souverain que seul un Élu pouvait devenir porteur de l'artefact. Caledor en convint et demanda à être mit en présence de la Lame afin de vérifier s'il était le parangon destiné à la manier à la bataille.

Hernaleth le sage accepta à condition que le Roi vienne seul et sans armes. Le dialogue passa alors à un registre orageux alors que Caledor exigeait une escorte de 50 lions blancs. Finalement, blême de rage, il accepta de suivre les Frères-supérieurs et la dame Aelera dans les profondeurs de la Commanderie avec seulement deux gardes du corps.

Après s'être inclinées cérémonieusement devant les statues de Gaelan et Hitulum, les Paladins-dragons ouvrirent les portes de la Chambre. L’Épée luisait d'une lumière douce, ce qui inquiéta quelque peu le Grand-maître.

Mais une fois que les sorts de défense eurent étés désactivés, et que Caledor eut effleuré la garde de l'artefact, rien ne se passa. Le Roi tenta alors de s'en emparer d'un coup sec, mais il est dit que la lame d'un paladin se posa alors opportunément sur sa gorge.

_Sortez, proféra alors Hernaleth. Caledor d'Ulthuan, vous n'êtes pas l’Élu. Résignez-vous et quitter ce sanctuaire.

Le seigneur des elfes serra les poings et fit volte face. Sur son chemin se tenait Aelera de la Porte, et il la frappa pour l'ôter de son chemin. D'un mouvement vif, celle-ci dégaina une fine rapière et la tendit vers le Roi, qui repoussa l'arme avant d'envoyer la princesse à terre. Il sortit sa propre épée et s’avança vers elle lorsque un voix sortie de nulle part l'arrêta.

_Je ne vous le conseil pas.

Il se retourna et vit qu'un Chevalier en armure noire s'était glissé sans bruit derrière lui. Il eut un rictus mauvais.

_Frère des ombres, hein ?

Puis esquissant un nouveau signe de rage, il sortit.

Némédien des ombres lança un regard interrogateur au Grand-maître. Celui ci acquiesça.

_Appliquez la tactique défensive de la Lame ardente. Déployez le Bouclier du Sanctuaire.

Et Hernaleth le sage poussa maint soupirs.

***

La bataille connue sous le nom de la Haine des dieux commençait sous de sombres auspices. Néanmoins, la personne d'Aelera sut redonner courage aux défenseurs. Elle demanda au Grand-maître si Khenianor serait mort pour l’Épée, et après que celui-ci ait hoché gravement la tête, elle déclara son soutien à l'ordre, ajoutant les 200 hommes de son escorte aux vétérans du Phénix.

Caledor ne tarda pas à lancer l'assaut. Des dizaines de balistes et des milliers d'archers firent pleuvoir la mort tandis que lanciers et Lions Blancs se ruaient à l'assaut.

C'est alors que les Chevalier-mages de la cellule de l'Artefact béni matérialisèrent un grand bouclier au-dessus des défenses à l'aide des grandes runes gravés dans la pierre des remparts. Abasourdis, les troupes de choc du Roi virent leur élan fauché par la surprise, et ils firent halte au milieu de leur charge.

Mais Caledor avait de puissants alliés, et en une heure, les mages de Saphery défirent la trame complexe des sorts de l'Artefact béni. L'assaut repris, avec plus de force que jamais.

Les attaquants brandirent des échelles, et un flot de sang commença à couler au sommet des murailles. Si les elfes du Roi-phénix étaient bien plus nombreux, les Chevaliers avaient vu leurs vies dédiées à la guerre. Ils ne flanchèrent pas, et au côté des fiers Calitheriis, ils tinrent leurs positions.

Les sorts de Saphery se déchaînèrent alors, des trames de peur et de désespoir. De la sueur apparut sur les visage des défenseurs, mais leur volonté se fit inflexible et ils continuèrent le combat.

Puis enfin Caledor lui-même entra dans le combat. Il commença à faucher les frères par dizaines, tel un ancien dieu de la mort. Hernaleth se rendit compte du danger, et il fit face avec force et noblesse.

Le duel des deux chefs fut un combat de titan. Mais finalement, ce fut le Roi qui triompha, et lorsqu'il posa fièrement un pied sur son ennemi, ce fut dans l'espoir contempler la déroute de l'ordre.

Au contraire, les Chevaliers se replièrent en ordre et permirent aux Calitheriis de se replier de l'autre côté de la chaussé. Puis à leur tour il se retirèrent, pas à pas, sans perdre plus que quelques elfes déjà blessés. L'ultime arrière garde, mené par Némédien des ombres et Aelera de la porte, franchirent le portail juste a temps et en condamnèrent l'accès.

Caledor eut un léger sourire.

D'un geste méprisant, il envoya la seconde vague d'assaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narog
Fils de la lune sanglante
avatar

Nombre de messages : 2011
Age : 27
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Mer 8 Fév 2012 - 8:32

LA suite? :D

sinon j'ai pas trop comprit le pourquoi de ce passage?

Citation :
Le seigneur des elfes serra les poings et fit volte face. Sur son chemin se tenait Aelera de la Porte, et il la frappa pour l'ôter de son chemin. D'un mouvement vif, celle-ci dégaina une fine rapière et la tendit vers le Roi, qui repoussa l'arme avant d'envoyer la princesse à terre. Il sortit sa propre épée et s’avança vers elle lorsque un voix sortie de nulle part l'arrêta.
A t'elle sortit cette arme pour se défendre, la remettre au roi? Autre?


Dernière édition par narog le Mer 8 Fév 2012 - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Mer 8 Fév 2012 - 13:59


C'est une sorte de réaction instinctive. Elle ne la tend que pour se défendre, mettre une lame entre elle et la colère de Caledor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phenix
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 611
Age : 21
Localisation : Temple d'Asuryan
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Mer 8 Fév 2012 - 14:56

Une petite suite sympatique dont il manque la suite/fin XD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Mer 8 Fév 2012 - 18:03

Suite !


***


_Il faut sécuriser le sanctuaire. Déploiement tactique de la Garde de Fer.

Flaeran soupira. Rangeant son épée trempée de sang, il s'élança à la suite du Frère-archiviste Lodenel dans les couloirs de la forteresse.

_Frère, la Commanderie est perdue. Les paladins doivent à présent évacuer l'artefact.

Le Chevalier-supérieur sembla hésiter un instant, puis son visage redevint aussi vide d'émotions que ses paroles.

_Soit. Allez-y. Quant à moi et à la cellule des archives, nous allons nous occuper de la Prophétie. Pour la Lame.

Le Paladin-dragon opina du chef.

_Nous nous nous retrouverons par-delà le Passage. Pour l’artefact.

Les cinq Gardes de L'Épée quittèrent le groupe et entreprirent de suivre un itinéraire complexe au travers des couloirs. Des bruits de combats résonnaient sous les voûtes, mais les paladins savaient qu'il ne s'agissait que d'échos lointains de la bataille qui se déroulait dans les étages supérieurs..

Néanmoins, l'un des sons attira leur attention. Une jeune recrue n'aurait probablement pas su distinguer la nuance, mais eux étaient les gardiens des lieux, et leur ouïe acérée les conduisit à se comporter de façon subtilement différente. Leurs gestes devinrent plus lents, leurs mains s'attardèrent d'avantage sur la garde de leurs épées. Flaeran tendit l'oreille.

Un cri de femme retentit tout près d'eux. En silence, deux paladins se glissèrent dans la pièce d'à côté. Là, Aelera et une poignée de Calitheriis faisaient face à une bonne dizaine de lanciers Caledoriens. Sans un mot, les prétoriens de l'artefact passèrent à l'action. Une véritable tempête de lames s'abattit sur les fidèles du Trône Phénix, totalement abasourdis. Chaque mouvement était d'une perfection issue de siècles d'entraînement, chaque feinte trouvait sa victime. Les machines à tuer du cercle intérieur de l'ordre eurent tôt fait d'éradiquer toute forme de résistance, sous les yeux stupéfait d'Aelera et ses gardes.

_La Commanderie est tombée, annonça Flaeran. Néanmoins, il ne sera pas dit que le Phénix a oublié son devoir envers ses hôtes. Si vous voulez avoir une chance de survie, suivez nous.

Aelera soupira un grand coup avant de serrer sa rapière et de s'engager dans le dédale de couloir à la suite du Chevalier.

Le petit groupe finit par atteindre un grand escalier de marbre, menant à une porte dorée. Les Paladin-dragon tirèrent leurs épées sans bruits et se dispersèrent en montant les marches. Les Calitheriis suivirent, intrigués.

Flaeran adressa un demi-sourire à la Demoiselle.

_Faites attentions. A partir de maintenant, tout va aller très vite.

D'un seul coup, les paladins ouvrirent la porte à toute volée. Derrière, plusieurs mages et soldats se tenaient devant la Chambre, sous l'impitoyable regard de Gaelan et Hitulum. Au fond, quelques Chevaliers survivants se tenaient entre leur trésor et les envahisseurs.

_Pour l'artefact !

La fureur de l'ordre se déchaîna sur les ennemis du Grand Dessin du Dompteur de dragons. L'ennemi était nombreux, très nombreux, mais ils étaient Chevaliers-dragon de l’Épée, et la lame sacrée était l'enjeu de ce combat digne des plus glorieuses chansons.

_Ciel de mort !

Cet ancien cri de guerre de la maison Cielemort fit sortir Aelera de sa torpeur. Elle se jeta dans la mêlée en ajoutant sa propre exhortation.

_Khenianor !

Les Chevaliers lui répondirent passionnément :

_Pour le Premier Élu !
Lorsque le dernier lancier eut mordu la poussière, Aelera était seule avec les Paladins. Tout les Calitheriis étaient au sol, ainsi que les simples frères des cercles extérieurs.

Sans rien ajouter de plus, Flaeran ouvrit la Chambre. Puis il haussa un sourcil.

_Quelqu'un a une idée pour les sortilèges de protection ? On n'a pas de mage pour les désactiver.
_Peu importe, répliqua le frère Vaeleth.

Un instant surpris, Flaeran compris ce que comptait faire son compagnon.

_Vaeleth ! Non !

Sans savoir qu'il reproduisait le geste effectué il y a longtemps par un Druchii dans les premier temps d'existence de l’Épée, le paladin se jeta dans le brasier runique et jeta la Lame hors de la pièce dans un hurlement de souffrance.

Interdit, les Chevaliers contemplèrent son agonie d'un air hébété. Ce fut Aelera qui les tira de leur transe.

_Ils arrivent !

Flaeran s'empara de l'arme sacrée.

_Nous commémorerons son martyr dans les archives. Mais pour l'instant, vite !

Deux Paladins firent mouvement vers les nouveaux venus tandis que Flaeran et le reste du groupe se jetaient dans un couloir annexe.

Le Passage était tout prêt. Encore fallait-il y accéder.

Encore deux couloirs. Un. Et enfin...

Le Passage était là. Sauf que...

Caledor se tenait devant, quatre Lions blancs à ses côtés.

_Ahhh... Nous y voilà. Les fameux pala...

Frère Némandras chargea sans attendre. Avant même que les gardes du corps aient le temps de lever leurs haches, il en tailla trois en pièce à la suite d'une impressionnante successions de revers de lame. Mais son épée finit par rencontrer l'armure enchantée du Roi-Phénix, qu'elle ne put traverser. Caledor l'empala alors sur son propre glaive, un sourire aux lèvres.

A son tour, Flaeran passa à l'attaque. Tenant l'artefact d'une main, il frappa avec sa propre épée.
A la vue de l'arme forgée par son arrière grand-père, le Roi-phénix eut un mouvement de recul. Mais lorsque il comprit que le paladin n'utiliserait pas la Lame-dragon, il eut à nouveau un sourire méprisant et s'engagea corps et âme dans le duel.

Finalement, ce fut le dernier Lion Blanc qui eu raison du prétorien, sa hache l'envoyant au sol, les cotes ravagées par l'outil de défrichement. Caledor s’accroupit alors pour ramasser l’Épée, mais Flaeran fut plus rapide.

_Aelera ! hurla-t-il en envoyant l'artefact dans la direction de la Demoiselle.

Celle-ci s'empara de l’Épée au vol. Un flash lumineux se produisit alors. Puis lorsque les yeux se réhabituèrent à la lueur du couloir, ils virent que la princesse semblait auréolée de flammes. Les runes de la Lame sacrée étincelaient dans sa main, ses cheveux flottant dans une tempête aethérique.

Confondu, Caledor se mit à balbutier des propos incohérents.

Quant à Flaeran, il avait déjà mit genou à terre, comme il l'avait déjà fait des siècles avant devant Khenianor Cielemort.

Un sourire béat illuminait son visage alors que son agonie s'achevait. Une douce brume aux reflets dorée l'enveloppa...

Et il mourut heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phenix
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 611
Age : 21
Localisation : Temple d'Asuryan
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Mer 8 Fév 2012 - 20:13

UNE élue? Bizzare...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narog
Fils de la lune sanglante
avatar

Nombre de messages : 2011
Age : 27
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Mer 8 Fév 2012 - 20:48

Héhé.

Sinon, je tient à souligner que la révélation de l'élu suis toujours le même schémas de base XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Mer 8 Fév 2012 - 21:12


Non ! Pasque la l'élu(e) c'était pas un(e) vilain(e) ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knurlnien
Posteur Suprême et Grand Mégalomane d'UvsN
avatar

Nombre de messages : 3349
Age : 26
Localisation : Gouts (40) / Toulouse (31)
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Gwënila Admapersa
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Lun 20 Fév 2012 - 21:36

J'ai rattrapé mon retard de lecture et j'apprécie toujours autant. Par contre, le schéma général reste assez basique...
Et change-moi cette signature ! *rolleye*

Knur'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Lun 20 Fév 2012 - 21:40


Citation :
Par contre, le schéma général reste assez basique...

Certes. Je vais étoffer ca avec une petite excursion en famille à naggaroth XD .

Et qu'est-ce que t'a contre ma signature ? Moi je la trouve très spirituelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthamir
Servant de la Flamme
avatar

Nombre de messages : 1927
Age : 20
Localisation : Karaz-a-Karak, Lothern ou Athel-loren
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom: Angus von Elnenkalt
Rôle: Répurgateur
Postures: Berserk (-) ; A l'attaque ! (-)

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Ven 24 Fév 2012 - 10:25

La suite !

***

Caledor est tombé.

Cette nouvelle, si funeste, si choquante aux yeux des elfes de ce monde, avait circulé à travers les royaumes d'Ulthuan tel un éclair de Khaine. On avait pleuré amèrement, ou haussé les épaules d'un air contrit, mais seul l'ordre des Chevalier-dragons de L'Épée en avait ressenti un véritable soulagement. Certes, la perte des colonies était une triste affaire, mais désormais le Phénix allait pouvoir renaître de ses cendres.

Depuis que le Roi avait fuit la Commanderie en maudissant l'ordre, on avait craint le pire. A présent, le danger semblait avoir été éradiqué. Mais un autre avait débarqué, sur la côte nord de l'île des Asurs...

Les Druchiis étaient revenus. De nouveau, leur nom faisait trembler les princes et pleurer les dames, car il était synonyme de désespoir et de mort. Les villages des paysans étaient massacrés par des raids sanglants, alors que les nobles étaient assassinés dans leur lits. Nul lieux ne semblait sûr... à l’exception de la Commanderie-sanctuaire.

Mais pour combien de temps ?

Le Phénix était faible, très faible. Malgré la toute-puissance de l’Élue de Caledor, Aelera de l'ordre ne saurait faire la différence dans le cas d'un siège en règle. Dans les forêts autour de la forteresse, Ombres et Chevaliers traqueurs se livraient un combat sans merci. Les communications devenaient difficiles, très difficiles.

Heureusement, le nouveau Roi-phénix, Caradryel, avait désigné un brillant général, Manthéus, qui avait su triompher des elfes noirs à la Porte du Griffon. Aucune armée ne pouvait atteindre les terres intérieures, ce qui mettait la Commanderie à l'abri.

Malgré cela, l’Élue avait décrété une Croisade contre les Druchiis. 40 Chevaliers avaient prit les armes et avaient harcelés les Khainites du nord de Tiranoc, jusqu'à ce que l'antique terreur causée par Khenianor renaisse en Aelera. De nouveau, les elfes noirs tremblèrent à la simple évocation de la Demoiselle de la Lame.
C'est alors que le général nommé par Malékith en personne, Sceran Sombrelame, le bretteur le plus accompli de naggaroth, son général le plus intrépide, dont l'arme et l'armure magique lui conférait -disait-on- l'invincibilité, fut vaincu, humilié, dominé par une Asur à la fois en maîtrise stratégique et en combat loyal. Malgré l'utilisation de dagues de lancer cachées dans la cape, d'une petite arbalète de poing et d'autres artifices peu honorables, il passa à un cheveu de la mort et prit la fuite devant toute son armée.

Le Roi-sorcier pouvait tolérer la mort de l'un de ses champions, mais pas son humiliation. Un assassin fut envoyé pour en finir avec le couard, mais le blason du maître de Naggarond demeurait souillé. Khelaxas le Vertueux, le seigneur-exécuteur de Har Ganeth, décrit par certain comme un fanatique, par d'autre comme un saint, fut dépêché vers l'Ulthuan avec 20 000 elfes, dont plus de 4 000 exécuteurs de Khaine. Un mandat stipulant qu'il disposait des pleins pouvoirs au nom de Malékith fut rédigé, afin que sa tâche soit certaine d'être définitivement accomplie : tuer Aelera, raser la commanderie-sanctuaire et rapporter l'épée dans le nord, non sans avoir éliminer la totalité des prétendus « chevaliers de l'ordre ».

Aelera l'apprit et entrepris de rassembler des forces. Ces derniers temps, les victoires du Phénix avaient amenés de nombreux elfes à entrer dans l'ordre, mais cela ne semblait pas suffisant pour la Demoiselle. Elle déposa une demande à Tor Yvresse, dans l'espoir d’obtenir des Lions blanc de Chrace. Sa demande fut agrée, et une centaine de chasseurs des forêts vinrent s'ajouter à ses quelques deux cents chevaliers. Puis elle fit route plein nord, en direction d'Anlec.

Khelaxas, pour un fanatique, n'en était pas moins un maître stratège, et la réaction de la Grande maîtresse le surprit. Il marcha néanmoins à sa rencontre, décidé à écraser cette élue des faux dieux.

Ladite rencontre n'eut pas lieu. Aelera et ses 300 guerriers firent subitement route vers l'ouest, jusqu'à la mer, ou le vaisseau-dragon Glaeneril les attendaient. La Demoiselle l'avait louée à la flotte de Lothern au moyen de donations faites à l'ordre par de riches seigneurs reconnaissants du nord de Tiranoc.

Mais là, agréable surprise, se tenaient aussi 50 gardes phénix du sanctuaire d'Asuryan. Apparemment, ils avaient remontés la côte de leur côté pour se joindre à l'expédition. Ils embarquèrent sans un mot, avec le reste des forces de l'ordre.

Puis l'expédition fit voile vers le nord. Vers Naggaroth.











Dernière édition par Arthamir le Ven 24 Fév 2012 - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narog
Fils de la lune sanglante
avatar

Nombre de messages : 2011
Age : 27
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/12/2007

Feuille de personnage
Nom:
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Ven 24 Fév 2012 - 10:52

Jolie petite remise en bouche, la suite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phenix
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 611
Age : 21
Localisation : Temple d'Asuryan
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Ven 24 Fév 2012 - 22:41

Enfin une suite mais je trouve qu'elle manque un peu d'action. *:p*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knurlnien
Posteur Suprême et Grand Mégalomane d'UvsN
avatar

Nombre de messages : 3349
Age : 26
Localisation : Gouts (40) / Toulouse (31)
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Gwënila Admapersa
Rôle:
Postures:

MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    Mer 29 Fév 2012 - 22:01

Ça fait de la transition historique là. Tu es tombé sur un bouquin d'histoire là. Mais où est passé le conteur ?

Knur'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Récit]La Légende de l'Epée-Dragon de Caledor, cycle II
» [Investigation] Qui mourra dans La Légende Renaît ?
» [Fan-fiction] Il était une légende ... Sélène. Final Chapitre.
» [Fan-Fiction] La légende de Denta-nui livre 1: Huit Makuta.
» Battosai - [gardien de la légende et le squig]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulthuan vs Naggaroth :: Art et histoire elfique :: Background et récits-
Sauter vers: